Leaders d'Opinion

Think Summit Paris 2019 : découvrons le point de vue de Arnaud Le Roux

Share this post:

A l’occasion de l’événement Think Summit Paris 2019 – le rendez-vous de la technologie au service de l’entreprise qui apprend, innove et se réinvente – Arnaud Le Roux nous livre son regard sur les nouvelles technologies et la responsabilité sociétale des entreprises.

Arnaud, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Côté perso, je suis un papa comblé d’une jeune fille de 12 ans qui est ce qu’il y a de plus important dans ma vie. Côté « pro », je suis un slasheur du domaine du digital depuis un peu plus de 23 ans. Je suis depuis quelques années conférencier, professeur, mentor et coach. Il y a 9 ans, j’ai véritablement décidé de vivre ma passion du digital à travers ces différents rôles. J’ai aussi été CDO au sein d’agences & annonceurs. Je suis d’ailleurs actuellement Chief Digital Officer des Cercles de la Forme, premier réseau de salles de sports à Paris. Et enfin, j’ai la chance de faire partie de la Brigade du Web, collectif de 10 slasheurs du digital français. On va s’arrêter là pour aujourd’hui.

 

Quelle est pour vous la technologie qui transforme le plus l’entreprise ou la société dans laquelle nous vivons ?

Indéniablement l’intelligence artificielle, si nous la considérons comme une « technologie ». L’IA a beau avoir près de 70 ans, elle est devenue ces dernières années l’objet d’une disruption massive des modèles classiques des entreprises et de « la » société au sens large. Difficile d’en définir les limites, technologiques justement, mais aussi éthiques et morales. Tout devient ou deviendra possible avec l’intelligence artificielle. Tous les métiers seront potentiellement touchés par cette technologie. Marketing, communication, finance, relations clients, etc. Trouvez-moi une « business unit » de votre entreprise qui est à l’abri de cette lame de fond. Alors deux façons de prendre cette tendance forte : soit on la subit, soit on surfe sur la vague… Je ne sais pas pour vous, mais la deuxième option me semble la bonne ;o).

 

Quelle est selon vous la première responsabilité sociétale des entreprises du numérique ?

Éduquer, expliquer, communiquer, encore et encore. Arrêter de regarder leur nombril et lever la tête … Tout le monde ne se réveille pas un matin en sachant ce qu’est l’Intelligence Artificielle, la réalité virtuelle, la bigdata, l’informatique quantique… Pour beaucoup c’est de la science-fiction !
Et je me permets aussi une deuxième réponse : prendre en compte la société dans son ensemble pour que leurs technologies (d’autant plus valables dans le cas de l’intelligence artificielle) soient caractéristiques du monde dans lequel nous évoluons. Le mot est important « caractéristiques » : caractériser les données, les rendre vérifiables, non stigmatisantes, micro et macros logiques à la fois.

 

#TechForGood, qu’est que cela vous inspire et si vous pouviez lancer une initiative #TechForGood s’appuyant sur une technologie pour le bien de la société, laquelle serait-elle ?

Je suis ardemment attaché à la e-santé et aux enfants. Je pense que nous devons partager nos connaissances et compétences afin d’aider les enfants qui subissent des pathologies particulières. Si l’on m’en donnait les moyens, je lancerais un chantier national pour prioriser l’accès à certaines technologies, parfois couteuses, afin d’aider les enfants qui en ont besoin. L’impression 3D peut aider des enfants qui ont perdu des membres à des coûts plus abordables et de façon plus massive. L’intelligence artificielle, la réalité virtuelle peuvent aider des enfants atteints de troubles du comportement. Certaines technologies de pointe peuvent rendre la vue, l’ouïe… Mais cela correspond souvent à des investissements de plusieurs dizaines de milliers d’euros pour des familles qui n’en ont pas les moyens, ni les aides adéquats. C’est insensé. Je demande l’accès à ces technologies en priorité pour nos enfants les plus démunis. Beaucoup de startups travaillent certes sur ces sujets mais elles ne peuvent proposer leurs services à des prix raisonnables pour celles et ceux qui en ont pourtant réellement besoin.

 

Vivez ou revivez les meilleurs moments de l’édition 2019 de Think Summit Paris !

Interviews reccueillies par Sandrine Durupt et Séverine Liénard

More Leaders d'Opinion stories
14 décembre 2021

L’équipe française de l’ISEP, lauréate du challenge Call for Code 2021 consacré au développement durable

Le Challenge Call for Code  a été créé par le producteur philanthropique David Clark, fondateur de la David Clark Cause. En partenariat avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, la Fondation Linux et​ IBM. Ce Challenge est ouvert aux développeurs, start-ups, universitaires, ONG du monde entier. L’objectif est d’imaginer des solutions innovantes open-source […]

Continue reading

14 décembre 2021

NEOMA et IBM collaborent pour former les étudiants au Marketing Digital

NEOMA Business School est l’une des meilleures écoles de commerce françaises. Son Mastère Spécialisé en Marketing et Data Analytics fait figure de référence parmi les Mastères dans sa catégorie. Dirigé par Françoise Bélonie Collard, il forme près de 80 étudiants hautement qualifiés dans le domaine de l’analyse de données au service du marketing digital, au cœur de […]

Continue reading

22 novembre 2021

IBM Power Systems, l’atout simplicité et robustesse des environnements SAP HANA

Équipé d’une base de données Oracle saturée et en voie d’obsolescence, un grand constructeur automobile a décidé de migrer vers SAP HANA, hébergé sur des serveurs IBM Power Systems. À la clé, une consolidation des infrastructures et une protection renforcée des données. Certaines références du catalogue SAP arrivent aujourd’hui en fin de vie, dont l’ERP […]

Continue reading