Qu'est-ce qu'une économie circulaire ?
Découvrir les solutions de Supply Chain Intelligence S’inscrire pour recevoir les dernières informations sur la durabilité
Dessin d'une personne interagissant avec la nature

Date de publication : 24 février 2024
Contributeurs : Amanda McGrath, Alexandra Jonker

Qu'est-ce qu'une économie circulaire ?

L'économie circulaire est un modèle économique qui vise à éliminer le gaspillage et à promouvoir la durabilité grâce à la réutilisation et à l'efficacité des ressources. Par le biais du partage, de la réparation, de la remise à neuf, du reconditionnement et du recyclage, ce modèle crée un système en boucle fermée qui minimise la quantité de ressources utilisées. Il réduit également la production de déchets, la pollution et les émissions de carbone, l'une des principales causes du changement climatique.

Dans une économie linéaire traditionnelle, les matières premières sont extraites à partir de l'environnement naturel et transformées en produits ; ces derniers sont utilisés, puis éliminés sous forme de déchets. Ce modèle repose sur l'extraction continue de ressources limitées, ce qui entraîne la dégradation de l'environnement et l'épuisement de ces matériaux. L'économie circulaire vise à remplacer ce modèle « prendre, fabriquer, jeter » par un système économique plus durable qui minimise les déchets et permet d'utiliser les produits et les ressources le plus longtemps possible. Elle s'appuie sur une transition vers les énergies renouvelables, ainsi que sur les efforts visant à régénérer les ressources naturelles, à protéger l'environnement et à favoriser la santé et le bien-être de l'homme.

Pourquoi l'économie circulaire est-elle importante ?

L'économie circulaire est un moteur fondamental de la durabilité. Les Nations unies ont souligné le rôle de la circularité dans la réalisation de leurs objectifs de développement durable (ODD). De plus, de nombreux gouvernements, décideurs et organisations du monde entier explorent son potentiel pour relever des défis internationaux, tels que le changement climatique, la perte de biodiversité, les perturbations dues à l'extraction de matériaux et d'autres problèmes environnementaux.

Par exemple, des recherches ont révélé que l'extraction et le traitement des ressources naturelles contribuaient à la moitié des émissions mondiales de gaz à effet de serre et à plus de 90 % de la perte de biodiversité et du stress hydrique autour de la Terre.1 En employant plus longtemps les ressources, l'économie circulaire réduit la nécessité d'en extraire de nouvelles, ce qui contribue à préserver les matières premières naturelles et à réduire les émissions de gaz à effet de serre. À cette fin, une étude de la Fondation Ellen MacArthur (un défenseur majeur de l'économie circulaire) a révélé que l'adoption du modèle économique alternatif pourrait réduire de moitié les émissions de dioxyde de carbone de l'Europe.2 En outre, ce modèle peut créer des opportunités économiques et générer de la valeur pour les entreprises et la société. Les recherches suggèrent que l'économie circulaire pourrait générer 4 500 milliards de dollars de nouveaux extrants économiques.3

Fonctionnement de l'économie circulaire

Une économie circulaire fonctionne ainsi : elle crée des systèmes en boucle fermée dans lesquels les déchets sont minimisés, les ressources sont préservées et les systèmes naturels sont régénérés. Les stratégies utilisées pour y parvenir sont les suivantes :

  • Réduire le gaspillage et la pollution : les principes de l'économie circulaire préconisent la conception de produits et de procédés qui minimisent les déchets et la pollution. Citons par exemple l'utilisation d'énergies renouvelables, la réduction des emballages et l'adoption de pratiques de gestion durable des déchets.
  • Prolonger la durée de vie des produits : pour que les produits durent le plus longtemps possible, ils doivent être solides, réparables et évolutifs. Il s'agit également de promouvoir la réutilisation, la remise à neuf et le recyclage des produits et des matériaux.
  • Régénérer les systèmes naturels : l'un des principes centraux d'un modèle d'économie circulaire est de reconstituer les sites naturels utilisés ou endommagés par l'activité économique. Cela implique la restauration des écosystèmes et des ressources naturelles grâce à des pratiques d'exploitation durable des terres, au reboisement et aux efforts de conservation.
Exemples d'économie circulaire en action

Les organisations, les industries et les particuliers adoptent des solutions circulaires de différentes manières. Voici quelques études de cas sur la manière dont ce modèle est intégré dans les entreprises et la société :

Systèmes d'énergie renouvelable

La transition vers des sources d'énergies renouvelables, telles que l'énergie éolienne, solaire ou hydroélectrique, soutient l'économie circulaire en réduisant la dépendance à l'égard de ressources limitées telles que les combustibles fossiles. L'utilisation de ressources régénératives et renouvelables pour alimenter les opérations quotidiennes peut réduire l'impact négatif sur l'environnement, les flux de déchets et l'utilisation globale des matériaux. L'énergie renouvelable est également essentielle pour appliquer les principes de l'économie circulaire à la logistique de la chaîne d'approvisionnement ; en effet, elle peut avoir un impact sur les choix des fournisseurs et du transport.

Des produits électroniques réparables

Au lieu de se débarrasser des appareils électroniques lorsqu'ils se cassent ou s'usent, de plus en plus d'entreprises essaient de les concevoir de manière à ce qu'ils soient modulaires et faciles à réparer. Cela signifie qu'au lieu de remplacer un appareil dans son ensemble, les utilisateurs peuvent changer uniquement la pièce défectueuse, ce qui prolonge considérablement la durée de vie du produit. Certaines entreprises adoptent également l'idée de remettre à neuf et de reconditionner leurs produits technologiques. Ce processus consiste à reprendre les produits usagés, à les remettre en état et à les revendre, souvent avec une garantie.

Partage des économies de plateformes

Les services de partage de voiture ou de domicile favorisent l'utilisation efficace des ressources en permettant aux individus de partager leurs possessions plutôt que de les posséder seuls, ou de les prêter temporairement afin qu'ils soient utilisés plus souvent. Cela réduit la demande globale de fabrication de nouveaux produits et encourage des modes de consommation et des partenariats plus durables.

Nouvelles approches en matière d'emballage

Les points de vente qui fonctionnent selon le principe du zéro déchet permettent aux clients d'apporter leurs propres contenants ; cela favorise ainsi la réduction des déchets d'emballage et promeut la réutilisation des matériaux. D'autres entreprises visent à éliminer la pollution plastique en proposant des produits de consommation dans des emballages réutilisables. Les clients ramènent les contenants vides, qui sont ensuite nettoyés et réutilisés, participant ainsi à réduire le besoin d'emballages à usage unique. Dans d'autres cas, ils peuvent échanger des emballages en plastique contre des matériaux biodégradables (tels que des bioplastiques fabriqués à partir de matériaux d'origine végétale qui se décomposent naturellement). Cette approche de conception « du berceau au berceau » (C2C, cradle-to-cradle), qui génère un cycle continu entre l'utilisation humaine et la nature, peut réduire le volume de déchets aboutissant dans les décharges.

Produit en tant que service (PaaS)

Les entreprises passent de plus en plus d'un modèle « sell and forget » (littéralement, « vendre et oublier » à un système qui prend en compte l'intégralité du cycle de vie du produit. Cela inclut l'exploration de modèles de leasing ou l'offre d'un « produit en tant que service », dans le cadre desquels les consommateurs paient pour le service fourni par un produit, plutôt que de posséder le produit en lui-même.

Recyclage et réutilisation des textiles

De nombreuses marques de mode adoptent des modèles commerciaux circulaires, tels que la location de vêtements ou le recours à moins de matériaux vierges ou à davantage de ressources recyclées dans leurs produits. Certaines entreprises encouragent leurs clients à ramener leurs anciens vêtements pour qu'ils soient recyclés ou revendus. Cette approche permet de réduire les déchets et la demande de nouvelles matières premières, ce qui soutient une mode plus durable.

Surcyclage des déchets alimentaires

La mise en place de systèmes alimentaires plus durables implique de lutter contre le gaspillage alimentaire. Les recherches suggèrent que 1,18 milliard de tonnes d'aliments produits pour la consommation humaine sont perdus ou gaspillés chaque année.4 Au Japon, par exemple, le gouvernement a promulgué une loi sur le recyclage des aliments qui encourage l'utilisation des déchets alimentaires comme aliments pour animaux et engrais compostables. Ailleurs, les entreprises utilisent les déchets alimentaires pour créer de nouveaux produits, par exemple en transformant le marc de café en biocarburants, en utilisant les pelures de fruits pour fabriquer des colorants naturels ou en se servant du pain invendu ou inutilisé provenant des boulangeries et des sandwicheries pour brasser de la bière.

Avantages commerciaux d'une approche d'économie circulaire

Une approche d'économie circulaire peut profiter aux entreprises de plusieurs manières, notamment via les éléments suivants :

  • Réduction des coûts : en réduisant le gaspillage et en utilisant les ressources plus efficacement, les entreprises peuvent économiser de l'argent sur les matières premières, l'énergie et l'élimination des déchets.
  • Innovation : l'adoption de modèles économiques circulaires peut stimuler la compétitivité et créer de nouvelles sources de revenus, comme le développement de nouveaux produits fabriqués à partir de matériaux recyclés ou une offre de services de réparation et de maintenance.
  • Réputation de la marque : adopter la durabilité et la circularité peut aider une entreprise à attirer des consommateurs soucieux de l'environnement et à s'imposer comme leader du secteur en matière de durabilité .
  • Conformité réglementaire : à mesure qu'il devient de plus en plus obligatoire de rédiger des rapports de durabilité, les entreprises qui adoptent des pratiques circulaires peuvent être mieux positionnées pour se conformer à une multitude de réglementations locales et internationales.
Comment la technologie contribue à l'économie circulaire

Les solutions technologiques durables peuvent aider à suivre et à gérer les ressources, à mettre en place de nouvelles stratégies commerciales et à gagner en efficacité en ce qui concerne les processus de production et de distribution. Les innovations en matière de technologie numérique aident les entreprises à suivre et à optimiser l'utilisation des ressources dans leurs chaînes de valeur, et les consommateurs à faire des choix durables.

Par exemple, les appareils Internet des objets (IoT) peuvent fournir des données en temps réel sur l'utilisation et l'état du produit. Cela facilite la maintenance prédictive et permet la création de modèles de Produit en tant que service. L'intelligence artificielle (IA) peut améliorer l'efficacité des ressources dans la fabrication et les chaînes d'approvisionnement, tandis que la technologie blockchain peut permettre un suivi transparent et sécurisé des matériaux et des produits tout au long de leur cycle de vie, favorisant ainsi la traçabilité et la responsabilité.

Les technologies d'énergie renouvelable sont essentielles à la décarbonation et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les plateformes numériques, telles que les marketplaces virtuelles et les services de partage de ressources, peuvent faciliter l'échange de biens et de services, en promouvant la réutilisation et la réduction des déchets. De plus, la technologie d'impression 3D peut soutenir une production localisée, réduisant ainsi les coûts de transport et de logistique, ainsi que les déchets.

Initiatives politiques en matière d'économie circulaire

Les décideurs soutiennent la transition vers une économie circulaire grâce à des politiques qui incitent les entreprises à adopter des pratiques durables et de nouveaux modèles commerciaux. Ils mettent également en œuvre des moyens de pénaliser les comportements de gaspillage et financent la recherche de solutions durables. Par exemple, le plan d'action pour l'économie circulaire de l'Union européenne, qui fait partie du Pacte vert de la Commission européenne, décrit des mesures visant à faire des produits durables la norme dans l'UE. Il comprend également des stratégies visant à réduire les déchets et à augmenter les taux de recyclage. D'autres pays, dont la Chine, le Japon et les Pays-Bas, ont élaboré leurs propres politiques nationales d'économie circulaire qui visent à stimuler la croissance économique, à améliorer l'efficacité des ressources, à régénérer les environnements naturels et à réduire les impacts environnementaux.

Solutions connexes
IBM Sterling Supply Chain Intelligence Suite

Tirez parti de la puissance de l’intelligence artificielle (IA) et de la vitesse de l’automatisation pour améliorer la gestion, la résilience et la durabilité de la chaîne d’approvisionnement.

Découvrir IBM Sterling Supply Chain Intelligence Suite

Logiciel de gestion des émissions d'IBM Envizi

Calculez les émissions de GES, générez des rapports et suivez l'avancement des objectifs de décarbonation grâce à un logiciel de gestion des émissions de GES.

Découvrir le logiciel de gestion des émissions d’IBM Envizi

IBM Sterling Order Management

Livrez la commande parfaite à chaque fois grâce à une solution de traitement des commandes omnicanal, durable et complète.

Découvrir IBM Sterling Order Management
Ressources Durabilité : de nouveaux efforts pour dessiner l'avenir

Comment les pays, les communautés et les entreprises réduisent l'impact des activités humaines et commerciales sur l'environnement.

Qu’est-ce que la neutralité carbone ?

La neutralité carbone correspond au moment où les gaz à effet de serre émis dans l’atmosphère sont équilibrés par une quantité équivalente éliminée de l’atmosphère.

Qu’est-ce que la durabilité en entreprise ?

Pour les sociétés, la durabilité fait référence à la stratégie et aux actions qu’elles mettent en place pour éliminer les effets néfastes de leurs opérations métier sur l’environnement et la société.

Qu’est-ce qu’une émission de Scope 3 ?

Les émissions de Scope 3 sont une catégorie d’émissions de gaz à effet de serre (GES) produites lors d'activités opérationnelles par des sources qui ne sont pas directement détenues ou contrôlées par une entreprise.

Qu'est-ce que le triple bilan ?

Le triple bilan (TBL) est un cadre de développement durable qui s'articule autour des trois P : personnes, planète et profit.

Qu'est-ce que l'optimisation de la chaîne d'approvisionnement ?

L'optimisation de la chaîne d'approvisionnement fait appel à la technologie et aux ressources pour maximiser l'efficacité et les performances d'un réseau d'approvisionnement.

Passez à l’étape suivante

IBM Sterling Supply Chain Intelligence Suite est une solution d’optimisation et d’automatisation basée sur l’IA. Conçue pour les organisations qui s’efforcent de résoudre les perturbations de la chaîne d’approvisionnement par une transformation traditionnelle, la suite facilite la résilience et la durabilité du réseau d’approvisionnement, augmente l’agilité et accélère la création de valeur grâce à des informations exploitables, des workflows plus intelligents et une automatisation intelligente.

Découvrez Supply Chain Intelligence Suite Essai gratuit de 30 jours
Notes de bas de page

1 Faits et chiffres (lien externe à ibm.com), Nations unies, janvier 2024

2 Towards a circular economy: Business rationale for an accelerated transition (lien externe à ibm.com), Fondation Ellen MacArthur, novembre 2015

3 Waste to Wealth (lien externe à ibm.com), Accenture, septembre 2015

4 5 facts about food waste and hunger (lien externe à ibm.com), Programme alimentaire mondial, juin 2020