Cloud

Think Digital Event Experience 2020, à voir ou à revoir

Share this post:

A situation exceptionnelle, événement exceptionnel. Cette année l’événement annuel mondial IBM Think Summit a été transformé en un événement digital ouvert à tous avec, au programme, des keynotes de dirigeants d’IBM, des annonces, des conversations avec des personnalités influentes et des centaines de présentations sur la manière dont l’IA, le Cloud et bien d’autres technologies permettent de répondre aux défis engendrés par la pandémie mondiale. Ce sont autant de sessions à voir ou à revoir. En attendant voici ce que je retiens de l’événement, en espérant vous donner envie d’en découvrir bien davantage.

 

Un tournant pour la transformation digitale

Arvind Krishna, PDG d’IBM, a souligné dans sa keynote que la pandémie de COVID-19 représente un tournant critique pour de nombreuses entreprises car la perturbation et l’incertitude causées par la crise ont acceléré leur transformation. Bien que ce soit une tragédie, c’est également l’occasion de développer de nouvelles solutions, de nouvelles façons de travailler et de nouveaux partenariats qui peuvent profiter aux entreprises et à leurs clients pour longtemps.

Il a prédit que chaque entreprise deviendrait une entreprise d’Intelligence Artificielle, non pas parce qu’elle le peut mais parce qu’elle le doit.

Il a d’ailleurs annoncé le lancement de « AI for IT » qui permet pour chaque CIO d’automatiser le pilotage de son environnement informatique afin de réaliser immédiatement des gains de coûts et d’accélérer sa résilience.

Côté cloud, 3 annonces importantes :

  • IBMCloud Satellite qui permet d’utiliser le catalogue des services Cloud d’IBM là où cela fait le plus sens pour les entreprises, dans leur datacenter ou en dehors avec un pilotage unifié.
  • Des solutions de edge & telco computing avec notamment des applications spécifiques pour le edge et une offre de gestion de tout l’IOT d’une même organisation.
  • Le « Financial Services ready public cloud », un cloud public conçu pour les entreprises très réglementées avec une sécurité et une auditabilité spécifiquement étudiées.

Voir le replay : https://www.ibm.com/events/think/watch/playlist/629307/replay/126600956/

 

Jim Whitehurst, Président d’IBM, a également souligné que, plus que jamais, nous constatons un besoin de rapidité, d’agilité et de souplesse, la possibilité de pouvoir déplacer des charges de travail quand et là où elles sont nécessaires. Cette gestion ne peut se faire que grâce à des architectures technologiques ouvertes.

Voir le replay : https://www.ibm.com/events/think/watch/replay/126571331/

 

Pour Bob Lord, VP cognitive applications, Blockchain & Ecosystems, la communauté des développeurs est le plus grand espoir de trouver des solutions à l’échelle qui amélioreront les entreprises et la planète. C’est pourquoi IBM cherche à conduire un partenariat actif avec les développeurs afin de mieux comprendre ce qu’ils construisent pour demain, de leur offrir un moyen d’apprendre, de coder et d’adopter les technologies les plus récentes. Une illustration de cet engagement est le concours « Call for Code » qu’IBM a élargi en mars pour adresser les effets du COVID-19 en demandant aux développeurs de créer des solutions dans les domaines de la communication de crise, de l’éducation à distance et de la coopération communautaire.

 

L’Intelligence Artificielle et l’automatisation : des opportunités pour accélérer sa compétitivité

A l’instar d’Arvind Krishna, Rob Thomas, VP Cloud & Data Platform, a confirmé que les entreprises qui n’investissent pas dans l’IA et le Cloud vont être rapidement désavantagées d’un point de vue concurrentiel.

Pour contribuer à cette accélération, il a annoncé une nouvelle solution, Watson AIops, conçu pour rendre les systèmes et infrastructures informatiques plus résilients. Temps d’arrêt informatique signifie perte de revenus. La solution consiste à combiner l’IA et des outils prédictifs non seulement pour prévenir les problèmes, mais aussi pour les résoudre rapidement quand ils se produisent.

Trois des nombreux clients d’IBM qui utilisent déjà les services Watson AI ont rejoint Rob Thomas pour décrire les avantages qu’ils en retirent : Lufthansa, UPS et Paypal.

Il en a été de même pour deux partenaires d’IBM : le fournisseur de gestion de documents Box et la société de logiciels de collaboration Slack.

Voir le replay : https://www.ibm.com/events/think/watch/replay/126617683

 

Marc Foster, VP IBM Services, a lui aussi incrémenté la liste d’exemples d’entreprises qui ont su se transformer pour ressortir plus fortes de cette crise. Ainsi par exemple, une chaîne d’hôpitaux qui utilise l’IA pour aider à embaucher plus de 4 000 infirmières par mois tout en travaillant virtuellement ou une grande banque française qui a utilisé le chatbot Watson Assistant pour transformer son expérience client et applique maintenant la technologie pour répondre aux questions sur l’impact du COVID-19.

Voir le replay : https://www.ibm.com/events/think/watch/replay/126557410/

Les nouveaux risques de cybersécurité

Parmi les défis posés par le COVID-19 figurent les nouvelles menaces en matière de cybersécurité. Mary O’Brien, directrice générale de la sécurité chez IBM, s’est penchée sur ces risques dans sa session, notant que depuis février il y a eu une augmentation de 84 pour cent de l’utilisation des outils de travail à distance tels que la vidéoconférence et les réseaux privés virtuels (VPN). Au cours de la même période, l’équipe du renseignement de sécurité X-Force d’IBM signale une augmentation de 14 000 % des attaques par hameçonnage et par spam.

Mary O’Brien était accompagnée de Wendi Whitmore, vice-président de l’équipe X-Force d’intelligence en risques de sûreté d’IBM, qui a décrit un plan en 5 points pour s’assurer que les organisations restent en sécurité et soient résilientes pendant la crise du COVID-19 et au-delà. Les 5 points comprennent la répétition des interventions en cas d’incident, la protection des périphériques, l’authentification multifactorielle, la sauvegarde des données critiques à un endroit non connecté au réseau et la protection du courrier électronique.

Voir le replay : https://www.ibm.com/events/think/watch/replay/126550847

 

Une nouvelle ère quantique

Selon Dario Gil, directeur de la Recherche chez IBM, les progrès exponentiels de l’informatique peuvent nous aider à faire face à des crises mondiales comme la pandémie de COVID-19 ainsi qu’à d’autres grands défis sociétaux complexes. L’informatique quantique viendra compléter les supercalculateurs et les ordinateurs classiques d’aujourd’hui pour accélérer la découverte scientifique et l’innovation technique. Alors que les chercheurs luttent contre la pandémie en utilisant les bits de l’informatique classique, un autre paradigme encore plus puissant émerge, celui des bits quantiques, ou qubits.

Certaines des plus grandes entreprises du monde utilisent déjà activement des ordinateurs quantiques IBM. Par exemple Daimler AG, qui explore le potentiel de l’informatique quantique pour développer de meilleurs matériaux de batteries ; ou Exxonmobil, qui a l’intention de modéliser des réactions thermiques pour une utilisation dans la R&D pétrochimique ; ou encore JP Morgan Chase qui utilise des ordinateurs quantiques IBM pour créer une méthodologie pour le pricing des options et portefeuilles d’options.

La plus profonde implication de ce qui se passe aujourd’hui dans l’informatique est la convergence des bits, qubits et des systèmes de réseaux neuronaux qui forment le fondement de l’intelligence artificielle. Cette convergence sera orchestrée à l’aide d’une programmation assistée par l’IA et d’une architecture cloud hybride qui masque la complexité de l’infrastructure sous-jacente. La conséquence de toutes ces rencontres sera une révolution dans la façon dont la science elle-même est pratiquée.

Voir le replay : https://www.ibm.com/events/think/watch/replay/126550817

 

Une nouvelle ère, oui, mais plus humaine et inclusive ?

Dans toutes les conversations avec les personnalités influentes qui ont eu lieu durant ces 2 jours, quelques maîtres-mots revenaient de manière très récurrente : empathie, humanité et inclusion.

Ginni Rometty et Will I Am tout d’abord ont constaté que les personnes les plus importantes pour faire tourner notre société actuellement sont les personnes qui travaillent dans les supermarchés, qui s’occupent de l’entretien, les livreurs…Une des grandes leçons de cette pandémie est que tout le monde compte et que la nouvelle ère numérique dans laquelle nous entrons se doit d’être inclusive pour tous. L’initiative P-Tech d’IBM va tout à fait dans ce sens.

Voir le replay : https://www.ibm.com/events/think/watch/replay/126571341/

Mayim Bialik, actrice nominée aux Emmy Awards, auteur à succès et neuroscientifique connue pour son interprétation de la neurobiologiste Amy Farrah Fowler dans la série télévisée The Big Bang Theory, a parlé de son expérience avec la science à et hors de l’écran. Elle est tombée amoureuse de la science à 15 ans grâce à un précepteur avec qui elle travaillait alors qu’elle jouait dans la sitcom Blossom des années 90.

Il lui a vraiment ouvert les yeux sur la beauté de la science et sur la possibilité d’acquérir un ensemble de compétences qu’elle ne pensait pas pouvoir posséder. Elle cherche donc à son tour à inspirer d’autres jeunes gens, en particuliers les jeunes femmes , à poursuivre l’étude de matières scientifiques. Elle aurait elle-même aimé avoir des modèles féminins auxquels s’identifier étant jeune. Quel que soit le métier choisi, ces matières peuvent nous donner une sagesse et des perspectives dans tous les domaines de la vie.

 

Amal Clooney, co-fondatrice de la “Clooney Foundation for Justice” a, quant à elle, souligné les similitudes entre la crise mondiale de la santé et celle des droits de l’homme et propose 3 lignes de conduite pour les combattre :

  • Faire taire la vérité peut être mortel. Qu’il s’agisse de la suppression d’alertes précoces au sujet du coronavirus ou de la diabolisation et de la persécution des journalistes. Ce dangereux précédent étouffe la création et le maintien de sociétés libres.
  • Les problèmes mondiaux nécessitent des solutions mondiales. La coopération mondiale et le partage des données et de l’expertise est la seule voie viable pour relever les défis d’un monde connecté – qu’il s’agisse de guérir les pandémies, de gérer les bouleversements humanitaires ou de vaincre le terrorisme.
  • Nous avons tous un rôle à jouer. Les partenariats public-privé peuvent être un modèle de changement, car chacun d’entre nous doit contribuer à résoudre ses problèmes universels.

 

Des centaines de sessions complémentaires à visionner

Parmi le choix très large des sessions disponibles à la demande, voici une petite sélection tout à fait adaptable sur le thème :

Cloud : https://events.tools.ibm.com/widget/ibm/think20/15869404961540014e0N

Data & IA : https://events.tools.ibm.com/widget/ibm/think20/1587042767860001dYSW

 

Ces sessions sont disponibles jusqu’au 30 juin. En espérant qu’elles pourront vous éclairer ou vous ouvrir de nouvelles perspectives.

Pour voir l’ensemble des sessions on-demand disponibles cliquez ici.

 

Cloud & Data narrative Product Marketing Manager

More Cloud stories
15 octobre 2020

Digitalisation – Les Ressources Humaines à l’heure du bilan Post COVID-19

Depuis le mois de mars et le début de la crise COVID-19, les services de Ressources Humaines ont été mis à contribution de manière intensive afin d’organiser le travail à distance, de mettre en œuvre les dispositifs de chômage partiel pour la sauvegarde de l’emploi et enfin de planifier un retour au travail progressif et […]

Continue reading

4 septembre 2020

Vers une mode plus responsable ?

La pandémie arrive à un moment délicat pour la mode, une  industrie déjà bousculée par des débats autour de l’éthique, la responsabilité, et l’inclusion. De nombreuses réflexions sur la consommation et la demande face à une surcharge de production font déjà l’objet de conférences, mouvements, articles et reportages. Pour comprendre ses enjeux et savoir comment […]

Continue reading

3 septembre 2020

Automatisation Intelligente et Innovation R&D

La collaboration entre recherche privée et publique trouve un nouveau terrain d’expression sur le pôle scientifique et technologique de Paris-Saclay. IBM prend part à cette dynamique et fait avancer la recherche et les applications en matière d’Intelligence Artificielle et d’automatisation. IBM France, un acteur de l’écosystème Paris-Saclay et de l’innovation en IA en France En […]

Continue reading