Qu’est-ce que le stockage flash ?
Stockage SSD pour un débit rapide et une utilisation efficace de la capacité de données, de l’espace en rack, de l’alimentation et du refroidissement
Racks de serveurs dans un centre de données
Définition du stockage flash

Le stockage flash est une technologie à semi-conducteurs qui utilise des puces de mémoire flash pour écrire et stocker des données. Les solutions vont des clés USB aux baies d’entreprise. Le stockage flash peut atteindre des temps de réponse très rapides (latence de l’ordre de la microseconde), par rapport aux disques durs comportant des composants mobiles. Il utilise une mémoire non volatile, ce qui signifie que les données ne sont pas perdues lorsque l’alimentation est coupée. Il est extrêmement disponible et utilise moins d’énergie et d’espace physique que le stockage sur disque mécanique.

Produits présentés

Stockage flash d’entrée de gamme

Stockage flash NVMe d’entrée de gamme

Stockage flash de milieu de gamme

Stockage flash haut de gamme


Types de stockage flash

Baie de stockage

Une baie de stockage combine plusieurs lecteurs de disques pour permettre le stockage de données par blocs. Elle sépare le stockage des fonctions de communication et de connexion au réseau pour offrir une capacité supérieure à celle d’un groupe de serveurs de fichiers. Avec une baie de stockage, plusieurs serveurs de l’entreprise peuvent accéder efficacement aux mêmes données stockées. Également connue sous le nom de baie de stockage.

Lecteur flash SSD

Un lecteur flash de type SSD (solid-state disk) stocke des données à l’aide d’une mémoire flash. Un lecteur SSD présente des avantages par rapport à un disque dur (HDD). Les disques durs ont une latence inhérente, causée par les composants mécaniques. Un SSD n’a pas de pièces mobiles et offre donc une latence réduite, ce qui permet d’utiliser moins de disques. La plupart des lecteurs SSD modernes étant basés sur la technologie flash, le stockage flash est synonyme de système à semi-conducteurs.

Baie 100 % flash

Les baies 100 % flash n’utilisent que de la mémoire flash pour le stockage. Ces architectures modernes sont conçues pour maximiser les performances, sans les contraintes des fonctions héritées des réseaux de stockage (SAN) SSD. Elles ont une latence ultra-faible et sont extrêmement disponibles. Idéalement adaptées aux environnements multicloud et aux protocoles de stockage tels que NVMe.

Stockage NVMe

La mémoire non volatile express (NVMe) est une interface utilisée pour accéder au stockage flash sur un bus PCIe (peripheral component interconnect express). Le stockage NVMe permet de traiter des milliers de requêtes parallèles sur une seule connexion. Il élimine les surcharges entre les applications et le stockage et améliore considérablement les performances.

Stockage flash hybride

Le stockage flash hybride utilise un mélange de disques SSD et de disques durs, fournissant une infrastructure équilibrée pour diverses charges de travail. Les disques durs constituent une technologie peu coûteuse, bien adaptée aux fichiers volumineux et aux sauvegardes de données. Lorsqu’un débit élevé et une faible latence sont nécessaires, les données peuvent être transférées vers des SSD et des baies flash.

Stockage sur disque dur

Les disques durs utilisent un matériel électromécanique pour stocker des informations numériques. Ils sont rentables et idéaux pour le stockage à long terme et les fichiers volumineux. Les disques durs sont vulnérables aux dommages physiques au fil du temps et présentent des problèmes de latence dus aux composants mobiles. Les supports flash peuvent être utilisés pour compléter ce type de stockage, ce qui permet aux applications de fonctionner plus rapidement et d’évoluer davantage.


Succès du stockage flash

Le stockage flash joue un rôle important dans la modernisation des infrastructures et il contribue à transformer l’économie du stockage des données. Appliqué au stockage nouveau ou existant, il augmente la capacité utilisable tout en améliorant de manière significative les performances des applications. Les exemples suivants montrent comment les systèmes flash peuvent répondre à toute une série d’exigences.

Solutions 100 % flash

Pour prendre en charge des applications très performantes, les entreprises doivent fournir des données de façon rapide et efficace. Les systèmes de stockage 100 % flash offrent une latence ultra-faible et une fiabilité essentielle pour répondre aux exigences des entreprises modernes.

Fosen IKT

Découvrez comment l’organisation des services partagés adopte le stockage flash pour améliorer les services municipaux basés sur les données.

Compass Health 

Découvrez comment un fabricant de produits médicaux grand public a su faire face à l’augmentation des demandes de travaux par lots et à celle des commandes.

Solutions flash hybrides

Les organisations sont à la recherche de solutions de stockage leur permettant de tirer le meilleur parti de leurs ressources de données, tout en gérant les coûts. Les systèmes hybrides à grande disponibilité peuvent revitaliser les centres de données et tirer le meilleur parti des technologies anciennes et modernes.

Ministère des Finances de Porto Rico

Découvrez comment le ministère protège les services publics essentiels contre les catastrophes naturelles.


Le stockage flash, passé et futur

Histoire du stockage flash

La mémoire flash est un type de mémoire à grille flottante, qui a été inventée en 1984 par Fujio Masuoka chez Toshiba. En 1986, Toshiba a présenté la première puce flash de type NAND, et Intel a lancé la puce NOR. La mémoire flash a offert des performances révolutionnaires et a rapidement bouleversé le monde du stockage de données. À mesure que l’utilisation des données augmentait et que les appareils devenaient plus légers et plus petits, les systèmes flash se sont avérés le moyen le plus rapide de stocker, d’écrire, de reprogrammer et de transférer des informations numériques.

Tendances actuelles

En 2000, la clé USB a été développée pour stocker et transférer des fichiers. L’appareil portable était compact, avec une capacité bien supérieure à celle des systèmes précédents. En 2005, Apple a sorti ses premiers iPods à mémoire flash. Aujourd’hui, la mémoire flash est présente dans tout, des appareils mobiles aux véhicules en passant par les caméras numériques. Pour les grandes entreprises, la vitesse et la densité de la technologie flash en font la technologie de stockage de choix, et elle remplace largement les disques durs dans les centres de données.

L’avenir du stockage flash

Des tendances et des avancées se dessinent dans ces domaines :

Disques durs ou SSD

Les mémoires SSD et flash offrent un débit plus élevé que les disques durs, mais elles peuvent être plus chères. De nombreuses organisations adoptent une approche hybride, mélangeant la vitesse de la mémoire flash et la capacité des disques durs. Une infrastructure équilibrée permet aux entreprises d’appliquer la bonne technologie à des besoins de stockage différents et offre un moyen économique d’abandonner les anciens disques durs sans passer entièrement à la mémoire flash.

SAS/SATA

Serial attached SCSI (SAS) et serial advanced technology attachment (SATA) sont des interfaces de stockage flash utilisées pour le transfert de données vers et depuis les disques durs. Elles peuvent prolonger la durée de vie des systèmes existants et sont également utilisées dans les disques SSD pour prendre en charge les applications nécessitant des entrées/sorties (E/S) rapides. Les interfaces SAS et SATA sont conçues autour de la mécanique des disques durs et présentent certaines contraintes héritées. De nombreuses organisations sont passées de ces interfaces à NVME.

NVME et multicloud

NVME est un protocole extrêmement rapide qui convient bien à l’intelligence artificielle (IA) et aux applications en temps réel. Il réduit la surcharge d’E/S entre les CPU et le stockage, ce qui permet d’améliorer considérablement le débit. Avec l’évolution vers le cloud, NVME est également bien placé pour prendre en charge les environnements de stockage hybrides multicloud et mainframe grâce à ses fonctions intégrées de performance, de protection des données, de résilience et de grande disponibilité.

NVME over fabric

NVME over fabric permet le transfert de données entre un ordinateur hôte et un SSD sur un réseau tel qu’Ethernet, Fibre Channel ou Internet Les avantages de la connectivité fabric sont notamment un accès partagé, une plus grande capacité et une meilleure protection des données. L’utilisation d’une fabric élimine également les points de défaillance uniques et simplifie la gestion.


Solutions connexes

Stockage 100 % flash

Utilisez des baies 100 % flash pour optimiser vos environnements multicloud et répondre aux exigences des applications hautes performances.


Stockage flash hybride

Réduisez votre coût total de possession grâce à une combinaison optimale de disques flash et de disques rotatifs traditionnels.


Virtualisation du stockage

Améliorez, sécurisez et simplifiez la gestion des données grâce au stockage virtuel.