Infrastructures

IBM mainframe, une architecture toujours moderne et plus ouverte

Share this post:

A l’occasion de la commercialisation du z15, IBM renforce son engagement sur le Cloud : d’un point de vue technologique, grâce à Red Hat OpenShift, mais aussi en adoptant un nouveau principe tarifaire, le paiement à la demande.

C’est un fait : les mainframes d’IBM constituent la clé de voûte du système financier mondial. Aujourd’hui, 87% des transactions par carte de crédit sont traitées par des mainframes IBM. Autre chiffre étonnant : chaque jour, le nombre de transactions gérées par les mainframes d’IBM est deux fois supérieur au nombre de requêtes que reçoit le moteur de recherche de Google ! Surprenant pour des environnements que certains décrivent comme des architectures surannées…

Le mainframe accueille en effet toujours plus de transactions. Le nombre de « workloads » a augmenté de 30% sur les 10 dernières années. Cette croissance est liée au succès rencontré par Linux sur mainframe mais également aux développements de nouveaux Workloads métier.  La proximité des traitements et des data, la sécurité et la mise à disposition grandissante d’outils Open Source pour développer indifféremment sur mainframe ou sur environnement Open encouragent cette croissance.

 

Un Cloud hybride avec Red Hat OpenShift

Par environnement IT plus moderne, l’entreprise pense évidemment au Cloud. IBM l’a bien compris et, grâce notamment au nouveau z15, aide ses clients à moderniser leurs applications existantes, à développer de nouvelles applications natives pour le Cloud et à intégrer en toute sécurité leurs applications les plus importantes dans les différents Clouds. L’acquisition récente de Red Hat par IBM renforce cette ouverture. Ainsi la plateforme d’orchestration de containers OpenShift sera bientôt disponible sur z. Le but est de mettre à disposition un ensemble de services (IMS, CICS, Db2, MQ, etc.) et de les provisionner directement pour le Cloud. Aujourd’hui, il est d’ores et déjà possible à travers un catalogue de services de provisionner des applications z/OS.

Ce choix de Kubernetes/OpenShift pour aider les entreprises à passer à un modèle Cloud n’est pas le fruit du hasard : ces dernières années, toutes les nouvelles fonctionnalités ajoutées aux mainframes l’ont été suite à la consultation de nos clients – pas moins de 200 entreprises interrogées au niveau mondial. C’est aussi à leur demande qu’a été développée une nouvelle solution de confidentialité, Data Privacy Passports. A partir de cartes de chiffrement dédiées, les données sont depuis longtemps chiffrées à l’intérieur du mainframe. Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) et la Loi de Programmation Militaire (LPM) étant entrés en application, nos clients nous ont fait comprendre que chiffrer les données en interne était insuffisant :  la donnée doit être traçable et chiffrable à l’extérieur du mainframe. C’est ce que permet Data Privacy Passports, en cryptant la donnée quel que soit l’endroit où elle se trouve (que ce soit un Cloud ou une autre plateforme). La traçabilité de la donnée répond directement aux réglementations en vigueur comme le droit à l’oubli, avec la possibilité de révoquer la donnée si nécessaire. Les administrations françaises et tous les organismes qui manipulent les données privées et confidentielles sont très favorables à la mise en place de ces nouveaux mécanismes.

 

Une tarification sur mesure

Le mainframe s’ouvrant sur le Cloud d’un point de vue technique, il est logique qu’il en reprenne les grands principes de tarification, à savoir « le paiement à la consommation ».

Ces innovations tarifaires trouvent leur intérêt avec le nouveau mainframe d’IBM z15, qui offre 25% de capacité en plus par rapport à son prédécesseur – ce qui se traduit par un coût à l’usage inférieur. A côté de nouvelles fonctionnalités techniques, telles que Data Privacy Passports et la restauration instantanée (Recovery Boost), le z15 délivre un gain de performance au moteur de 14% en moyenne.

Avec ce nouveau Z, IBM conforte sa position chez ses clients les plus actifs et rend sa plateforme mainframe toujours plus agile et adaptée aux défis des entreprises d’aujourd’hui.

Pour en savoir plus sur les beautés de cette nouvelle machine, visitez notre page dédiée IBM z15.

z Systems Technical manager

More Infrastructures stories
12 juillet 2022

Le spécialiste des logiciels libres STARTX adopte l’IBM Cloud Pak for Multi Cloud Management pour ses projets CloudForms

C’est tout naturellement que STARTX s’est rapproché d’IBM et a choisi IBM Cloud Pak for Multi Cloud Management, pour ses projets CloudForms. Une solution cohérente, solide et pérenne, qui permet d’accélérer et de sécuriser les projets de ses clients. Une adoption accompagnée par le distributeur Arrow ECS. Membre de La Home Sweet Company, STARTX est […]

Continue reading

11 juillet 2022

Pourquoi l’AIOps aide les équipes IT à conserver la maîtrise de leur SI

Les DSI ont de plus en plus de difficultés pour appréhender la complexité croissante de leur paysage IT. L’AIOps les aide à détecter les problèmes opérationnels, en trouver la cause et y remédier. L’AIOps automatise également l’optimisation des ressources. Une technologie en plein essor.   L’AIOps (Artificial Intelligence for IT Operations) est une technique encore […]

Continue reading

4 mai 2022

La Banque Postale, première banque en paiement instantané, gratuit et sécurisé

La Banque Postale, première banque en paiement instantané, gratuit et sécurisé   16 ans, c’est l’âge de la Banque Postale. La Banque Postale se veut une banque citoyenne, ouverte et accessible à tous, qui porte les valeurs de son époque : responsabilité environnementale, solidarité et performance, au service d’un monde plus juste. Avec 20 millions de […]

Continue reading