Qu’est-ce que le sourcing ?
Découvrir IBM Sterling Supply Chain Intelligence Suite Accéder à l’eBook IBM Food Trust
Schéma d'un système naturel complexe

Date de publication : 13 décembre 2023
Contributrice : Alexandra Jonker

Qu’est-ce que le sourcing ?

Le sourcing consiste à identifier, évaluer et sélectionner des fournisseurs pour la fourniture de biens et de services. Lorsqu’elles sont appliquées de manière tactique et stratégique, les activités de sourcing ont un impact significatif sur le coût, la qualité et la disponibilité des biens et services d’une organisation.

Le sourcing est l’une des premières étapes de la gestion de la chaîne d’approvisionnement, c’est-à-dire la gestion de l’ensemble des flux de production d’un bien ou d’un service. Les organisations utilisent des processus de sourcing pour créer leur réseau de fournisseurs (les « maillons » de la chaîne) qui font circuler les produits.

Souvent employé de manière interchangeable avec le terme « approvisionnement », le sourcing est un processus distinct de la chaîne d’approvisionnement au sein du service des achats. Les professionnels des achats gèrent l’ensemble du processus d’acquisition de biens et de services à partir de sources externes. Cela comprend des activités telles que l’identification des besoins, la négociation de contrats, l’émission de bons de commande, la demande d’achat et la gestion de la performance.

Pour mieux comprendre les différences clés, considérez le sourcing comme le « qui » (les fournisseurs eux-mêmes) qui construit la chaîne logistique et l’approvisionnement comme le « quoi » (les biens et les services) au sein d’une chaîne d’approvisionnement. En raison de leur interconnexion, les stratégies de sourcing et d’approvisionnement partagent généralement des objectifs et des indicateurs semblables.

IBM Food Trust
Quels sont les différents types de sourcing ?

Il existe plus d’une dizaine de types de sourcing selon certaines autorités de la chaîne d’approvisionnement, dont voici les plus courants :

Externalisation

L’externalisation (ou outsourcing) désigne le recours à un fournisseur tiers national ou étranger pour effectuer une activité ou fournir des biens ou services, généralement en interne.

Internalisation

L’internalisation (ou insourcing) consiste à exploiter des ressources internes pour effectuer les activités de la chaîne d’approvisionnement. C’est souvent une stratégie de réduction des coûts et l’inverse de l’externalisation.

Sourcing de proximité

Le sourcing de proximité, ou nearsourcing ou encore nearshoring, consiste à déplacer les activités de sourcing plus près de l’endroit où les biens ou les services sont vendus. Cela permet de réduire les coûts de transport et les délais de livraison.

Sourcing unique

Le sourcing unique est le choix d’un seul fournisseur pour toutes les marchandises, les biens et les services. Cela peut créer une exclusivité de produit avec des marchandises uniques et réduire le temps consacré aux négociations contractuelles et à la sélection des fournisseurs.

Sourcing mondial

Le sourcing mondial consiste à s’approvisionner en biens ou en services auprès de fournisseurs sur les marchés internationaux. Cela permet aux entreprises d’accéder à des ressources peu coûteuses ainsi qu’à des compétences potentiellement indisponibles dans leur zone géographique.

Coentreprises

Les coentreprises (ou joint ventures) sont des partenariats entre deux ou plusieurs autres organisations visant à partager des ressources et des points forts. Cela permet de renforcer la puissance de négociation avec les fournisseurs et de limiter les risques liés à la chaîne d’approvisionnement.

Qu’est-ce que le sourcing stratégique ?

Dans sa forme la plus simple, le sourcing est un processus transactionnel qui cherche le meilleur rapport qualité-prix, lequel est souvent obtenu auprès du fournisseur qui propose des biens et services au prix le plus bas. Le sourcing stratégique, en revanche, tient compte des besoins d’une entreprise et des objectifs à long terme lors de l’évaluation des fournisseurs potentiels. Dans ce cas, les organisations exploitent souvent les données issues des activités d’achat pour élaborer des stratégies de sourcing qui reflètent la situation dans son ensemble.

Dans une approche de sourcing stratégique, le fournisseur proposant le prix le plus bas n’est pas toujours la meilleure option. Au contraire, l’équipe de sourcing tiendra compte de facteurs comme la qualité, la réputation et le service. De même, un partenariat à long terme avec un fournisseur privilégié pouvant renforcer et rationaliser la chaîne d’approvisionnement globale, faire progresser les ambitions de durabilité et maximiser les économies de coûts sera considéré.

Le sourcing tactique s’apparente au sourcing stratégique, mais concerne davantage des objectifs à court terme et des besoins immédiats moins complexes. Le sourcing stratégique est un processus permanent qui implique une évaluation et un ajustement continus des activités de sourcing. Par exemple, la sélection d’un fournisseur de produits de nettoyage pendant la saison de la grippe relève du sourcing tactique, tandis que la sélection d’un fournisseur de composants critiques pour une gamme de produits de base relève du sourcing stratégique.

Solutions connexes

IBM Supply Chain Control Tower

IBM Sterling Transparent Supply

IBM MRO Inventory Optimization

Quels sont les avantages du sourcing stratégique ?

Le sourcing stratégique aide les entreprises à obtenir un avantage concurrentiel : fournir aux clients des produits et des services de haute qualité au meilleur prix.

Gestion des coûts

En prenant le temps de sélectionner les fournisseurs de manière réfléchie et stratégique, les organisations peuvent souvent négocier des contrats à long terme avec des prix et des paiements plus avantageux, tels que des prix de gros et des frais réduits. Un prix de produit ou de service inférieur se traduit par une baisse des prix pour les clients et soutient la compétitivité des entreprises.

Satisfaction du client

Le sourcing auprès de fournisseurs de premier plan ayant fait l’objet de recherches approfondies peut permettre de produire des biens et des services de meilleure qualité. Les produits fabriqués à partir de matières premières de qualité supérieure fonctionnent généralement bien et durent plus longtemps. Les organisations sont ainsi mieux à même de répondre aux attentes des clients, de les fidéliser et de renforcer la réputation de la marque.

Gestion des risques

Une dépendance équilibrée à l’égard d’un vaste écosystème de fournisseurs de qualité réduit les risques. Grâce à un portefeuille de fournisseurs diversifié, les organisations peuvent éviter les retards, les annulations et les fluctuations de prix dus à des perturbations de la chaîne d’approvisionnement, par exemple en cas de troubles politiques ou de phénomènes météorologiques majeurs.

Durabilité accrue

Les organisations peuvent examiner minutieusement chaque fournisseur pour s’assurer que leurs pratiques en matière de développement durable sont cohérentes avec les leurs. Ces procédures contribuent à faire progresser les objectifs de développement durable de l’entreprise et à réduire l’impact environnemental global de la chaîne d’approvisionnement.

Qu’est-ce que le sourcing responsable ?

Le sourcing responsable tient compte des impacts sociaux, économiques et environnementaux de toutes les activités de sourcing et de tous les fournisseurs. Il est au cœur du concept de « triple résultat » (triple bottom line) qui suggère que les résultats commerciaux ne peuvent être seulement mesurés au moyen du résultat financier. Le bien-être des personnes et de la planète doivent aussi être pris en compte. Les organisations qui s’engagent dans un sourcing responsable assument la responsabilité de ce qui se passe tout au long du cycle de vie des produits, des émissions de CO2 aux droits des travailleurs. L’objectif du sourcing responsable est de réduire les dommages potentiels et d’augmenter les impacts positifs.

Les pratiques commerciales durables sont vitales pour les clients et les investisseurs d’aujourd’hui. La moitié des consommateurs sont prêts à payer plus pour des produits ou des marques durables. Et les consommateurs motivés qui choisissent les produits et les marques en fonction de leur adéquation avec leurs valeurs représentent désormais le segment de marché le plus important (44 %). Les certifications de durabilité tierces telles que le label B Corp ou la certification Rainforest Alliance sont souvent utilisés comme indicateurs de sourcing responsable auprès des clients.

Les stratégies de la chaîne d’approvisionnement expriment de plus en plus cette volonté de durabilité : selon une étude de 2022, 52 % des directeurs de chaîne d’approvisionnement s’orientent notablement vers la neutralité carbone.1 Le sourcing responsable peut être considéré comme une étape essentielle de l’atteinte de cet objectif.

Le sourcing responsable est également crucial pour la conformité avec les législations nouvelles et existantes qui exigent la transparence sur l’impact des initiatives environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) d’une organisation. Par exemple, la nouvelle directive sur le reporting de durabilité des entreprises (CSRD) de l’Union européenne va exiger que les entreprises divulguent leur processus de diligence raisonnable pour identifier et atténuer les impacts sociaux et environnementaux dans leurs chaînes de valeur et chaînes d’approvisionnement.

Quelles sont les étapes clés d’une stratégie de sourcing ?

La façon dont les organisations élaborent une stratégie de sourcing varie selon la taille de l’entreprise, les objectifs commerciaux et le secteur d’activité. Cependant, ces cinq étapes se retrouvent souvent dans les stratégies de sourcing efficaces :

1. Définition des objectifs. Une première étape courante consiste à identifier des objectifs et des KPI spécifiques. Ces objectifs peuvent inclure la réduction des coûts, l’amélioration de la qualité des produits ou une meilleure gestion des risques fournisseurs.

2. Analyse des activités de sourcing actuelles. Ensuite, les équipes chargées des achats peuvent choisir d’étudier les données historiques de sourcing et les processus opérationnels pour identifier les domaines à améliorer, examiner de plus près les performances des fournisseurs ou déterminer les secteurs dans lesquels il est possible de réduire les dépenses inefficaces.

3. Évaluer le marché. Les études de marché et les données sur la concurrence sont essentielles pour prendre des décisions stratégiques en matière de sourcing. Les informations relatives aux habitudes des consommateurs, aux tendances du secteur et aux bonnes pratiques, ainsi que les facteurs économiques et géopolitiques aident les entreprises à comprendre leur positionnement sur le marché.

4. Vérification et sélection des fournisseurs. La mise en place d’un processus d’évaluation et de sélection des fournisseurs est une étape essentielle. Il s’agit d’évaluer la qualité, la fiabilité financière, l’adéquation des valeurs et de la culture du fournisseur, ainsi que le potentiel de partenariat à long terme. Les équipes peuvent utiliser une combinaison d’entretiens avec les fournisseurs, d’appels d’offres (demandes de propositions), de demandes de devis, de fiches d’évaluation et d’autres moyens pour faciliter la sélection.

5. Évaluation continue de la performance des fournisseurs. Un programme solide de sourcing stratégique ne se termine pas au moment de signer les contrats. Une réussite à long terme passe par des audits réguliers, une surveillance des KPI, une gestion de la relation fournisseur et le recueil de commentaires.

Qu’est-ce que la technologie de sourcing ?

Alors que les chaînes d’approvisionnement deviennent plus complexes, les organisations peuvent choisir d’intégrer des technologies intelligentes telles que l’intelligence artificielle, l’automatisation, l’analyse des données et la blockchain dans les processus d’achat, les logiciels d’approvisionnement et les workflows. Les avantages sont nombreux, notamment une réduction des coûts d’exploitation, des gains d’efficacité liés à l’automatisation des activités de sourcing (gestion des contrats, intégration des fournisseurs, analyse des prix et des dépenses accélérées), un sourcing plus responsable et une durabilité accrue tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

Par exemple, les plateformes blockchain peuvent aider à garantir aux acheteurs que les matières premières utilisées pour fabriquer de nouveaux produits sont produites de manière responsable. De plus, les workflows intelligents permettent de payer les fournisseurs plus tôt, ce qui améliore le fonds de roulement et la trésorerie.

Solutions connexes
IBM Sterling Supply Chain Intelligence Suite

Appliquez la puissance de l’IA et la vitesse de l’automatisation pour améliorer la gestion de la chaîne d’approvisionnement, la résilience et la durabilité.

Découvrir IBM Sterling Supply Chain Intelligence Suite

Ressources Farmer Connect + IBM

Découvrez comment Farmer Connect et IBM Food Trust mettent en relation les producteurs de café et les consommateurs grâce à la blockchain.

Blockchain pour les chaînes d’approvisionnement de biens de consommation

Le secteur des biens de consommation est confronté à un certain nombre d’obstacles liés à ses chaînes d’approvisionnement mondiales que la visibilité peut aider à résoudre.

IBM Blockchain Transparent Supply

Découvrez comment les entreprises visionnaires exploitent la blockchain pour résoudre les problèmes les plus complexes rencontrés dans leur activité, leur secteur et dans le monde.

Qu'est-ce que la gestion de la chaîne logistique ?

La gestion de la chaîne d'approvisionnement consiste à gérer l'ensemble du flux de production d'un bien ou d'un service, depuis les composants bruts jusqu'à la livraison du produit final.

Qu'est-ce que le triple bilan ?

Le triple bilan (TBL) est un cadre de développement durable qui s'articule autour des trois P : personnes, planète et profit.

Qu’est-ce que la durabilité en entreprise ?

Pour les sociétés, la durabilité fait référence à la stratégie et aux actions qu’elles mettent en place pour éliminer les effets néfastes de leurs opérations métier sur l’environnement et la société.

Passez à l’étape suivante

IBM Sterling Supply Chain Intelligence Suite est une solution d’optimisation et d’automatisation basée sur l’IA. Conçue pour les organisations qui s’efforcent de résoudre les perturbations de la chaîne d’approvisionnement par une transformation traditionnelle, la suite facilite la résilience et la durabilité du réseau d’approvisionnement, augmente l’agilité et accélère la création de valeur grâce à des informations exploitables, des workflows plus intelligents et une automatisation intelligente.

Découvrez Supply Chain Intelligence Suite Essai gratuit de 30 jours
Notes de bas de page

Étude IBV CSCO 2022, données non publiées