Qu’est-ce que la MRO ?
Un processus permettant d’assurer la maintenance et la gestion des équipements et consommables utilisés pour fabriquer des biens, ainsi que de l’usine elle-même.
Commencer un essai gratuit de 14 jours d’IBM Maximo
Une personne portant un équipement de sécurité inspecte la pièce d’une machine
Qu’est-ce qu’un processus MRO ?

La MRO (Maintenance, Repair and Operations) est une discipline qui couvre la gestion quotidienne et à long terme des matériaux de fabrication, des équipements et de l’usine elle-même. Elle permet aux fabricants de répondre aux problèmes de la chaîne d’approvisionnement de manière proactive ou en temps réel.

La MRO aide les fabricants à assurer la maintenance et la gestion des équipements et consommables qu’ils utilisent pour fabriquer leurs articles, mais aussi de l’usine elle-même. Cette discipline est devenue d’autant plus importante que des pressions externes et internes ont rendu la chaîne d’approvisionnement plus complexe ces dernières années.

Chaque jour, les usines dépendent de dizaines, voire de milliers de machines qui fonctionnent de concert pour fabriquer les produits finis que l’entreprise vendra par la suite. Pour qu’une usine reste opérationnelle, toutes ces machines composées de centaines de pièces individuelles doivent être en parfait état et fonctionner comme prévu.

Les fabricants ont donc besoin d’un processus rigoureux pour gérer chaque aspect de leurs usines. En quoi consiste exactement la MRO et comment les entreprises peuvent-elles l’utiliser à leur avantage ?

Les entreprises qui sont préparées aux événements externes ont des chances d’obtenir de meilleurs résultats que leurs concurrents. Dans ce contexte concurrentiel, l’importance de la MRO ne doit pas être sous-estimée. En effet, chaque fabricant cherche avant tout à produire de la valeur, et ses usines doivent donc être en mesure d’exécuter les processus de fabrication de manière efficace et rentable.

Pour réussir à transformer des matières premières en produits finis, les usines doivent fonctionner comme des machines bien huilées. Elles doivent être capables de prévoir à la fois les besoins en matières premières et les quantités de produits finis, afin de toujours disposer des équipements adéquats, des fournitures nécessaires et de personnel qualifié pour l’exécution des tâches. Pour de nombreuses organisations, cela passe par la mise en place d’une gestion MRO des stocks.

Donner la priorité à la MRO relève de la gestion de la chaîne d’approvisionnement, puisqu’il s’agit de gérer le flux de marchandises provenant de différents fournisseurs afin de garantir que la production de l’organisation respecte le calendrier prévu. Mais ce n’est pas seulement un processus de gestion de la technologie. Les usines dépendent de dizaines, voire de centaines de travailleurs qui, au lieu de simplement fabriquer les produits commercialisés par l’entreprise, sont là pour s’assurer que l’usine respecte le calendrier et que les employés chargés de la fabrication disposent de tout ce dont ils ont besoin pour faire leur travail. Un processus complet est alors indispensable pour garantir que les usines disposent des outils, des équipements et des produits d’entretien nécessaires pour maintenir les machines en service et les faire fonctionner correctement.

Découvrir IBM Maximo

Explorez IBM Maximo pour découvrir comment les données de l’IdO, les analyses et l’IA peuvent vous aider à rationaliser l’exploitation de vos actifs.

Contenu connexe

Abonnez-vous à la newsletter IBM

MRO vs gestion MRO

La MRO fait référence à l’entretien, à la réparation et au maintien en état de marche des outils, fournitures et équipements nécessaires à la fabrication des produits. La gestion MRO est le processus rigoureux par lequel les organisations réalisent la MRO. Chaque organisation qui gère des usines a sa propre version de la MRO, qu’elle ait adopté une approche spécifique ou qu’elle comprenne seulement ce qu’est la MRO, mais les organisations optent depuis peu pour un processus de gestion MRO plus méthodique, complet et sophistiqué.

Toute organisation qui fabrique des biens et exploite une usine doit s’assurer que ses machines sont propres, équipées des pièces les plus récentes et aptes à produire. Toutefois, la gestion MRO est une stratégie plus globale qui s’appuie sur de bonnes pratiques et des lignes directrices exhaustives.

L’adoption d’une approche plus intelligente de la gestion MRO permet aux organisations de mieux suivre leurs indicateurs MRO et leurs indicateurs clés de performance (KPI), tels que le contrôle des coûts, la disponibilité des équipements et le temps moyen de réparation.

Gestion MRO des stocks

La gestion des stocks est une composante importante de toute stratégie MRO. Tout comme les ruptures de stock peuvent être problématiques, les entreprises ne veulent pas non plus avoir des stocks inutilement élevés (par exemple, trop de matières premières ou d’équipements), car cela engendre des coûts de possession élevés. Un contrôle rigoureux des stocks permet alors de disposer d’une quantité adéquate de produits MRO. Les stocks sont considérés comme un investissement1 et, en tant que tel, les organisations doivent les aborder avec sérieux, précision et discipline pour gérer efficacement leurs niveaux de stocks.

Bien que les organisations achètent généralement de nombreux produits nécessitant des opérations de MRO, elles peuvent aussi choisir de louer certains de leurs outils et produits dans le cadre d’un inventaire géré par le fournisseur.

Les équipements MRO, bien que nécessaires, peuvent représenter un coût considérable pour les organisations si elles n’abordent pas leur processus d’achat correctement. En effet, les organisations qui n’ont pas une bonne compréhension de leurs achats ou de leurs besoins d’équipements MRO pour faire fonctionner efficacement leurs usines risquent de largement sous-estimer le coût MRO de la production de leurs biens, ce qui affectera par la suite leur rentabilité globale. En outre, l’absence d’un processus d’achat méthodique limite la capacité d’une entreprise à identifier les fournisseurs qui proposent des biens et des équipements MRO aux meilleurs prix.

Par conséquent, les organisations ont tout intérêt à adopter une stratégie d’achat MRO rigoureuse afin de rationaliser leur processus d’achat de produits MRO.

Quelle que soit la manière dont une entreprise gère ses stocks MRO, il est préférable qu’elle utilise un logiciel de gestion des stocks pour optimiser ses processus et garder une trace des bons de commande, des délais de mise en œuvre, des coûts de stockage et des types de stocks dont elle a besoin.

Lorsqu’une entreprise décide d’avoir recours à la maintenance prédictive ou à la maintenance préventive2, elle doit disposer des bons outils de diagnostic, de maintenance et de réparation pour maintenir ses machines dans un état optimal, quelle que soit la manière dont elle planifie la maintenance. Elle doit alors s’appuyer sur des méthodes plus sophistiquées de gestion numérique des stocks, notamment des tableurs, des logiciels, du matériel et des solutions cloud, pour gérer les informations relatives aux produits et aux chaînes d’approvisionnement MRO.

Types de MRO

Il existe différents types de MRO que les entreprises doivent connaître. Les exemples ci-dessous illustrent l’éventail complet des approches qu’une organisation doit prendre en considération pour que ses usines fonctionnent correctement.

Produits de maintenance et de réparation

Il s’agit de pièces détachées, de lubrifiants, d’outils à main et d’autres produits de réparation d’infrastructures permettant d’effectuer des activités de maintenance telles que la réparation de machines avant qu’elles ne tombent en panne, ce qui favorise un niveau élevé d’entretien.

Maintenance et réparation des infrastructures

Pour qu’une usine puisse produire des biens, elle doit elle-même être en bon état de marche. La maintenance et la réparation des infrastructures permettent de s’assurer que l’usine même est en bonne condition et qu’elle est suffisamment approvisionnée (par exemple, en produits d’entretien, de nettoyage, en outils et en consommables). Faisant partie intégrante de tout processus de production, les outils sont des articles utilisés lors de la fabrication de produits finis. Les principaux outils sont les tours, les perceuses et les moules d’injection, tandis que les principaux consommables sont les lubrifiants, les adhésifs, les gaz, les gants, les masques et les petits outils comme les baguettes et autres produits de soudure. Ainsi, une entreprise doit bien maîtriser son utilisation de biens jetables tels que les consommables afin de ne jamais risquer d’en manquer au cours d’une journée de travail.

Maintenance des équipements de manutention

Une fois qu’un produit est fabriqué, l’entreprise doit l’acheminer vers les véhicules qui le transporteront jusqu’au grossiste ou au détaillant. Des convoyeurs aux chariots élévateurs, en passant par les autres véhicules et équipements de manutention, ces opérations jouent un rôle essentiel dans tout programme de gestion d’usine. En effet, une organisation n’a aucun intérêt à fabriquer des produits si elle ne dispose pas d’un moyen fiable de les transporter. Elle doit donc veiller à ce que ses équipements de manutention soient bien entretenus, au même titre que ses équipements de production.

Avantages de la MRO
  • Réduction des temps d’arrêt non planifiés : une seule machine qui ne fonctionne pas comme prévu ou le manque d’une matière première peut plonger toute la ligne de production dans le chaos, avec des conséquences négatives sur les résultats de l’entreprise et l’apparition de scénarios dans lesquels les employés doivent attendre de pouvoir effectuer leur travail. En évitant les temps d’arrêt, les travailleurs sont plus productifs et les marchandises sortent plus rapidement de l’usine. En outre, les organisations qui intègrent la MRO peuvent mieux planifier la maintenance de routine pour que leurs usines restent opérationnelles et surpassent la concurrence. Le fait de savoir quand les machines ont besoin d’être entretenues ou risquent de tomber en panne permet aux organisations d’examiner l’ensemble des opérations de manière globale et de décider quels équipements mettre hors service tout en utilisant les équipements en service restants pour fabriquer leurs produits.
  • Réduction des ruptures de stock et des surstocks : une approche automatisée et méticuleuse de la MRO permet aux organisations de mieux savoir quand leurs équipements, outils et produits MRO ont besoin d’être renouvelés. En effet, une rupture de stock, même d’une simple colle ou d’un produit d’entretien, peut avoir des répercussions sur l’ensemble du processus de fabrication. De même, les organisations ne peuvent pas se permettre d’avoir trop de stocks, car cela entraîne une surcharge des entrepôts. Les surstocks engendrent des coûts de stockage inutiles, des risques de détérioration ou de dégradation des matériaux et empêchent les organisations de réagir à la baisse des prix en fonction des tendances du marché.
  • Suivi des dépenses MRO : garder un œil sur les dépenses peut aider les organisations à savoir si et quand elles doivent changer de fournisseur, opter pour un autre produit ou envisager un inventaire géré par le fournisseur pour certains sites.
  • Conformité aux réglementations : les autorités gouvernementales et les associations industrielles ont établi de nombreuses règles et directives concernant la sécurité des employés et la qualité des produits finis utilisés dans la fabrication de biens. Il s’agit notamment des réglementations relatives à la santé et à la sécurité au travail, à l’environnement et à la conformité des équipements et des machines. En respectant ces réglementations, les organisations s’engagent à offrir un lieu de travail aussi sûr que possible à leurs employés, en particulier à ceux qui travaillent dans des conditions de production difficiles. De plus, en s’assurant que les équipements lourds sur lesquels les employés travaillent disposent des pièces de rechange nécessaires et qu’ils sont nettoyés et entretenus, les organisations réduisent au minimum les dangers inutiles et les risques d’accident grave.
Défis de la MRO

Chaque organisation doit prendre en compte plusieurs défis lorsqu’elle entreprend une stratégie de gestion MRO robuste.

  • Coûts de mise en œuvre : comme évoqué précédemment, chaque organisation adopte sa propre approche en matière de gestion de ses processus et de ses équipements MRO. Mais dans tous les cas, la mise en place d’un processus MRO complet et automatisé entraîne des coûts initiaux. Les organisations sont en effet généralement amenées à acheter de nouveaux équipements, outils, logiciels et matériels pour réinventer leur processus MRO.
  • Difficultés liées au changement organisationnel : l’adoption d’un processus MRO plus rigoureux implique de former le personnel et d’acheter de nouveaux logiciels et outils automatisés. L’adhésion de l’équipe dirigeante, des lignes directrices et des attentes claires, ainsi qu’une formation approfondie sont indispensables. Cependant, ces difficultés initiales disparaissent une fois que l’équipe est formée et que le processus a gagné en efficacité.
  • Intégration technologique : l’intégration de solutions technologiques, telles que des systèmes de gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO3) ou des systèmes de gestion des actifs d’entreprise (EAM4), ne se fait pas du jour au lendemain. Elle demande de la patience et éventuellement un fonctionnement en parallèle, c’est-à-dire l’utilisation du système existant pendant que le nouveau est mis en œuvre, testé et déployé.
Fonctions principales de la MRO

Maintenance, réparation et exploitation

Qu’est-ce que la maintenance prédictive ?

La maintenance prédictive permet de prévoir le futur état potentiel des équipements pour déterminer quand des opérations de maintenance doivent être effectuées.

Qu’est-ce que la maintenance axée sur la fiabilité ?

La maintenance axée sur la fiabilité est un processus par lequel les organisations identifient les actifs physiques (par exemple, les machines ou les outils) nécessaires à la fabrication de leurs produits et élaborent une stratégie globale pour les maintenir en service et les faire fonctionner à un niveau optimal.

Qu’est-ce que la GMAO ?

L’acronyme GMAO fait référence à la Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur. Les logiciels de GMAO permettent de gérer les actifs, de programmer la maintenance et de suivre les bons de fabrication.

Produits de MRO
Optimisation MRO des stocks IBM Maximo MRO Inventory Optimization

Donnez aux utilisateurs les moyens de prendre des décisions éclairées qui contribuent à augmenter les marges, à améliorer les niveaux de service et à réduire les temps d’arrêt non planifiés.

En savoir plus Découvrir IBM Maximo

Passez à l’étape suivante

Commencez par une visite guidée du produit ou prenez rendez-vous avec un spécialiste IBM pour découvrir comment votre organisation peut tirer profit de Maximo Application Suite. 

Passez à l’étape suivante Inscrivez-vous pour un essai