Qu’est-ce que la superintelligence artificielle ?
Découvrez IBM watsonx.ai
Rangée infinie de serveurs noirs élégants allant du sol au plafond, reliés entre eux par un réseau de lumières bleues brillantes

Date de publication :  18/12/2023

Contributeurs : Tim Mucci, Cole Stryker

Qu’est-ce que la superintelligence artificielle ?

La superintelligence artificielle (ASI) est un système logiciel hypothétique d’intelligence artificielle (IA) dont la portée intellectuelle dépasse l’intelligence humaine. Au niveau le plus fondamental, cette IA superintelligente possède des fonctions cognitives de pointe et des compétences de réflexion extrêmement développées, plus avancées que celles de n’importe quel être humain.

Bien que l’ASI appartienne pour l’instant à un futur hypothétique, il existe déjà divers processus technologiques qui constituent les éléments constitutifs de l’ASI. Toutefois, il faut savoir qu’on utilise souvent les termes d’intelligence artificielle étroite (ANI), d’IA faible ou de technologies d’IA étroite pour décrire le niveau actuel de l’IA, ce illustre le chemin qu’il reste à parcourir avant de pouvoir parler d’ASI. 

Une IA faible excelle dans des tâches spécifiques, comme jouer aux échecs ou réaliser des traductions linguistiques, mais elle ne peut pas apprendre de nouvelles compétences, ni développer une compréhension approfondie du monde. Reposant sur des algorithmes et des données préprogrammés, elle ne peut fonctionner sans intervention humaine.

Tous les intellectuels ne s’accordent pas sur la faisabilité d’un ouvrage telle qu’une ASI. L’intelligence humaine est le produit de facteurs évolutifs spécifiques et peut ne pas représenter une forme optimale ou universelle d’intelligence. De plus, le fonctionnement du cerveau présente encore des zones d’ombre, ce qui le rend difficile à recréer via des équipements logiciels et matériels.

Comprendre les différents types d’IA

Explorez la progression des modèles IA, de la nécessité d’une intervention humaine aux systèmes d’auto-apprentissage sophistiqués.

Contenu connexe

Découvrez les services d’IA d’IBM Consulting

Une superintelligence artificielle peut-elle voir le jour ?

Créer une intelligence artificielle générale (AGI) ou une IA forte constituerait un pas en avant considérable vers le développement d’un ASI. Une AGI est un système d’IA de nouvelle génération qui peut comprendre le monde, apprendre, et résoudre des problèmes de façon aussi large et flexible qu’un être humain. L’AGI aurait une capacité d’apprentissage interdisciplinaire et de raisonnement, tout en étant capable d’établir des liens entre différents domaines. Tout comme l’ASI, aucune véritable AGI n’a été développée pour le moment.

Le développement de certaines technologies doit être intensifié avant que l’ASI ne puisse voir le jour.Voici quelques autres processus qui forment les éléments constitutifs de la superintelligence artificielle. Pour que l’ASI puisse voir le jour, ces disciplines doivent encore évoluer.

 

Grands modèles de langage (LLM) et jeux de données volumineux

L’ASI aurait besoin d’accéder à des jeux de données volumineux pour apprendre et développer une compréhension du monde ; le traitement automatique du langage naturel (NLP) des LLM aidera l’ASI à comprendre le langage naturel et à converser avec les êtres humains.

IA multisensorielle

L’ASI pourrait traiter et interpréter plusieurs types de données (texte, images, audio et vidéo) pour effectuer des tâches ou prendre des décisions. Cette approche contraste avec les systèmes d’IA unimodaux, spécialisés dans le traitement d’un seul type de données, comme le texte ou les images.

Réseaux neuronaux

Fondamentalement, ces réseaux sont composés de logiciels d’apprentissage profond modélisés sur le fonctionnement des neurones au sein du cerveau humain. L’ASI aurait besoin de réseaux neuronaux beaucoup plus complexes, puissants et avancés que la génération actuelle.

Informatique neuromorphique

Tout comme les réseaux neuronaux sont modélisés sur le fonctionnement cérébral humain, les ordinateurs neuromorphiques sont des systèmes matériels inspirés des structures neuronales et synaptiques du cerveau humain.

Calcul évolutionnaire

Il s’agit d’une forme d’optimisation algorithmique inspirée par l’évolution biologique. Les algorithmes évolutionnaires résolvent les problèmes en améliorant une population de solutions possibles de manière itérative, imitant le processus de sélection naturelle.

Programmation générée par l’IA

Il s’agit du code, des applications et de la programmation générés par les systèmes d’IA sans intervention humaine.

Les voies vers la superintelligence artificielle

Les progrès en matière d’informatique, de puissance de calcul et d’algorithmes comptent parmi les principaux facteurs qui alimentent les spéculations autour de l’ASI. Cette approche contraste avec les systèmes d’IA unimodaux, spécialisés dans le traitement d’un seul type de données, comme le texte ou les images. Reproduire le fonctionnement complexe de l’esprit humain peut constituer l’une des possibles voies vers le succès. Malgré leurs limites, les cerveaux humains sont incroyablement complexes et dotés d’une grande créativité, de la capacité à résoudre des problèmes et d’un remarquable esprit critique. L’IA a encore du mal à apprendre et à s’adapter aux nouvelles situations comme l’être humain, bien qu’elle lui soit supérieure dans certains domaines.

Les algorithmes d’apprentissage, inspirés de la manière dont le cerveau humain apprend, permettent à l’IA d’améliorer ses performances au fil du temps. Cet apprentissage continu est essentiel pour parvenir à une intelligence équivalente à celle des humains, afin que l’IA puisse acquérir des connaissances et s’adapter à de nouvelles situations sans programmation explicite.

Les chatbots et l’IA générative servent également de précurseurs très utiles à l’ASI. Ces technologies démontrent la sophistication croissante de l’IA pour comprendre et répondre au langage humain, bien qu’elles soient dénuées de sensibilité. Ainsi, cette capacité à comprendre le langage humain et à y répondre de manière naturelle est un élément essentiel pour atteindre une intelligence au niveau humain.

Une ASI, en substance, s’améliorerait au fur et à mesure qu’elle se développerait et apprendrait. Les inventions générées par l’IA pourraient apporter des innovations, telles que de nouveaux médicaments, des matériaux inédits et de nouvelles sources d’énergie. Une intégration fluide permettrait une interaction plus intuitive avec l’IA via le langage naturel parlé ou même par le biais de commandes par la pensée, ce qui nécessiterait des avancées dans l’interaction homme-machine similaires à une singularité technologique.

Avantages de la superintelligence artificielle

La technologie utilisée pour développer une ASI transformerait fondamentalement la façon dont le monde fonctionne. Certains disent même qu’elle sera la dernière invention de l’humanité. Les avantages d’une telle technologie et ce qu’ils impliquent relèvent de la science-fiction. En substance, une ASI serait un super-être inépuisable et hyper-intelligent. Un supercalculateur presque parfait, disponible 7 jours sur 7, capable de traiter et d’analyser n’importe quelle quantité de données avec une vitesse et une précision que nous ne pouvons pas encore comprendre. 

Avec de telles capacités, les agents humains pourraient utiliser l’ASI pour prendre les meilleures décisions possibles et résoudre les problèmes les plus complexes dans les domaines de la santé, la finance, la recherche scientifique, la politique et tous les secteurs d’activité. Une réflexion à ce point avancée pourrait suffire à résoudre les énigmes médicales les plus persistantes, à mettre au point des médicaments et des traitements susceptibles de sauver des vies, et à percer les mystères de la physique afin d’aider l’humanité à atteindre son objectif d’explorer l’univers. Grâce à sa capacité à réduire de manière significative les erreurs humaines, notamment dans la programmation et la gestion des risques, l’ASI pourrait écrire et déboguer des programmes, ou encore déployer des robots pour effectuer des tâches physiques dangereuses telles que le désamorçage de bombes ou l’exploration en haute mer.

Par sa capacité à fonctionner en continu, l’ASI serait idéale pour des tâches telles que la circulation en toute sécurité sur des réseaux de voitures autonomes et l’aide à l’exploration spatiale. De plus, la remarquable créativité de l’ASI et sa capacité supérieure à analyser de grandes quantités de données pourraient conduire à des solutions que les humains ne peuvent même imaginer, ce qui se traduirait avec un peu de chance par une meilleure qualité de vie et peut-être même une durée de vie plus longue.

Risques potentiels de la superintelligence artificielle

Malgré les progrès incroyables promis par l’ASI, les scientifiques mettent également en garde contre le danger inhérent à une telle invention. L’une des principales inquiétudes réside dans la crainte que les ASI puissent échapper au contrôle humain et devenir conscientes d’elles-mêmes, ce qui pourrait entraîner des conséquences imprévues, voire des risques existentiels. Ses capacités cognitives supérieures pourraient lui permettre de manipuler des systèmes ou même de prendre le contrôle d’armes avancées.

Les préoccupations auxquelles nous confronte le niveau actuel de sophistication de l’IA pourraient s’aggraver de manière exponentielle à mesure que l’automatisation par l’ASI entraîne une vague de chômage, provoquant à son tour des troubles économiques et sociaux, exacerbant les inégalités existantes et perturbant des secteurs entiers.

Dans les domaines militaire et de la défense, l’ASI pourrait développer des armes puissantes et autonomes, augmentant considérablement le potentiel destructeur de la guerre. De plus, des acteurs malveillants pourraient exploiter les capacités avancées des ASI à des fins néfastes telles que le contrôle social, la collecte de données et la perpétuation de préjugés. Enfin, une ASI pourrait également poursuivre des objectifs préjudiciables à l’humanité. Or, si ces derniers peuvent sembler bénéfiques à première vue, les systèmes avancés de l’ASI pourraient ne pas correspondre aux valeurs humaines sans intervention adéquate.

Le simple fait de programmer l’ASI avec l’éthique et la moralité humaines est complexe, car il n’existe pas de code moral universellement reconnu. Ainsi, des dilemmes éthiques et des conséquences potentiellement néfastes pourraient s’ensuivre, en particulier si le fonctionnement de l’ASI commence à échapper au contrôle humain. Les vastes capacités de l’ASI pourraient conduire à un comportement imprévisible et incontrôlable. Sa capacité à apprendre et à s’adapter rapidement pourrait rendre difficile l’anticipation de ses actions et la prévention de dommages potentiels.

Il sera crucial d’établir des réglementations et des garanties internationales pour empêcher de tels scénarios de se réaliser. Malgré ces dangers potentiels, le développement de l’ASI est également très prometteur pour la résolution de problèmes complexes et l’amélioration de la vie humaine. Il est crucial d’aborder cette technologie avec prudence et de manière responsable, en donnant la priorité à la sécurité et à l’éthique de l’IA tout au long du processus de développement et de déploiement.

Vers la superintelligence artificielle dans le monde réel

L’ASI relevant encore de la théorie, les meilleurs exemples de ce à quoi pourraient ressembler les machines superintelligentes se retrouvent dans la science-fiction, comme les droïdes aptes à parler et raisonner dans Star Wars, les assistants personnels hyperintelligents et capables d’évolution de Her, ou encore l’ordinateur HAL de 2001 : L’Odyssée de l’espace qui peut contrôler un vaisseau spatial entier.

Ce dont nous disposons aujourd’hui sont des systèmes d’IA limités, des applications primitives faisant office de précurseurs à l’ASI qui pointent vers un avenir où une seule ASI possèdera toutes les capacités d’IA connues et bien plus encore. Voici quelques cas d’utilisation qui servent de base de travail.

L’IA conversationnelle : les assistants personnels tels qu’Amazon Alexa, Microsoft Cortana et Siri d’Apple représentent l’avant-garde de l’IA conversationnelle. Une ASI devrait être capable de parler le langage humain de manière fluide, dynamique, et avec une parfaite compréhension de ses nombreuses nuances.

Les moteurs de recommandation : Le machine learning utilisé dans les algorithmes de recommandation, tels que ceux de Netflix, contient les algorithmes d’analyse des données et de prise de décision qui pourraient un jour faire partie d’un réseau neuronal d’ASI.

L’IA générative : ChatGPT d’Open AI utilise un grand modèle de langage entraîné sur un ensemble volumineux de données de texte et de code, ce qui lui permet de traiter le langage humain et de l’utiliser comme moyen d’expression avec une fluidité et une précision remarquables. Sa capacité à comprendre la complexité des phrases écrites, à entretenir une conversation et à générer des résultats créatifs tels que des poèmes, des scripts et de la musique est essentielle pour obtenir une intelligence de niveau humain.

Les voitures autonomes : Tesla a démontré le potentiel des voitures autonomes. Les voitures autonomes utilisent une combinaison de capteurs, de caméras et de puissants algorithmes d’IA pour circuler sur les routes en toute autonomie. Les capacités avancées de perception et de prise de décision développées pour les voitures autonomes sont tout à fait pertinentes pour l’ASI. La possibilité de traiter des données sensorielles complexes et de prendre des décisions en temps réel dans des environnements dynamiques est un aspect crucial de l’intelligence générale, un objectif clé de la recherche en matière d’ASI.

La santé : L’IA fait également des progrès significatifs dans le domaine de la santé, l’intelligence artificielle analysant désormais les images et les données médicales pour aider les médecins à diagnostiquer les maladies. Des entreprises comme IBM Watson Health et DeepMind Health développent des systèmes alimentés par l’IA qui peuvent détecter le cancer, les maladies cardiaques et d’autres affections avec une grande précision. Ces avancées en matière d’IA médicale ouvrent la voie au développement de systèmes encore plus sophistiqués qui pourraient un jour diagnostiquer et traiter les maladies de manière autonome. La capacité à traiter et à interpréter des données médicales complexes est essentielle pour atteindre une expertise médicale humaine, voire surhumaine, ce qui constitue un domaine d’intérêt clé de la recherche en matière d’ASI.

Le possible impact de l’ASI est immense, avec le potentiel de révolutionner divers aspects de la vie humaine. Cependant, il est crucial de répondre aux défis éthiques et sociétaux que pose une IA puissante. Les chercheurs en IA, les informaticiens, les géants de la technologie et les gouvernements du monde entier doivent examiner attentivement les potentiels avantages et les risques que présente l’ASI, afin de s’assurer que cette technologie transformatrice est utilisée de manière responsable et éthique pour améliorer la vie des humains.

Solutions connexes
watsonx

Déployez et intégrez facilement l’IA au sein de votre entreprise, gérez toutes vos sources de données, et accélérez la mise en place de workflows d’IA responsable, le tout sur une seule et même plateforme.

Découvrir watsonx

Solutions d’intelligence artificielle

Mettez en œuvre l’IA dès maintenant en ciblant les domaines de votre activité où elle peut offrir de réels avantages de manière rapide et éthique.

Rendre l’IA opérationnelle

Ressources connexes Qu’est-ce que l’IA forte ?

Découvrez une forme théorique d’IA qui reproduit les fonctions humaines, telles que le raisonnement, la planification et la résolution de problèmes.

La puissance de watsonx au service de nos clients

IBM a identifié trois des cas d’utilisation de l’IA générative qui ont le plus d’impact et qui sont vraiment utiles aux organisations. Nous avons déjà entrepris d’aider nos clients à obtenir des résultats.

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?

Découvrez comment l’IA associe l’informatique à des jeux de données fiables pour faciliter la résolution de problèmes.

Qu’est-ce que l’éthique de l’IA ?

L’éthique de l’IA est un domaine pluridisciplinaire qui étudie comment optimiser l’impact bénéfique de l’IA tout en réduisant ses risques et ses effets indésirables. Découvrez plus d’informations sur l’approche d’IBM en matière d’éthique de l’IA.

Qu’est-ce que l’IA explicable ?

L’IA explicable est indispensable pour permettre aux entreprises de renforcer la confiance lors de la mise en production de modèles IA.

Qu’est-ce que la gouvernance de l’IA ?

La gouvernance de l’IA est essentielle pour atteindre un état de conformité, de confiance et d’efficacité dans le développement et l’application des technologies d’IA.

Passez à l’étape suivante

Entraînez, validez, réglez et déployez une IA générative, des modèles de fondation et des capacités de machine learning avec IBM watsonx.ai, un studio professionnel de nouvelle génération pour les générateurs d’IA. Créez des applications d’IA en peu de temps et avec moins de données.

Découvrir watsonx.ai Réserver une démo live