Object Storage
Stockage
Arrière-plan noir et bleu
Object Storage

Découvrez comment le stockage d'objets basé sur le cloud est une solution idéale pour stocker, archiver, sauvegarder et gérer de gros volumes de données statiques ou non structurées, de manière fiable, efficace et abordable. 

 

Produits à la une

IBM Cloud Object Storage


Qu'est-ce que le stockage d'objets ?

Le stockage d'objets, souvent appelé stockage basé sur les objets, est une architecture de stockage des données permettant de gérer de grands volumes de données non structurées. Ces données ne sont pas conformes aux exigences d'une base de données relationnelle classique organisée en lignes et en colonnes, ou ne peuvent pas être facilement organisées dans une telle base de données. Les données de communication Internet d'aujourd'hui sont en grande partie non structurées. Cela inclut les e-mails, les vidéos, les photos, les pages Web, les fichiers audio, les données de capteurs et d'autres types de médias et de contenu Web (textuels ou non). Ce contenu est diffusé en continu à partir des médias sociaux, des moteurs de recherche, des appareils mobiles et des appareils « intelligents ».

Le cabinet d'études de marché IDC estime que les données non structurées représenteront probablement jusqu'à 80 % de toutes les données dans le monde d'ici 2025.

Les entreprises ont du mal à stocker et à gérer efficacement (et à moindre coût) ce volume de données sans précédent. Le stockage basé sur les objets est devenu la méthode préférée pour l'archivage et la sauvegarde des données. Il offre un niveau d'évolutivité impossible avec le stockage traditionnel basé sur des fichiers ou des blocs. Avec le stockage basé sur les objets, vous pouvez stocker et gérer des volumes de données de l'ordre de téraoctets (To), pétaoctets (Po) et même plus.

Découvrez comment IBM peut vous aider dans votre parcours de stockage d'objets

Comment ça marche

Les objets sont des unités de données discrètes stockées dans un environnement de données structurellement plat. Il n'y a pas de dossiers, de répertoires ou de hiérarchies complexes comme dans un système basé sur des fichiers. Chaque objet est un référentiel simple et autonome qui comprend les données, les métadonnées (informations descriptives associées à un objet) et un numéro d'identification unique (au lieu d'un nom de fichier et d'un chemin de fichier). Ainsi, une application peut localiser l'objet et y accéder. Vous pouvez agréger des unités de stockage d'objets dans des pools de stockage plus volumineux et distribuer ces derniers dans différents emplacements. Vous bénéficiez alors d'une évolutivité illimitée, ainsi que d'une résilience des données et d'une reprise après sinistre optimales.

Avec le stockage d'objets, vous n'avez plus besoin de gérer la complexité et l'évolutivité d'un système de fichiers hiérarchique constitué de dossiers et de répertoires. Les objets peuvent être stockés localement, mais résident le plus souvent sur des serveurs cloud, accessibles depuis n'importe où dans le monde.

Les objets (données) dans un système de stockage d'objets sont accessibles via des interfaces de programmation d'applications (API). L'API native pour le stockage d'objets est une API RESTful basée sur HTTP (également appelée service Web RESTful). Ces API interrogent les métadonnées d'un objet pour localiser l'objet souhaité (données) via Internet depuis n'importe où, sur n'importe quel appareil. Les API RESTful utilisent des commandes HTTP telles que « PUT » ou « POST » pour télécharger un objet, « GET » pour récupérer un objet et « DELETE » pour le supprimer. (HTTP signifie Hypertext Transfer Protocol et est l'ensemble de règles pour transférer du texte, des images graphiques, du son, de la vidéo et d'autres fichiers multimédias sur Internet).

Vous pouvez stocker n'importe quel nombre de fichiers statiques sur une instance de stockage d'objets à appeler par une API. D'autres normes d'API RESTful émergent et vont au-delà de la création, de la récupération, de la mise à jour et de la suppression d'objets. Celles-ci permettent aux applications de gérer le stockage d'objets, ses conteneurs, ses comptes, l'architecture mutualisée, la sécurité, la facturation, etc.

Par exemple, supposons que vous souhaitiez stocker tous les livres dans un très grand système de bibliothèque sur une seule plate-forme. Vous devrez stocker le contenu des livres (données), mais aussi les informations associées telles que l'auteur, la date de publication, l'éditeur, le sujet, les droits d'auteur et d'autres détails (métadonnées). Vous pouvez stocker toutes ces données et métadonnées dans une base de données relationnelle, organisée en dossiers sous une hiérarchie de répertoires et de sous-répertoires.

Mais avec des millions de livres, le processus de recherche et de récupération deviendra lourd et chronophage. Un système de stockage d'objets fonctionne bien ici puisque les données sont statiques ou fixes. Dans cet exemple, le contenu du livre ne changera pas. Les objets (données, métadonnées et ID) sont stockés sous forme de « packages » dans une structure plate et facilement localisés et récupérés avec un seul appel d'API. De plus, à mesure que le nombre de livres continue d'augmenter, vous pouvez agréger des périphériques de stockage dans des pools de stockage plus grands et distribuer ces pools de stockage pour une évolutivité illimitée.


Avantages

Il existe de nombreuses raisons d'envisager une solution de stockage d'objets pour stocker vos données, en particulier à l'ère d'Internet et des communications numériques qui produisent de gros volumes de données multimédias Web à un rythme croissant.

Stockage/gestion des données non structurées

Le stockage d'objets est largement adopté à l'ère du cloud computing et pour la gestion des données non structurées qui, selon les analystes, représenteront la grande majorité de toutes les données dans le monde dans un avenir proche. Le volume de contenu généré sur le Web (e-mails, vidéos, médias sociaux, documents, données de capteurs produites par les appareils de l'Internet des objets (IoT), etc.) est énorme et en croissance. Les données non structurées sont généralement statiques (immuables), mais peuvent être nécessaires à tout moment, n'importe où (comme des images et des fichiers vidéo, par exemple, ou des sauvegardes de données archivées).

Le stockage d'objets basé sur le cloud est idéal pour la conservation des données à long terme. Utilisez le stockage objet pour remplacer les archives traditionnelles, telles que le stockage en réseau (NAS), réduisant ainsi votre infrastructure informatique. Archivez et stockez facilement les données réglementaires obligatoires qui doivent être conservées pendant de longues périodes. Préservez de manière rentable de grandes quantités de contenu multimédia riche (images, vidéos, etc.) auquel vous n'accédez pas fréquemment.

Évolutivité

L'échelle illimitée est peut-être l'avantage le plus important du stockage de données basé sur des objets. Les objets, ou unités discrètes de données (en n'importe quelle quantité), sont stockés dans un environnement de données structurellement plat, au sein d'un périphérique de stockage tel qu'un serveur. Vous ajoutez simplement plus de périphériques/serveurs en parallèle à un cluster de stockage d'objets pour un traitement supplémentaire et pour prendre en charge les débits plus élevés requis par les fichiers volumineux tels que les vidéos ou les images.

Complexité réduite

Le stockage d'objets supprime la complexité qui accompagne un système de fichiers hiérarchique avec des dossiers et des répertoires. Il y a moins de potentiel de retard de performance et vous réaliserez des gains d'efficacité lors de la récupération des données, car il n'y a pas de dossiers, de répertoires ou de hiérarchies complexes à parcourir. Cela améliore les performances, notamment lors de la gestion de très grandes quantités de données.

Reprise après sinistre/disponibilité

Vous pouvez configurer des systèmes de stockage d'objets pour qu'ils répliquent le contenu. Si un disque au sein d'un cluster tombe en panne, un disque en double est disponible, garantissant que le système continue de fonctionner sans interruption ni dégradation des performances. Les données peuvent être répliquées dans les nœuds et les clusters et entre les centres de données distribués pour une sauvegarde supplémentaire hors site et même dans toutes les régions géographiques.

Le stockage d'objets est une alternative plus efficace aux solutions de sauvegarde sur bande, qui nécessitent des bandes qui doivent être physiquement chargées et retirées des lecteurs de bande  et déplacées hors site pour une redondance géographique. Vous pouvez utiliser le stockage d'objets pour sauvegarder automatiquement les bases de données sur site dans le cloud et/ou pour répliquer à moindre coût les données entre les centres de données distribués. Ajoutez une sauvegarde supplémentaire hors site et même dans toutes les régions géographiques pour assurer la reprise après sinistre.

Pour une approche détaillée de la reprise après sinistre, consultez « Sauvegarde et reprise après sinistre : un guide complet ».

Métadonnées personnalisables

N'oubliez pas que chaque objet est un référentiel autonome qui inclut des métadonnées ou des informations descriptives qui lui sont associées. Les objets utilisent ces métadonnées pour des fonctions importantes telles que les politiques de rétention, de suppression et de routage, les stratégies de reprise après sinistre (protection des données) ou la validation de l'authenticité du contenu. Vous pouvez également personnaliser les métadonnées avec un contexte supplémentaire qui peut être ultérieurement extrait et exploité pour effectuer des analyses et des informations commerciales sur le service client ou les tendances du marché, par exemple.

Abordabilité

Les services de stockage d'objets utilisent une tarification à l'utilisation qui n'entraîne aucun coût initial ni investissement en capital. Vous payez simplement un abonnement mensuel pour une quantité spécifiée de capacité de stockage, de récupération de données, d'utilisation de la bande passante et de transactions API. La tarification est généralement basée sur des niveaux ou sur le volume, ce qui signifie que vous paierez moins pour de très gros volumes de données.

Des économies supplémentaires proviennent de l'utilisation de matériel de serveur standard, car les solutions de stockage d'objets ont des contraintes matérielles limitées et peuvent être déployées sur la plupart des serveurs standard correctement configurés. Cela limite le besoin d'acheter du nouveau matériel lors du déploiement d'une plate-forme de stockage d'objets sur site. Vous pouvez même utiliser du matériel de plusieurs fournisseurs.

Compatibilité cloud

Le stockage d'objets va de pair avec des environnements cloud ou hébergés qui offrent un stockage multi-tenant en tant que service. Cela permet à de nombreuses entreprises ou services au sein d'une entreprise de partager le même référentiel de stockage, chacun ayant accès à une partie distincte de l'espace de stockage. Cette approche de stockage partagé optimise intrinsèquement l'échelle et les coûts. Vous réduirez l'infrastructure informatique sur site de votre organisation en utilisant des stockages cloud à faible coût tout en gardant vos données accessibles en cas de besoin. Votre entreprise, par exemple, peut utiliser une solution de stockage d'objets basée sur le cloud pour collecter et stocker de grandes quantités de données IoT et mobiles non structurées pour vos applications d'appareils intelligents.


Objet contre fichier contre stockage par blocs

Les méthodes de stockage ont évolué pour répondre à la nature changeante des données. Les données peuvent être transactionnelles et collectées dans des volumes plus petits qui sont soigneusement stockés dans une base de données sur un lecteur de disque sur un serveur. Le stockage basé sur des fichiers et le stockage basé sur des blocs sont bien adaptés à ce type de données structurées et continuent de bien fonctionner dans certains scénarios. Mais Internet a tout changé. Les organisations ont du mal à gérer des volumes croissants de contenu numérique basé sur le Web (données non structurées). Le stockage basé sur les objets peut relever ce défi.

Votre entreprise a probablement des besoins de stockage différents, en fonction des exigences de vitesse et de performances de vos opérations informatiques. Examinez attentivement les méthodes de stockage basées sur des fichiers, des blocs et des objets, car chacune a ses propres avantages et inconvénients. Vous constaterez peut-être qu'une combinaison de ces architectures répondra le mieux à vos besoins de stockage de données.

Stockage de fichiers

Le stockage de fichiers organise et stocke les données dans un dossier. Les fichiers sont nommés, étiquetés avec des métadonnées (généralement le nom du fichier, le type de fichier et la date de sa création et de sa dernière mise à jour) et organisés en dossiers sous une hiérarchie de répertoires et de sous-répertoires. Vous pouvez penser au stockage de fichiers de la même manière que vous stockez des fichiers papier physiques dans un classeur. Il y a plusieurs tiroirs (répertoires) et dossiers de fichiers étiquetés à l'intérieur de chaque tiroir (sous-répertoires). Pour localiser un dossier particulier dans votre classeur, vous sortez le tiroir approprié et affichez les étiquettes des dossiers. De la même manière, pour accéder aux données d'un système de stockage de fichiers, votre système informatique n'a besoin que du chemin (répertoires et sous-répertoires) dans lequel les trouver. Un système de stockage hiérarchique comme celui-ci fonctionne bien avec des volumes de données relativement faibles et facilement organisés. Cependant, à mesure que le nombre de fichiers augmente, le processus de recherche et de récupération peut devenir lourd et chronophage.

« Stockage de fichiers : un guide complet » fournit un aperçu complet du stockage par blocs.

Stockage d'objets

Le stockage basé sur les objets est devenu une méthode privilégiée pour l'archivage et la sauvegarde des données des communications numériques d'aujourd'hui : médias non structurés, contenu Web (e-mails, vidéos, fichiers image et pages Web) et données de capteurs produites par les appareils IoT. Au lieu de diviser les fichiers en blocs stockés sur des disques dans un système de fichiers, ce système de stockage traite les objets comme des unités discrètes de données stockées dans un environnement de données structurellement plat.

Le stockage d'objets n'utilise pas de dossiers, de répertoires ou de hiérarchies complexes. Au contraire, chaque objet est un référentiel simple et autonome qui inclut les données, les métadonnées et un numéro d'identification unique qu'une application utilise pour le localiser et y accéder. Dans ce cas, les métadonnées sont plus descriptives qu'avec une approche basée sur des fichiers. Vous pouvez personnaliser les métadonnées avec un contexte supplémentaire que vous pourrez ensuite extraire et exploiter à d'autres fins, telles que l'analyse de données.

Utilisez le stockage d'objets comme solution si vous avez besoin d'une capacité de stockage rentable pour vos données non structurées dépassant largement les limites effectives des solutions de blocs et de fichiers. Le stockage d'objets est également idéal pour l'archivage de données qui ne changent pas fréquemment ou pas du tout (fichiers statiques), telles que les enregistrements de transactions ou les fichiers musicaux, images et vidéo.

Stockage par blocs

Le stockage par blocs offre une alternative au stockage basé sur des fichiers, avec une efficacité et des performances améliorées. Le stockage par blocs scinde un fichier en blocs de données de même taille et les stocke séparément sous une adresse unique. Vous n'avez pas besoin d'une structure fichier-dossier. Au lieu de cela, vous pouvez stocker la collection de blocs n'importe où dans le système pour une efficacité maximale.

Pour accéder à un fichier, un système d'exploitation de serveur utilise l'adresse unique pour regrouper les blocs et les assembler dans le fichier. Vous gagnerez en efficacité, car le système n'a pas besoin de naviguer dans les répertoires et les hiérarchies de fichiers pour accéder aux blocs de données. Le stockage par blocs fonctionne bien pour les applications métier critiques, les bases de données transactionnelles et les machines virtuelles qui nécessitent un temps d'attente faible (délai minimal), un accès plus granulaire ou détaillé aux données et des performances cohérentes.

« Stockage par blocs : un guide complet » fournit un aperçu complet du stockage par blocs.

Pour en savoir plus sur les différences et les avantages du stockage par blocs et de fichiers, consultez notre vidéo « Stockage par blocs contre Stockage de fichiers » :


Cas d'utilisation

Comme mentionné, le stockage basé sur les objets est une solution idéale pour stocker, archiver, sauvegarder et gérer des volumes élevés de données statiques ou non structurées.

Les cas d'utilisation supplémentaires incluent les suivants :

  • Applications cloud natives : le stockage d'objets basé sur le cloud va de pair avec le développement d'applications cloud. Créez de nouvelles applications cloud natives ou transformez des applications héritées en applications cloud de nouvelle génération en utilisant le stockage d'objets basé sur le cloud comme magasin de données persistant. Collectez et stockez de grandes quantités de données IoT et mobiles non structurées pour vos applications d'appareils intelligents. Mettez à jour facilement et efficacement les composants de votre application.
  • IA et analyse des mégadonnées : créez un référentiel de données centralisé, en tirant parti d'un stockage d'objets rentable et évolutif. Collectez et stockez des quantités illimitées de données de tout type, à partir de n'importe quelle source. Interrogez ces données pour effectuer des analyses de Big Data et obtenir des informations précieuses sur vos clients, vos opérations et le marché que vous servez.
Lisez cet article de blog pour plus d'informations sur les cas d'utilisation du stockage d'objets cloud

Qu'est-ce qu'une base de données de stockage d'objets ?

Nous avons appris ci-dessus que vous pouvez utiliser de simples appels d'API pour télécharger et récupérer des fichiers dans un système de stockage d'objets. Mais une application a également besoin des métadonnées de l'objet afin de localiser le bon objet dans le stockage. C'est là qu'une base de données de stockage d'objets entre en jeu. Cette base de données fournit une sorte de répertoire qui utilise les métadonnées de l'objet pour localiser les fichiers de données appropriés dans un système de stockage distribué.

Chaque groupe de stockage d'objets possède une base de données de stockage d'objets qui contient deux tables. L'une des tables est un répertoire d'objets et l'autre table est pour le stockage d'objets.

La table de répertoire d'objets  contient des informations descriptives sur chaque objet (les métadonnées). Ce répertoire assure le suivi de tous les objets dans la hiérarchie de stockage en enregistrant l'identifiant du nom de la collection, le nom de l'objet et d'autres informations pertinentes. Par exemple, dans la méthodologie de stockage d'objets d'IBM, la table de répertoire d'objets comprend trois « index » :

  • L'horodatage de création d'objet
  • L'identifiant du nom de la collection (ID du nom), les données d'action en attente et l'horodatage de la création de l'objet
  • Le nom de l'objet et l'identifiant du nom de la collection

La deuxième table de la base de données de stockage d'objets est la table de stockage d'objets, qui contient le contenu/fichier de données lui-même (les objets). Les données (contenu numérique fixe tel que fichiers vidéo et image ou grandes bibliothèques de documents) se trouvent dans le magasin d'objets, tandis que les métadonnées (informations contextuelles sur les données, y compris l'ID de nom) résident dans une table de répertoire de base de données/objet.

Lorsqu'une application « publie » un fichier, elle crée les métadonnées et les stocke dans la table du répertoire d'objets au sein de la base de données de stockage d'objets, et elle « place » le fichier dans la table de stockage d'objets. Pour récupérer le fichier ultérieurement, l'application interroge le répertoire d'objets/la base de données pour les métadonnées et utilise ces informations descriptives et d'identification pour localiser ou « obtenir » les données.


Solutions open source

L'open source fait généralement référence à un modèle de développement logiciel universel ou non propriétaire. Un environnement de développement open source encourage la collaboration. Le grand public a accès gratuitement à l'ensemble du code source, de la documentation, des kits de développement logiciel (SDK) et des interfaces de programmation d'applications (API) au sein de l'environnement. Les développeurs et les programmeurs peuvent modifier et améliorer le code source, puis partager, distribuer ou publier ces efforts au sein de la communauté des développeurs. D'autres développeurs peuvent alors télécharger ce code ou le modifier davantage.

Les technologies open source vous offrent un maximum de flexibilité et de contrôle sur vos options de gestion et de stockage de données. Avec des outils open source et un accès à des API ouvertes, vous pouvez personnaliser le code en fonction des besoins spécifiques de votre organisation. Vous n'êtes pas enfermé dans des technologies propriétaires au fur et à mesure que vous développez, mais vous aurez la liberté d'utiliser le matériel existant que vous possédez (ou un mélange de matériel de divers fournisseurs). Vous bénéficierez également des efforts d'autres développeurs au sein de la communauté au sens large.

En ce qui concerne les systèmes de stockage basés sur des objets, plusieurs solutions open source sont disponibles, telles que Ceph, MinIO, Openio.io et SwiftStack/OpenStack Swift. Bien que ces fonctionnalités, options de politique et méthodologies diffèrent, chacune a le même objectif : permettre le stockage à grande échelle de données numériques non structurées.

Toutes les principales solutions technologiques open source adhèrent au protocole de stockage d'objets Simple Storage Service (Amazon S3) d'Amazon. Introduit pour la première fois en 2006, il est depuis devenu la norme de facto pour le stockage en cloud. Chacune offre un serveur de stockage d'objets open source compatible avec les API RESTful Amazon S3. Beaucoup proposent également leur propre API ouverte comme alternative. OpenStack Swift, par exemple, prend non seulement en charge l'API S3 d'Amazon, mais propose également sa propre API Swift Open avec des capacités uniques. Ceph Object Storage et Openio.io sont compatibles S3, mais prennent également en charge un grand sous-ensemble de l'API OpenStack Swift.


Stockage d'objets et Kubernetes

Alors que de plus en plus de développeurs rivalisent pour déployer et faire évoluer les applications plus rapidement, la conteneurisation est devenue une solution en pleine croissance.

La conteneurisation est une approche de packaging d'applications qui mûrit rapidement et offre des avantages sans précédent aux développeurs, et aux équipes d'infrastructure et d'exploitation. « Conteneurisation : un guide complet » vous donnera un aperçu complet de tout ce qui concerne la conteneurisation.

Kubernetes, à son tour, est devenu une solution de gestion de conteneurs de premier plan. Kubernetes facilite les tâches de gestion telles que la mise à l'échelle des applications conteneurisées. Il vous aide également à déployer de nouvelles versions d'applications et fournit des services de surveillance, de journalisation et de débogage, entre autres fonctions. Kubernetes est une plate-forme open source et est conforme aux normes Open Container Initiative (OCI) pour les formats d'image de conteneur et les environnements d'exécution.

Qu'est-ce que Kubernetes a à voir avec le stockage d'objets ? Le terme clé ici est l'échelle.

Kubernetes permet la gestion des conteneurs à grande échelle. Il est capable d'orchestrer des conteneurs sur plusieurs hôtes  et de mettre à l'échelle des applications conteneurisées et leurs ressources de manière dynamique (la mise à l'échelle automatique est l'une des fonctionnalités clés de Kubernetes). Les systèmes de stockage d'objets gèrent le stockage à grande échelle. Ces systèmes sont capables de stocker des volumes massifs de données non structurées à l'échelle du pétaoctet et même plus. Ces deux approches évolutives, utilisées ensemble, créent un environnement idéal pour les charges de travail de données massives et croissantes d'aujourd'hui et de demain.

L'exécution d'un système de stockage d'objets sur Kubernetes est une solution naturelle. Utilisez Kubernetes pour le provisionnement et la gestion des applications conteneurisées distribuées. De même, Kubernetes peut être l'interface de gestion unifiée pour gérer l'orchestration des pools de stockage d'objets distribués, qu'ils soient locaux ou distribués dans des centres de données ou même dans des régions géographiques.

Pour tout savoir sur Kubernetes, consultez « Kubernetes : un guide complet ».

Pour revenir un peu en arrière et repartir des concepts de base, consultez notre vidéo « Explication de l'orchestration de conteneurs ».


Stockage d'objets et IBM

IBM Cloud Object Storage est un service de paiement à la carte disponible pour stocker de gros volumes de données, de manière sécurisée et fiable. Votre entreprise, par exemple, peut utiliser IBM Cloud Object Storage pour l'archivage et la sauvegarde des données, pour les applications Web et mobiles,  et en tant que magasin persistant pour l'analyse, par exemple en l'utilisant en combinaison avec IBM Analytics Engine pour les clusters Hadoop. Vous réduirez l'infrastructure informatique sur site de votre organisation en utilisant des stockages cloud à faible coût tout en gardant vos données accessibles en cas de besoin.

Vos données sont protégées par le chiffrement par défaut côté serveur. Vous pouvez gérer vos propres clés de chiffrement ou sélectionner la gestion automatique à l'aide du service de sécurité basé sur le cloud IBM Key Protect. Vous pouvez également définir des règles basées sur les rôles, accorder des autorisations, attribuer des rôles d'utilisateur et contrôler les actions des utilisateurs avec un abonnement à IBM Cloud Identity and Access Management (IAM) qui prend en charge l'authentification unique (SSO), l'authentification multi-facteur, la gouvernance des identités, et des milliers de connecteurs prédéfinis et de modèles prédéfinis.

De plus, vous êtes assuré d'une disponibilité de stockage de l'ordre de 10 neuf (c'est-à-dire 99,999999999 pour cent de disponibilité). IBM intègre des mécanismes d'intégrité des données pour vérifier en permanence et automatiquement l'état de l'objet et appliquer automatiquement les réparations. IBM Cloud Object Storage exploite le codage d'effacement géographiquement dispersé, permettant une durabilité et une disponibilité accrues des données sans avoir besoin de réplication. Et avec l'option de transfert de données haute vitesse intégrée d'IBM Aspera, vous pourrez transférer facilement et rapidement des données vers et depuis IBM Cloud Object Storage. Vous pouvez également utiliser un autre outil de réplication de données, IBM Big Replicate, pour une réplication continue des données des clusters de données Hadoop vers IBM Cloud Object Storage.

La tarification de l'abonnement IBM Cloud Object Storage est basée sur l'emplacement régional, la classe de stockage et l'option de résilience sélectionnée. Vous pouvez choisir parmi plusieurs classes ou niveaux de stockage en fonction des types de données. Ceux-ci incluent Standard (données actives consultées plusieurs fois par mois), Vault (données froides consultées moins d'une fois par mois), Cold Vault (données les moins sollicitées rarement consultées) et Flex (données dynamiques qui sont un mélange de charges de travail chaudes et les moins sollicitées). Les objets peuvent également être archivés dans un stockage à long terme à moindre coût.

Consultez la page Foire aux questions pour en savoir plus sur IBM Cloud Object Storage.

Développez vos compétences en matière de stockage grâce au cours « IBM Cloud Object Storage » du programme Cloud Developer Professional.

Inscrivez-vous pour obtenir un IBMid et créer votre compte IBM Cloud.


Solutions connexes

Stockage d'objets cloud

IBM Cloud Object Storage est un service de stockage pour les données non structurées conçu pour garantir durabilité, résilience et sécurité.


Analytics Engine

Analytics Engine est un service Apache Spark et Apache Hadoop combiné qui permet de créer des applications d'analyse.


Solutions de gestion des identités et des accès

Les solutions de gestion des identités et des accès (IAM) sont essentielles pour sécuriser l'entreprise multicloud hybride.


IBM Big Replicate

Explorez une plateforme logicielle de réplication de données d'entreprise qui assure la cohérence des données dans un environnement distribué, sur site et dans le cloud.