Accès direct au contenu principal

Des champs pétrolifères plus intelligents

Commencer plus tôt l’exploitation. Améliorer les taux de récupération. Anticiper les problèmes.

Navigation par onglet

Optimiser les ressources, avec des approches plus intelligentes


Les économies se développent, et les besoins d’énergie avec elles. Malgré leur montée en puissance, les sources d’énergie « propres » ne sont pas près de supplanter les hydrocarbures.

Alors que des technologies intelligentes permettent de localiser des réserves dans des régions de plus en plus inaccessibles, des champs pétrolifères plus intelligents sont capables de mieux exploiter les ressources identifiées.

Depuis au moins 4000 av. J.-C., les peuples du Moyen-Orient utilisent le pétrole affleurant à la surface comme colle et comme imperméabilisant. Les premiers puits de pétrole ont été creusés en 1859 près de Titusville, en Pennsylvanie. La « gazoline » tire son nom de sa volatilité : elle a tendance à se transformer rapidement en gaz. Le pétrole était autrefois transporté dans des barils d’une contenance de 42 gallons, soit environ 159 litres. Le baril est aujourd’hui l’unité de mesure standard. Le raffinage consiste essentiellement à séparer différents produits en fonction de leur température d’ébullition, par distillation puis condensation.

 

Un seul champ pétrolifère peut générer chaque jour un téraoctet de données (1024 Go). Et un ingénieur en hydrocarbures consacre entre un tiers et 60 % de son temps à l’analyse des données.
Les 5 plus grands consommateurs de pétrole, Pourcentage de la consommation totale, 24.4% United States, 9.0% China, 6.1% Japan, 3.4% Russia, 3.2% India, Les 5 plus grands producteurs de pétrole, Pourcentage de la production totale, 12.0% Saudi Arabia, 11.7% Russia, 10.1% United States, 4.6% Iran, 4.3% Mexico, EIA DATA 2007, Oil 101, Morgan Downey, Wooden Table Press, 2009

 

Des champs pétrolifères intelligents
IBM opère dans le secteur pétrolier depuis 1955. Aujourd’hui, cinq centres de recherche IBM développent des « champs pétrolifères intelligents » à Calgary (Canada), Stavanger (Norvège), Abu Dhabi (Émirats arabes unis), Pékin (Chine) et Moscou (Russie).

Une imagerie sismique plus intelligente
Repsol collabore avec IBM et des scientifiques du monde entier pour améliorer la précision de l’exploration pétrolière à grande profondeur dans le golfe du Mexique. Le groupe madrilène met en œuvre la technologie informatique multicœur la plus puissante du globe pour l’analyse des données sismiques.

Une production sous surveillance
La compagnie d’hydrocarbures norvégienne StatoilHydro utilise des capteurs et la télémétrie pour effectuer une surveillance en temps réel. En associant l’ensemble des données issues des champs et des appareils de forage à la visualisation 3D, le groupe peut optimiser les prises de décisions. Résultats escomptés : 5 % d’augmentation de la production et 30 % d’économies.

Intégration géologique
IBM a aidé Landmark (US), filiale d’Halliburton Energy Services, à intégrer différentes sources d’informations – données sur la modélisation des bassins, données sismiques et, pour la première fois, physique des roches – pour déterminer la taille et la qualité de gisements potentiels.