Qu’est-ce que la plateforme en tant que service (PaaS) ?
Découvrir la solution PaaS d’IBM S’abonner aux mises à jour sur le cloud
Illustration avec collage de pictogrammes représentant un écran d’ordinateur, un serveur, des nuages et des points
Qu’est-ce que le PaaS ?

La plateforme en tant que service (PaaS) est un modèle de cloud computing qui fournit aux clients une plateforme cloud complète (matériel, logiciel et infrastructure) pour développer, exécuter et gérer des applications sans le coût, la complexité et le manque de flexibilité qui accompagnent souvent la création et la maintenance de cette plateforme sur site.

Le fournisseur de la PaaS héberge tout – serveurs, réseaux, stockage, logiciels d’exploitation, bases de données, outils de développement – dans son centre de données. En règle générale, les clients payent une redevance forfaitaire pour une quantité spécifiée de ressources et pour un nombre spécifié d’utilisateurs. Ils peuvent également choisir une tarification à l’utilisation, et ne payer ainsi que les ressources qu’ils utilisent réellement.

Ces deux options permettent aux clients de la PaaS de créer, de tester, de déployer, d’exécuter, de mettre à jour et de faire monter en charge des applications plus rapidement et à moindre coût que s’ils avaient dû créer et gérer leur propre plateforme sur site.

Les principaux fournisseurs de services cloud – notamment Amazon Web Services (AWS), Google Cloud, IBM Cloud et Microsoft Azure – ont leur propre offre PaaS. Les solutions PaaS populaires sont également disponibles sous forme de projets open source (par exemple, Apache Stratos, Cloud Foundry) ou auprès d’éditeurs de logiciels (par exemple, Red Hat OpenShift et Salesforce Heroku).

Gagnez en flexibilité sur le lieu de travail avec le DaaS

Découvrez comment le DaaS (Desktop as a service) permet aux entreprises d'atteindre le même niveau de performance et de sécurité qu'en déployant les applications sur site.

Contenu connexe

Obtenir le guide sur le cloud hybride

Avantages de la PaaS

Par rapport à une plateforme sur site, les avantages les plus couramment cités de la PaaS sont les suivants :

  • Accélération du délai de mise sur marché. Avec la PaaS, il n’est pas nécessaire d’acheter et d’installer le matériel et les logiciels que vous utilisez pour créer et maintenir votre plateforme de développement d’applications, et les équipes de développement peuvent se mettre au travail rapidement. Il vous suffit de vous connecter à la PaaS du fournisseur de services cloud pour commencer à provisionner les ressources et à développer.

  • Accès financièrement abordable à une plus grande variété de ressources. Les plateformes PaaS donnent généralement accès à un large éventail de choix dans la pile technologique qui sous-tend les applications (systèmes d’exploitation, intergiciels, bases de données et outils de développement), que la plupart des entreprises peuvent gérer elles-mêmes de manière pratique et financièrement abordable. 

  • Plus de liberté pour expérimenter, avec moins de risques à gérer. La PaaS vous permet également d’essayer et de tester de nouveaux systèmes d’exploitation, de nouveaux langages et d’autres outils sans investissement substantiel et sans devoir acquérir une nouvelle infrastructure.

  • Évolutivité simple et rentable. Avec une plateforme sur site, la mise à l’échelle est toujours coûteuse, parfois inadéquate et entraîne souvent un gaspillage des ressources : vous devez acheter plus de capacité de calcul, de stockage et de mise en réseau en prévision des pics de trafic. Une grande partie de cette capacité reste inutilisée pendant les périodes de faible activité, et elle ne peut pas être augmentée de façon assez rapide pour faire face à des pics imprévus. Avec la PaaS, vous pouvez acheter plus de capacité et l’utiliser immédiatement, quand vous en avez besoin.

  • Une plus grande flexibilité pour les équipes de développement. Les services PaaS fournissent un environnement de développement logiciel partagé qui permet aux équipes de développement et d’exploitation d’accéder à tous les outils dont elles ont besoin, à partir de n’importe quel endroit qui dispose d’une connexion internet.

  • Réduction des coûts globaux. Il est clair que la PaaS réduit les coûts en permettant à une organisation d’éviter les dépenses d’équipement associées à la création et à la mise à l’échelle d’une plateforme de développement d’applications. Mais la PaaS peut également réduire ou éliminer les coûts de licence logicielle. Sans compter qu’en gérant les correctifs, les mises à jour et d’autres tâches administratives, la PaaS peut réduire les coûts globaux de gestion de vos applications. 
Fonctionnement de la PaaS

En général, les solutions PaaS comportent trois parties principales :

  • L’infrastructure cloud, avec les machines virtuelles (VM), le logiciel du système d’exploitation, le stockage, la mise en réseau et les pare-feux

  • Logiciel de création, de déploiement et de gestion des applications

  • Une interface utilisateur graphique (GUI) où les équipes de développement ou DevOps peuvent effectuer l’ensemble de leur travail tout au long du cycle de vie de l’application.

Étant donné que la PaaS fournit tous les outils de développement standard sur une interface graphique en ligne, les développeurs peuvent se connecter de n’importe où et collaborer sur des projets, tester de nouvelles applications ou déployer des produits finis. Les applications sont conçues et développées directement dans la PaaS à l’aide d’un intergiciel. Grâce à des workflows rationalisés, plusieurs équipes de développement et d’exploitation peuvent travailler simultanément sur le même projet.

Les fournisseurs PaaS gèrent la majeure partie de vos services de cloud computing (serveurs, exécution et virtualisation). En tant que cliente de PaaS, votre entreprise conserve la gestion des applications et des données.

PaaS, IaaS et SaaS

Comme la PaaS, l’infrastructure en tant que service (IaaS) et le logiciel en tant que service (SaaS) sont des modèles de services courants dans le cloud computing. En fait, il est courant qu’une organisation utilise les trois, même si elle n’achète pas les trois à proprement parler. Pour clarifier :

L’IaaS est un accès internet à l’infrastructure informatique brute (serveurs physiques, machines virtuelles, appareils de stockage, réseau et pare-feux) hébergée par un fournisseur de cloud. L’IaaS élimine les coûts et le travail liés à la possession, à la gestion et à la maintenance de l’infrastructure sur site. Avec l’IaaS, l’organisation fournit sa propre plateforme de développement d’applications et ses propres applications. 

Toute offre PaaS inclut nécessairement les ressources IaaS nécessaires pour l’héberger, même si ces ressources ne sont pas individuellement désignées comme IaaS.

Le SaaS est une application logicielle que vous utilisez par l’intermédiaire du cloud, comme si elle était installée sur votre ordinateur (de fait, certaines parties de celle-ci sont parfois installées sur votre ordinateur). Le SaaS permet à votre organisation d’utiliser une application sans les dépenses liées à la configuration de l’infrastructure ni aux efforts et au personnel nécessaires pour la maintenir (application de correctifs pour les bogues, installation des mises à jour, dépannage, etc.) Salesforce et Slack sont des exemples d’offres SaaS populaires. La plupart des applications web sont considérées comme des SaaS.

Chaque offre SaaS comprend les ressources IaaS nécessaires à son hébergement et, au minimum, les composants PaaS nécessaires à son exécution. Certains fournisseurs de SaaS proposent également une PaaS séparée qui permet à des tiers de personnaliser l’offre SaaS.

En savoir plus sur l’IaaS, la PaaS et le SaaS
Cas d’utilisation de la PaaS

En fournissant une plateforme intégrée et prête à l’emploi et en permettant aux organisations de confier la gestion de l’infrastructure au fournisseur de cloud et de se concentrer sur la création, le déploiement et la gestion des applications, la PaaS peut faciliter et faire progresser de nombreux types d’initiatives informatiques, notamment :

  • Développement et gestion d’API : grâce à ses cadres des exigences intégrés, la PaaS permet aux équipes de développer, d’exécuter, de gérer et de sécuriser beaucoup plus facilement des API (interfaces de programmation des applications) pour le partage de données et de fonctionnalités entre les applications.

  • Internet des objets (IdO) : la PaaS, par définition prête à l’emploi, peut prendre en charge toute une gamme de langages de programmation (Java, Python, Swift, etc.), d’outils et d’environnements d’applications utilisés pour le développement d’applications IdO et le traitement en temps réel des données générées par les appareils IdO.

  • Développement agile et DevOps : la PaaS peut fournir des environnements entièrement configurés qui permettent d’automatiser le cycle de vie des applications logicielles, notamment l’intégration, la livraison, la sécurité, les tests et le déploiement.

  • Migration vers le cloud et développement cloud natif : grâce à ses outils prêts à l’emploi et à ses capacités d’intégration, la PaaS peut simplifier la migration des applications existantes vers le cloud, en particulier à l’aide du replatforming (déplacement d’une application vers le cloud, avec des modifications qui permettent d’exploiter l’évolutivité du cloud, un équilibrage de la charge et d’autres fonctionnalités) ou du refactoring (reconfiguration de l’architecture de toute ou partie d’une application à l’aide de microservicesde conteneurs et d’autres technologies cloud natives ).

  • Stratégie de cloud hybride  : le cloud hybride intègre des services de cloud public, de cloud privé et une infrastructure sur site, et assure l’orchestration, la gestion et la portabilité des applications dans les trois entités. Le résultat est un environnement informatique distribué, unifié et flexible, dans lequel une organisation peut exécuter et faire évoluer ses workloads traditionnelles (héritées) ou cloud natives sur le modèle informatique le plus approprié. Une solution PaaS appropriée permet aux développeurs de créer une seule fois, puis de déployer et de gérer n’importe où dans un environnement de cloud hybride.
Types de PaaS spécialement conçus

De nombreux fournisseurs de services cloud, de logiciels et de matériel informatique offrent des solutions PaaS pour créer des types d’applications spécifiques, ou des applications qui interagissent avec des types spécifiques de matériel, de logiciels ou d’appareils.

  • L’AIPaaS (PaaS avec intelligence artificielle) permet aux équipes de développement de créer des applications basées sur l’intelligence artificielle (IA) sans les dépenses souvent prohibitives liées à l’achat, à la gestion et au maintien de la puissance de calcul, des capacités de stockage et de la capacité réseau nécessaires à ces applications. L’AiPaaS comprend généralement des modèles de machine learning et d’apprentissage profond pré-entraînés que les développeurs peuvent utiliser tels quels ou personnalisés, ainsi que des API prêtes à l’emploi pour intégrer des fonctionnalités d’IA spécifiques (reconnaissance vocale et/ou conversion parole-texte) dans des applications existantes ou nouvelles.

  • L’iPaaS (plateforme d’intégration en tant que service) est une solution hébergée dans le cloud pour l’intégration des applications. L’iPaaS offre aux entreprises un moyen standardisé de connecter les données, les processus et les services dans le cloud public, le cloud privé et les environnements sur site sans avoir à acheter, à installer et à gérer leur propre matériel d’intégration, leurs middlewares et leurs logiciels back-end. (Notez que les solutions Paas incluent souvent une certaine capacité d’intégration ( gestion des API, par exemple), mais l’iPaaS est plus complet).

  • La cPaaS (plateforme de communication en tant que service) est une PaaS qui permet aux développeurs d’ajouter facilement des fonctionnalités vocales (appels entrants et sortants), vidéo (y compris la téléconférence) et de messagerie (texte et médias sociaux) aux applications, sans avoir à investir dans du matériel et des logiciels de communication spécialisés. 

  • La mPaaS (plateforme mobile en tant que service) est une PaaS qui simplifie le développement d’applications pour les appareils mobiles. La mPaaS fournit généralement des méthodes low-code (parfois en glisser-déposer) pour accéder à des fonctionnalités spécifiques de l’appareil, notamment la caméra, le microphone, le capteur de mouvement et les fonctionnalités de géolocalisation (ou GPS) du téléphone.
Solutions connexes
IBM WebSphere Hybrid Edition

Modernisez vos applications, créez-en de nouvelles, réduisez les coûts et maximisez le ROI.

Découvrir IBM WebSphere Hybrid Edition
Red Hat OpenShift on IBM Cloud

Déployez des clusters hautement disponibles et entièrement gérés en un seul clic.

Découvrir Red Hat OpenShift on IBM Cloud
Ressources Les microservices dans l’entreprise, 2021

Une approche du développement d’applications focalisée sur les microservices peut présenter des défis importants pour toute organisation. Mais de plus en plus d’utilisateurs de microservices s’accordent à dire que les résultats, notamment l’amélioration de la productivité des développeurs, une plus grande satisfaction des clients et une mise sur le marché plus rapide, en valent la peine.

IaaS, PaaS et SaaS

Comprendre et comparer les trois modèles de services de cloud computing les plus populaires.

Qu’est-ce que le cloud computing ?

Le cloud computing vous permet de « vous connecter » à l’infrastructure via Internet et d’utiliser des ressources informatiques sans les installer ni les maintenir sur site.

Passer à l’étape suivante

Red Hat OpenShift sur IBM Cloud offre aux développeurs un moyen rapide et sécurisé de conteneuriser et de déployer des charges de travail d’entreprise au sein de clusters Kubernetes. Fini les tâches fastidieuses et répétitives liées à la gestion de la sécurité, de la conformité, du déploiement et du cycle de vie en cours. 

Découvrir Red Hat OpenShift on IBM Cloud Commencer gratuitement