Accès direct au contenu principal

Au chevet de la distribution

Des consommateurs plus fidèles, une logistique
plus efficace, des marges plus élevées.

Navigation par onglet

 

Conversations pour une planète plus intelligente. Acheteurs avisès cherchent planète plus intelligente.

Le commerce, tel que nous le pratiquons aujourd’hui, reste largement conçu pour les réalités d’une époque révolue : un processus linéaire où les produits sont fabriqués de façon cloisonnée et commercialisés en masse, pour des clients qui achètent pour la plupart dans des centres commerciaux. Il y a cinquante ans, un tel système répondait très bien aux besoins des fabricants, des commerçants et des consommateurs. Mais ce modèle a du mal à s’adapter à des chaînes logistiques mondialisées, à de nouveaux processus et canaux commerciaux - physiques et virtuels - et à des consommateurs aux profils très différents.

Dans le monde entier, le secteur de la distribution connaît aujourd’hui des délais d’exécution pouvant atteindre 6 à 10 mois. Les chaînes logistiques sont saturées par près de 1000 milliards d’euros de surplus de marchandises. Et les détaillants américains manquent chaque année plus de 70 milliards d’euros de ventes, parce qu’ils n’ont pas en stock les produits demandés par leurs clients. Cette demande est plus exigeante que jamais : près de deux tiers des Français affirment faire des recherches en ligne et consulter l’avis d’autres consommateurs avant d’acheter un produit en magasin.

Commerçants et fabricants ont besoin d’un système plus intelligent, capable d’adapter la logistique globale de la distribution à ces nouvelles réalités. D’un système interconnecté et alimenté par les informations clients à tous les stades du processus, équipé pour que chaque article en stock puisse être tracé et comptabilisé. D’un système qui pourra, en temps réel, analyser une multitude de données clients et les transformer en valeur ajoutée.

De tels scénarios existent déjà : dans son Centre de Solutions Métiers situé près de Nice, IBM a créé le Centre Commercial du Futur afin d’analyser le processus commercial, de l’appro-visionnement à la vente. Les experts d’IBM y développent des solutions concrètes qui répondent aux principales attentes des parties prenantes. En Allemagne, METRO, géant international de la distribution, a implanté la technologie de radio-identification (RFID) dans l’ensemble de sa chaîne logistique pour que ses clients soient assurés de trouver en permanence les articles qu’ils recherchent. Le distributeur de vêtements de sport Moosejaw propose une offre d’achat homogène et cohérente sur tous ses canaux, physiques, web ou mobiles. Autre exemple, le styliste Elie Tahari a mis en oeuvre une plate-forme de gestion des stocks pour adapter ses produits à la demande du marché.

Le mot d’ordre du commerce ne sera peut-être plus à l’avenir caveat emptor (que l’acheteur soit vigilant). Dans un système de distribution intelligent, le commerçant devra (et pourra) être bien plus attentif et réactif.

Bâtissons une planète plus intelligente. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.ibm.com/distribution/fr




Think