Cloud privé
Arrière-plan noir et bleu
Qu'est-ce qu'un cloud privé ?

Un cloud privé est un environnement de cloud computing dédié à un seul client. Il combine de nombreux avantages du cloud computing avec le contrôle de l'infrastructure informatique sur site.

Un cloud privé (également appelé cloud interne ou cloud d'entreprise) est un environnement de cloud computing dans lequel toutes les ressources matérielles et logicielles sont dédiées exclusivement à un seul client et ne sont accessibles qu'à lui seul. Un cloud privé combine de nombreux avantages du cloud computing, notamment l'élasticité, l'évolutivité et la facilité de fourniture de services, avec le contrôle d'accès, la sécurité et la personnalisation des ressources de l'infrastructure sur site.

De nombreuses entreprises optent pour un cloud privé plutôt que pour un cloud public (services de cloud computing fournis sur une infrastructure partagée par plusieurs clients) parce qu'un cloud privé est un moyen plus simple (ou le seul moyen) de répondre à leurs exigences de conformité aux réglementations. D'autres choisissent un cloud privé parce que leurs charges de travail traitent des documents confidentiels, de la propriété intellectuelle, des informations identifiant la personne (PII), des dossiers médicaux, des données financières ou d'autres données sensibles.

En construisant une architecture de cloud privé selon les principes du cloud natif, une organisation se donne la possibilité de déplacer facilement les charges de travail vers le cloud public ou de les exécuter dans un environnement de clou d hybride (cloud mixte public et privé) dès qu'elle est prête.

La clé de la stratégie de l'entreprise de cloud hybride - Le cloud sur site reste essentiel à une infrastructure hybride tournées vers l'avenir.

Obtenir l'étude Forrester


Fonctionnement d'un cloud privé

Un cloud privé étant un environnement à locataire unique, toutes les ressources ne sont accessibles qu'à un seul client, à savoir que l'accès est isolé. Les clouds privés sont généralement hébergés sur site, dans le centre de données du client. Cependant, les clouds privés peuvent être également hébergés sur l'infrastructure d'un fournisseur de cloud indépendant ou créé sur une infrastructure louée et hébergée dans un centre de données hors site. Les modèles de gestion varient également : le client peut tout gérer lui-même ou confier une partie ou la totalité de la gestion à un fournisseur de services.

  

Produits à la une

Red Hat OpenShift on IBM Cloud

IBM Cloud Satellite

IBM Cloud for VMware Solutions

IBM Cloud Virtual Server for VPC


Architecture de cloud privé

Mis à part le modèle à locataire unique, un cloud privé repose sur les mêmes technologies que les autres clouds, des technologies qui permettent au client de fournir et de configurer des serveurs virtuels et des ressources informatiques à la demande, afin d'évoluer rapidement et facilement (voire automatiquement) pour faire face aux pics d'utilisation et de trafic, de mettre en œuvre la redondance pour la haute disponibilité et d'optimiser l'utilisation des ressources en général.

Ces technologies sont notamment la

 

 

 

Liens connexes

Solutions de stockage dans le cloud hybride

Solutions gérées de cloud

IBM Cloud Paks


Les avantages d'un cloud privé

La création d'un cloud privé permet à toutes les entreprises, même celles des secteurs hautement réglementés, de profiter des nombreux avantages du cloud computing sans sacrifier la sécurité, le contrôle et la personnalisation. Un cloud privé présente de nombreux avantages, notamment le

  • contrôle total des choix de matériel et de logiciels. Les clients d'un cloud privé sont libres d'acheter le matériel et les logiciels de leur choix au lieu d'utiliser le matériel et le logiciel proposés par le fournisseur du cloud.
  • Liberté de personnaliser complètement le matériel et le logiciel. Les clients du cloud privé peuvent personnaliser les serveurs comme ils le souhaitent, ainsi que le logiciel en fonction des besoins grâce à des modules complémentaires ou à un développement personnalisé.
  • Meilleure visibilité de la sécurité et du contrôle des accès, car toutes les charges de travail s'exécutent derrière le pare-feu du client.
  • Conformité complète aux normes réglementaires. Les clients du cloud privé ne sont pas obligés d'accepter la conformité industrielle et aux réglementations du  fournisseur de services cloud
  • .  

    Le principal inconvénient d'un cloud privé est son coût plus élevé qui peut inclure le coût d'achat et d'installation de nouveaux matériels et logiciels et le coût de leur gestion (qui peut impliquer d'embaucher du personnel informatique supplémentaire). Un autre inconvénient est la flexibilité quelque peu limitée : une fois qu'une organisation a investi dans le matériel et le logiciel de son cloud privé, l'augmentation de capacité ou l'ajout de nouvelles fonctionnalités nécessite des achats supplémentaires. Les services de cloud privé virtuel  et de cloud géré  (voir ci-dessous) peuvent atténuer ces inconvénients dans une certaine mesure.


Cloud privé versus cloud public

Un cloud public est un environnement de cloud mutualisé dans lequel les mêmes ressources informatiques sont partagées entre plusieurs clients, parfois des centaines ou des milliers. Dans un cloud public, un fournisseur indépendant de services de cloud possède et entretient l'infrastructure, et l'accès aux ressources est proposé sur la base d'un abonnement ou d'une tarification à l'utilisation. Le modèle est analogue à l'achat de services publics, comme l'accès à l'eau d'une municipalité ou l'électricité dans nos foyers.

Dans un cloud public, vous perdez une grande partie du contrôle et de la sécurité d'un cloud privé, mais un cloud public offre des avantages significatifs :

  • plus grande élasticité et évolutivité : avec un cloud public, le client peut ajouter de la capacité pour faire face aux pics de trafic, sans acheter ni installer de nouveau matériel.
  • Coût d'entrée réduit : la plupart des clients peuvent commencer à utiliser les services du cloud public sans ajouter leurs propres ressources informatiques physiques.
  • Un accès plus rapide aux dernières technologies : dans de nombreux cas, les économies d'échelle permettent aux fournisseurs de services de cloud d'offrir les derniers matériels et logiciels plus rapidement que les clients ne pourraient le faire s'ils devaient les acheter et les installer eux-mêmes.
  • Pour en savoir plus sur le cloud public, regardez la vidéo suivante : 


Cloud privé versus cloud public

Un cloud hybride intègre les infrastructures de cloud public et privé. Dans ce modèle, les deux types de cloud sont réunis dans une infrastructure unique et flexible, et l'entreprise peut choisir l'environnement de cloud optimal pour chaque application ou charge de travail. Pour tirer le meilleur parti de ce type de cloud computing, une entreprise doit s'appuyer sur des technologies et des outils d'orchestration qui lui permettent de déplacer les charges de travail de manière fluide entre les deux environnements, afin de répondre aux exigences de performances, de coûts, de conformité et de sécurité. 

Un cloud hybride peut permettre une division idéale du travail : une entreprise peut conserver dans son centre de données sur site les données et les applications sensibles qui ne peuvent pas être facilement migrées vers le cloud et utiliser le cloud public pour accéder aux applications SaaS (Software-as-a-Service) et à une plateforme, à un stockage ou une capacité de traitement supplémentaires dont elle pourrait avoir besoin. C'est cette approche du « meilleur des deux mondes » qui explique l'adoption croissante d'un cloud hybride : 81 % des personnes interrogées dans le cadre d'une récente enquête de Gartner (lien externe à ibm.com) ont indiqué qu'elles travaillent avec plusieurs fournisseurs d' infrastructure de cloud public et plusieurs modèles de gestion. 


Cloud privé virtuel

Un cloud privé virtuel (VPC) est un service d'un fournisseur de cloud public qui crée un environnement de type cloud privé sur une infrastructure de cloud public. Dans un VPC, les fonctions de réseau virtuel et les fonctions de sécurité donnent au client la possibilité de définir et de contrôler un espace logiquement isolé dans le cloud public, imitant la sécurité renforcée du cloud privé dans un environnement mutualisé. 

Les clients VPC peuvent bénéficier de la disponibilité des ressources, de l'évolutivité, de la flexibilité et de la rentabilité du cloud public, tout en conservant une grande partie de la sécurité et du contrôle du cloud privé. Dans la plupart des cas, un VPC est moins coûteux à créer et plus simple à gérer qu'un cloud privé sur site. 

Regardez la vidéo suivante pour en savoir plus sur le cloud privé virtuel : 


Cloud privé géré

Plusieurs fournisseurs proposent désormais des solutions de cloud privé  entièrement géré . Ce modèle diffère du VPC en ce sens qu'un cloud privé géré est un environnement à locataire unique. La responsabilité de la gestion et de la maintenance de l'infrastructure est confiée à un fournisseur de services tiers.

Le matériel physique réside généralement dans le centre de données du fournisseur de services, bien que les fournisseurs proposent également des services de gestion pour les infrastructures situées dans le centre de données d'une entreprise. Les clouds privés gérés permettent une plus grande personnalisation que ce qui est possible dans un environnement mutualisé et intègrent les avantages habituels de sécurité d'un cloud privé, mais sont plus coûteux que les infrastructures autogérées.


Stockage dans un cloud privé

Également appelé stockage en cloud interne, le stockage dans un cloud privé consiste à s'appuyer sur des modèles de fourniture de services de cloud pour fournir du stockage à une entreprise. Les données sont stockées dans le centre de données sur une infrastructure dédiée, mais l'accès est fourni aux unités commerciales, et éventuellement aux organisations partenaires, en tant que service. Ainsi, l'entreprise peut bénéficier de certains des avantages du cloud computing, tels que l'élasticité et l'approvisionnement rapide, tout en conservant une architecture à locataire unique. 


Cloud privé et IBM Cloud

Les IBM Cloud Paks permettent de transférer plus rapidement, plus simplement et plus sûrement les applications existantes vers n'importe quel environnement de cloud, qu'il soit public ou privé. Chaque IBM Cloud Pak comprend un middleware conteneurisé, des services communs de développement et de gestion de logiciels et une couche d'intégration commune, ce qui permet aux équipes de développement d'orchestrer leur topologie de production. Il est ainsi facile de moderniser les applications existantes pour Kubernetes en utilisant des méthodologies DevOps agiles. Les IBM Cloud Paks simplifient la migration de votre pile logicielle complète vers n'importe quel environnement, sur site, dans un cloud public ou dans des architectures de cloud privé et hybride.

Avec IBM Cloud Satellite, vous pouvez créer et exécuter des applications avec des délais de commercialisation plus rapides, une évolutivité et une fiabilité permettant la portabilité des charges de travail et des données. Satellite fournit un ensemble cohérent et entièrement géré de services d'applications de base qui s'exécutent dans les environnements de cloud, y compris les clouds privés et publics et sur site. Cette offre signifie que vous pouvez rapidement tirer parti des services essentiels d'intelligence artificielle, de données et de Kubernetes qui s'intègrent facilement à vos opérations existantes.

Pour en savoir plus sur la façon dont IBM Cloud peut vous aider à mettre en place des infrastructures cloud sécurisées, fiables et performantes, qu'elles soient publiques, privées ou hybrides, inscrivez-vous dès aujourd'hui pour obtenir un compte IBM Cloud gratuit.


Solutions connexes

IBM Cloud Paks

Migrez plus rapidement vers le cloud avec les solutions IBM Cloud Pak qui s'exécutent sur les logiciels Red Hat OpenShift, des solutions intégrées, ouvertes et conteneurisées certifiées par IBM.


IBM Cloud Satellite

Avec IBM Cloud Satellite, vous pouvez lancer des services cloud cohérents n'importe où – dans des environnements sur site, de périphérie et de cloud public.