Les innovations révolutionnaires d'hier sont souvent considérées comme banales aujourd'hui. Depuis sa création à Stockholm il y a un peu plus de 100 ans, Electrolux AB a automatisé la vie quotidienne de manière révolutionnaire, en lançant certains des premiers aspirateurs, réfrigérateurs, lave-vaisselle et lave-linge. Bien sûr, tout cela ne nous surprend plus.

Mais Electrolux est véritablement une entreprise d'aujourd'hui, tournée vers l'avenir. Depuis sa création à Stockholm en 1919, Electrolux est devenue une entreprise mondiale, produisant 60 millions d'appareils par an. Alors qu'elle continue d'apporter de nouveaux niveaux d'automatisation, d'efficacité et de design élégant aux aspects les plus courants de la vie quotidienne, Electrolux travaille également sur des innovations actuelles qui ouvrent de nouvelles voies.

L'entreprise ne se limite pas à automatiser ses appareils ; elle intègre l'IA pour automatiser les opérations, afin d'améliorer l'efficience globale, et contribue même à des objectifs ambitieux de durabilité environnementale.

Délai nécessaire pour résoudre des problèmes informatiques qui prenaient traditionnellement trois semaines :

1

heure

L'automatisation d'une tâche de réparation courante peut faire gagner près de

1 000

heures par an

Complexité à l'échelle mondiale

Depuis une installation d'Electrolux dans le nord-est de l'Italie (ou depuis son bureau chez lui, le plus souvent, en 2020 et 2021), Joska Lot surveille les opérations de l'infrastructure informatique mondiale d'Electrolux, une infrastructure vaste et complexe.

La majeure partie de la croissance d'Electrolux au fil des ans s'est faite par le biais d'acquisitions, chaque fusion ajoutant une nouvelle infrastructure physique, ainsi que des plateformes technologiques et des environnements d'application uniques. « Nous avons Windows, AIX, Linux... mais aussi 10 000 serveurs dans 65 pays, plus les réseaux qui les relient, 100 000 applications, bases de données et règles », explique Joska Lot.

Joska Lot et sa petite équipe ont été confrontés à deux principaux défis pour assurer l'efficacité opérationnelle d'une telle infrastructure. Le premier a été l'intégration de toutes les plateformes et de tous les environnements pour créer une vue d'ensemble unifiée. « Si je ne dispose pas d'un outil standard, mon travail est plus ou moins impossible. Nous devons harmoniser », affirme Joska Lot.

Le second défi a consisté à réduire efficacement le « bruit » du réseau et à identifier les tâches spécifiques qui maintiendront les opérations.

Réfrigérateur et four d'électrolux dans une cuisine ensoleillée joliment décorée

Intégration et automatisation basée sur l'IA

Joska Lot et l'équipe d'Electrolux ont depuis longtemps relevé ces deux défis en utilisant les solutions IBM® Netcool® comme plateforme de gestion intégrée des opérations informatiques mondiales. Et à l'instar d'Electrolux qui trouve continuellement de nouvelles façons d'améliorer ses appareils, Joska Lot et son équipe adoptent maintenant des fonctionnalités d'automatisation basées sur l'IA à partir de l'évolution actuelle de la plateforme IBM Netcool, IBM Cloud Pak® for Watson AIOps.

Joska Lot voit un potentiel de gain d'efficacité critique en utilisant l'apprentissage automatique pour automatiser ce que l'on appelle en informatique la corrélation des événements. Les « événements » sont des données relatives au fonctionnement de la myriade d'éléments de l'environnement informatique. Ils couvrent un très large éventail de phénomènes, et la grande majorité des événements n'indiquent pas de problèmes réels. La corrélation des événements consiste à regrouper les événements connexes en « instances », afin d'obtenir une image beaucoup plus précise de l'emplacement des problèmes.

Joska Lot donne un exemple simple : « Supposez que quelqu'un déconnecte accidentellement un routeur de réseau connecté à dix ordinateurs. Il en résulte 11 événements différents, mais il n'existe, en fait, qu'un seul problème : le routeur doit être reconnecté. » Ces 11 événements ne représentent en réalité qu'une seule instance. « Mais ce ne serait qu'une goutte d'eau dans notre océan », précise Joska Lot. « Nous voyons environ 100 000 événements par jour. » Plus vite les responsables des opérations informatiques comme Joska Lot peuvent visualiser les instances au lieu des événements, plus vite ils peuvent identifier les problèmes réels et les résoudre. Joska Lot le décrit d'une manière éclatante : « Il est si important dans cet immense océan d'identifier exactement la goutte de venin que vous devez retirer pour sauver votre vie. »

Cependant, traditionnellement, la corrélation des événements implique une équipe de personnes qui dédie beaucoup de temps à l'analyse manuelle des alarmes des événements et à trouver des corrélations. « En un an, nous résolvons le même type de problème 1 000 fois. Et nous avions des personnes qui passaient une heure à gérer ces activités manuellement », constate Joska Lot. Désormais, en mettant en œuvre des règles basées sur l'expertise dans l'IA, Electrolux peut automatiser et accélérer considérablement ce travail.

Electrolux commence tout juste à intégrer ce type d'automatisation optimsée par l'IA, mais Joska Lot y voit une étape très importante. « Évaluer la différence entre les événements et les incidents est la première étape d'une gestion complète des opérations par l'IA, et probablement celle qui peut apporter le retour sur investissement le plus rapide dans les technologies d'auto-apprentissage. »

Ce n'est pas seulement une question de résultats financiers non plus. Plutôt que de remplacer l'intelligence humaine, Joska Lot voit le potentiel de l'IA pour promouvoir l'expertise des employés. « Nous devons investir dans l'évolution de notre état d'esprit. Nous devons expliquer pourquoi nous devons supprimer les activités manuelles des opérateurs qui réalisent très bien ces activités.» En automatisant une tâche subalterne qui demande 1 000 heures par an, non seulement Electrolux peut récupérer une grande partie de ce temps, mais l'expertise des opérateurs peut être appliquée à des tâches à plus forte valeur ajoutée et de plus haut niveau. Il s'agit, par exemple, d'identifier de nouveaux critères de corrélation qui peuvent être introduits dans la solution Watson AIOps, ou d'affiner les règles et les actions en fonction des conditions locales. Cela créé un cercle vertueux, souligne Joska Lot : l'automatisation permet de gagner du temps qui peut être réaffecté à l'enrichissement de l'automatisation. Entre temps, les opérateurs peuvent enrichir leur propre expertise.

Pour l'avenir, Joska Lot réfléchit à la possibilité de conteneuriser la solution de surveillance. En collaboration avec IBM, il a récemment mis en place un environnement de développement sur la plateforme de conteneurs Red Hat® OpenShift® de la solution IBM Cloud Pak. Lui et son équipe testent actuellement les fonctionnalités de Watson AIOps en tant que solutions conteneurisées sur OpenShift. L'environnement de surveillance actuel est déployé principalement sur site, mais pour Joska Lot, le déploiement de versions conteneurisées sur la plateforme Microsoft Azure d'Electrolux pourrait être un moyen plus efficace de fournir des mises à jour de surveillance et de nouvelles fonctionnalités dans un environnement hétérogène.

Joska Lot, architecte en services de solutions globales :  Surveillance et gestion des événements, Electrolux AB

Joska Lot, architecte en services de solutions globales : Surveillance et gestion des événements, Electrolux AB

Efficience, résilience, durabilité

« Les délais de résolution ne sont pas de trois semaines, mais d'une heure ». C'est ainsi que Joska Lot résume la différence entre la gestion traditionnelle des événements et l'AIOps intégré et automatisé.

Cette efficience a un impact direct sur le coeur de métier. Gagner trois semaines sur un problème informatique dans une usine, par exemple, c'est éviter trois semaines de baisse de production. Et cet effet est global. La capacité de résoudre rapidement les problèmes informatiques dans le monde entier est un soutien majeur à la rentabilité et aux volumes de production.

Joska Lot a même connecté la solution de surveillance à des capteurs sur des machines et des équipements de la chaîne de production, créant ainsi une application Industrie 4.0 pour les outils de surveillance habituellement réservés à l'informatique. Un jour, l'équipe de Joska Lot a détecté des défaillances fréquentes dans les pistolets optiques qui scannent les pièces des appareils électroménagers. En découvrant qu'un modèle de pistolet était défectueux, Electrolux a cessé de l'utiliser et a évité d'autres temps d'indisponibilité.

Electrolux utilise également la solution intégrée pour faire face à la pandémie du COVID-19, lorsque Joska Lot et nombre de ses collègues sont passés au travail à distance. « Nous avons plus ou moins le contrôle de l'environnement global dans un seul point de vue », explique Joska Lot. « Et ces informations sont automatiquement disponibles sur un PC, une tablette ou un appareil mobile. Nous pouvons donc continuellement fournir les services informatiques à tous nos bureaux et usines dans le monde. »

En fin de compte, les fonctionnalités AIOps contribuent à une innovation plus vaste et plus importante. Depuis 2005, Electrolux a réduit d'au moins 75 % les émissions absolues de CO2 de ses activités. En outre, en 2019, l'entreprise a volontairement rejoint Business Ambition for 1,5°C, une initiative menée par les Nations unies pour limiter l'augmentation de la température mondiale. Pour sa part, Electrolux s'est engagé à atteindre des émissions nettes de carbone nulles en 2050. Pour tenir cet engagement, il sera nécessaire d'optimiser l'utilisation des ressources. C'est là que l'AIOps intervient. En automatisant les tâches qui garantissent l'utilisation correcte de l'UC et le bon fonctionnement du matériel des serveurs et des centres de données, Electrolux peut réduire la consommation d'énergie et la climatisation, principales causes des émissions de carbone. Là encore, comme l'explique Joska Lot, c'est une question d'échelle : « Si vous multipliez ces fonctionnalités dans toutes nos salles de serveurs, les résultats sont absolument énormes. »

Logo Electrolux

À propos d'Electrolux AB

Basée à Stockholm, où elle a été fondée en 1919, Electrolux (lien externe) est une entreprise mondiale de premier plan dans le domaine de l'électroménager. Ses marques comprennent Electrolux, AEG, Anova, Frigidaire, Westinghouse et Zanussi.

Les images sur cette page sont issues de www.electrolux.com (lien externe).

Composant de la solution
IBM Cloud Pak® for Watson AIOps

© Copyright IBM Corporation 2022. IBM Corporation, IBM Cloud, New Orchard Road, Armonk, NY 10504

Produit aux États-Unis, janvier 2022.

IBM, le logo IBM, ibm.com et IBM Cloud, IBM Cloud Pak et Netcool sont des marques d'International Business Machines Corp. dans de nombreux pays. Les autres noms de produits et de services peuvent être des marques d'IBM ou d'autres sociétés. La liste actualisée de toutes les marques d'IBM est disponible sur le Web à l'adresse suivante : www.ibm.com/legal/copytrade.

Red Hat® et OpenShift sont des marques déposées de Red Hat, une société IBM.

Le présent document contient des informations qui étaient en vigueur et valides à la date de la première publication, et qu'IBM peut mettre à jour à tout moment. Toutes les offres mentionnées ne sont pas distribuées dans tous les pays où IBM exerce son activité.

Les données de performances et les exemples de clients ne sont présentés qu'à des fins d'illustration. Les performances réelles peuvent varier en fonction des configurations et des conditions d’exploitation.

LES INFORMATIONS CONTENUES DANS LE PRÉSENT DOCUMENT SONT FOURNIES « EN L'ÉTAT », SANS AUCUNE GARANTIE EXPLICITE OU IMPLICITE. IBM DÉCLINE NOTAMMENT TOUTE RESPONSABILITÉ RELATIVE À CES INFORMATIONS EN CAS DE CONTREFAÇON AINSI QU'EN CAS DE DÉFAUT D'APTITUDE À L'EXÉCUTION D'UN TRAVAIL DONNÉ. Les produits IBM sont garantis conformément aux dispositions des contrats au titre desquels ils sont fournis.