Accueil les sujets ONDC Qu’est-ce que l’ONDC (Open Network for Digital Commerce) ?
Découvrir les solutions d’intégration de données S’abonner aux mises à jour sur l’IA
Illustration par un collage de pictogrammes représentant une roue dentée, un bras robotisé, un téléphone mobile

 

Publication : 22 mars 2024
Contributeurs : Chrystal R. China, Michael Goodwin

Qu’est-ce que l’ONDC (Open Network for Digital Commerce) ?

L’Open Network for Digital Commerce (ONDC) est une initiative menée par le gouvernement indien pour promouvoir un réseau de e-commerce ouvert qui connecte les acheteurs, les plateformes et les détaillants.

L’objectif de l’ONDC est de créer un environnement de e-commerce inclusif via un protocole ouvert développé sur des spécifications open source, indépendant de toute plateforme.1

Pour être plus précis, l’ONDC est un ensemble de protocoles et de spécifications qui permettent la connexion et l’interopérabilité de différentes plateformes de e-commerce entre elles. Cette capacité améliore la découverte des prix et offre aux consommateurs un plus grand choix en matière de fournisseurs de services.

L’ONDC représente une étape vers la démocratisation du e-commerce, le faisant passer d’un modèle centré sur une plateforme, où quelques géants du commerce électronique dominent le marché, à une plateforme ouverte et interopérable où les acheteurs et les vendeurs peuvent interagir, quelles que soient les plateformes qu’ils utilisent. L’objectif est de faire sortir le e-commerce des murailles ou jardins clos (des écosystèmes fermés, en silos et hautement stratifiés) et de l’intégrer à un environnement plus accessible qui favorise la concurrence, l’inclusivité et l’innovation.

Guide sur l’IA et l’automatisation informatique

Le Guide de l'entreprise pour l'IA et l'automatisation informatique offre un aperçu approfondi de l'automatisation informatique alimentée par l'IA, y compris pourquoi et comment l'utiliser, les problèmes qui bloquent vos efforts et comment commencer.

Contenu connexe

S’inscrire pour obtenir le guide sur l’observabilité

Le développement de l’ONDC

L’ONDC a été développé dans un contexte de préoccupations croissantes liées à la concentration des pouvoirs sur le marché du commerce électronique, à une époque de transformation numérique rapide. En Inde, comme dans de nombreux autres pays, une petite cohorte de grandes plateformes de commerce électronique a pris le monopole numérique. Cette tendance a suscité des inquiétudes quant aux pratiques commerciales déloyales, à la monopolisation des données et à la marginalisation des petites entreprises locales qui luttent pour être compétitives.

Pour relever ces défis et démocratiser l’espace, le gouvernement indien (sous les auspices du ministère du Commerce et de l’Industrie) a commencé à explorer la possibilité de créer un réseau ouvert pour le commerce numérique. L’objectif était de créer un cadre permettant aux acheteurs et aux vendeurs de réaliser des transactions, quelles que soient les plateformes utilisées, de la même manière que les interfaces de paiement unifiées (UPI)2, qui ont révolutionné les paiements numériques en les rendant indépendants des plateformes. 

En juillet 2021, le Department for Promotion of Industry and Internal Trade (DPIIT) a mis en place un conseil consultatif de neuf membres pour piloter l’initiative et guider les programmes pilotes dans la région de la capitale nationale de New Delhi, à Bengaluru ou Bangalore, Mumbai, Coimbatore, Hyderabad, Pune et d’autres villes. En quelques mois, l’ONDC a reçu sa certification d’organisation à but non lucratif du secteur privé, relevant de la section 8, après quoi plusieurs organisations du secteur privé ont commencé à intégrer leurs applications et leurs services au réseau de l’ONDC.

Depuis son lancement, les plateformes de l’ONDC ont traité près de 7 millions de commandes et le réseau s’est étendu à plus de 370 000 vendeurs et prestataires de services dans 588 « villes comptabilisables » (représentant environ 70 % des villes indiennes).2 Les protocoles de l’ONDC ont été adoptés par des entreprises telles que Flipkart, Paytm, Pincode by PhonePe, Amazon, State Bank of India (SBI) et Meta (entre autres), avec des cas d’utilisation allant des soins de santé à la fintech en passant par l’agroalimentaire.

L’ONDC est également sur le point de changer la donne dans le secteur de la livraison de nourriture, en réduisant considérablement les taux de commission par rapport aux plateformes comme Zomato et Swiggy, qui facturent aux restaurants (dont beaucoup sont de petites entreprises) jusqu’à 25 % de commission.4

  

Comment fonctionne l’ONDC ?

L’ONDC n’est pas une plateforme ou une application unique. Il s’agit d’une série de protocoles qui permettent à des entités disparates d’effectuer des transactions, créant ainsi des conditions de concurrence équitables pour les entrepreneurs, les start-ups, les petites et moyennes entreprises, les grandes entreprises et les consommateurs.

L’ONDC présente trois composantes majeures :

  • Applications pour acheteurs : Les applications qui interagissent avec les biens et services de la couche de demande, tels que les chatbots, les applications basées sur les utilisateurs et les assistants vocaux.

  • Applications pour vendeurs : Les applications qui interagissent avec les biens et services de la couche d’approvisionnement, telles que la réception des demandes des acheteurs, le traitement des commandes et la publication de catalogues de biens et de services.

  • Passerelles ONDC : Les applications qui orchestrent les services acheteurs et vendeurs. Par exemple, les applications de découverte d’acheteurs géolocalisées comme Magicpin.

L’ONDC est conçu avec une architecture de microservices : chaque composant du réseau est un service indépendant qui peut communiquer avec d’autres services via des API (en particulier les AsyncAPI). Cette approche modulaire facilite l’intégration de différentes plateformes à l’ONDC. Cependant, la nature ouverte et accessible de l’ONDC nécessite le fonctionnement optimal de certains composants et processus informatiques, d’où la dépendance du système de l’ONDC au protocole Beckn.

Qu’est-ce que le protocole Beckn ?

Le protocole Beckn, sponsorisé par la Beckn Foundation et appartenant à l’Open Shared Mobility Foundation, est un protocole ouvert qui permet la mise en place d’un e-commerce décentralisé et l’interopérabilité entre les marchés en ligne, les fournisseurs de services et les consommateurs.

Les passerelles Beckn agrègent les données et dissocient les couches de transmission de paquets des couches d’expérience utilisateur, de sorte que les transactions (telles que la prise de commande, le paiement, la livraison et l’exécution) sont standardisées sur l’ensemble du réseau. Elles alimentent le back-end de l’infrastructure de l’ONDC.

Caractéristiques du protocole Beckn :

Fonctionnalités de décentralisation

Le protocole Beckn utilise des technologies décentralisées, comme la blockchain, pour permettre des interactions pair à pair entre les différentes entités de l’écosystème de e-commerce. Cette approche décentralisée permet d’éliminer les intermédiaires, réduisant les coûts et améliorant l’efficacité des transactions. Elle permet également aux utilisateurs de mieux contrôler leurs données et leurs transactions, favorisant ainsi un environnement plus transparent pour les opérations commerciales.

Standardisation des API

Les API permettent aux développeurs et fournisseurs de services tiers de créer des applications et des services qui peuvent s’intégrer à une infrastructure ONDC. Le protocole Beckn met en place un ensemble de normes et de politiques pour toutes les API réseau afin de faciliter l’échange de données et l’intégration des processus entre les entités. Ces normes et politiques permettent aux composants réseau d’interagir entre eux sans problème de compatibilité.

Les API standardisées simplifient également le processus de développement pour les entreprises qui souhaitent mettre en œuvre le protocole Beckn, car les équipes peuvent utiliser des interfaces prédéfinies pour se connecter aux autres participants du réseau.

Identité numérique unifiée

Les protocoles Beckn fournissent aux utilisateurs une identité unique et cohérente compatible avec plusieurs services et plateformes au sein du réseau, leur permettant d’accéder à une myriade de services sans utiliser de connexions ou configurations de comptes multiples. Ces protocoles peuvent également permettre aux utilisateurs d’accéder à des recommandations personnalisées et de gérer leurs préférences informatiques plus efficacement.

Cadre de gouvernance

Les cadres de gouvernance établissent les règles, les réglementations et les politiques qui dictent la manière dont les participants peuvent interagir avec le réseau. Un cadre de gouvernance bien défini permet de maintenir l’intégrité du réseau, garantissant la transparence, l’équité et la prise de responsabilité au sein des parties prenantes.

Le protocole Beckn intègre des mécanismes, tels que des systèmes de réputation, des contrats intelligents et des techniques cryptographiques, pour établir la confiance entre les acteurs de l’écosystème e-commerce. Ces mécanismes permettent d’atténuer les risques associés au commerce décentralisé. Le protocole Beckn déploie également des fonctionnalités de sécurité pour protéger les données et les actifs sensibles des utilisateurs, créant ainsi un environnement sécurisé pour l’exécution de transactions au sein du protocole.

Fonctionnalités d’évolutivité

De par la nature du protocole Beckn, les nouveaux participants peuvent rejoindre les réseaux ONDC sans friction, même en cas d’intégration simultanée d’un grand nombre de nouveaux participants. Ces fonctionnalités garantissent que le protocole peut gérer des volumes de transactions accrus et s’adapter à l’expansion globale des réseaux de commerce décentralisés.

En outre, l’évolutivité du protocole Beckn signifie qu’il peut prendre en charge un large éventail de cas d’utilisation et d’applications, promouvoir l’innovation dans tous les secteurs et favoriser l’adoption mondiale de solutions de commerce décentralisées. 

Stratégies d’observabilité de l’ONDC

Comme pour tout système complexe, il est essentiel de maintenir la santé et la performance des plateformes et des services de l’ONDC. Les solutions d’observabilité des applications et de gestion des API peuvent être utiles à cet égard, en particulier lorsqu’elles sont utilisées conjointement aux bonnes pratiques d’observabilité. Lors du déploiement d’une infrastructure ONDC, les organisations devraient prendre en compte les éléments suivants :

Collecte d’indicateurs provenant de chaque partie du système

Cela inclut des indicateurs techniques (comme l’utilisation du CPU, la consommation de mémoire et la latence des requêtes) et des indicateurs commerciaux (comme le nombre de transactions et les taux de réussite).

Mise en œuvre des pratiques de journalisation

Les pratiques de journalisation incluent la capture d’informations détaillées (comme les horodatages, les messages d’erreur, les traces de pile et les données contextuelles) sur le comportement et les erreurs du système. Les journaux de chaque microservice, base de données et service de support doivent également être agrégés et stockés dans un système de journalisation centralisé, pour un accès et une analyse faciles.

Effectuer un traçage distribué

Compte tenu de la nature distribuée et expansive de l’ONDC, le traçage distribué, qui suit les requêtes au fur et à mesure de leur passage par différents services, peut s’avérer inestimable pour les tâches de dépannage et d’optimisation.

Définition des SLO et des SLI

Les indicateurs de niveau de service (SLI) sont les métriques qu’une organisation mesure pour un service particulier (comme le temps de fonctionnement et le taux d’erreur), tandis que les objectifs de niveau de service (SLO) sont les cibles que les entreprises fixent pour ces indicateurs (comme une disponibilité de 99,9 %). Ces mesures sont définies et convenues dans des accords de niveau de service (SLA). La définition de SLI et de SLO pertinents peut aider les équipes à établir des attentes en matière de performances et de disponibilité du système, à mesurer les progrès tout au long du processus et à respecter les accords avec les clients.

Utilisation de l’ingénierie du chaos

En testant proactivement la résilience des plateformes ONDC via l’introduction d’expériences d’ingénierie du chaos (ingénierie du chaos), les équipes peuvent déterminer comment le système réagit face à des défaillances inattendues et identifier les possibilités d’amélioration.

Adoption de l’AIOps

L’AIOps (intelligence artificielle pour les opérations informatiques) peut automatiser la corrélation des données entre les outils de surveillance, fournir des alertes système prédictives et automatiser l’analyse des causes racines, pour une observabilité de l’ONDC améliorée.  

Solutions connexes
IBM API Connect

IBM API Connect est une solution de gestion complète du cycle de vie des API qui permet de créer, de gérer et de sécuriser les API de manière cohérente, de les rendre plus accessibles et de les monétiser, ce qui promeut la transformation numérique des API hébergées localement et dans différents clouds.

Explorer IBM API Connect

IBM Instana Observability

Découvrez des serveurs, des solutions de stockage et des logiciels conçus pour votre stratégie d’entreprise en matière de cloud hybride et d’IA.

Découvrir IBM Instana Observability

IBM Automation

Découvrez comment les automatisations à fort impact contribuent à rendre vos systèmes informatiques plus proactifs, vos processus plus efficaces et vos collaborateurs plus productifs.

Découvrir les solutions d’automatisation IBM
Ressources Rationalisation du commerce numérique : intégration d’IBM API Connect avec ONDC

Associée aux fonctionnalités robustes d’IBM API Connect, cette intégration présente une opportunité révolutionnaire pour les acheteurs, les vendeurs et les partenaires logistiques de prospérer sur le marché numérique.

Étude de consommateurs : Révolutionner le commerce de détail grâce à l’IA omniprésente (AI Everywhere)

Il est temps de simplifier l’expérience d’achat. Les clients n’attendront pas.

Qu’est-ce que la transformation numérique ?

La transformation numérique consiste à appliquer une approche axée sur le client et le numérique à tous les aspects d’une entreprise, y compris ses modèles économiques, ses expériences client, ses processus et ses opérations.

Qu’est-ce que le e-commerce ?

Le commerce électronique, ou e-commerce, est le processus d’achat et de vente de biens et de services sur Internet.

Six tendances du e-commerce à surveiller

Découvrez les tendances à venir du marché du commerce électronique.

Qu’est-ce que l’IA dans la finance ?

L’IA appliquée à la finance est l’utilisation de technologies, notamment des algorithmes avancés et le machine learning (ML), pour analyser les données, automatiser les tâches et améliorer la prise de décision dans le secteur des services financiers.

Passez à l’étape suivante

Utilisez IBM API Connect pour sécuriser et gérer les API d’entreprise tout au long de leur cycle de vie. Cette solution vous aide, ainsi que vos clients, à créer, gérer, sécuriser, socialiser et monétiser les API d’entreprise. Elle est également disponible en tant que plateforme de gestion des API hautement évolutive sur IBM Marketplace et AWS.

Explorer API Connect Réserver une démo live
Notes de bas de page

1 « About ONDC », (lien externe à ibm.com), ONDC.org

2 « Unified Payments Interface, » (lien externe à ibm.com), NCPI.org

3 « ONDC completes more than 7.1 million cumulative orders in February since inception a year ago », (lien externe à ibm.com), The Economic Times, 5 mars 2024

4 « ONDC explained: What is it, top buyer and seller apps, how to order food & groceries, and more », (lien externe à ibm.com), Forbes.com, 18 septembre 2023