Que sont les règles métier ?
Arrière-plan noir et bleu
Règles métier

Découvrez les règles métier et comment elles contribuent à rationaliser les opérations de l'entreprise.

Produits à la une

Business Automation Workflow

Operational Decision Manager


Que sont les règles métier ?

Les règles métier guident la prise de décision quotidienne au sein des entreprises en décrivant les relations entre les objets, tels que les noms de clients et les commandes correspondantes. Cette traduction des activités métier d'une organisation en logique métier concrète permet aux ingénieurs en logiciel et aux analystes métier d'appliquer ces règles dans des outils de flux de travaux ou d'autres applications pour permettre l'automatisation des processus. Sans elles, les processus de mise à jour peuvent devenir plus compliqués et chronophages, et les documents peuvent être sujets à davantage d'erreurs humaines et d'incohérences. En appliquant des règles métier à l'ensemble de l'organisation, une entreprise peut gagner du temps et de l'argent en rationalisant le travail vers parties prenantes compétentes et en réduisant le taux d'attrition. 

Règles métier vs. exigences métier 
 

Certaines personnes peuvent confondre les termes règles métier et exigences métier. Ces deux termes sont distincts et revêtent des réalités différentes. Par conséquent, il convient de noter comment elles sont utilisées dans les entreprises.

Les règles métier constituent la base des systèmes d'automatisation. Elles utilisent des informations documentées ou non documentées et les traduisent en instructions conditionnelles. Par exemple, lors de la réalisation d'un bon de commande, il peut exister un processus d'approbation différent selon le coût. Les outils et les services dont le coût est inférieur à cinq mille USD peuvent ne nécessiter que l'approbation du responsable, mais à mesure que les coûts augmentent, l'approbation de la direction peut être indispensable. Les règles métier formalisent ce processus en fixant des seuils en dessous desquels les factures sont envoyées à la direction par rapport aux responsables de première ligne. Les instructions conditionnelles, telles que celles-ci, sont appliquées à un nombre de processus métier.

Les exigences métier établissent les critères succès d'un projet. En précisant les tâches et les ressources nécessaires à la réalisation du projet, les équipes peuvent identifier plus clairement les lacunes et les obstacles à la réalisation de leur objectif. Cet exercice est généralement réalisé au début d'un projet métier afin de définir les attentes des parties prenantes et de répondre à tous les besoins supplémentaires pour la réalisation du projet.


Types de règles métier

Les règles métier peuvent être classées de plusieurs façons, et leur classification peut varier en fonction de la source d'information. Cependant, quelle que soit leur catégorisation, les règles métier sont généralement exprimées à l'aide de qualificatifs logiques formels, tels que "IF-THEN", "IF-ELSE", "ONLY IF", "WHEN", etc. Cette syntaxe est utilisée pour les différents types de règles métier suivants :

  • Les règles de contrainte imposent des restrictions aux structures des objets. Elles peuvent être subdivisées en trois sous-ensembles de règles différents, à savoir les contraintes de stimulus et de réponse, les contraintes d'opération et les contraintes de structure. Les règles de stimulus et de réponse exigent que les conditions soient vraies pour qu'une action soit entreprise, tandis que les règles de contrainte d'opération imposent des restrictions avant et après une opération. Enfin, les règles de contrainte de structure établissent des politiques autour des classes, des objets et des relations entre eux qui ne doivent pas être ignorées.
  • Les règles de dérivation définissent les conditions dans lesquelles des faits peuvent être déduits d'autres informations. Ces règles sont réparties en deux sous-ensembles, à savoir les règles d'inférence et les règles de calcul. Les règles d'inférence spécifient que si certains faits sont vrais, une conclusion particulière peut être déterminée, tandis que les règles de calcul utilisent des algorithmes pour faire ces inférences. 

Ces types de règles constituent la base des moteurs de règles qui permettent aux organisations d'automatiser les décisions métier, afin d'accélérer divers processus, comme les commandes des clients et l'expédition. Ils améliorent les processus métier en fournissant des indications sur le moment où ces processus doivent être lancés, arrêtés ou modifiés, afin d'appliquer les politiques de manière cohérente dans toute l'activité.


Exemples de types de règles métier

Les règles métier sont utilisées pour divers cas d'utilisation qui peuvent être basés sur des contraintes internes ou externes. Notamment :

  • Conformité : les organismes de réglementation peuvent appliquer des règles strictes dans divers secteurs verticaux, tels que la finance, l'assurance, les soins de santé et le marketing. Les règles métier peuvent contribuer à faire en sorte que tous les documents examinés par les organismes de réglementation répondent à leurs exigences respectives. 
  • Approbation des demandes :  les marchés bancaires et immobiliers s'appuient sur des règles métier pour les processus de demande de prêts immobiliers ou de biens locatifs. Par exemple, une organisation peut rejeter un demandeur si sa cote de crédit est inférieure à un seuil donné. 
  • Services d'abonnement :  les entreprises peuvent utiliser des règles métier pour résilier les services qu'ils fournissent à un client si le paiement n'est pas reçu dans un nombre de jours déterminé. Ainsi, l'entreprise ne gaspille pas ses ressources pour un client qui ne génère pas de chiffre d'affaires. 
  • Bons de commande et retours : les règles métier peuvent être également appliquées dans le secteur de la distribution. Par exemple, une entreprise peut rejeter la demande de retour d'un produit d'un client si le retour ne s'effectue pas dans un délai de 30 jours.
  • Personnalisation : les outils d'automatisation du marketing permettent aux entreprises de personnaliser leur site Web en fonction des attributs des visiteurs. Ainsi, les spécialistes du marketing peuvent s'appuyer sur un ensemble de règles métier pour diffuser des messages à différents segments d'audience. Par exemple, si vous revenez sur un site Web, l'entreprise peut vous proposer sur sa page d'accueil des photos de la catégorie de produits que vous avez consultée la dernière fois, alors qu'un nouveau visiteur peut se voir proposer des images du produit le plus vendu de l'entreprise.

Avantages des règles métier

Les règles d'entreprise peuvent apporter un certain nombre d'avantages aux organisations, qui rationalisent les opérations métier et réduisent ensuite les coûts. 

  • Efficacité accrue : la programmation de règles métier dans les applications et les flux de travaux permet de gagner du temps à long terme. Lorsque les règles métier doivent être mises à jour en raison de changements dans les réglementations ou les normes de l'entreprise, seul cet aspect du programme doit être mis à jour au lieu de procéder à des mises à jour manuelles dans l'ensemble d'une application logicielle. Ces mises à jour peuvent être généralement gérées par des ressources moins techniques, comme les analystes métier, ce qui permet de réserver les ressources techniques à des problèmes métier plus complexes. 
  • Amélioration de la cohérence : les règles métier garantissent que les tâches sont exécutées de manière cohérente, car des critères spécifiques doivent être remplis pour qu'une tâche donnée soit exécutée. Par exemple, les organismes de réglementation peuvent exiger que certains documents soient remplis. Les entreprises peuvent créer des modèles personnalisés qui ne seront pas marqués comme complets tant que tous les zones requises n'auront pas été remplies. En conséquence, les erreurs humaines sont moindres, et si toutes les règles métier ont été mises en œuvre avec précision, les dirigeants peuvent être assurés qu'ils respectent les exigences de conformité, évitant ainsi des amendes ou des pénalités inutiles. 
  • Réduction de la complexité : la documentation des règles métier peut être potentiellement transférée à d'autres secteurs d'activité, et les équipes peuvent potentiellement réutiliser les documents pour d'autres flux de travaux, réduisant ainsi la complexité dans l'ensemble de l'organisation.  

L'exploration des processus et d'autres analyses métier peuvent permettre d'identifier les domaines dans lesquels des règles métier peuvent être appliquées au sein de votre entreprise pour tirer parti de ces avantages. 


Moteurs de règles métier et systèmes de gestion des règles métier (BRMS)

Pour aider les organisations à rester réactives et agiles, les logiciels d'automatisation des processus décisionnels permettent de gérer les règles métier indépendamment des autres processus informatiques de l'entreprise. En particulier, les systèmes de gestion des règles métier (BRMS) sont capables d'automatiser la création et la mise en œuvre de la logique applicative en temps réel, sans dépendre d'autres applications et processus, de sorte qu'un référentiel unique de logique de décision peut facilement être partagé dans toute l'entreprise.

Des outils communs pour définir et gérer la logique de décision et un environnement d'exécution commun permettent aux développeurs et aux parties prenantes ayant un bagage moins technique de mettre en œuvre et de modifier efficacement les processus décisionnels automatisés. Ils permettent également d'appliquer des ensembles de règles complexes de manière cohérente dans de vastes environnements.

Un moteur de règles métier transforme une ou plusieurs règles métier en logique applicative qui fonctionne dans un environnement de production d'exécution. Aujourd'hui, la plupart des moteurs de règles métier sont intégrés dans des solutions BRMS à part entière qui peuvent être intégrées dans des architectures orientées services ou microservices. Les systèmes modernes de gestion des règles métier font généralement à l'apprentissage automatique ou à des systèmes experts basés sur des règles pour optimiser la prise de décision, améliorer l'expérience du client et faciliter le déroulement des opérations.


Règles métier et IBM

Les plateformes complètes d'automatisation des activités numériques permettent aux entreprises de prendre des décisions plus intelligentes et plus cohérentes dans les environnements publics, privés, hybrides et multiclouds actuels. IBM propose une suite complète d'outils et de plateformes de gestion des processus d'entreprise et d'automatisation des décisions basées sur des règles, notamment :

  • La solution IBM Business Automation Workflow offre une plateforme de gestion des processus d'entreprise couvrant l'ensemble du cycle de vie, y compris les fonctionnalités de développement, de test et de production. Avec IBM Business Automation Workflow, les équipes peuvent améliorer la prise de décision et la collaboration en fournissant un environnement unifié, basé sur des modèles, où chacun a accès à la bonne information au bon moment.
  •  IBM Operational Decision Manager est une solution complète de gestion des décisions qui permet aux entreprises de découvrir, de capturer, d'analyser, d'automatiser et de gouverner les règles métier avec précision dans les environnements informatiques complexes d'aujourd'hui.

Pour plus d'informations sur la façon dont les solutions d'IBM peuvent vous aider à découvrir et à automatiser les règles métier, inscrivez-vous pour obtenir un IBMid et créez votre compte IBM Cloud gratuit  dès aujourd'hui.


Solutions connexes

Flux de travaux métier

Automatisez vos flux de travaux numériques afin d'optimiser votre productivité, votre efficacité et vos connaissances – sur site ou dans le cloud


Gestionnaire des décisions opérationnelles

Détectez, capturez, analysez, automatisez et gérez les décisions métier basées sur des règles, sur site ou sur le cloud


Solutions d'automatisation métier

Processus plus rapides et temps d'attente réduits des clients : c'est là tout l'intérêt de l'automatisation optimisée par l'IA.