Serveur Web versus Serveur d'applications

menu icon

Serveur Web versus Serveur d'applications

Découvrez ce qui différencie les serveurs Web des serveurs d'applications, leur similitudes et la manière dont ils se combinent pour fournir la plupart des applications que vous utilisez aujourd'hui.

Serveur Web versus Serveur d'applications : Quelle est la différence ?

Si l'on s'en tient à une définition stricte, un serveur Web est un sous-ensemble commun d'un serveur d'applications.

Un serveur Web fournit un contenu Web statique, tel que des pages HTML, des fichiers, des images, des vidéos, principalement en réponse aux demandes HTTP d'un navigateur Web.

En règle générale, un serveur d'applications peut également fournir du contenu Web, mais son rôle principal est de permettre l'interaction entre les clients des utilisateurs finaux et le code d'application côté serveur, le code représentant ce que l'on appelle généralement la logique applicative, afin de générer et de fournir du contenu dynamique, tel que les résultats de transactions, l'aide à la décision ou des analyses en temps réel. Le client d'un serveur d'applications peut être la propre interface utilisateur de l'application, un navigateur Web ou une application mobile, et l'interaction client-serveur peut se faire par le biais d'un certain nombre de protocoles de communication.

Dans la pratique, cependant, la frontière entre les serveurs Web et les serveurs d'application est devenue plus floue, notamment parce que le navigateur Web s'est imposé comme le client d'application de prédilection et que les attentes des utilisateurs en matière d'applications Web et de performances des applications Web ont augmenté.

La plupart des serveurs Web prennent en charge des plug-ins pour les langages de script (par exemple, ASP, JSP, PHP, Perl) qui leur permettent de générer un contenu dynamique basé sur une logique côté serveur. Un nombre croissant de serveurs d'applications non seulement intègrent des fonctionnalités de serveur Web, mais utilisent également HTTP comme protocole principal et prennent en charge d'autres protocoles (par exemple, CGI et les variantes de CGI) pour l'interface avec les serveurs Web. Ils permettent également aux applications Web d'exploiter des services tels qu'un proxy inverse, le regroupement, la redondance et l'équilibrage de charge qui améliorent performances et fiabilité, et permettent aux développeurs de se concentrer moins sur l'infrastructure et plus sur le codage.

Pour compliquer les choses, de nombreux serveurs Web et certains serveurs d'applications sont appelés serveurs d'applications Web ou se considèrent eux-mêmes comme tels.

En fin de compte, les serveurs Web et les serveurs d'applications les plus utilisés actuellement sont des hybrides des deux. La plupart des applications toujours plus enrichies que vous utilisez aujourd'hui comportent une combinaison de contenu Web statique et de contenu d'application dynamique, fournie par une combinaison de technologies de serveur Web et de serveur d'applications.

Serveurs Web et serveurs d'applications open source

Le marché est inondé de serveurs Web et de serveurs d'applications. Ils sont trop nombreux pour les répertorier ici. Nous avons donc pensé qu'il serait plus utile de répertorier les options open source gratuites les plus courantes :

Nginx

Nginx (lien externe à IBM) est un serveur Web open source qui comprend des fonctionnalités de proxy inverse, d'équilibrage de charge, de proxy de messagerie et de cache HTTP. Des versions commerciales et prises en charge de Nginx sont également disponibles auprès de Nginx, Inc (lien externe à IBM). Selon la société Netcraft (lien externe à IBM), spécialisée dans la recherche sur Internet et la prévention de la cybercriminalité, Nginx a été utilisé comme serveur ou comme proxy à près de 38 % de tous les sites Web du monde et plus de 25 % du million de sites les plus fréquentés en décembre 2019. Parmi les entreprises utilisatrices de Nginx connues dans le monde entier figurent Dropbox, Netflix et Zynga.

Apache HTTP Server

Publié pour la première fois en 1995, le serveur HTTP Apache (également appelé ­« Apache ») est un autre serveur Web open source gratuit très utilisé qui, jusqu'à très récemment, alimentait plus de sites Web que tout autre serveur Web, 71 % à son apogée, avant d'être dépassé par Nginx en avril 2019. En décembre 2019, Apache servait plus de 24 % de tous les sites dans le monde et 31 % du million de sites les plus actifs.

Apache Tomcat

Apache Tomcat (lien externe à IBM) est un serveur d'applications open source qui exécute des servlets Java, rend et diffuse des pages Web qui incluent du code JavaServer Page, et sert des applications Java Enterprise Edition (Java EE). Lancé en 1998, Tomcat est le serveur d'applications Java open source le plus largement utilisé.

Glassfish

Glassfish (lien externe à IBM) est un serveur d'applications Java EE open source lancé par Sun Microsystems en 2006, qui est hébergé aujourd'hui par l'Eclipse Foundation (lien externe à IBM). Comme la plupart des serveurs d'applications Java, Glassfish prend en charge les servlets Java, les Enterprise JavaBeans (EJB), etc., mais il peut également fonctionner en tant que serveur Web, en servant du contenu Web en réponse aux demandes HTTP.

Serveurs Web, serveurs d'applications et IBM Cloud®

Les serveurs Web et les serveurs d'applications continueront de faire partie de la modernisation des applications, car les demandes d'une meilleure expérience client et d'un plus grand nombre d'applications a un impact sur les opérations métier et IT. Pour répondre à ces demandes, une plus grande automatisation sera utile. L'idéal serait de commencer par de petits projets au succès quantifiable, que vous pourrez ensuite adapter et optimiser pour d'autres processus et dans d'autres parties de votre organisation. 

En collaboration avec IBM, vous aurez accès à des fonctionnalités d'automatisation optimisées par l'IA, y compris des flux de travaux préconfigurés, pour accélérer l'innovation en rendant chaque processus plus intelligent. 

Pour aller plus loin :

Commencez par créer un compte IBM Cloud dès aujourd'hui.