Leaders d'Opinion

Think Paris 2018 : Point de vue de Arnaud Le Roux

Share this post:

A l’occasion de l’événement IBM Think Paris 2018 « Where technology meets Humanity », Arnaud Le Roux nous donne son regard sur les technologies au service de l’humain et leurs impacts dans la transformation des entreprises.

Nous vous invitons à découvrir son interview…

Arnaud, en quelques mots, qui êtes-vous ?

Côté perso je suis un père d’une jeune fille de 11 ans qui est ce qu’il y a de plus beau dans ma vie. Côté « pro », je suis un slasheur du domaine du digital depuis un peu plus de 22 ans. Je suis depuis quelques années conférencier, professeur, mentor et coach. Il y a 8 ans, j’ai véritablement décidé de vivre ma passion du digital à travers ces différents rôles. J’ai aussi été CDO au sein d’agences et d’annonceurs et je viens d’être nommé Conseiller au Numérique de la Mission Ecoter, qui accompagne les collectivités territoriales françaises dans leur transformation numérique. Enfin, j’ai la chance de faire partie de la brigade du web, collectifs de 9 slasheurs du digital français. On va s’arrêter là pour aujourd’hui.

 

Quel est pour vous le principal impact des technologies dans la transformation des entreprises ?

Les entreprises se transforment (du moins… elles le doivent) parce que la Société dans laquelle nous vivons évolue de plus en plus vite de par les bonds technologiques que nous vivons depuis l’avènement du numérique. L’impact de ces technologies est donc très fort, car elles amènent les entreprises dans une course perpétuelle, pas toujours pour de bonnes raisons, à leur intégration. Depuis quelques années la courbe de Gartner s’affole, s’accélère, et les entreprises, elles, doivent faire des choix et se transformer en « piochant » dans les technologies qui ont une véritable valeur pour elles.

 

Personnellement, si la technologie, comme l’IA par exemple, devait changer quelque chose au service de l’humain, qu’aimeriez-vous que cela soit ?

Je suis très sensible aux sujets de e-santé, mais aussi à l’assistance aux enfants handicapés, pour avoir moi-même connu des années en fauteuil roulant étant jeune. La technologie aide déjà beaucoup sur ces sujets, vous savez. L’IA est d’ores et déjà au cœur de la médecine du futur, elle va nous aider à mieux analyser (par le traitement massif de la data), prédire (par sa capacité à anticiper sur la base de cette analyse), « prévenir » (grâce aux technologies d’automatisation et par l’ère de l’ultra personnalisation dans laquelle nous sommes entrés), assister les médecins, les chirurgiens, et suivre les traitements des patients pour mieux les optimiser. On commence même à l’utiliser pour trouver de nouvelles molécules, gagnant ainsi des années précieuses dans la course aux traitements contre les maladies graves.
Plus généralement, la technologie mise au service des patients est déjà dans un état avancé. Prothèses intelligentes et mieux adaptées, coûts réduits grâce à l’impression 3D, la mobilité pour répondre au problème des déserts médicaux… et je pourrais passer des heures à vous donner d’autres exemples

Aussi j’aimerais quoi…. Bonne question.
Je crois que j’aimerais que la technologie soit plus inclusive, au fond. J’ai découvert dernièrement une startup qui fait des lunettes qui rendent la vue aux mal/non-voyants (Esight EyeWear, si je peux la citer). Mais elles coûtent forcement cher de par la technologie qu’elles embarquent. J’aimerais que les états, les grandes entreprises de ce monde, participent plus, aident à réduire les coûts et légifèrent, aussi, afin que ces technologies soient naturellement mises à disposition de celles et ceux qui en ont vraiment besoin, sans que ce soit uniquement les plus aisés qui y aient accès. Je crois que l’humanité est capable de ça, je crois qu’on peut faire beaucoup plus.

 

Découvrir ou revivre les moments clés de Think Paris 2018

More Leaders d'Opinion stories
14 janvier 2019

La supérette 2.0 devient le frigo déporté du client

Le commerce de proximité s’empare des nouvelles technologies pour améliorer l’expérience client et offrir des services inédits. Les innovations répondent aussi à des enjeux opérationnels pour des points de vente aux horaires d’ouverture plus larges, conçus comme des lieux de convivialité, explique Dimitris Gibault, architecte de solutions dédié à l’industrie du retail chez IBM France. […]

Continue reading

10 décembre 2018

Banque – Pourquoi donner la priorité absolue à l’excellence de l’expérience client ?

Entrée en vigueur en janvier 2018, la directive PSD21 (la deuxième Directive sur les Services de Paiement) a entraîné un bouleversement profond du secteur bancaire. Cette réglementation précise que les informations relatives aux clients d’un établissement doivent désormais être accessibles aux acteurs tiers – sous réserve que le client en ait donné l’autorisation. Les banques […]

Continue reading

5 décembre 2018

Maximo : Watson Equipement Maintenance Assistant – Le machine Learning au service des opérations et des opérateurs

Force est de constater que la montée en puissance du cognitif représente un intérêt pour les activités de service client, apres-vente, support, diagnostic et réparation.   Mais tout d’abord, quels sont les enjeux que le métier de la maintenance rencontre de nos jours ? Constat 1 : Les équipements et assets industriels deviennent en effet très […]

Continue reading