Ecosystèmes

Un écosystème autour d’un cloud hybride et ouvert

Share this post:

La majorité des clients sont aujourd’hui au stade d’adoption de plusieurs clouds publics. Dans un premier temps, nous avons constaté l’accélération du cloud public pour optimiser, innover. Puis un virage massif s’est opéré vers le cloud et les containers pour limiter le vendor-locking, et assurer ainsi la potentielle réversibilité à moindre coût et rénover/moderniser les clouds hybrides existants.

 

Fournir aux métiers des services à valeur, différenciés et au juste moment

Quels sont les moteurs de cette transformation ?

  1. Tout d’abord la nécessité de moderniser l’infrastructure et les applications (l’effort est moindre mais la valeur délivrée l’est aussi).
  2. Ensuite la nécessité d’optimiser l’existant soit pour faire baisser les coûts de possession soit pour étendre les capacités actuelles (sur les fonctions de l’IA).
  3. Et pour finir l’adoption de pratiques et de technologies cloud natives qui est clairement la tendance aujourd’hui avec une accélération forte sur les applications, les infrastructures et les méthodes.

Pour autant chaque client a un point de départ (son existant), une cible, et un chemin de transition qui lui est propre pour lui permettre de transformer son business en transformant les process back et front office à partir de la technologie. Toutes les entreprises ont le cloud à leur agenda d’une manière plus ou moins structurée. Le cloud est un facilitateur, un accélérateur au digital. L’objectif est de fournir aux métiers des services à valeurs, différenciés et au juste moment.

Par ailleurs le paysage IT de nos clients a fortement évolué avec l’explosion de la donnée et l’évolution technologique (Connectivité, le compute, les développements et l’open source).

 

Un multicloud hybride, ouvert et sécurisé

Notre conviction est que seule une approche de type plateforme peut permettre d’accompagner les clients dans une vision « move to cloud » et répondre à leur demande d’innovation, d’ouverture et exigence de sécurité. Cette plateforme est basée sur Openshift.

Contrairement aux machines virtuelles qui les ont précédées, les containers ont été conçus pour être simples et rapides à déployer (secondes vs minutes), ils sont intrinsèquement scalables, résilients et automatisables. Ils sont agnostiques de l’infrastructure, c’est-à-dire qu’ils peuvent fonctionner sur tous les clouds publics et privés mais également qu’ils savent tirer parti des capacités offertes par les plateformes.

OpenShift est l’offre la plus avancée de l’orchestrateur kubernetes. intégrant plus de 200 modules indispensables à son exploitation et sa sécurisation en environnements de production complexes. Openshift est disponible sur l’ensemble des hyperscalers du marché ainsi qu’on premises. Son déploiement peut avoir lieu sous forme logicielle ou en services managés.

Sur cette base, IBM a fait évoluer son offre middleware pour la convertir en une offre modulaire et homogène exploitant tous les avantages de plateforme OpenShift et intégrant des fonctions d’Intelligence artificielle pour accélérer l’automatisation, la sécurisation, la modernisation et la prédiction dans l’intégralité du système d’information. Les possibilités de « Build Once/deploy anywhere, Secure Anywhere » et notre offre AIops en sont la parfaite illustration.

L’ouverture de cette plateforme apporte deux avantages complémentaires.

  1. la première étant la promesse d’une richesse du catalogue de solutions non contrainte par la décision d’un acteur,
  2. la deuxième étant la garantie de pouvoir sortir de l’offre OpenShift en reproduisant le même environnement à partir de l’offre « upstream » dont elle est issue.

Cette offre de plateforme cloud hybride ouverte est également bénéfique dès lors que vous devez former et certifier des compétences car les experts, qu’ils soient développeurs ou opérationnels, sont à même d’intégrer des projets indépendamment de l’infrastructure sur laquelle ils seront déployés.

Nous offrons à nos clients le choix, la sécurité et une richesse pour accélérer l’innovation au sein de leur entreprise.

 

Technology is back

Maintenant, IBM accélère sa transformation en annonçant son intention de scinder ses activités de services d’infrastructure et, se faisant, de créer une société de services indépendante : «NewCo» (*). IBM se recentre ainsi sur les technologies avec un focus sur le cloud et l’IA.

Cette décision renforce la position de l’écosystème et va libérer votre potentiel business sur le marché des services avec IBM. Fin 2021, «NewCo» fera partie de l’écosystème IBM au même titre que vous.

Notre stratégie est claire. Je suis heureuse de cette transformation d’IBM car la vision de l’écosystème prend tout son sens avec cette annonce et je tenais à le partager avec vous.

(*) NewCo est le nom temporaire de la nouvelle société en attente de sa création.

Directrice IBM Ecosystèmes France

More Ecosystèmes stories
6 avril 2021

La flexibilité du Cloud sans externaliser vos données

Nous constatons une accélération digitale qui entraîne la croissance du Cloud. Pour répondre à ces besoins, sans renoncer à la sécurité de vos données, une alternative se présente : le Cloud privé.   Move to Cloud Lors d’une évolution ou migration d’un environnement qu’il soit SAP ou non, une infrastructure solide est nécessaire pour accompagner […]

Continue reading

23 mars 2021

Cybersécurité, les virus et la santé

La pandémie que nous traversons doit nous faire prendre conscience que l’un des principes de base pour diminuer l’impact d’un virus est de limiter sa propagation. Et ce principe est applicable dans le monde informatique. Chaque jour, près de 500 000 nouveaux virus informatiques sont recensés. La situation sanitaire, le télétravail, la crise économique sont […]

Continue reading

17 mars 2021

Les managers de demain devront maîtriser le Cloud

La crise de la Covid-19 aura au moins eu le mérite de révéler nos capacités de résilience et d’agilité. Avec l’aide déterminante des technologies dans le cloud, symbolisée par la visio-conférence, nos entreprises et nos institutions ont pu s’adapter et faire ce constat rude, mais tout Darwinien : seuls les plus agiles arrivent à faire face. […]

Continue reading