Blockchain

Pourquoi doit-on miser sur la Blockchain dans le « Monde d’après » ?

Share this post:

Comment redémarrer différemment après le Coronavirus ? Dans son allocution du dimanche 14 juin, Emmanuel Macron a déclaré : “Il nous faut créer de nouveaux emplois en investissant dans notre indépendance technologique, numérique, industrielle et agricole”. “Cette reconstruction doit aussi être sociale et solidaire”.

L’une des réponses à cette ambition selon moi : la blockchain.

Issue de la crise économique de 2008 avec le Bitcoin, cette technologie a progressé et dépassé son usage initial de crypto-monnaie.

Voici pourquoi je suis convaincue qu’il faut miser sur elle :

 

Parce que la blockchain est un sport d’équipe.

Elle n’est utile que pour faciliter les échanges entre les membres d’un réseau, d’un écosystème, d’une chaine de valeur. Sa fonction principale est de permettre un échange de biens. Plus il y a de participants, plus le réseau est intéressant.

Un exemple ? Le transport de containers.

Née en 2018 de la collaboration de Maerks et IBM, la plate-forme blockchain TradeLens permet de suivre en temps réel et de digitaliser les échanges, encore trop souvent papier, entre l’expéditeur, les transporteurs maritimes et terrestres, les ports, les douanes, les assureurs, les clients….

Elle rassemble aujourd’hui plus de 170 participants, dont 5 des plus grands transporteurs maritimes au monde (Maersk, MSC, CMA CGM, Hapag Lloyd, ONE), 90 ports, terminaux, et des transitaires importants. C’est déjà plus de 60% des données mondiales du transport maritime conteneurisé.

 

Parce que la blockchain développe la confiance entre les acteurs

Les données correspondant aux échanges sont enregistrées sur un registre :

– distribué (chaque participant peut disposer d’une copie mise à jour simultanément),

– immuable (qui ne peut être modifié a posteriori)

– non répudiable (notion de notarisation digitale : celui qui a posté l’information dans la blockchain ne peut nier l’avoir fait).

S’il ne garantit pas que la donnée est vraie, le registre assure que l’on puisse retrouver celui qui ferait erreur. Cette dynamique vertueuse encourage chaque participant à être très vigilant sur la qualité des informations enregistrées.

 

Parce que la blockchain rapproche

Le fait que tous les acteurs partagent la même information, au même moment, permet de supprimer la distance ou la disparité de taille entre eux. Le plus bel exemple concerne la traçabilité alimentaire. Grâce à des solutions blockchain telles que Thanks My Farmer, le consommateur d’une tasse de café peut savoir tout le chemin parcouru par les grains depuis l’exploitation agricole et s’il le souhaite, offrir une rémunération supplémentaire au producteur.

 

Parce que l’écosystème français est déjà riche et dynamique.

Ce qui finit de me convaincre, c’est la vitalité française dans ce domaine comme le souligne La Tribune dans son article de mai 2019.

Chez IBM France, l’équipe Blockchain est l’une des plus dynamiques de notre entreprise, elle regroupe plusieurs dizaines de personnes travaillant sur des projets aussi variés que l’origine des composants d’un produit cosmétique, la conformité des pièces automobiles, les extraits K-bis avec les greffiers ou le Trade Finance. Ils ont pour la plupart moins de 30 ans, s’appellent Rita, Dorian, Marion, Manasa, Walid, Margaux ou Jordan. Ambitieux, passionnés par des projets qui ont du sens, ils sont le monde d’après que j’ai envie de voir grandir.

Alors si vous n’avez pas encore envisagé la blockchain comme un des outils de demain, je vous invite à vous plonger dans le sujet, car comme le disait Ginni Rometty, présidente d’IBM de 2013 à 2019 : “Ce qu’Internet a fait pour les communications, la technologie blockchain va le faire pour les transactions sécurisées.”

 

Digital Sales Manager - Experte Blockchain Développement Durable

More Blockchain stories
23 février 2021

L’Internet industriel des objets à l’épreuve du réel

Vos données valent-elles de l’or ? L’Internet industriel des objets à l’épreuve du réel   Pour innover et survivre, les entreprises industrielles doivent constamment adopter de nouvelles techniques, de nouvelles compétences, de nouvelles configurations de travail. Au confluent de ces trois novations, les technologies numériques et plus particulièrement l’internet des objets (IoT) leur ouvrent des […]

Continue reading

1 février 2021

Serveurs POWER : le bouclier anti crise du secteur du retail

La puissance, la robustesse et la sécurité des serveurs POWER leur permettent d’amortir les chocs, y compris les plus inédits, comme les pics de charge de grande ampleur constatés dans le secteur de la distribution pendant la crise sanitaire.   Le marché de la distribution a été sous haute tension au cours de l’année 2020. […]

Continue reading

12 janvier 2021

La compréhension du langage et IBM

Nous avons publié une série de nouveautés sur nos services d’Intelligence Artificielle IBM Watson autour du traitement du langage naturel. Le communiqué de presse est disponible ici. Mais, je voulais revenir sur deux de ces annonces plus en détail. Watson Assistant Enhanced-Model Watson Discovery Reading Comprehension Un nouveau modèle amélioré de classification d’intention pour Watson […]

Continue reading