Accueil Case Studies Bureau du DSI IBM - IBM Edge Application Manager IBM Edge Application Manager dans le bureau du DSI d’IBM
Réduction de la latence régionale d’environ 27 %
Équipe de programmeurs informatiques autour d’un ordinateur de bureau

Au sein du bureau du DSI d’IBM, nous répondons aux besoins de centaines de milliers d’employés IBM dans plus de 150 pays à travers le monde. L’un de nos plus gros problèmes, c’est la communication d’entreprise, en particulier en cas d’événements importants comme des formations ou des annonces à l’échelle de l’organisation, où nous devons nous assurer que chaque IBMer profite de la meilleure expérience possible en termes d’affichage et d’interaction avec ce contenu, où qu’il se trouve dans le monde. Nous nous sommes considérablement améliorés dans ce domaine grâce à l’edge computing et à la solution IBM Edge Application Manager (IEAM).

L’edge computing fait référence au concept qui consiste à placer les workloads, les données et les utilisateurs le plus près possible les uns des autres afin de réduire la latence, limitant le temps de transfert des informations entre deux appareils connectés. L’objectif d’une architecture d’edge computing est de rapprocher physiquement les données et les workloads de l’utilisateur. Et cet objectif pose des défis techniques intéressants, car nous devons étendre le réseau de manière à ce que chaque bureau IBM puisse exécuter ses workloads localement, ce qui nécessite la gestion d’une grande infrastructure distribuée.

Notre solution de mise à l’échelle utilise un modèle de déploiement qui nous permet de « cloner » les machines entre les sites, en veillant à ce que chaque site dispose de la même copie du code afin de réduire la variabilité et de simplifier la gestion. Pour ce faire, nous utilisons des pipelines de distribution de logiciels unifiés qui créent, signent et publient les logiciels dans un référentiel de confiance à partir duquel les machines obtiennent leur copie. Une fois installée, la machine ne peut pas être modifiée, ce qui garantit l’immuabilité de tous les composants logiciels et matériels. Cette approche, communément appelée « infrastructure immuable », nous permet de résoudre les défis liés à l’extension de l’installation des appareils réseau de périphérie dans le monde entier.

Le deuxième défi concerne l’exécution des bons workloads aux bons endroits pour servir les populations de bureaux IBM spécifiques. La solution IEAM répondait parfaitement à ce défi. IEAM nous permet de gérer un parc mondial de machines et d’utiliser des politiques flexibles pour déterminer quelles charges exécuter, et à quel endroit. Nous pouvons spécifier, par exemple, la mise en cache à Armonk et la surveillance à Dubaï. Cette approche basée sur l’intention apporte des capacités permettant le déploiement de modèles de workloads complexes.

Réduction de 27 %

 

Réduction d’environ 27 % de la latence régionale

Plus de 250 000 IBMers

 

dépendent du bureau du DSI d’IBM

IEAM était la solution parfaite pour déterminer comment exécuter les bons workloads aux bons endroits pour servir les populations des bureaux IBM du monde entier. Nos estimations mondiales montrent que l’utilisation d’IEAM a réduit la latence régionale d’environ 27 %. Helio Leonardo Pinheiro e Mota Ingénieur de la fiabilité des sites, DSI Ingénierie réseau IBM
Déploiement et expansion

Nous avons commencé par déployer un réseau de diffusion de contenu d’entreprise ou ECDN (Enterprise Content Delivery Network) créé par IBM Watson Media, qui permet d’économiser de la bande passante avec la lecture et la distribution sur Internet d’une seule copie d’un contenu vidéo aux visualiseurs sur un même site. Notre analyse a montré que l’ECDN a un facteur de distribution de 1 pour 10, ce qui signifie que pour chaque vidéo visionnée, 10 visualiseurs différents peuvent être servis. Cette donnée est importante, car si le nombre de vidéos visionnées a considérablement augmenté au fil des mois analysés, avec cette solution, le nombre de vidéos transmises et mises en mémoire tampon a augmenté beaucoup plus lentement, comme illustré ci-dessous.

 

Ces trois couches, à savoir l’extension, la gestion de l’emplacement d’exécution des workloads et le déploiement de services, sont essentielles à l’efficacité de l’edge computing. Cependant, nous ne nous sommes pas contentés de déployer l’ECDN avec IEAM. Nous étendons également son utilisation à d’autres workloads.

Avant IEAM, nous utilisions une application de distribution personnalisée qui nous servait exactement à faire la même chose. Cependant, elle était très rudimentaire, et lorsque nous avons mis en place le réseau de diffusion de contenu, nous nous sommes rendu compte qu’il s’agissait là d’une bonne occasion de laisser derrière nous ce que nous avions nous-mêmes écrit et d’utiliser le produit à la place. La solution IEAM s’est avérée bien plus efficace que notre code personnalisé.

Le réseau de diffusion de contenu ne concerne pas seulement les événements hors ligne, mais aussi à la diffusion en continu ou streaming. Par exemple, lors d’un événement en direct, le streaming peut entraîner une charge réseau excessive vers et depuis le site d’origine. Un cache local par lequel le flux est reflété permet de résoudre ce problème. Par conséquent, le CDN joue un rôle crucial dans la diffusion d’événements hors ligne et en direct.

Notre équipe de pare-feu externe a développé le projet en réutilisant le code existant. Une fois la solution IEAM disponible, nous avons commencé à nous éloigner de notre outil interne. Nous avons développé un système de build automatisé pour les appareils, de sorte que lorsque quelqu’un les branche sur le réseau, ils se connectent au périphérique de gestion, démarrent à partir du réseau et installent le système. IEAM peut ensuite gérer ces appareils au fur et à mesure de leur déploiement.

Mais IEAM ne se contente pas de contribuer au déploiement efficace de nouveaux workloads. La solution nous aide également à les mettre à jour et à déployer des correctifs.

IEAM nous permet de contrôler le déploiement des versions de workloads sur toutes les machines connectées. Notre processus implique la détection des vulnérabilités d’un workload spécifique, la création de nouvelles versions avec les correctifs du fournisseur, et leur transfert vers notre registre de conteneurs IBM. Nous demandons ensuite à IEAM de déployer progressivement la nouvelle version sur le parc de machines exécutant le workload, une machine à la fois : le déploiement doit être réussi sur chaque machine avant de passer à la suivante. Ce déploiement contrôlé est facilité par la couche applicative d’IEAM, que nous pouvons utiliser pour tester les versions plus récentes sur un sous-ensemble de nœuds avant de les déployer sur les autres systèmes de production.

Impact et innovation

IEAM simplifie le déploiement des correctifs en donnant aux opérateurs les outils nécessaires pour créer des pipelines de déploiement sophistiqués et réagir rapidement face aux vulnérabilités de sécurité. Côté build, nous nous appuyons sur des pipelines automatisés pour créer des images, pour un déploiement rapide. En termes de vulnérabilités de sécurité, la rapidité de ce processus de déploiement est essentielle, et le déploiement de l’ensemble du parc est aussi simple que d’appuyer sur un bouton.

En revenant sur les avantages apportés par IEAM, nous avons constaté que l’utilisation de frameworks open source, comme un opérateur Kubernetes pour le développement, était essentielle. Cela nous a permis de nous lancer rapidement sans avoir à tout réécrire. Du point de vue du développement, cet avantage n’était pas négligeable. Tout cela se passe peut-être en coulisses, mais c’est pourtant très important. Le développement de solutions essentielles demande beaucoup d’efforts, et IEAM simplifie ce processus.

Outre des objectifs concrets tels que la modernisation et la croissance, nous explorons également des idées plus innovantes et expérimentales. Celles-ci pourraient avoir un impact significatif et répondre par exemple à certaines préoccupations environnementales en mettant les workloads au repos en l’absence de demande. Nous pensons qu’avec la flexibilité d’IEAM, les possibilités sont infinies.

Logo IBM
À propos du bureau du DSI d’IBM

Dirigeant la stratégie informatique interne d’IBM, le bureau du directeur des systèmes d’information (DSI) d’IBM est chargé de fournir, de sécuriser, de moderniser et de soutenir les solutions informatiques utilisées par les IBMers pour accomplir leur travail au quotidien.

La stratégie de la CIO Organization englobe la création d’une plateforme informatique adaptative qui facilite l’accès aux ressources informatiques dans l’ensemble de l’entreprise, accélère la résolution des problèmes et sert de moteur d’innovation pour IBM en accélérant la croissance commerciale.

IBM Edge Application Manager

Adaptez et exploitez vos solutions edge partout grâce à une gestion autonome

En savoir plus Abonnez-vous à la newsletter IBM IBM Systems Manufacturing  

Automatiser les inspections visuelles avec l’IA et l’edge computing

Lire l’étude de cas
IBM Cloud

Mesure de la densité de la foule en périphérie

Lire le blog
IBM Cloud

Surveillance de la température corporelle élevée en périphérie

Lire le blog
Mentions légales

© Copyright IBM Corporation 2023. IBM Corporation, New Orchard Road, Armonk, NY 10504

Produit aux Etats-Unis d'Amérique, juin 2023.

IBM, le logo IBM et IBM Watson sont des marques commerciales ou des marques déposées d’International Business Machines Corporation, aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. Les autres noms de produits et de services peuvent être des marques d’IBM ou d’autres sociétés. La liste actualisée de toutes les marques d’IBM est disponible à l’adresse ibm.com/trademark.

Les informations contenues dans le présent document étaient à jour à la date de sa publication initiale. Elles peuvent être modifiées sans préavis par IBM. Les offres mentionnées dans le présent document ne sont pas toutes disponibles dans tous les pays où la société IBM est présente.

 Les exemples cités ou décrits illustrent l’utilisation que certains clients font des produits IBM et précisent les résultats qu’ils ont pu obtenir. Les chiffres réels en termes de coûts environnementaux et de performances peuvent varier d’un client à l’autre en fonction de la configuration et des conditions de fonctionnement. En général, les résultats attendus ne peuvent pas être garantis, car les résultats de chaque client dépendent entièrement des systèmes du client et des services commandés. LES INFORMATIONS CONTENUES DANS LE PRÉSENT DOCUMENT SONT FOURNIES « EN L’ÉTAT », SANS AUCUNE GARANTIE EXPLICITE OU IMPLICITE, NOTAMMENT SANS AUCUNE GARANTIE DE QUALITÉ MARCHANDE, D’ADÉQUATION À UN USAGE PARTICULIER ET TOUTE GARANTIE OU CONDITION D’ABSENCE DE CONTREFAÇON. Les produits IBM sont garantis conformément aux dispositions des contrats qui régissent leur utilisation.