Accueil Case Studies Water Corporation Faire circuler le flux de données. Faire couler l’eau.
Water Corporation modernise et migre son architecture SAP stratégique vers le cloud avec l’aide d’IBM Consulting
Vue aérienne d’une usine de traitement des eaux

Pour une planète couverte aux deux tiers d’eau, trouver et conserver de l’eau propre et potable peut parfois s’avérer difficile. Heureusement, dans le climat sec de l’Australie-Occidentale, Water Corporation est à la hauteur de la tâche.

Entité publique, Water Corporation entretient un vaste réseau de plus de 52 000 km de canalisations, fournissant des services d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’évacuation des eaux usées à une région qui s’étend sur environ 2,6 millions de km2. Pour assurer la distribution sans interruption de cette ressource essentielle à ses millions de clients, l’organisation s’appuie fortement sur son architecture SAP bien établie.

« SAP est au centre de nos systèmes d’entreprise – le cœur battant, peut-on dire », explique Steve Elliott, responsable des services informatiques chez Water Corporation. « Il touche de nombreux aspects de nos opérations dans l’ensemble de l’entreprise. Nous ne pourrions pas gérer nos pipelines, suivre nos finances ni continuer à faire couler l’eau sans SAP ».

L’ensemble des serveurs sur site que Water Corporation utilisait pour soutenir son infrastructure SAP arrivait en fin de vie et nécessitait une mise à niveau, mais l’achat de matériel supplémentaire n’était pas la bonne solution.

« Le développement durable est une priorité pour nous », commente Steve. « Nous nous sommes engagés à atteindre zéro émission nette d’ici 2035, et notre stratégie informatique Evergreen récemment adoptée est la transcription de ce programme. Pour faire évoluer nos systèmes de manière responsable, notre projet Evergreen repose sur deux principes architecturaux clés. Premièrement, nous utilisons une approche cloud-first pour nos services de back-office. Deuxièmement, nous réutilisons avant d’acheter et nous achetons avant de construire. »

Au vu des avantages environnementaux et opérationnels, Water Corporation a choisi de passer à une stratégie basée sur le cloud et optimisée par Amazon Web Services (AWS) pour ses systèmes SAP critiques. La complexité de l’architecture existante a rapidement montré que l’entreprise allait avoir besoin d’un soutien extérieur pour mener à bien la transition. 

« Au fil des ans, nous avons accumulé pas mal de données », note Steve Elliott. « Pour être plus précis, plus de 50 To. Et nous devions assurer la sécurité de ces données. Mais je ne parle pas seulement des données en transit. Il fallait garantir leur intégrité tout au long du processus de transition. Dans le même temps, nous avions tellement d’intégrations entre SAP et nos autres systèmes que le découplage et le recouplage de ces connexions dans le cloud représentaient un véritable défi. »

>40 % de réduction des coûts d’exploitation liés au cloud ~ 1 500 heures d’interventions manuelles économisées chaque année 0 temps d’arrêt non planifiés au cours d’un an de migration
Plus de planification, moins de risques

Ayant collaboré avec IBM sur divers projets SAP pendant plus de dix ans, Water Corporation a rapidement choisi IBM Consulting pour planifier sa migration, en s’appuyant sur le soutien et l’expertise d’AWS et de SXiQ, une société IBM (lien externe à ibm.com).

« Avec un projet d’une telle envergure et aussi crucial pour notre entreprise, la confiance a été très importante dans notre processus décisionnel », explique Brad Filmer, responsable des applications d’entreprise chez Water Corporation. « Plus de 140 collaborateurs de 16 services différents au sein de Water Corporation utilisent SAP d’une manière ou d’une autre ; le risque n’était donc pas négligeable. La coopération, l’attention et la fiabilité dont ont fait preuve IBM, SXiQ et AWS ont été inestimables. Ils ont compris nos systèmes, nos données et nos intégrations. »

Les services IBM consulting pour AWS Cloud ont piloté le projet, assumant la responsabilité de concevoir l’environnement cloud complet ainsi que l’architecture globale de l’état cible SAP. L’équipe IBM a également élaboré le plan de migration, en choisissant une approche en trois phases. La première phase, la plus importante, s’est concentrée sur le transfert des systèmes transactionnels associés à l’environnement SAP. Les deuxième et troisième phases se sont ensuite concentrées sur la migration respective des composants de données analytiques et des systèmes de gestion.

« Il y avait beaucoup d’éléments à transférer », ajoute Steve. « Nous avons dû déplacer plus de 50 To de données. Il a fallu migrer une centaine de systèmes SAP, plus de 125 serveurs au total, et d’innombrables intégrations. Cette première migration a nécessité deux jours, deux heures et 20 minutes d’arrêt planifié pour achever le transfert et l’intégration qui a suivi. Parallèlement, nous avons coordonné avec IBM Consulting la mise à jour des systèmes d’exploitation sous-jacents, des bases de données et des serveurs SQL qui soutenaient notre architecture SAP. »

Tout au long de ce processus de planification et de migration, nous avons pu compter sur la contribution des architectes de Water Corporation, AWS et SXiQ. SXiQ s’est notamment chargé de l’ingénierie de plateforme et de la conception globale du nouvel environnement virtuel. Au cours de cette phase de conception, le personnel d’AWS a procédé à un examen approfondi pour s’assurer que l’architecture proposée était conforme aux bonnes pratiques AWS et SAP.

Au cours de la migration elle-même et de l’implémentation correspondante, les équipes de support technique d’AWS ont aidé IBM et SXiQ, en fournissant des ressources de dépannage et de test supplémentaires pour résoudre tous les problèmes qui se produisaient. Maintenant, avec le nouvel environnement SAP en direct et dans le cloud, l’équipe AWS assure une assistance et des mises à jour régulières de la plateforme cloud pour que tout fonctionne correctement. Parallèlement à ces efforts continus, ils apportent également leur expérience, leurs connaissances et leur leadership éclairé sur la gestion efficace des workloads SAP et des sujets associés.

Conception optimisée par l’IA. Des économies grâce à l’automatisation.

Compte tenu de la taille du projet et des contraintes de calendrier, l’équipe IBM Consulting a adopté une stratégie agile axée sur l’automatisation pour accélérer les opérations de migration. En particulier, l’équipe conjointe a tiré parti des modèles AWS CloudFormation pour créer une infrastructure en tant qu’architecture de code de façon à simplifier la décomposition et la mise en service de nouvelles ressources dans le cloud AWS.

Parallèlement, la plateforme Red Hat Ansible Lightspeed (lien externe à ibm.com) offre des fonctionnalités d’automatisation pour la configuration, le provisionnement et le déploiement de plus de 20 systèmes SAP et bases de données SQL associées que Water Corporation utilise chaque jour.

Grâce à la technologie IBM watsonx Code Assistant, les architectes de l’infrastructure cloud ont pu utiliser l’IA générative pour convertir du contenu en langage courant en recommandations de code pour les fonctions d’automatisation destinées à la migration et à la maintenance du nouvel environnement SAP. Ces opérations ont ensuite été regroupées dans des playbooks Ansible, ou des schémas directeurs pour des tâches d’automatisation établies, qui peuvent être utilisés pour effectuer automatiquement des tâches de support courantes et souvent répétées.

« Par le passé, nous avons eu du mal à planifier et à budgétiser le cycle de maintenance informatique », ajoute Brad. « Par exemple, le démarrage et l’arrêt de nos environnements SAP demandent des efforts considérables. Il ne s’agit pas simplement de débrancher le système ; vous devez aussi effacer les files d’attente, puis reprogrammer tous les services. Mais en automatisant ces tâches, nous pouvons réduire les coûts d’exploitation. »

Au total, IBM et Water Corporation estiment que la nouvelle stratégie d’automatisation permet à l’entreprise d’économiser environ 1 500 heures d’interventions manuelles par an liées au soutien de l’infrastructure. Dans le même temps, la technologie watsonx Code Assistant a accéléré la création de playbooks Ansible et réduit de 30 % le travail de développement et les coûts associés. Toutes ces économies ont permis à l’entreprise de compenser de plus de 40 % le coût d’exploitation de son environnement cloud SAP.

En outre, alors que la livraison d’un nouvel environnement SAP prenait auparavant plusieurs semaines, il faut désormais beaucoup moins de temps et d’efforts manuels à Water Corporation pour en lancer un.

Un avenir plus vert, plus intelligent et plus humide

Au-delà des avantages offerts par l’automatisation, Water Corporation en a retiré bien d’autres.

« En une seule étape, nous avons modernisé l’ensemble de notre infrastructure SAP », explique Brad. « Et nous avons eu accès à tous les avantages du cloud attendus, à savoir l’évolutivité, la flexibilité et, surtout, la résilience des services cloud. Nous voulions éviter tout risque lors de cette transition, et IBM a assuré. »

En fait, l’ensemble du projet de migration de 12 mois, qui comprenait plus de 1 000 étapes de processus individuelles, s’est déroulé sans aucun incident de temps d’arrêt non planifié. Et muni des playbooks Ansible, le personnel d’assistance cloud peut répéter les futures modifications de l’infrastructure ou poursuivre des initiatives de transformation beaucoup plus rapidement, facilement et à moindre coût.

« Nous avons aussi nettement amélioré l’alignement de nos processus et règles SAP sur notre stratégie de développement durable », ajoute Brad. Dans le cadre de ses objectifs de neutralité carbone à l’horizon 2040, Water Corporation s’appuie sur l’engagement d’AWS d’alimenter ses opérations avec 100 % d’énergie renouvelable d’ici 2025. En fonctionnant sur AWS, l’entreprise est en mesure d’exploiter et de maximiser l’utilisation des actifs disponibles tout en limitant la portée de son environnement aux seules ressources nécessaires.

À ce jour, la transition vers le cloud a permis à Water Corporation de réduire ses émissions de carbone d’environ 150 tonnes par an.

« La principale leçon que nous avons tirée de cette migration est qu’il faut se tenir prêt à changer de cap », conclut Steve. « Avec une opération aussi complexe, nous étions constamment confrontés à ces défis. Grâce à la coordination avec IBM Consulting, SxIQ et AWS, nous avons pu ajuster nos plans et déterminer la meilleure voie à suivre en fonction de la réalité actuelle. »

À propos de Water Corporation

Entité publique, Water Corporation (lien externe à ibm.com) fournit des services d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’évacuation des eaux usées aux particuliers, aux entreprises et aux exploitations agricoles dans une région qui s’étend sur environ 2,6 millions de km2 en Australie-Occidentale. L’organisation dispose d’une base d’actifs représentant 37 milliards de dollars australiens et entretient plus de 52 000 km de pipelines, soit l’équivalent d’environ 1,3 fois le tour de l’équateur.

Construisez votre avenir avec nous

De l’IA à l’automatisation en passant par tout le reste, IBM Consulting peut vous apporter la solution de demain, dès aujourd’hui.

Innover Voir plus d’études de cas
Mentions légales

© Copyright IBM Corporation 2024. IBM Corporation, IBM Consulting, New Orchard Road, Armonk, NY 10504

Produit aux États-Unis d’Amérique, janvier 2024.

IBM, le logo IBM, ibm.com, IBM Consulting et watsonx sont des marques d’International Business Machines Corporation enregistrées aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. Les autres noms de produits et de services sont des marques d’IBM ou appartenant à d’autres sociétés. Une liste actuelle des marques IBM est disponible sur ibm.com/legal/copyright-trademark.

Red Hat, JBoss, OpenShift, Fedora, Hibernate, Ansible, CloudForms, RHCA, RHCE, RHCSA, Ceph et Gluster sont des marques de Red Hat, Inc. ou de ses filiales aux Etats-Unis et dans d'autres pays.

Les informations contenues dans le présent document étaient à jour à la date de sa publication initiale. Elles peuvent être modifiées sans préavis par IBM. Les offres mentionnées dans le présent document ne sont pas toutes disponibles dans tous les pays où la société IBM est présente.

Toutes les références clients mentionnées ou décrites illustrent la façon dont certains clients ont utilisé les produits IBM et précisent les résultats qu’ils ont pu obtenir. Les chiffres réels en termes de coûts environnementaux et de performances peuvent varier d’un client à l’autre en fonction de la configuration et des conditions de fonctionnement. En général, les résultats attendus ne peuvent pas être garantis, car les résultats de chaque client dépendent entièrement des systèmes du client et des services commandés. LES INFORMATIONS CONTENUES DANS LE PRÉSENT DOCUMENT SONT FOURNIES « EN L’ÉTAT », SANS AUCUNE GARANTIE EXPLICITE OU IMPLICITE, NOTAMMENT SANS AUCUNE GARANTIE DE QUALITÉ MARCHANDE, D’ADÉQUATION À UN USAGE PARTICULIER ET AUCUNE GARANTIE OU CONDITION D’ABSENCE DE CONTREFAÇON. Les produits IBM sont garantis conformément aux dispositions des contrats qui régissent leur utilisation.