Virtualisation de bureau
Calcul
Art numérique abstrait
Virtualisation de bureau

Ce guide fournit une présentation des technologies de virtualisation de bureau, des options pour fournir des expériences de bureau sécurisées, agiles, faciles à gérer et totalement fidèles aux utilisateurs finaux sur tous les appareils.


Qu'est-ce que la virtualisation de bureau ?

La virtualisation de bureau crée une version logicielle (ou virtuelle) de l'environnement de bureau et du système d'exploitation (SE) d'un utilisateur final qui est dissociée de l'ordinateur ou du client de l'utilisateur final. Cela permet à l'utilisateur d'accéder à son bureau à partir de nombreux appareils informatiques.


Modèles de déploiement

Il existe trois modèles de déploiement typiques pour la virtualisation de bureau :

Infrastructure de postes de travail virtuels (VDI)

Dans une infrastructure de postes de travail virtuels (VDI), le système d'exploitation s'exécute sur une machine virtuelle (VM) hébergée sur un serveur dans un centre de données. L'image de poste de travail se déplace sur le réseau jusqu'a l'appareil de l'utilisateur final, où ce dernier peut interagir avec le bureau (et les applications et le système d'exploitation sous-jacents) comme s'ils étaient locaux.

La VDI donne à chaque utilisateur sa propre machine virtuelle dédiée exécutant son propre système d'exploitation. Les systèmes d'exploitation (pilotes, UC, mémoire, etc) fonctionnent à partir d'une couche logicielle appelée hyperviseur qui imite leur sortie, gère l'allocation de ressources sur plusieurs machines virtuelles et leur permet de s'exécuter côte à côte sur le même serveur.

Un avantage clé de la VDI est qu'elle peut distribuer le bureau et le système d'exploitation Windows 10 aux appareils de l'utilisateur final. Cependant, comme la VDI ne prend en charge qu'un seul utilisateur par instance Windows 10, elle nécessite une machine virtuelle distincte pour la chaque utilisateur Windows 10.

Services de bureau distant (RDS)

Dans les services de bureau distant (RDS), également appelés Remote Desktop Session Host (RDSH), les utilisateurs accèdent à distance aux bureaux et applications Windows via le système d'exploitation Microsoft Windows Server. Les images des applications et du bureau sont mises à disposition via Microsoft Remote Desktop Protocol (RDP). Anciennement connu sous le nom de Microsoft Terminal Server, ce produit est resté pratiquement inchangé depuis sa version initiale.

Du point de vue de l'utilisateur final, le RDS et la VDI sont identiques. Mais parce qu'une instance de Windows Server peut prendre en charge autant d'utilisateurs simultanés que le matériel du serveur peut traiter, le RDS peut être une option de virtualisation de bureau plus abordable. Il convient également de noter que les applications testées ou certifiées pour une exécution sur Windows 10 peuvent ne pas être testées ou certifiées pour une exécution sur le système d'exploitation Windows Server.

Ordinateur de bureau sous forme de service (DaaS)

Dans un ordinateur de bureau sous forme de service (DaaS), les machines virtuelles sont hébergées sur un serveur cloud d'un fournisseur tiers. Le DaaS est facilement évolutif, peut être plus flexible que les solutions locales, et se déploie généralement plus vite que les autres options de virtualisation de bureau.

Comme les autres types de virtualisation de bureau cloud, le Daas partage un grand nombre des avantages généraux du cloud computing, notamment la prise en charge des charges de travail fluctuantes et les demandes de stockage changeantes, la tarification basée sur l'utilisation et la capacité à rendre les applications et les données accessibles à partir de presque tous les appareils connectés à Internet. Le principal inconvénient du DaaS est que les fonctionnalités et les configurations ne sont pas toujours aussi personnalisables que nécessaire.


Avantages

La virtualisation des postes de travail offre de nombreux avantages potentiels qui peuvent varier selon le modèle de déploiement que vous sélectionnez. Certains des avantages possibles sont les suivants:

  • Administration simplifiée: la virtualisation de bureau peut faciliter la gestion des besoins informatiques des employés pour les équipes IT. Votre entreprise peut gérer un seul modèle de machine virtuelle pour les employés avec des rôles similaires au lieu de gérer différents ordinateurs qui doivent être reconfigurés, mis à jour ou corrigés lorsque des modifications logicielles doivent être faites. Cela permet d'économiser des ressources IT et du temps.
  • Économies: de nombreuses solutions de bureau virtuel vous permettent de faire passer une plus grande partie de votre budget IT de dépenses de capital à dépenses d'exploitation. Comme les applications à traitement intensif nécessitent moins de puissance de traitement lorsqu'elles sont fournies par des machines virtuelles hébergées sur un serveur de centre de données, la virtualisation de bureau peut étendre la durée de vie d'appareils plus anciens ou moins puissants. Les solutions de bureau virtuel locales peuvent nécessite un investissement initial important en matériel de serveur, logiciel d'hyperviseur et autre infrastructure, faisant du DaaS basé sur le cloud (où vous ne payez que des frais normaux reposant sur l'utilisation) une option plus attractive.
  • Productivité améliorée: la virtualisation permet aux salariés d'accéder plus facilement aux ressources informatiques de l'entreprise. Ils peuvent travailler n'importe quand, n'importe où, depuis n'importe quel appareil pris en charge avec une connexion Internet.
  • Prise en charge d'une grande variété de types d'appareil: les bureaux virtuels peuvent prendre en charge l'accès à un bureau distant à partir d'un grand nombre d'appareils, y compris des ordinateurs portables ou de bureau, des clients légers, des clients zéro, des tablettes et même des téléphones mobiles. Vous pouvez utiliser les bureaux virtuels pour fournir des expériences semblables à un poste de travail et accéder à l'intégralité du bureau partout, à tout moment, quel que soit le système d'exploitation natif de l'appareil de l'utilisateur final.
  • Sécurité plus forte: dans la virtualisation de bureau, l'image du bureau est abstraite et séparée du matériel physique utilisé pour y accéder, et la machine virtuelle utilisée pour fournir l'image de bureau peut être un environnement étroitement contrôlé géré par le service IT de l'entreprise.
  • Agilité et extensibilité: il est rapide et simple de déployer de nouvelles machines virtuelles ou de mettre à disposition de nouvelles applications si nécessaire, et il est tout aussi simple de les supprimer lorsqu'elles ne sont plus nécessaires.
  • Meilleures expériences des utilisateurs finaux: lorsque vous mettez en œuvre la virtualisation de bureau, vos utilisateurs finaux profiteront d'une expérience riche en fonctions sans sacrifier la fonctionnalité à laquelle ils sont habitués, comme l'impression ou l'accès aux ports USB.

Logiciels

Le logiciel requis pour la mise à disposition de bureaux virtuels dépend de la méthode de virtualisation que vous choisissez.

Avec l'infrastructure de postes de travail virtuels (VDI), le système d'exploitation du bureau (le plus souvent Microsoft Windows) s'exécute et est géré dans le centre de données. Le logiciel d'hyperviseur s'exécute sur le serveur hôte, fournissant l'accès à une machine virtuelle à chaque utilisateur final sur le réseau. Le logiciel de courtier de connexion est requis pour authentifier les utilisateurs, connecter chacun à une machine virtuelle, surveiller les niveaux d'activité et réaffecter la machine virtuelle lorsque la connexion est terminée. Les courtiers de connexion peuvent être intégrés à l'hyperviseur ou achetés séparément de celui-ci.

Les services de bureau distant (RDS/RDSH) peuvent être mis en œuvre à l'aide d'utilitaires qui sont intégrés avec le système d'exploitation Microsoft Windows.

Si vous choisissez une solution d'ordinateur de bureau sous forme de service (DaaS), toutes les installations logicielles, la configuration et la maintenance seront traitées par le fournisseur de services hébergé sur le cloud DaaS. Cela inclut les applications, les systèmes d'exploitation, les fichiers et les préférences utilisateur.


Comment faire un choix: VDI, RDS ou DaaS

La VDI est un choix populaire car elle offre une version virtualisée d'un modèle informatique familier : un ordinateur de bureau physique. Mais la mise en œuvre de la VDI vous oblige à gérer tous les aspects de l'infrastructure, notamment le matériel, les systèmes d'exploitation et les applications, ainsi que l'hyperviseur et le logiciel associé. Cela peut être difficile si votre expérience et vos compétences en VDI sont limitées. L'achat de tous les composants d'infrastructure peut nécessiter un investissement initial important.

Le RDS/RDSH peut être un choix solide s'il prend en charge les applications caractéristiques dont vous avez besoin pour l'exécution et que vos utilisateurs finaux ont uniquement besoin d'accéder à ces applications, mais pas à tout le bureau Windows. Le RDS offre une plus grande densité d'utilisateurs finaux par serveur que la VDI, et les systèmes sont généralement moins coûteux et plus évolutifs que des environnements VDI complets. Cependant, votre personnel a besoin des compétences et de l'expérience requises pour administrer et gérer la technologie RDS/RDSH.

Le DaaS gagne actuellement en popularité car les équipes IT sont plus à l'aise avec les bureaux et les applications partagés. Dans l'ensemble, il a tendance à être l'option abordable. C'est aussi le plus simple à administrer, nécessitant peu de savoir-faire interne en gestion d'infrastructure ou VDI. Il est facilement évolutif et implique des dépenses d'exploitation plutôt que des dépenses de capital, une structure de coûts plus abordable pour la plupart des entreprises.


Virtualisation de bureau et IBM Cloud

Les racines de la virtualisation se trouvent dans l'informatique grand système, et IBM a inventé l'hyperviseur pour tester les logiciels sur ses grands systèmes dans les années 1960. Aujourd'hui, IBM prend en charge une gamme complète de solutions de virtualisation, y compris les bureaux virtuels.

Si vous cherchez à construire votre propre environnement VDI, vous pouvez le faire avec les solutions IBM Cloud IaaS. IBM propose une plateforme cloud à pile complète qui inclut tous les composants dont vous avez besoin pour construire votre propre environnement VDI, y compris l'ordinateur, le réseau et le stockage virtualisés. Vous devrez installer et gérer vous-même l'hyperviseur dans ce scénario.

En partenariat avec VMware, IBM propose des solutions VDI gérées par le client et partiellement gérées par VMware et une solution d'ordinateur de bureau sous forme de service virtuel (DaaS), fournissant des postes de travail et des applications hébergés sur la plateforme IBM Cloud.

Lancez-vous gratuitement en créant un compte IBM Cloud dès aujourd'hui.


Solutions connexes

Infrastructure IBM Cloud

IBM Cloud Infrastructure as a Service ; l'infrastructure pour une entreprise plus intelligente. Trouvez les solutions qui répondent le mieux à vos besoins métier.


Dizzion Managed DaaS on IBM Cloud

Dizzion Managed DaaS on IBM Cloud est une solution de bureau en tant que service basée sur VMware sur IBM Cloud.