Infrastructure de cloud computing

Un serveur cloud est une infrastructure physique ou virtuelle puissante qui exécute des applications et stocke des informations. Les serveurs cloud sont créés en divisant un serveur physique (bare metal) en plusieurs serveurs virtuels à l'aide d'un logiciel de virtualisation. Les entreprises utilisent un modèle IaaS (infrastructure sous forme de service) pour traiter les charges de travail et stocker des informations. Elles peuvent accéder aux fonctions du serveur virtuel à distance via une interface en ligne.

Caractéristiques principales :

  • L'infrastructure informatique peut être physique (bare metal), virtuelle ou mixte selon l'utilisation.
  • Elle dispose de toutes les capacités d'un serveur sur site.
  • Elle permet aux utilisateurs d'effectuer des traitements intensifs et de stocker de gros volumes d'informations.
  • Des services automatiques sont accessibles à la demande via une API.
  • Elle donne aux utilisateurs le choix d'un paiement mensuel ou à l'utilisation.
  • Les utilisateurs peuvent opter pour un hébergement partagé qui s'adapte à leurs besoins.

Pourquoi des serveurs cloud

Icône représentant la rentabilité des serveurs cloud

Rentabilité

Avec un serveur cloud, une entreprise ne paye que pour ce dont elle a besoin et élimine le coût de maintenance.

Icône représentant l'évolutivité des serveurs cloud

Évolutivité

Les utilisateurs peuvent dimensionner leurs ressources de traitement et de stockage au fur et à mesure de l'évolution de leurs besoins. C'est particulièrement utile pour les entreprises qui ont des besoins changeants.

Icône représentant la fonctionnalité d'intégration des serveurs cloud

Intégration

Les serveurs cloud d'une entreprise sont reliés en réseau pour garantir la non-interruption des communications et permettre un déploiement rapide. Un "panneau unique" permet le contrôle complet.

Considérations pour les serveurs cloud

  • Serveurs virtuels et serveurs physiques

    Les serveurs physiques (bare metal) sont plus adaptés aux traitements intensifs en données. Les serveurs virtuels conviennent mieux pour les charges très variables.

  • Virtualisation

    Les serveurs cloud peuvent être physiques ou virtuels. Le logiciel de virtualisation peut être VMware, Parallels ou Hyper-V.

  • Personnalisation

    Les serveurs physiques peuvent être personnalisés de diverses manières, comme en leur ajoutant de la puissance de traitement, de la mémoire RAM ou une alimentation de secours.

  • Sécurité

    Les options de sécurité pour les serveurs cloud comprennent des pare-feu, des antivirus, une surveillance et la protection contre les intrusions.

Perspective IBM : Le choix d'un serveur cloud

Kevin Hazard, responsable marketing des services d'infrastructure de plateforme IBM Cloud

Kevin Hazard

Plateforme IBM Cloud - Responsable marketing des services d'infrastructure
Twitter : @khazard

Coût, technologie et fournisseur
J'ai suivi ou participé à des décisions d'achat de serveurs de milliers de clients,de la petite entreprise mettant son site web en ligne pour la première fois à la plateforme établie avec des dizaines de millions de visites chaque jour. Chacun de ces acheteurs avait des exigences et des priorités différentes, mais certains critères de décision étaient les mêmes pour tous :

Facteurs d'achat d'un serveur cloud : coût, technologie, fournisseur d'hébergement

Combien ça coûte ? Quelle est la meilleure configuration/technologie ? Quel est le fournisseur le plus digne de confiance ?

Chaque administrateur de site web a eu à répondre à ces trois questions. Bien qu'elles semblent assez simples, elles finissent par se chevaucher et la décision d'achat devient un peu plus compliquée :

Trois cercles se chevauchant représentant les facteurs d'achat d'un serveur cloud : coût, technologie, fournisseur d'hébergement

On peut supposer naturellement que tout le monde choisira un serveur cloud positionné à l'intersection des trois disques, mais les décisions d'achat de serveurs se prennent dans un contexte. Tous les points de ce schéma peuvent constituer des décisions d'hébergement parfaitement valables.

Décomposons le schéma en ses différentes zones et voyons pour quelle raison une entreprise choisirait un serveur dans chacune d'elles :

Illustration des zones d'utilisateurs mappées avec les trois facteurs d'achat de serveurs cloud

Zone 1 : Le budget est prioritaire sur tout le reste.

Zone 2 : Administrateurs informatiques des très grandes entreprises qui ont des serveurs sur site ou des clients fidèles, qui ne souhaitent pas changer de fournisseur.

Zone 3 : Acheteurs ayant besoin de l'infrastructure la plus rapide, la plus puissante et la plus évolutive du marché.

Zone 4 : Clients fidèles à un fournisseur tant que cette fidélité ne les fait pas sortir de leur budget.

Zone 5 : Utilisateurs aimant avoir la dernière technologie et appréciant de pouvoir la gérer via un même fournisseur.

Zone 6 :Choisiront l'environnement cloud qui offre les meilleures performances pour leur budget, quel que soit le fournisseur.

Zone 7 :Acheteurs accordant la même importance à leurs trois priorités et pouvant choisir un environnement qui réponde à tous leurs besoins.

Beaucoup de passages d'une zone à une autre se produisent entre une première décision d'achat et les suivantes.

Illustration de la façon dont les zones changent au cours du processus d'achat des serveurs cloud

Quels que soient vos critères pour votre premier serveur de cloud, quand il s'agira du suivant, vous aurez un nouveau facteur à prendre en compte : vous voudrez probablement développer vos ressources chez le même fournisseur.

Changer de fournisseur peut être pénible, gérer des environnements entre plusieurs fournisseurs est plus difficile, et si les serveurs doivent fonctionner ensemble, ils le feront généralement par Internet et vous n'aurez pas les meilleures performances.

Si vous deviez dire la zone qui correspond le mieux à votre cas, laquelle serait-ce ?

Pour démarrer

Découvrez pourquoi les serveurs IBM peuvent vous aider à passer au cloud en douceur

Appelez le +33 810 00 58 10

(Code de priorité : CLOUD)