Qu'est-ce que la gestion de la performance des actifs ?
Explorer IBM Maximo
Parc éolien offshore, Mer du Nord

La gestion de la performance des actifs (APM) est une approche stratégique de la gestion des actifs que les entreprises utilisent dans leurs activités quotidiennes. Les entreprises s’appuient sur l’APM pour optimiser les performances de leurs actifs les plus précieux, notamment les bâtiments, les équipements, les véhicules, les logiciels et les technologies.

Les solutions APM les plus performantes combinent les bonnes pratiques en matière de gestion des logiciels et des actifs en vue d’améliorer les performances et la fiabilité de chaque actif, que l’on parle d’un immeuble de bureaux intelligents ou d’une flotte de véhicules de transport. Grâce à des fonctionnalités de pointe telles que la maintenance prédictive, les analyses optimisées par l’IA et la surveillance à distance, l’APM permet de réduire la probabilité de pannes d’équipement, d’améliorer la fiabilité des actifs et d’augmenter leur durée de vie, sans coûts inutiles.

Qu’est-ce qu’un actif ?

Un actif est défini comme étant une ressource utile ou précieuse pour une entreprise. Le terme peut inclure à la fois les actifs tangibles et intangibles tels que l’infrastructure et l’équipement, le capital (financier) et le personnel. En termes simples, un actif est tout ce qu’une entreprise possède et utilise pour gérer ses activités.

Quelle est la différence entre la gestion du cycle de vie des actifs (ALM) et la gestion de la performances des actifs (APM) ?

La gestion du cycle de vie des actifs (ALM) est le processus par lequel les organisations à forte intensité d’actifs assurent le bon fonctionnement de leurs actifs tout au long de leur durée de vie. La gestion de la performance des actifs (APM) est une approche stratégique utilisée par les entreprises pour maximiser la performance des actifs. Alors que les deux approches traitent de la santé et de la performance des actifs, l'ALM se concentre sur toutes les étapes du cycle de vie des actifs, y compris les étapes de planification, d’utilisation et de mise hors service, tandis que l’APM se concentre exclusivement sur la performance des actifs pendant la phase d’utilisation.

Découvrez IBM Maximo

Explorez IBM Maximo pour découvrir comment les données de l’IoT, les analyses et l’IA peuvent vous aider à rationaliser l’exploitation de vos actifs.

Contenu connexe

Abonnez-vous à la newsletter IBM

Les avantages de l’APM

Les organisations de différentes tailles et industries utilisent l’APM dans le cadre de leur stratégie globale d’actifs pour diverses raisons, notamment la réduction de la probabilité de défaillance des actifs, la diminution des durées d'immobilisation imprévues et la maîtrise de leurs coûts de maintenance. Les solutions APM modernes améliorent en général les capacités de conformité, les capacités de diagnostic des équipements, la connectivité des actifs et les écosystèmes de maintenance.

Voici quelques-uns des avantages dont bénéficient généralement les organisations qui déploient une APM efficace.

1. Moins de maintenance non planifiée

Lorsque la stratégie des organisations est basée sur la surveillance de la santé et des performances de leurs actifs les plus précieux, elles réduisent leurs coûts opérationnels, ainsi que les risques de pannes susceptibles de générer une maintenance non planifiée. En déployant des méthodes de maintenance préventive et prédictive, elles peuvent améliorer leurs capacités de prévision et planifier les réparations au moment qui leur convient au lieu de les subir lors d'une défaillance.

2. Réduction des coûts de maintenance

Les tâches de maintenance sont essentielles pour préserver la santé et la productivité des actifs d’une organisation. Cependant, leurs coûts peuvent varier considérablement et avoir un impact sur la rentabilité de l’organisation. Les améliorations des capacités de prise de décision générées par une approche APM robuste permettent aux organisations de se prémunir contre des opérations de maintenance excessives et inutiles.

3. Amélioration du temps de disponibilité des actifs

Grâce aux capacités de l'IA et de l’apprentissage automatique lors du déploiement d'une maintenance prédictive et préventive, les solutions APM modernes améliorent la disponibilité et l’état des actifs. Grâce à ces nouvelles technologies, les opérateurs sont capables d'émettre de meilleures recommandations dans le cadre des stratégies de réparation, ce qui permet de réduire de coûteuses durées d'immobilisation des actifs sur lesquels compte l’entreprise.

4. Une plus grande efficacité opérationnelle

Dans le cadre d’une stratégie APM globale, de nombreuses organisations riches en actifs s'appuient désormais sur l’Internet des objets (IoT) et sur l’intelligence artificielle (IA) pour identifier les opportunités d'améliorer leur efficacité. Alors que par le passé, les dirigeant d’entreprise devaient attendre la fin du mois ou du trimestre pour étudier les chiffres de performance, ils peuvent aujourd’hui obtenir ces données en temps réel. Dans une étude de cas de 2022, 51 % des entreprises ont déclaré privilégier l’amélioration de l’efficacité opérationnelle par rapport à leurs autres initiatives.¹

Comment élaborer un programme APM efficace

Aujourd'hui, les solutions APM les plus performantes exploitent des logiciels, des outils et une approche basée sur les données pour aider les organisations à mener à bien leurs projets de transformation numérique. Les solutions logicielles APM aident les dirigeants d’entreprise à élaborer une stratégie unifiée, à accroître leurs capacités de gestion des risques et à offrir une excellence opérationnelle. Voici trois étapes pour créer un programme APM efficace au sein de votre organisation.

1. Identifier les actifs les plus critiques

Une stratégie APM efficace commence à la première étape du cycle de vie de l’actif : la planification. Avant même qu’un actif ne soit acquis, les décideurs doivent réfléchir à la manière dont l’exploitation et la maintenance dudit actif s’intègreront dans le cadre général des opérations. Pour ce faire, ils devront évaluer la valeur de l’actif.

L’évaluation d’un actif est très variable selon les organisations et les secteurs d’activité. Par exemple, dans une entreprise de livraison de nourriture, l’état de santé et les performances des véhicules utilisés pour transporter des marchandises seront des critères critiques. Dans le cas d’une société spécialisée dans les logiciels, bien qu’elle puisse posséder une flotte de véhicules qu’elle utilise de temps en temps, la santé et les performances des véhicules ne sont pas essentielles à ses opérations métier quotidiennes. Ces deux organisations évalueront donc le même actif de manière différente. Lorsque vous commencez à élaborer votre stratégie APM, choisissez d’abord les actifs qui sont essentiels aux opérations métier. Vous pourrez prendre en compte l’état de vos actifs de moindre priorité plus tard.

Une technique qui est devenue de plus en plus précieuse dans l’APM est la création d’un jumeau numérique. Un jumeau numérique est une représentation virtuelle d’un actif qui permet aux opérateurs d’exécuter des tests et de prévoir les performances en fonction des simulations. Avec un jumeau numérique performant, les décideurs peuvent savoir dans quelle ressource est susceptible de fonctionner dans les conditions auxquelles ils le soumettront. Les jumeaux numériques aident les opérateurs et les responsables de la maintenance à repérer les problèmes de performance et à obtenir des informations sur les améliorations possibles des plans de maintenance.

2. Déployer un logiciel de gestion de la performance des actifs avec des fonctionnalités de maintenance conditionnelle

En termes de surveillance de la performance des actifs ainsi que de l’automatisation des flux de travaux des actifs critiques, un logiciel APM, tel qu’un système de gestion des actifs d’entreprise (EAM), est essentiel pour exécuter une stratégie efficace. L’EAM associe logiciels et services pour aider les entreprises au niveau de la maintenance, du contrôle et de l'optimisation de leurs actifs opérationnels. Avec la quantité de données générées de nos jours grâce à l’IoT, les responsables de la maintenance s’appuient de plus en plus sur des logiciels de gestion tels que l’EAM équipés d’une analyse de données améliorée par l’IA pour les aider à prendre des décisions plus intelligentes.

Outre l’EAM, de nombreuses initiatives APM déploient un système de gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO) pour aider les services de maintenance à centraliser les informations vitales des actifs. Un système de gestion de la maintenance indique aux responsables de maintenance où se trouve un actif, de quels types de services ou de réparations il a besoin et qui doit les effectuer. Pour un opérateur, un outil GMAO performant est une solution instantanée en termes d'accès et de capacité d'audit.

3. Utiliser des tactiques de maintenance préventive et prédictive

Les approches APM les plus efficaces aujourd’hui reposent sur la capacité à programmer régulièrement la maintenance afin de prévenir les pannes d’équipement et d’évaluer continuellement les performances en temps réel. Ces deux stratégies, la maintenance préventive et prédictive sont essentielles au succès de nombreuses initiatives APM. 

La maintenance préventive fait appel à des activités de maintenance programmées régulièrement visant à réduire les risques de défaillance des actifs. Les durées d’immobilisation sont planifiées à l’aide des bonnes pratiques et des moyennes historiques, telles que l’intervalle moyen entre les défaillances (MTBF).

La maintenance prédictive évalue (et réévalue) en permanence l’état d’un actif en utilisant des capteurs qui collectent en temps réel les données dudit actif. Ces données sont ensuite intégrées à un outil EAM ou GMAO géré par l’IA, où des outils et processus d’analyse de données avancés, tels que l’apprentissage automatique, identifient, détectent et traitent les problèmes en temps réel. Sur la base de ces données et de l’analyse qui en découle, des algorithmes sont utilisés pour créer des modèles qui prédisent à quel moment de futurs problèmes potentiels pourraient intervenir sur un équipement. Il a été prouvé que la maintenance prédictive réduit les coûts de maintenance, diminue les durées d’immobilisation des actifs de 35 à 50 % et augmente la durée de vie des actifs de 20 à 40 %.²

Mesurer le succès de votre programme APM

Pour savoir si votre stratégie APM fonctionne, il est essentiel de sélectionner les bons indicateurs de réussite. Les KPI (indicateurs clés de performance) vous indiquent si une approche stratégique a réussi et aident les dirigeants d’entreprise à comprendre l’impact de leurs décisions. Choisir le mauvais indicateur peut donner une image imprécise des performances d’un actif et inciter les entreprises à prendre des décisions stratégiques qui s’avéreront néfastes sur le long terme.

De nombreux facteurs influencent la manière dont les attributs de performance sont identifiés, notamment le secteur dans lequel votre organisation opère, sa taille, les types d’actifs qu’elle possède et les priorités de l’entreprise en général. Voici quelques méthodes éprouvées utilisées par les entreprises pour mesurer le succès de leurs programmes APM.

Intervalle moyen entre les défaillances (MTBF)

L’indicateur le plus utilisé pour évaluer le succès d’un programme de maintenance est sans doute le MTBF des actifs qu’il a pour mission de réparer. Le MTBF est une formule simple qui calcule l’intervalle moyen entre les réparations nécessaires sur un équipement. La méthode de calcul consiste à diviser la durée totale de fonctionnement par le nombre d’arrêts anormaux au cours de cette période. Un service de maintenance dont les actifs ont un MTBF élevé est généralement considéré comme « fort ».

Efficacité globale des équipements (OEE)

Aussi connue et largement utilisée que le MTBF, l’efficacité globale des équipements (OEE) (lien externe à ibm.com) est un autre indicateur répandu permettant de mesurer la performance des actifs. Il porte sur trois mesures : la disponibilité, la performance et la qualité des équipements. La « disponibilité » est déterminée en utilisant la durée effective de production de l’actif par rapport au temps de production prévu, la « performance » mesure les performances de l’équipement par rapport à son potentiel maximum et la « qualité » évalue le taux de production des produits jugés « bons » par rapport à ceux qu’il fabrique et qui présentent des défauts ou nécessitent une reprise. Pour déterminer le score OEE de l’actif, on multiplie ces trois facteurs.

Efficacité des interventions/pourcentage de travaux achevés

La rapidité et l’efficacité avec lesquelles les techniciens de maintenance clôturent les interventions qui leur sont attribuées et le pourcentage global de travaux achevés par rapport aux travaux non achevés sont deux autres indicateurs permettant de mesurer le succès d’un programme APM.

Fréquence des activités de maintenance « d’urgence »

Généralement associée à des stratégies de maintenance à long terme, la mesure de fréquence des tâches de maintenance d’urgence fournit des informations sur l’efficacité d’un programme de maintenance préventive. En termes simples, plus un service de maintenance est performant en matière de maintenance préventive, plus les pannes nécessitant une intervention d’urgence seront rares.

Solutions APM
Gestion des actifs IBM Maximo Application Suite

Aujourd’hui, les solutions de gestion de la performance des actifs les plus complètes sont dotées de fonctionnalités technologiques avancées telles que l’IoT, l’analyse et la surveillance améliorées par l’IA et les capacités basées sur le cloud. IBM Maximo  Application Suite est une plateforme entièrement intégrée qui aide les entreprises à faire évoluer leurs opérations de maintenance, à travers une maintenance prédictive programmée et/ou conditionnelle soutenue par des analyses en temps réel. IBM Maximo a fait ses preuves en aidant les entreprises à améliorer de manière spectaculaire la performance des actifs, à prolonger leur durée de vie et à réduire les coûts et les durées d’immobilisation.

En savoir plus sur IBM Maximo Application Suite Découvrez IBM Maximo
Ressources APM Qu’est-ce que la maintenance préventive ?

Renseignez-vous sur la maintenance préventive qui permet à votre organisation de réparer vos actifs les plus précieux avant qu’ils ne tombent en panne.

Augmentez vos performances grâce à la gestion des actifs

Découvrez comment la gestion du cycle de vie des actifs vous aide à tirer le meilleur parti de vos actifs en étendant leur durée de vie et en optimisant leurs performances.

Comprendre le spectre de la gestion des actifs

Explorez le spectre complet de la gestion des actifs et comment faire le bon choix pour votre organisation.

Réduisez les coûts grâce à une meilleure gestion du cycle de vie des actifs

Découvrez comment l'adoption des outils de gestion des actifs d'entreprise et les nouvelles stratégies et processus modifient l'environnement utilitaire traditionnel.

Passez à l’étape suivante

Tirez le meilleur parti des actifs de votre entreprise avec Maximo Application Suite, une plateforme cloud unique et intégrée qui utilise l'IA, l'IoT et l'analytique afin d'optimiser leurs performances, de prolonger leur durée de vie et de réduire les durées d'immobilisation et les coûts opérationnels.

En savoir plus sur IBM Maximo Démarrer l'essai d'IBM Maximo
Notes de bas de page

1Enterprise asset management 1.0” (lien externe à ibm.com) IDC MaturityScape, 30 mars 2022

2Quantifying the value of predictive maintenance” (lien externe à ibm.com) Nucleus Research, 8 mai 2023