IBM s’apprête à acquérir Red Hat, une transaction qui changera complètement le visage de l’infonuagique et lui permettra de devenir le fournisseur numéro un de nuages hybrides dans le monde.

- La plus importante acquisition technologique de 2018 déverrouillera la vraie valeur du nuage pour les affaires.

- IBM et Red Hat doivent offrir une approche ouverte du nuage, caractérisée par un niveau de sécurité et de transférabilité sans précédent dans plusieurs nuages.

 

En acquérant Red Hat, IBM transforme le visage de l’infonuagique

 

- L’entente accélère la mise en place du modèle de gestion à valeur élevée d’IBM et fait de celle-ci le fournisseur numéro un de nuages hybrides dans un nouveau marché en pleine croissance d’une valeur d’un billion de dollars.

- Le résultat de l’acquisition sera un flux de trésorerie disponible et un effet relutif sur la marge brute dans les douze mois. Elle accélérera l’augmentation des revenus et favorisera un dividende croissant et solide.

- IBM doit conserver l’héritage de Red Hat en matière d’innovation dans le domaine des logiciels ouverts, assurant ainsi l’évolutivité de son large éventail de technologies et autonomisant sa vaste communauté de développeurs.

- Il est prévu que Red Hat fonctionne comme une unité distincte à l’intérieur de l’équipe Nuages hybrides d’IBM.

ARMONK, État de New York, et RALEIGH, Caroline du Nord, le 28 octobre 2018 /PRNewswire/ -- IBM (NYSE:IBM) et Red Hat (NYSE:RHT), le principal fournisseur de logiciels infonuagiques ouverts dans le monde, a annoncé aujourd’hui que les deux entreprises avaient conclu une entente définitive en vertu de laquelle IBM acquerra toutes les actions ordinaires émises et en circulation de Red Hat pour un montant de 190 dollars par action en espèces, soit une valeur totale pour l’entreprise d’approximativement 34 milliards de dollars.

«L’acquisition de Red Hat marque un changement de la donne. Elle change absolument tout en ce qui concerne le marché de l’infonuagique» explique Ginni Rometty, présidente du conseil et présidente et chef de la direction d’IBM. Et elle ajoute «IBM deviendra le premier fournisseur de nuages hybrides sur la planète et offrira aux entreprises l’unique solution infonuagique ouverte qui déverrouillera la pleine valeur du nuage pour leurs activités.»

«La plupart des entreprises contemporaines en sont seulement à 20 % de leur parcours vers l’infonuagique et elles louent une puissance de traitement pour pouvoir réduire leurs coûts», a-t-elle également déclaré. «Les 80 % restants visent à libérer la valeur commerciale réelle et à stimuler la croissance. C'est le prochain chapitre du nuage. Cela nécessite de déplacer les applications commerciales dans le nuage hybride, d'extraire davantage de données et d'optimiser chaque partie de l'entreprise, de la chaîne d'approvisionnement au secteur des ventes.»

«Les logiciels ouverts constituent le choix par défaut pour ce qui est des solutions informatiques modernes et je suis incroyablement fier du rôle que Red Hat a joué dans cette réalisation», a pour sa part déclaré Jim Whitehurst, président et chef de la direction de Red Hat. «Le fait de joindre nos forces à celles d’IBM nous permettra d’atteindre un niveau plus élevé d’évolutivité en termes de ressources et de fonctionnalités afin d’accélérer l’impact des logiciels ouverts en tant que base de la transformation numérique et de présenter Red Hat à un public cible encore plus large. Tout cela en préservant notre culture unique et notre engagement indéfectible envers l’innovation en matière de logiciels ouverts.»

Cette acquisition regroupe les meilleurs fournisseurs de nuages hybrides et permettra aux entreprises de transférer toutes les applications commerciales en nuage de manière sécurisée. Aujourd’hui, les entreprises utilisent déjà plusieurs nuages, mais la recherche montre que 80 % des charges de travail d’entreprise doivent encore être déplacées dans le nuage, un processus freiné par la nature exclusive de l’actuel marché de l’infonuagique. Cela empêche la transférabilité des données et des applications dans plusieurs nuages, la sécurité des données dans un environnement multinuage et une gestion infonuagique cohérente.

IBM et Red Hat seront fort bien positionnées pour régler ce problème et accélérer l’adoption d’environnements multinuage hybrides. Ensemble, elles aideront les clients à créer plus rapidement des applications commerciales natives en nuage et à stimuler une transférabilité et une sécurité accrues des données et des applications dans plusieurs nuages publics et privés, avec une gestion infonuagique uniforme. En agissant ainsi, elles miseront sur leur leadership partagé dans des technologies clés comme Linux, les conteneurs, les systèmes à code source ouvert Kubernetes, la gestion multinuage, la gestion infonuagique et l’automatisation.

Le partenariat entre IBM et Red Hat s’étend sur 20 années, 20 années qui ont vu IBM s’afficher comme un partisan de la première heure de Linux, collaborer avec Red Hat afin d‘aider à développer et à étendre Linux pour l’entreprise et, plus récemment, livrer, des systèmes Kubernetes pour l’entreprise et des solutions de nuages hybrides aux clients. Ces innovations sont devenues des technologies de base dans le secteur des nuages hybrides d’une valeur de 19 milliards de dollars d’IBM. À elles deux, IBM et Red Hat ont plus apporté à la communauté des logiciels ouverts que n’importe quelle autre organisation.

«L’annonce d’aujourd’hui constitue l’évolution de notre partenariat de longue date», a encore affirmé Ginni Rometty. «Et cela inclut notre annonce conjointe concernant une collaboration en matière de nuages hybrides en mai, un précurseur clé dans notre parcours jusqu’à ce jour.»

Grâce à cette acquisition, IBM demeurera engagée envers la gouvernance ouverte, les contributions sur le plan des logiciels ouverts, la participation dans la communauté de ces logiciels et le modèle de développement de Red Hat et continuera d’appuyer son vaste écosystème de développeurs. De plus, IBM et Red Hat continueront de s’engager à assurer la liberté continue des logiciels ouverts, grâce à des initiatives comme la promesse de brevets, l’engagement envers la coopération en ce qui concerne la licence publique générale, la mise sur pied du fonds de propriété intellectuelle Open Invention Network et la création de l’organisation LOT Network.

IBM et Red Hat continueront également d’établir et d’améliorer des partenariats avec cette dernière, entre autres ceux conclus avec des fournisseurs de nuages majeurs comme Amazon Web Services, Microsoft Azure, Google Cloud, Alibaba et bien d’autres, en plus d’IBM Cloud. Dans le même temps, Red Hat tirera parti du nuage hybride d’IBM et de l’évolutivité de cette dernière sur le plan de la technologie de l’information en aidant à étendre sa gamme de technologies ouvertes aux entreprises à l’échelle mondiale.

«IBM s’est engagée à être un authentique fournisseur de plateformes multinuage et nous privilégierons l’utilisation de la technologie de Red Hat dans plusieurs nuages» a expliqué Arvind Krishna, vice-président principal, Nuages hybrides, IBM. «En agissant ainsi, IBM appuiera la technologie ouverte partout où elle est utilisée, ce qui lui permettra de considérablement évoluer dans les différents établissements commerciaux de la planète.»

Dès la conclusion de l’acquisition, Red Hat se joindra à l’équipe Nuages hybrides d’IBM en tant qu’unité distincte, ce qui préservera l’indépendance et la neutralité de l’héritage et de l’engagement de Red Hat pour ce qui est du développement de logiciels ouverts, de son actuelle gamme de produits, de sa stratégie d’accès au marché et de sa culture du développement unique. Red Hat sera encore dirigée par son actuelle équipe de direction et par Jim Whitehurst, lequel se joindra également à l’équipe de haute direction d’IBM et relèvera de Ginni Rometty. IBM entend garder le siège social, les installations, les marques et les groupes-conseil de Red Hat.

«L’engagement d’BM à conserver les éléments qui ont fait de Red Hat une entreprise qui réussit – en faisant toujours passer le client et la communauté des logiciels ouverts en premier – a fait de cette acquisition une formidable opportunité non seulement pour Red Hat, mais aussi, d’une manière plus large, pour les logiciels ouverts» a déclaré Paul Cormier, président du groupe Produits et technologies de Red Hat. «Depuis le jour où nous avons décidé d'introduire les logiciels ouverts dans l'entreprise, notre mission est restée inchangée. Et voilà qu’à présent, une des plus grandes sociétés de technologie pour l’entreprise sur la planète a accepté de s'associer à nous dans le but d’intensifier et d’accélérer nos efforts, offrant ainsi l'innovation en matière de logiciels ouverts à une partie encore plus grande de l'entreprise.»

Détails financiers

L'acquisition de Red Hat renforce le modèle à forte valeur d’IBM. Elle accélérera la croissance des revenus et augmentera la marge brute et le flux de trésorerie disponible dans les douze mois qui suivront la conclusion de l’entente et assurera également un dividende à la fois solide et croissant.

L’entreprise continuera d'appliquer une politique financière rigoureuse et elle s'est engagée à maintenir de solides cotes de crédit de première qualité. Elle aura pour objectif un profil à effet de levier correspondant à une cote de crédit unique de A allant de moyenne à élevée. En revanche, elle a l'intention de suspendre son programme de rachat d'actions en 2020 et 2021.

Au moment de la signature, l’entreprise dispose d’une trésorerie et de marges de crédit et de crédit-relais importantes permettant de sécuriser le financement de la transaction. Elle entend conclure celle-ci grâce à une combinaison de trésorerie et de dettes.

L'acquisition a été approuvée par les conseils d'administration d’IBM et de Red Hat. Elle est subordonnée à l'approbation des actionnaires de Red Hat, ainsi qu’aux approbations réglementaires et aux autres habituelles conditions de clôture. Cette transaction devrait être conclue au cours du second semestre de 2019.

Précisions au sujet de la conférence pour les investisseurs

IBM organisera une conférence à l’intention des investisseurs qui commencera à 8 h 30, heure de l’Est, lundi 29 octobre 2018. La diffusion sur le Web sera accessible à https://www.ibm.com/investor/events/ibm-acquires-redhat102018.html et les graphiques de la présentation seront disponibles peu avant cette diffusion.

À propos d’IBM

Si vous désirez en savoir plus au sujet d’IBM, nous vous invitons à aller à www.ibm.com/news.

À propos de Red Hat

Red Hat est le plus important fournisseur mondial de logiciels ouverts pour l’entreprise, avec une approche communautaire visant à livrer des technologies fiables et hautes performances pour Linux, les nuages hybrides, les conteneurs et les systèmes Kubernetes. Elle aide ses clients à intégrer des applications informatiques nouvelles et existantes, à développer des applications natives en nuage, à standardiser notre système d'exploitation de pointe et à automatiser, sécuriser et gérer des environnements complexes. Des services primés de soutien, de formation et de consultation font de Red Hat un conseiller de confiance sur la liste Fortune 500. En tant que partenaire stratégique des fournisseurs de nuages, des intégrateurs de systèmes, des fournisseurs d'applications, des clients et des communautés de logiciels ouverts, Red Hat peut aider les entreprises à se préparer pour l'avenir numérique.


Contacts

IBM
Relations avec les médias:
Ian Colley
1 914 434-3043

Red Hat, Inc.
Relations avec les médias:
Stephanie Wonderlick
1 571 421-8169

Déclarations prévisionnelles

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué peuvent être qualifiées de prévisionnelles en vertu de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations impliquent un certain nombre de risques, d'incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement. Des informations supplémentaires au sujet de ces facteurs sont contenues dans les dépôts et les autres soumissions d'IBM auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Des exemplaires sont disponibles auprès de la SEC ou sur le site Web d'IBM, à www.ibm.com.

Les déclarations contenues dans le présent communiqué à propos d’IBM et de Red Hat qui sont prévisionnelles peuvent inclure des projections quant à date de la clôture de la transaction, la portée des approbations réglementaires requises pour la transaction et le délai nécessaire pour les obtenir, les avantages escomptés de la transaction, l'incidence de la transaction sur les activités d'IBM, les modalités et la portée prévues du financement attendu pour la transaction, le montant global de l'endettement d'IBM à la suite de la clôture de la transaction, les attentes d'IBM en ce qui concerne le remboursement de la dette et son ratio d'endettement à la suite de la clôture de la transaction, les programmes de rachat d'actions d'IBM et la possibilité et l'intention de déclarer les futurs paiements de dividendes, les synergies résultant de la transaction, les futurs résultats d'exploitation de l’entreprise combinée, et d'autres déclarations identifiées par des mots tels que «attendre», «croire», «anticiper», «estimer», «doit», «planifier», «potentiel», «prévoir». «projeter», «viser» et des mots, des phrases ou des expressions similaires. Ces déclarations prévisionnelles reposent sur les attentes et les croyances actuelles de la direction d'IBM et de Red Hat (selon le cas), et les hypothèses formulées par cette direction et les informations actuellement disponibles pour cette direction et les conditions et les tendances actuelles du marché et impliquent des risques et des incertitudes dont un grand nombre est hors du contrôle de chaque entreprise et de la direction de chaque entreprise. Ainsi, les renseignements financiers projetés pour l’entreprise combinée IBM et Red Hat reposent sur des estimations, des hypothèses et des projections et n'ont pas été préparés en conformité avec les exigences comptables applicables de la règle Regulation S-X relatives aux renseignements financiers pro forma et les ajustements pro forma nécessaires n'ont pas été apportés et n’apparaissent pas dans les présentes. Aucun de ces renseignements ne doit être pris isolément des états financiers historiques d'IBM et de Red Hat ou bien comme un substitut des états financiers historiques d'IBM et de Red Hat.

Les facteurs de risques importants inhérents à la transaction pourraient faire en sorte que les résultats réels ultérieurs et les autres futurs événements diffèrent sensiblement de ceux qui sont actuellement estimés par la direction, y compris, mais sans s'y limiter : le risque que la transaction proposée ne soit pas effectuée en temps voulu ou ne soit pas effectuée du tout, ce qui pourrait avoir une incidence négative sur les activités d'IBM et de Red Hat et sur le prix de l’action ordinaire d'IBM et de Red Hat; le défaut de satisfaire à une des conditions de la réalisation de la transaction proposée, y compris l'adoption de l'entente de fusion par les actionnaires de Red Hat; le moment de la réalisation de la transaction proposée; le risque que l’obtention d'une approbation réglementaire qui pourrait être requise pour la transaction proposée soit retardée ou que l’approbation ne soit pas obtenue ou soit obtenue sous réserve de conditions qui ne sont pas anticipées; la survenance d'un événement, d'un changement ou d'autres circonstances pouvant entraîner la résiliation de l'entente de fusion; l'effet de l'annonce ou de l’attente de la transaction proposée sur les relations d’affaires d’IBM et de Red Hat, les résultats d'exploitation et les activités en général; le risque que la transaction proposée perturbe les plans et les opérations actuels et les éventuelles difficultés en matière de rétention des employés à la suite de la transaction proposée; la capacité d'obtenir les synergies et la création de valeur envisagées; la capacité d'IBM à intégrer rapidement et efficacement les activités de Red Hat; le risque que les revenus générés après la transaction soient inférieurs à ceux escomptés; le risque que les coûts d'exploitation, la perte de clients et la perturbation des activités (y compris, sans s'y limiter, les difficultés à entretenir des relations avec les employés, les clients et les fournisseurs) soient plus importants que prévu; l'hypothèse de risques et de passifs imprévus; le résultat de toute procédure judiciaire qui pourrait être intentée relativement à l'entente de fusion ou à la transaction proposée; le détournement de la direction d'IBM et de Red Hat et de son attention aux questions liées à la transaction; et les autres facteurs faisant l’objet d’une discussion dans la section consacrée aux facteurs de risques dans le rapport annuel d’IBM dans le Formulaire 10-K pour l'exercice financier terminé le 31 décembre 2017 et les dépôts subséquents auprès de la SEC, disponibles à http://www.sec.gov. IBM n'assume aucune obligation de mettre à jour les informations contenues dans le communiqué, sauf disposition contraire de la loi. Par conséquent, vous ne devez pas vous fier indûment à ces déclarations prévisionnelles.

Informations supplémentaires importantes et endroit où les trouver

Dans le cadre de la fusion proposée, Red Hat, Inc. (l’«entreprise») a l'intention de déposer des documents pertinents auprès de la Securities and Exchange Commission (la «SEC»), y compris une circulaire de procuration préliminaire à l'Annexe 14A. À la suite du dépôt de la circulaire de procuration définitive auprès de la SEC, l’entreprise enverra par la poste la circulaire de procuration définitive et une carte de procuration à chacun des actionnaires autorisés à voter lors de la réunion spéciale relative à la fusion proposée. LES ACTIONNAIRES SONT PRIÉS DE LIRE ATTENTIVEMENT CES DOCUMENTS DANS LEUR INTÉGRALITÉ (Y COMPRIS TOUTES LES MODIFICATIONS OU TOUS LES SUPPLÉMENTS À CET ÉGARD) ET TOUS LES AUTRES DOCUMENTS PERTINENTS QUE L’ENTREPRISE DÉPOSERA AUPRÈS DE LA SEC LORSQU’ILS DEVIENDRONT DISPONIBLES CAR ILS CONTIENDRONT DES INFORMATIONS IMPORTANTES. La circulaire de procuration et les autres documents pertinents (lorsqu’ils sont disponibles), ainsi que tous les documents déposés par l’entreprise auprès de la SEC, peuvent être obtenus sans frais sur le site Web de la SEC à www.sec.gov. En outre, les actionnaires peuvent obtenir des exemplaires sans frais des documents déposés auprès de la SEC par l’entreprise au moyen de la section consacrée aux relations avec les investisseurs de l’entreprise de son site Web, à www.redhat.com ou bien en communiquant avec les responsables des relations avec les investisseurs en adressant une demande à l’entreprise (À l'attention des investisseurs, 100 East Davie Street, Raleigh, Caroline du Nord 27601) ou en composant le 919 754-3700.

Les participants à la sollicitation d’une fusion

Le présent document ne constitue pas une sollicitation de procuration ou une offre d’achat ou une sollicitation d’une offre de vendre des valeurs mobilières, et il n’y aura pas non plus de vente de valeurs mobilières dans une juridiction dans laquelle cette offre, cette sollicitation ou cette vente serait illégale avant l’inscription ou la qualification en vertu des lois sur les valeurs mobilières d’une de ces juridictions. Aucune offre de valeurs mobilière ne sera faite, sauf au moyen d’un prospectus répondant aux exigences de l’Article 10 de la Loi sur les valeurs mobilières de 1933, tel qu’amendée. L’entreprise, ses dirigeants, ses chefs de la direction et certains employés peuvent être considérés comme des participants à la sollicitation de procuration de la part des actionnaires de l’entreprise dans le cadre de la fusion proposée. Les informations au sujet des personnes qui peuvent, en vertu des règles de la SEC, être considérées comme des participants à la sollicitation des actionnaires de l’entreprise dans le cadre de la fusion proposée, et tous les intérêts qu’elles ont dans la fusion proposée, seront définis dans la sollicitation de procuration définitive lorsque celle-ci sera déposée auprès de la SEC. De plus amples informations au sujet de ces personnes sont données dans la sollicitation de procuration de l’entreprise pour sa réunion annuelle des actionnaires de 2018, déposée auprès de la SEC le 25 juin 2018, et de son rapport annuel dans le formulaire 10-K pour l’exercice fiscal terminé le 28 février 2018, déposé auprès de la SEC le 26 avril 2018. Ces documents peuvent être obtenus sans frais sur le site Web de la SEC, à www.sec.gov, et au moyen de la section consacrée aux relations avec les investisseurs de l’entreprise, à www.redhat.com.

SOURCE IBM