Leaders d'Opinion

Think Summit Paris 2019 : découvrons le point de vue de Hervé Monier

Share this post:

A l’occasion de l’événement Think Summit Paris 2019 – le rendez-vous de la technologie au service de l’entreprise qui apprend, innove et se réinvente – Hervé Monier nous livre son regard sur les nouvelles technologies et la responsabilité sociétale des entreprises.

Hervé, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis journaliste de formation, tombé très jeune dans la marmite de potion magique de la communication. Aujourd’hui consultant, j’ai été responsable communication (Nexans) puis dircom de plusieurs entreprises (EDI Technologies, Sofaxis). J’ai fondé il y a 6 ans le #BrandNewsBlog, un blog dédié à la communication, au branding et à la transformation numérique, que je continue d’animer. J’enseigne en parallèle la communication et la gestion des marques dans plusieurs écoles : Estacom, Sciences-Po notamment.

 

Quelle est pour vous la technologie qui transforme le plus l’entreprise ou la société dans laquelle nous vivons ?

D’après moi, ce sont les plateformes IA et les assistants virtuels, et nous n’en sommes qu’au début de cette révolution, car nos rites de consommation et le monde de l’entreprise vont s’en trouver complètement bouleversés.

Plateformes et assistants seront bientôt aptes à consolider et analyser des quantités exponentielles de données et s’imposeront aussi rapidement que durablement comme de nouveaux « tiers de confiance » dans la chaîne de valeur entre les marques et les consommateurs. Dans ce futur proche, les consommateurs, jusque-là plutôt fidèles à des marques fiables, feront désormais confiance à un assistant virtuel encore plus fiable… qui sera en l’occurrence capable de s’occuper tout aussi bien du réassort de leur frigo que de la commande en ligne de leurs billets d’avion, de la programmation de leurs vacances d’été ou de l’analyse comparative de dizaines de contrats d’assurance… Les entreprises et les marques devront s’adapter à cette nouvelle donne.

 

Quelle est selon vous la première responsabilité sociétale des entreprises du numérique ?

Une responsabilité importante des entreprises du numérique doit être de veiller à la sécurité, à la confidentialité et au bon usage des données personnelles dont elles disposent, évidemment ; mais plus globalement, je dirai qu’elles doivent anticiper elles-mêmes les impacts des innovations sur lesquels elles travaillent, en définissant leur ligne de conduite et une raison d’être connue de tous. Certes, au début du 20ème siècle, on n’a pas demandé aux constructeurs d’automobiles de se préoccuper de l’avenir des cochers ou des calèches. Mais les ruptures technologiques sont aujourd’hui si multiformes et conséquentes qu’il est nécessaire d’intégrer une réflexion éthique sur la meilleure façon de contribuer au bien commun dès les phases amont du développement de nouvelles solutions. C’est à mon avis parce qu’elles ont manqué à cette réflexion initiale que certaines plateformes ont connu de gros déboires…

 

#TechForGood, qu’est que cela vous inspire et si vous pouviez lancer une initiative #TechForGood s’appuyant sur une technologie pour le bien de la société, laquelle serait-elle ?

#TechForGood, c’est à la fois pour moi un écosystème très riche d’acteurs – pure player ou non – qui ont décidé de faire de leur impact social et environnemental une préoccupation centrale, et une bannière de ralliement pour toutes celles et ceux qui aspirent à entrer dans la démarche et à lancer leurs propres initiatives. Donc oui, c’est inspirant, je dirai même vital !

Si je devais lancer une initiative #TechForGood, celle-ci viserait nécessairement à développer l’inclusion numérique et à réduire « l’illectronisme » dont souffrent certaines catégories de populations et certains territoires de la France périphérique. Je connais beaucoup de communicants et d’agents territoriaux qui me parlent de réels besoins à ce niveau, pour « embarquer » un maximum de citoyens aujourd’hui laissés à l’écart. En ce sens, les magnifiques initiatives du mouvement Diversidays, en faveur de la diversité et de l’égalité des chances dans le numérique ou bien l’action de la startup WeTechCare, créée par Emmaüs Connect, m’inspirent tout particulièrement.

 

Vivez ou revivez les meilleurs moments de l’édition 2019 de Think Summit Paris !

Interviews reccueillies par Sandrine Durupt et Séverine Liénard

More Leaders d'Opinion stories
8 octobre 2021

DecisionBrain optimise le taux de remplissage des crèches

Grâce à l’expertise de DecisionBrain, il a été possible de créer une solution simplifiant l’attribution de places de crèches en fonction des demandes des familles et des disponibilités de chaque site. Cette solution facilite le remplissage d’un réseau comprenant plus de 2 100 crèches et accueillant plus de 50 000 familles. Expert reconnu dans son […]

Continue reading

1 octobre 2021

La (r)évolution des actifs numériques : des « chemins de fer » aux « voitures volantes »

Marchés financiers et transport ferroviaire : comprendre l’analogie Les marchés financiers facilitent l’échange de valeurs entre différentes contreparties, c’est-à-dire des acheteurs et des vendeurs. La valeur peut être transmise par de nombreux instruments et peut prendre différentes formes, comme des espèces ou des titres financiers. En regardant de plus près, toutes les opérations reposent sur […]

Continue reading

27 septembre 2021

Banques : comment les DSI aident l’innovation business à aller plus vite ?

Une conjonction de méthodes, technologies et modes de travail nouveaux crée un véritable élan pour l’innovation bancaire. Vincent Daerden, responsable des activités de conseil et de services pour le secteur banque et finance pour IBM France, analyse le contexte actuel qui préside à la transformation des banques françaises. Il estime que nous ne sommes qu’au […]

Continue reading