Lancement de la banque du futur, gratuite et basée sur des applications
Bank Zero offre des expériences client uniques grâce à IBM et à la technologie open source

« Des services performants et gratuits sont la nouvelle normalité pour les banques », déclare Jay Prag, directeur de la technologie et de la stratégie chez Bank Zero. « Nous voulons incarner ce changement. Notre vision : une banque sans frais et sans agences qui offre le même niveau d’excellence à l’entreprise comme au particulier. »

Le taux de pénétration des smartphones en Afrique du Sud a fortement augmenté au cours des dernières années, passant de 43,5 % en 2016 à 91,2 % en 2019 (PDF) (lien externe à ibm.com). Selon les estimations, ce sont désormais plus de 50 millions de personnes qui les utilisent dans le pays. Bank Zero a vu là une occasion d’apporter des services bancaires à de nouvelles parties de la population grâce à un modèle axé sur les applications.

« Nous avons identifié une lacune sur le marché en matière d’écosystème bancaire pour les particuliers et les entreprises qui s’appuierait sur des communautés favorisant l’inclusion financière », explique Jay Prag. « Pour y répondre, nous voulions lancer une banque véritablement numérique, où tout, de la vérification de l’identité aux transactions quotidiennes, serait géré par une application moderne et facile à utiliser. Créer une banque à partir de zéro n’est pas une tâche facile, mais nous avons mis en place une équipe exceptionnelle prête à relever le défi. »

Croissance de la clientèle

 

En passe d’atteindre le seuil de rentabilité avec 100 000 clients

Des temps de réponse plus rapides

 

Permet des temps de réponse inférieurs à la milliseconde

Avec l’apport d’IBM et de la technologie open source, Bank Zero gagne du terrain sur le marché. Nous sommes en passe d’atteindre le seuil de rentabilité avec 100 000 clients. Nous avons maintenu des temps de réponse inférieurs à la milliseconde, alors même que les transactions par carte ont doublé et que les connexions à l’application ont été multipliées par dix. Jay Prag CTO et CSO Bank Zero
Affiner le concept

Pour concrétiser son modèle innovant basé sur des applications, l’équipe de Bank Zero a commencé à se pencher sur certains détails. L’entreprise souhaitait offrir aux utilisateurs des niveaux élevés de contrôle et de transparence via un modèle low-touch.

« Nous voulions fournir une visibilité sur chaque centime entrant et sortant de la banque », explique J. Prag. « Comme notre projet était entièrement auto-financé, nous n’avions pas de millions à dépenser dans des suites logicielles bancaires existantes. Nous voulions construire nous-mêmes une plateforme économique basée sur des logiciels open source, offrant des fonctionnalités inédites axées sur la sécurité, la convivialité et la transparence ».

Pour Bank Zero, la sélection de l’infrastructure informatique pour soutenir sa nouvelle plateforme bancaire a été la première étape. La banque a donc commencé à chercher un fournisseur spécialisé offrant l’expertise, l’évolutivité et la performance à la hauteur de ses ambitions, le tout à un prix compétitif.

« Notre objectif est d’atteindre chaque individu en Afrique du Sud, ainsi que les petites et moyennes entreprises », explique Jay Prag. « Par conséquent, nous voulions un système informatique de base capable d’évoluer facilement. Pour offrir aux clients des services gratuits ou à moindre frais, nous devons maximiser l’efficacité interne. Nous recherchions donc des solutions simples à gérer et extrêmement stables. L’expérience client étant pour nous essentielle, la performance était aussi une priorité. Enfin, la sécurité. Notre modèle axé sur les applications dépend des utilisateurs qui nous font confiance pour protéger leurs données de toutes les éventualités. »

Examen à la loupe

Bank Zero s’est lancée dans une évaluation rigoureuse de différents fournisseurs informatiques avant d’opter pour IBM. « Dès que nous sommes entrés en contact avec l’équipe d’IBM, nous avons su qu’elle était le bon choix pour nous aider à concrétiser notre vision », commente Jay Prag. « Ils nous ont fourni un accès sans précédent à des experts techniques pour répondre à chacune de nos questions. Nous avons établi des relations étroites avec des contacts clés d’IBM qui se sont surpassés pour faire avancer la mission de Bank Zero. »

La banque a effectué des tests complets de la technologie IBM pour évaluer les performances. « Nous avons comparé IBM LinuxONE à une approche de serveur distribué, en écrivant du code pour décomposer exactement la façon dont le processeur de chaque offre s’adaptait aux différentes tâches. », se souvient-il. « Les résultats ont été convaincants : l’architecture mémoire unique d’IBM LinuxONE permet de mesurer les performances en microsecondes, contrairement au calcul à la milliseconde des serveurs distribués. Lorsque vous traitez d’énormes volumes de transactions en parallèle, les chiffres s’additionnent rapidement ! »

Convaincue, l’équipe Bank Zero a opté pour la plateforme IBM LinuxONE Rockhopper II fonctionnant sous Ubuntu. La solution héberge la pile open source de la banque comprenant, entre autres, Docker, Kubernetes, WildFly et Java.

« La combinaison d’Ubuntu avec IBM LinuxONE s’est révélée très rentable pour nous », explique J. Prag. « Nous disposons maintenant de fonctionnalités de sécurité propriétaires autour d’Ubuntu qui nous donnent une visibilité permanente sur qui dispose d’un accès racine à différentes parties de notre environnement. »

Pour réduire davantage les temps de réponse, la banque a déployé le stockage IBM FlashSystem. « Notre ancien sous-système de disque ne répondait pas à nos exigences de performance. Pour garantir l’absence de goulot d’étranglement au niveau du stockage pouvant ralentir les performances, nous avons choisi le stockage 100 % Flash entièrement basé sur NVMe d’IBM.

 

Sécurisé de bout en bout

Pour protéger les données, Bank Zero a profité des fonctionnalités de sécurité IBM LinuxONE, notamment le chiffrement omniprésent et la gestion des clés d’entreprise EKMF pour les transactions par carte. La banque s’est également associée à IBM Labs pour développer de nouvelles fonctions cryptographiques.

« En collaboration avec IBM, nous avons adopté une approche multicouche de la sécurité, en intégrant les API de cryptographie d’IBM dans l’ensemble de notre environnement », commente Jay Prag. « Des protocoles de sécurité aux pare-feux, un acteur malveillant aurait de nombreuses mesures à contourner avant de pouvoir s’approcher de nos données. La beauté d’IBM LinuxONE est sa sécurité par conception : la formule secrète est en fait intégrée aux circuits, ce qui le rend exceptionnellement difficile à compromettre. Nous devons rendre hommage à l’équipe IBM, qui connaît vraiment son métier. »

Plaçant l’expérience client au cœur de sa proposition de valeur, Bank Zero tenait à s’assurer que la sécurité n’affecterait pas les performances ni l’efficacité opérationnelle.

« À l’aide de la technologie IBM, nous avons mis au point une formidable stratégie de cyber résilience dont la gestion n’exige pas beaucoup de compétences spécialisées ou de vigilance », observe J. Prag. « En unissant IBM LinuxONE, IBM FlashSystem et Ubuntu, nous sommes en mesure de chiffrer automatiquement les données et d’offrir à nos clients des protections supplémentaires sans impact sur les niveaux de service. »

Naissance d’une marque

Depuis son lancement il y a quelques mois, Bank Zero a vu sa clientèle croître rapidement. L’entreprise est convaincue d’avoir la capacité de répondre à la demande en forte hausse.

« Avec l’apport d’IBM et de la technologie open source, Bank Zero gagne du terrain sur le marché », déclare Jay Prag. « Nous sommes sur le point d’atteindre le seuil de rentabilité avec 100 000 clients, et nous avons maintenu des temps de réponse inférieurs à la milliseconde, alors même que les transactions par carte ont doublé et que les connexions aux applications ont été multipliées par dix. Grâce à l’infrastructure IBM hautement évolutive, nous sommes certains de pouvoir faire face à deux à trois millions de clients sans apporter de modifications importantes. »

Bank Zero a été en mesure de s’adapter à une croissance rapide tout en maintenant une équipe informatique relativement modeste, des facteurs qui ont joué un rôle crucial dans le modèle sans frais de l’entreprise. L’automatisation intégrée et la gestion directe offerte par la technologie IBM contribuent de façon considérable à l’efficacité interne de la banque.

« Nous n’avons que deux personnes pour gérer la plateforme IBM LinuxONE qui prend en charge les services bancaires pour des milliers de personnes », ajoute J. Prag. « Le choix de la technologie IBM nous permet de nous concentrer sur notre impact sur le secteur bancaire sud-africain avec une approche totalement nouvelle. Nous avons plus de temps à consacrer au développement de notre clientèle et de nouvelles fonctionnalités passionnantes pour notre application. »

Bank Zero commence à imprimer sa marque dans le secteur bancaire, portée par les smartphones et les technologies bancaires associées.

« Nous sommes la première banque au monde à gérer une plateforme bancaire open source sur IBM LinuxONE, et la première en Afrique du Sud à proposer des services bancaires entièrement sans agence », conclut-il. « En combinant le meilleur d’IBM et des technologies open source, Bank Zero est le fer de lance d’une révolution bancaire qui, nous en sommes convaincus, augmentera la liberté financière en Afrique du Sud et au-delà. Notre relation avec IBM est essentielle pour réaliser ce changement. »

Logo Bank Zero
À propos de Bank Zero

Bank Zero (lien externe à ibm.com) est une banque moderne, pilotée par des applications, destinée à la fois aux entreprises et aux particuliers, qui offre aux utilisateurs contrôle et transparence. Annoncée en janvier 2018, Bank Zero propose des services bancaire gratuits ou à frais modérés, une application avancée, une carte agréée et un chat par e-mail. Basée à Johannesburg en Afrique du Sud, la société se concentre sur la résolution des problèmes bancaires auxquels les clients sont confrontés au quotidien.

À suivre :
Phoenix Systems allie les avantages pratiques du cloud public à une sécurité innovante Étude de cas
Mentions légales

© Copyright IBM Corporation 2021. IBM Corporation, IBM Systems, New Orchard Road, Armonk, NY 10504

Produit aux États-Unis d'Amérique, décembre 2021.

IBM, le logo IBM, ibm.com, IBM Flashsystem et IBM Spectrum sont des marques d’International Business Machines Corp., déposées dans de nombreux pays. Les autres noms de produits et de services peuvent être des marques d’IBM ou d’autres sociétés. Une liste actualisée des marques IBM est disponible sur le Web à l’adresse www.ibm.com/fr-fr/legal/copytrade.

La marque Linux® est utilisée dans le cadre d’une sous-licence de la Fondation Linux, titulaire d’une licence exclusive de Linus Torvalds, propriétaire de la marque à l’échelle mondiale.

Les informations contenues dans le présent document étaient à jour à la date de sa publication initiale. Elles peuvent être modifiées sans préavis par IBM. Les offres mentionnées dans le présent document ne sont pas toutes disponibles dans tous les pays où la société IBM est présente.

Les données de performance et les exemples de clients cités sont présentés à titre informatif uniquement. Les résultats des performances peuvent varier en fonction des configurations et des conditions de fonctionnement. LES INFORMATIONS CONTENUES DANS LE PRÉSENT DOCUMENT SONT FOURNIES « EN L’ÉTAT », SANS AUCUNE GARANTIE EXPLICITE OU IMPLICITE, NOTAMMENT SANS AUCUNE GARANTIE DE QUALITÉ MARCHANDE, D’ADÉQUATION À UN USAGE PARTICULIER ET AUCUNE GARANTIE OU CONDITION D’ABSENCE DE CONTREFAÇON. Les produits IBM sont garantis conformément aux dispositions des contrats qui régissent leur utilisation.

Déclaration de bonnes pratiques de sécurité : la sécurité des systèmes informatiques consiste à protéger les systèmes et les informations par la prévention, la détection et la réponse aux accès inappropriés depuis et en dehors de votre entreprise. Tout accès non autorisé peut conduire à la modification, à la destruction, au détournement ou à l'utilisation abusive d'informations, ainsi qu'à l'endommagement ou à l'utilisation abusive de vos systèmes, notamment pour les utiliser dans des attaques contre d'autres personnes. Aucun système ou produit informatique ne devrait être considéré comme entièrement sécurisé et aucun produit, service ou mesure de sécurité ne peut être totalement efficace pour empêcher l'utilisation ou l'accès abusif. Les systèmes, produits et services d'IBM sont conçus pour fonctionner dans le cadre d'une stratégie de sécurité globale et conforme à la loi qui implique nécessairement des procédures opérationnelles supplémentaires, et peuvent nécessiter des performances maximales des autres systèmes, produits et services. IBM NE GARANTIT PAS QUE LES SYSTÈMES, PRODUITS OU SERVICES SONT PROTÉGÉS CONTRE LES AGISSEMENTS MALVEILLANTS OU ILLÉGAUX D'UN TIERS OU QU'ILS PROTÉGERONT VOTRE ENTREPRISE CONTRE DE TELS AGISSEMENTS.