Stockage en cloud

menu icon

Stockage en cloud

Introduction aux aspects importants du stockage en cloud, notamment son fonctionnement, ses avantages et les différents types de stockage en cloud disponibles.

Qu'est-ce que le stockage en cloud ?

Le stockage en cloud permet de sauvegarder des données et des fichiers dans un emplacement hors site auquel vous accédez soit via Internet (public), soit par une connexion à un réseau privé dédié. Les données que vous transférez hors site pour les stocker deviennent la responsabilité d'un fournisseur de cloud tiers. Le fournisseur héberge, protège, gère et assure la maintenance des serveurs et de l'infrastructure associée, et veille à ce que vous ayez accès aux données chaque fois que vous en avez besoin.

Le stockage en cloud constitue une alternative rentable et évolutive au stockage de fichiers sur disques durs ou aux réseaux de stockage sur site. Les disques durs des ordinateurs ne peuvent stocker qu'une quantité limitée de données. Lorsque les utilisateurs n'ont plus d'espace de stockage, ils doivent transférer leurs fichiers vers une unité de stockage externe. Traditionnellement, les organisations construisent et entretiennent des réseaux de stockage (SAN) pour archiver données et fichiers. Les réseaux SAN sont toutefois coûteux à entretenir, car à mesure que les données stockées augmentent, les entreprises doivent investir dans l'ajout de serveurs et l'extension de l'infrastructure pour répondre aux besoins croissants.

Les services de stockage en cloud offrent une certaine élasticité, ce qui signifie que vous pouvez augmenter la capacité à mesure que vos volumes de données augmentent, ou la réduire si nécessaire. En stockant les données dans un cloud, votre organisation réduit les coûts en payant la technologie et la capacité de stockage sous forme de service plutôt que de devoir investir dans la construction et la maintenance des réseaux de stockage internes. Vous ne payez que la capacité précise que vous utilisez. Bien que vos coûts puissent augmenter au fil du temps pour tenir compte de l'augmentation des volumes de données, vous n'avez pas besoin de doter les réseaux de stockage d'une capacité démesurée en prévision de l'augmentation du volume de données.

Comment ça marche ?

À l'instar des réseaux de stockage sur site, le stockage en cloud utilise des serveurs pour sauvegarder les données, mais les données sont envoyées vers des serveurs situés hors site. La plupart des serveurs que vous utilisez sont des machines virtuelles hébergées sur un serveur physique. À mesure que vos besoins en stockage augmentent, le fournisseur crée des serveurs virtuels pour répondre à la demande.

Pour plus d'informations sur les machines virtuelles, voir « Machines virtuelles : Guide complet ».

En général, vous vous connectez au cloud de stockage soit par Internet, soit via une connexion privée dédiée, en utilisant un portail Web, un site Web ou une application mobile. Le serveur avec lequel vous vous connectez transmet vos données à un groupe de serveurs situés dans un ou plusieurs centres de données, en fonction de la taille des opérations du fournisseur de cloud.

Dans le cadre de ce service, les fournisseurs stockent généralement les mêmes données sur plusieurs machines pour assurer la redondance. De cette façon, si un serveur est arrêté pour maintenance ou tombe en panne, vous pouvez toujours accéder à vos données.

Le stockage en cloud est disponible dans des clouds privés, publics et hybrides.

  • Clouds de stockage public : Dans ce modèle, vous vous connectez via Internet à un cloud de stockage géré par un fournisseur de cloud et utilisé par d'autres entreprises. En règle générale, les fournisseurs rendent les services accessibles depuis tout type d'appareil, y compris les smartphones et les ordinateurs de bureau, et permettent d'augmenter ou de réduire les capacités selon les besoins.
  • Stockage en un cloud privé : Les configurations de stockage en cloud privé reproduisent généralement le modèle cloud, mais elles résident sur votre réseau, en optimisant un serveur physique pour créer des instances de serveurs virtuels, afin d'augmenter la capacité. Vous pouvez décider de prendre le contrôle total d'un cloud privé sur site ou de faire appel à un fournisseur de stockage en cloud pour créer un cloud privé dédié auquel vous pouvez accéder à l'aide d'une connexion privée. Les banques ou les entreprises de commerce au détail peuvent opter pour le stockage en cloud privé en raison de la nature privée des données qu'elles traitent et stockent.
  • Stockage en cloud hybride : Ce modèle combine des éléments des clouds privés et publics, donnant aux organisations le choix des données à stocker dans tel ou tel cloud. Par exemple, un environnement de cloud privé convient pour les données très réglementées, soumises à des exigences d'archivage et de réplication strictes, tandis qu'un cloud public est plus adapté aux données moins sensibles (comme les courriers électroniques qui ne contiennent pas de secrets d'entreprise). Certaines organisations utilisent des clouds hybrides pour compléter leurs réseaux de stockage internes par un stockage en cloud public.

Avantages et inconvénients

Comme pour toute autre technologie cloud, le stockage en cloud présente certains avantages. Mais il soulève également certaines inquiétudes pour les entreprises, principalement dans les domaines de la sécurité et du contrôle administratif.

Avantages

Le stockage en cloud offre les avantages suivants :

  • Gestion hors site : Votre fournisseur de cloud se charge de la maintenance et de la protection des données stockées, libèrant ainsi votre personnel des tâches de stockage, telles que l'approvisionnement, l'installation, l'administration et la maintenance. Ainsi, votre personnel peut se consacrer à d'autres priorités.
  • Implémentation rapide : L'utilisation d'un service cloud accélère la configuration et l'extension de vos fonctionnalités de stockage. Avec le stockage en cloud, vous pouvez mettre à disposition le service et commencer à l'utiliser en quelques heures ou quelques jours, en fonction de la capacité concernée.
  • Rentabilité : Comme indiqué précédemment, vous payez pour la capacité que vous utilisez. Ainsi, les coûts du stockage en cloud, qui seraient des dépenses de capital avec les investissements initiaux et les implications fiscales associés, deviennent une dépense d'exploitation courante.
  • Évolutivité : Les contraintes de croissance constituent l'une des limitations les plus sévères du stockage sur site. Avec le stockage en cloud, vous pouvez augmenter autant que vous en avez besoin. La capacité est pratiquement illimitée.
  • Continuité des opérations : Le stockage des données hors site permet d'assurer la continuité des opérations dans l'éventualité où une catastrophe naturelle ou une attaque terroriste empêcherait l'accès à vos locaux.

Inconvénients

Le stockage en cloud présente les inconvénients suivants :

  • Sécurité : Les problèmes de sécurité sont courants avec les services cloud. Les fournisseurs de stockage en cloud s'efforcent de sécuriser leur infrastructure à l'aide de technologies et de pratiques modernes, mais des violations occasionnelles se produisent, créant un malaise chez les utilisateurs.
  • Contrôle administratif : La possibilité de visualiser vos données, d'y accéder et de les déplacer à volonté est une autre préoccupation habituelle quant aux ressources en cloud. Confier la maintenance et la gestion à un tiers présente des avantages, mais peut également limiter votre contrôle de vos données.
  • Temps d'attente : Des retards de transmission des données vers et depuis le cloud peuvent se produire en raison de l'encombrement du réseau, en particulier lorsque vous utilisez des connexions Internet publiques partagées. Toutefois, les entreprises peuvent réduire ce temps d'attente en augmentant la largeur de bande passante de connexion.
  • Conformité réglementaire : Certains secteurs, tels que ceux de la santé et de la finance, doivent se conformer à des réglementations strictes en matière de confidentialité et d'archivage des données, ce qui peut dissuader les entreprises d'utiliser le stockage en cloud pour certains types de fichiers, tels que les dossiers médicaux et d'investissement. Dans la mesure du possible, choisissez un fournisseur de stockage en cloud qui se charge de toutes les réglementations sectorielles ayant un impact sur votre entreprise.

Exemples

Il existe trois principaux types de stockage en cloud : Stockage par blocs, Stockage de fichiers et Stockage d'objets. Chaque type de stockage présente des avantages :

Stockage par blocs

Traditionnellement utilisé sur les réseaux SAN, le stockage par blocs est également courant dans les environnements de stockage en cloud. Dans ce modèle de stockage, les données sont organisées en grands volumes appelés « blocs ». Chaque bloc représente un disque dur distinct. Les fournisseurs de stockage en cloud utilisent des blocs pour répartir de grandes quantités de données entre plusieurs nœuds de stockage. Les ressources de stockage par blocs offrent de meilleures performances sur un réseau grâce à un faible temps d'attente d'E-S (temps nécessaire pour établir une connexion entre le système et le client) et sont particulièrement adaptées aux bases de données et applications de grande taille.

Utilisé dans le cloud, le stockage par blocs se met à l'échelle facilement pour faire face à la croissance des bases de données et des applications de votre organisation. Le stockage par blocs convient si votre site Web capture de grandes quantités de données sur les visiteurs, données qui doivent être stockées.

Le document « Stockage par blocs : Guide complet » fournit une mine d'informations sur le stockage par blocs.

Stockage de fichiers

La méthode du stockage de fichiers sauvegarde les données dans la structure hiérarchique de fichiers et de dossiers que la plupart d'entre nous connaissent. Les données conservent leur format, qu'elles résident sur le système de stockage ou sur le client d'où elles proviennent, et la hiérarchie rend plus facile et plus intuitive la recherche et l'extraction des fichiers. Le stockage de fichiers est couramment utilisé pour les plateformes de développement, les répertoires personnels et les référentiels de fichiers vidéo et audio, entre autres.

Dans la vidéo « Stockage par blocs versus Stockage de fichiers », Amy Blea compare ces deux options de stockage en cloud :

Stockage par blocs versus Stockage de fichiers (04:03)

Stockage d'objets

Le stockage d'objets diffère du stockage de fichiers et du stockage par blocs en ce qu'il gère les données en tant qu'objets. Chaque objet comprend les données d'un fichier, ses métadonnées et un identificateur. Les objets stockent les données au format dans lequel elles arrivent et permettent de personnaliser les métadonnées de manière à faciliter l'accès aux données et leur analyse. Au lieu d'être organisés en fichiers ou en hiérarchies de dossiers, les objets sont conservés dans des référentiels qui offrent une évolutivité pratiquement illimitée. Comme il n'existe pas de hiérarchie de classement et que les métadonnées sont personnalisables, le stockage d'objets permet d'optimiser les ressources de stockage de manière rentable.

Consultez « IBM Cloud Object Storage : Créé pour l'entreprise » pour en savoir plus sur les avantages du stockage d'objets :

IBM Cloud Object Storage : Créé pour l'entreprise (04:10)

Stockage en cloud pour l'entreprise

Une variété de services de stockage en cloud est disponible pour pratiquement tous les types d'entreprise, de l'entrepreneur individuel aux grandes entreprises.

Si vous dirigez une petite entreprise, le stockage en cloud peut s'avérer judicieux, notamment si vous ne disposez pas des ressources ou des compétences nécessaires pour gérer vous-même le stockage. Le stockage en cloud peut également faciliter la planification budgétaire en rendant les coûts de stockage prévisibles, et il vous donne la possibilité d'évoluer en fonction de la croissance de l'entreprise.

Si vous travaillez dans une grande entreprise (par exemple, une entreprise de fabrication, des services financiers ou une chaîne de magasins comptant des dizaines de sites), vous serez probablement amené à transférer régulièrement des centaines de gigaoctets de données pour les stocker. Dans ce cas, vous devez travailler avec un fournisseur de stockage en cloud établi qui peut gérer vos volumes. Il peut être possible, dans certains cas, de négocier des contrats personnalisés avec les fournisseurs, afin d'obtenir la meilleure valeur possible.

Sécurité

La sécurité du stockage en cloud est une préoccupation importante, surtout si votre entreprise traite des données sensibles comme des informations de cartes de crédit ou des dossiers médicaux. Vous voulez être sûr que vos données sont protégées contre les cybermenaces grâce aux toutes dernières méthodes disponibles. Il vous faut des solutions offrant une sécurité renforcée, qui inclut la protection des nœuds finaux, le filtrage de contenu et des e-mails, l'analyse des menaces, ainsi que de bonnes pratiques comprenant mises à jour et correctifs réguliers. Et vous avez besoin de politiques d'accès et d'authentification bien définies.

La plupart des fournisseurs de stockage en cloud offrent des mesures de sécurité de base qui comprennent le contrôle d'accès, l'authentification des utilisateurs et le chiffrement des données. Il est particulièrement important de s'assurer que ces mesures sont en place lorsque les données en question concernent des fichiers professionnels confidentiels, les dossiers du personnel ou la propriété intellectuelle. Les données soumises à une réglementation peuvent nécessiter une protection supplémentaire. Vous devez donc vérifier que le fournisseur de votre choix respecte toutes les réglementations applicables.

Chaque fois que des données transitent, elles sont exposées à des risques de sécurité. Vous êtes responsable de la protection des données destinées à un cloud de stockage. Les entreprises peuvent réduire les risques en chiffrant les données en mouvement et en utilisant des connexions privées dédiées (au lieu d'Internet, public) pour se connecter au fournisseur de stockage en cloud.

Sauvegarde

La sauvegarde des données est aussi importante que la sécurité. Les entreprises doivent sauvegarder leurs données, afin de pouvoir accéder à des copies des fichiers et des applications (et éviter toute interruption d'activité) en cas de perte de données due à une cyberattaque, une catastrophe naturelle ou une erreur humaine.

Les services de sauvegarde et de récupération des données basés cloud ont été plébiscités dès le début des solutions cloud. Comme pour le stockage en cloud à proprement parler, vous accédez au service via Internet ou une connexion privée. Les services de sauvegarde et de récupération cloud libèrent les entreprises des tâches de réplication régulière des données métier essentielles destinées à les rendre facilement disponibles en cas de perte de données causée par une catastrophe naturelle, une cyberattaque ou une erreur involontaire de l'utilisateur.

La sauvegarde en cloud offre aux entreprises les mêmes avantages que le stockage : rentabilité, évolutivité et facilité d'accès. L'automatisation est l'une des fonctions les plus attrayantes de la sauvegarde en cloud. Demander aux utilisateurs de sauvegarder en permanence leurs propres données donne des résultats mitigés, car certains d'entre eux remettent toujours cette opération à plus tard ou oublient de la faire. Dans ce cas, la perte de données est inévitable. Grâce aux sauvegardes automatiques, vous pouvez décider de la fréquence de sauvegarde de vos données : tous les jours, toutes les heures ou chaque fois que de nouvelles données sont introduites dans votre réseau.

La sauvegarde des données hors site dans un cloud offre un avantage supplémentaire : la distance. Un bâtiment frappé par une catastrophe naturelle, une attaque terroriste, ou toute autre calamité, peut perdre ses systèmes de sauvegarde sur site, rendant impossible la récupération des données perdues. La sauvegarde hors site fournit une protection contre un événement de ce genre.

Serveurs

Les serveurs de stockage en cloud sont des serveurs virtuels — des serveurs définis par logiciel qui émulent des serveurs physiques. Un serveur physique peut héberger plusieurs serveurs virtuels, ce qui facilite la fourniture de solutions de stockage en cloud à plusieurs clients. L'utilisation de serveurs virtuels accroît l'efficacité, car les serveurs physiques fonctionnent généralement en dessous de leur capacité, ce qui signifie qu'une partie de leur puissance de traitement est gaspillée.

C'est cette approche qui permet aux fournisseurs de stockage en cloud de proposer un stockage à la carte, et de ne facturer que la capacité de stockage consommée. Lorsque vos serveurs de stockage en cloud sont sur le point d'atteindre leur capacité, le fournisseur de cloud démarre un autre serveur pour ajouter de la capacité, ou vous permet de lancer vous-même une machine virtuelle supplémentaire.

Le document « Virtualisation : Guide complet » fournit une présentation complète de la virtualisation et des serveurs virtuels.

Open source

Si vous avez l'expertise nécessaire pour construire vos propres serveurs cloud virtuels, l'une des options qui s'offrent à vous est le stockage en cloud open source. ­« Open source » signifie que le logiciel utilisé dans le service est à la disposition des utilisateurs et des développeurs pour qu'ils puissent l'étudier, l'inspecter, le modifier et le distribuer.

Le stockage en cloud open source est généralement associé à Linux et à d'autres plateformes open source qui offrent la possibilité de créer son propre serveur de stockage. Les avantages de cette approche sont le contrôle des tâches administratives et la sécurité.

La rentabilité est un autre plus. Si les fournisseurs de stockage en cloud offrent une capacité pratiquement illimitée, celle-ci a un prix. Plus la capacité de stockage que vous utilisez est élevée, plus le prix augmente. Avec l'open source, vous pouvez continuer à augmenter la capacité tant que vous disposez de l'expertise nécessaire en codage et en ingénierie pour développer et assurer la maintenance du cloud de stockage.

Les différents fournisseurs de stockage en cloud open source offrent des niveaux de fonctionnalité variables. Vous devez donc comparer les fonctions avant d'opter pour un service. Voici quelques-unes des fonctions disponibles dans les services de stockage cloud open source :

  • Synchronisation des fichiers entre unités dans plusieurs emplacements
  • Authentification à deux facteurs
  • Outils d'audit
  • Chiffrement du transfert de données
  • Partage protégé par mot de passe

Tarification

Comme nous l'avons déjà mentionné, le stockage en cloud permet aux entreprises de réduire leurs coûts en éliminant les infrastructures de stockage internes. Mais les modèles de tarification du stockage en cloud varient. Certains fournisseurs de stockage en cloud facturent mensuellement le coût par gigaoctet, tandis que d'autres facturent en fonction de la capacité stockée. Les tarifs sont très variables : vous pouvez payer 1,99 USD ou  USD pour 100 Go de stockage mensuel selon le fournisseur que vous choisissez. Les frais supplémentaires lés au transfert des données depuis votre réseau vers le cloud de stockage sont généralement inclus dans le prix global du service.

Les fournisseurs peuvent facturer des frais supplémentaires en plus du coût de base du stockage et du transfert de données. Vous risquez, par exemple, de devoir payer des frais supplémentaires chaque fois que vous accédez à des données dans le cloud pour les modifier ou les supprimer, ou pour les déplacer. Plus vous effectuerez ces actions chaque mois, plus les coûts seront élevés. Même si le fournissez inclut un certain niveau d'activité de base dans le prix global, vous paierez des frais supplémentaires si vous dépassez la limite autorisée.

Les fournisseurs peuvent également prendre en compte dans leurs tarifs le nombre d'utilisateurs qui accèdent aux données, la fréquence d'accès des utilisateurs aux données et la distance que les données doivent parcourir. Ils peuvent facturer différemment selon les types de données stockées et selon que les données nécessitent ou non des niveaux de sécurité supplémentaires à des fins de confidentialité et de conformité réglementaire.

Exemples

Des dizaines de fournisseurs proposent des services de stockage en cloud pour répondre à tous les besoins, qu'il s'agisse d'utilisateurs individuels ou d'organisations multinationales possédant des milliers de sites. Vous pouvez, par exemple, stocker des courriers électroniques et des mots de passe dans le cloud, ainsi que des fichiers type feuilles de calcul et documents Word pour les partager et collaborer avec d'autres utilisateurs. Ainsi, les utilisateurs peuvent travailler plus facilement ensemble sur un projet, ce qui explique que le transfert et le partage de fichiers figurent parmi les utilisations les plus courantes des services de stockage en cloud.

Certains services assurent la gestion et la synchronisation des fichiers, garantissant que les versions des mêmes fichiers à plusieurs endroits sont mises à jour chaque fois que quelqu'un les modifie. Vous pouvez également bénéficier de la gestion de fichiers grâce aux services de stockage en cloud. Elle vous permet d'organiser documents, feuilles de calcul et autres fichiers comme bon vous semble et de les rendre accessibles à d'autres utilisateurs. Les services de stockage en cloud peuvent également gérer les fichiers multimédia tels que les fichiers vidéo et audio, ainsi que de gros volumes d'enregistrements de bases de données qui, autrement, prendraient trop de place sur votre réseau.

Quels que soient vos besoins en stockage, vous ne devriez pas éprouver de difficultés à trouver un service de stockage en cloud qui offre la capacité et les fonctionnalités dont vous avez besoin.

Stockage en cloud et IBM

IBM Cloud Storage offre une gamme complète de services de stockage en cloud, y compris des solutions prêtes à l'emploi, des composants permettant de créer votre propre solution de stockage, ainsi que du stockage autonome et secondaire.

Les avantages des solutions IBM Cloud incluent :

  • Dimension mondiale
  • Évolutivité
  • Flexibilité
  • Simplicité

Vous pouvez également tirer parti du système automatisé de sauvegarde et de récupération des données d'IBM, géré via l'utilitaire de navigateur IBM Cloud Backup WebCC. Le système permet de sauvegarder des données en toute sécurité, dans un ou plusieurs centres de données cloud IBM dans le monde.

Selon les prévisions, les logiciels de stockage devraient dépasser le matériel de stockage d'ici à 2020, date à laquelle ils devront gérer 40 zettaoctets (40 sextillions d'octets) de données. Consultez le rapport d'IBM « Stockage hybride pour le cloud hybride ».

Développez vos compétences en stockage grâce à des cours dans les programmes Cloud Architect Professional et Cloud SRE Professional.

Démarrez avec un compte IBM Cloud dès aujourd'hui.