Sécurité

Centre d’Opérations de Sécurité, une adaptation nécessaire face aux nouvelles menaces

Share this post:

Survivriez-vous à une infection massive de vos systèmes de type WannaCry ou à une exploitation de la faille Meltdown ?

Le paysage des menaces et les acteurs modernes de la cybercriminalité nous obligent à repenser la façon dont nous évaluons les risques et protégeons notre système d’information. Une nouvelle génération de Centre d’Opérations de Sécurité (SOC) est nécessaire.

Nos entreprises vivent dans un environnement dont la surface d’attaque a augmenté de façon considérable en raison de la digitalisation des activités et de la variété grandissante des systèmes (objets connectés, mobiles, BYOD*) et des technologies (cloud, blockchain).

Des règlementations de plus en plus contraignantes imposent à nos entreprises d’adapter leurs dispositifs de protection.

Nous assistons à une professionnalisation des attaquants et de leurs méthodes d’attaque.

L’analyse de risque qui découle de la modélisation des menaces et des acteurs a tout intérêt à prendre en compte toutes les dimensions de l’entreprise.

Il faut s’adapter à la vitesse et à la sophistication des attaques, faire évoluer et améliorer la posture sécurité avec plus d’agilité, et surveiller l’environnement de l’entreprise dans son ensemble.

Le Centre d’Opérations de Sécurité traditionnel doit se transformer en un SOC de nouvelle génération qui prend en considération ces nouvelles dimensions. Voici ses fonctions :

– développer une approche de GRC (Governance, Risk and Compliance) qui structure une action coordonnée basée sur les priorités « business » de l’entreprise ;

– intégrer et faire converger des fonctions de supervision historiquement séparées : sécurité informatique, sécurité industrielle, sécurité physique, fraude…) ;

– créer et faire vivre un écosystème pour le partage d’informations et d’actions collaboratives sur les menaces et les vecteurs d’attaques afin d’évaluer les impacts potentiels sur l’entreprise et d’opérationnaliser les mesures préventives pour élever le niveau de détection ;

– développer et mettre en place des techniques analytiques pour identifier et détecter des comportements inhabituels qui peuvent indiquer des cyberattaques, des crimes, des fraudes, des abus, des pertes de données, des compromissions de données à l’échelle de l’entreprise ;

– favoriser la création d’un environnement de données supportant l’analyse de grandes quantités de données à corréler ;

– mettre la technologie cognitive au service des analystes pour enrichir le contexte d’investigation des incidents de sécurité et accélérer le temps de traitement de l’incident ;

– améliorer la prise de décision tout en orchestrant la réponse aux incidents en fonction de la situation.

Au regard des risques métiers encourus, la sécurité informatique doit être une préoccupation stratégique des « Directions Générales ». Cela impose une transformation de l’organisation, des processus et des outils utilisés.

Le SOC nouvelle génération joue un rôle crucial dans cette stratégie de sécurité.

*BYOD : Bring Your Own Device

 

Security Architect Leader IBM Security

More Sécurité stories
14 décembre 2021

L’équipe française de l’ISEP, lauréate du challenge Call for Code 2021 consacré au développement durable

Le Challenge Call for Code  a été créé par le producteur philanthropique David Clark, fondateur de la David Clark Cause. En partenariat avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, la Fondation Linux et​ IBM. Ce Challenge est ouvert aux développeurs, start-ups, universitaires, ONG du monde entier. L’objectif est d’imaginer des solutions innovantes open-source […]

Continue reading

14 décembre 2021

NEOMA et IBM collaborent pour former les étudiants au Marketing Digital

NEOMA Business School est l’une des meilleures écoles de commerce françaises. Son Mastère Spécialisé en Marketing et Data Analytics fait figure de référence parmi les Mastères dans sa catégorie. Dirigé par Françoise Bélonie Collard, il forme près de 80 étudiants hautement qualifiés dans le domaine de l’analyse de données au service du marketing digital, au cœur de […]

Continue reading

26 juillet 2021

Enseigner l’éthique à l’aune du numérique et de l’IA

Pourquoi enseigner l’éthique ? Plusieurs scandales environnementaux ou affaires de corruption sont venus, ces dernières années, perturber la confiance des citoyens envers leurs administrations, leurs employeurs, ou les marques qu’ils consomment. Plus encore, le développement des algorithmes issus de l’intelligence artificielle alimente la confusion et le doute envers le numérique. Dans ces conditions, maintenir la confiance […]

Continue reading