Montréal, le 6 décembre 2016. – Le groupe Sécurité IBM a annoncé aujourd’hui que des chefs de file mondiaux du domaine des services bancaires, des soins de santé, de l’assurance, de l’éducation et d’autres secteurs clés se sont joints au programme bêta IBM Watson pour la cybersécurité. La Financière Sun Life, l’Université du Nouveau-Brunswick, le centre University of Rochester Medical Center, Avnet, SCANA Corporation, Sumitomo Mitsui Banking Corporation, la California Polytechnic State University et Smarttech figurent parmi les quarante organisations qui testeront la capacité de Watson à contribuer à la lutte contre la cybercriminalité.

L’environnement de sécurité actuel pose de plus en plus de défis, ce qui a créé le besoin d’obtenir plus de renseignements pour identifier les menaces et les classer par ordre de priorité; cela accroît la charge de travail des analystes de sécurité, qui ont plus d’alertes et d’anomalies à traiter que jamais. Watson pour la cybersécurité est fondé sur des technologies intelligentes, comme l’apprentissage automatique et le traitement du langage naturel, qui peuvent aider les spécialistes de la sécurité à prendre des décisions plus rapides et plus éclairées à partir de vastes quantités de données.

Selon une étude récente de l’Institut IBM de recherche en valeur commerciale, près de 60 % des professionnels de la sécurité estiment que les nouvelles technologies cognitives constitueront un élément essentiel pour changer la donne dans le domaine de la lutte contre la cybercriminalité1.

«Nos clients commencent à mettre en œuvre des technologies de sécurité cognitives, a indiqué Sandy Bird, chef de la technologie, Sécurité IBM. D’après nos recherches, le taux d’adoption de ces technologies devrait tripler au cours des trois prochaines années, tandis que des outils tels que Watson pour la cybersécurité gagneront en maturité et deviendront omniprésents dans les centres d’opérations de sécurité. En ce moment, seulement 7 % des professionnels de la sécurité disent utiliser des solutions cognitives.»

Le programme bêta IBM Watson pour la cybersécurité est en cours
Watson pour la cybersécurité s’appuie sur le système de technologie cognitive d’IBM, à qui on apprend à comprendre le langage unique de la sécurité. En appliquant des technologies intelligentes comme l’apprentissage machine et le traitement du langage naturel, Watson peut aider les analystes de sécurité à prendre de meilleures décisions à partir de données structurées ainsi que de quantités massives de données non structurées qui étaient inutilisées jusqu’à présent dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité.

Des entreprises et organisations Fortune 500 représentant divers secteurs d’activité tels que les services financiers, les voyages, l’énergie, l’industrie automobile et l’éducation travaillent actuellement avec Watson pour la cybersécurité et aident à perfectionner les capacités de cybersécurité de Watson et à effectuer des projets pilotes de cas d’utilisation dans le monde réel. Avnet, la California Polytechnic State University, SCANA Corporation, Smarttech, la Financière Sun Life, Sumitomo Mitsui Banking Corporation, l’Université du Nouveau-Brunswick et le centre University of Rochester Medical Center figurent parmi le premier groupe de clients d’IBM qui travaillent déjà avec Watson pour la cybersécurité dans le cadre du programme bêta initial. Au cours des prochaines semaines, le nombre des organisations participantes passera à quarante.

Ces clients du programme bêta ont recours à Watson dans leur environnement de sécurité actuel afin de fournir plus de contexte à leurs données de cybersécurité, avec de nouveaux cas d’utilisation, par exemple :

  • Déterminer si une « infraction » de sécurité est associée à un maliciel connu ou à une campagne de cybercriminalité; si c’est le cas, Watson peut donner de l’information sur le maliciel utilisé, les vulnérabilités exploitées et la portée de la menace, parmi d’autres renseignements.
  • Mieux identifier les comportements suspects; Watson fournit du contenu supplémentaire pour les activités d’utilisateur allant au-delà du principal comportement suspect, ce qui peut donner une meilleure indication sur le caractère malveillant d’une activité.

 

En travaillant avec ces clients, IBM continue à améliorer la compréhension des données de cybersécurité par Watson et à perfectionner la façon dont Watson peut s’intégrer de façon transparente aux opérations quotidiennes de sécurité.

Une étude indique que la sécurité cognitive est à la hausse
L’Institut IBM de recherche en valeur commerciale a interrogé récemment plus de 700 professionnels de la sécurité pour connaître leurs perspectives sur les défis, les avantages et les possibilités des technologies de sécurité cognitives.

Près de 60 % des personnes interrogées estiment que les technologies cognitives arriveront à maturité assez vite pour réduire considérablement la cybercriminalité dans un avenir proche. Tandis que seulement 7 % d’entre elles déclarent que leur organisation est en train de mettre en œuvre des solutions de sécurité cognitives, 21 % indiquent qu’elles installeront ces solutions au cours des deux à trois prochaines années, ce qui triplerait le taux d’adoption.

Quarante pour cent des spécialistes de la sécurité consultés affirment que les principaux avantages qu’ils espèrent retirer des technologies cognitives sont des capacités améliorées de détection et de décision en réaction aux incidents. Actuellement, les organisations prennent en moyenne 201 jours à identifier une atteinte type à la protection des données, et 70 jours pour régler le problème2. Les professionnels de la sécurité prévoient que les technologies cognitives joueront un rôle important dans l’accélération de ces actions en leur fournissant de meilleures données leur permettant de prendre des décisions rapides.

Pour télécharger le rapport, allez à ibm.biz/cyberimmunity

Étendre les capacités cognitives et liées au renseignement dans toute la gamme de Sécurité IBM; investir dans des compétences de première classe
En même temps que se poursuit le développement de Watson pour la cybersécurité, IBM continue à créer des capacités analytiques et cognitives plus évoluées dans d’autres domaines de sa gamme de produits de sécurité et à perfectionner son vaste groupe de professionnels de la sécurité de classe mondiale :

  • Application de l’analytique comportementale pour mieux comprendre les tendances d’utilisation des collaborateurs internes – employés, sous-traitants et partenaires – et pour déterminer si leurs justificatifs d’identité ont été compromis, au moyen de l’application IBM QRadar User Behavior Analytics (ÉU).
  • Utilisation de fonctions brevetées d’analytique, d’apprentissage automatique et de biométrie comportementale pour aider à prévenir les fraudes bancaires avec IBM Trusteer Pinpoint Detect (ÉU), qui analyse la façon dont les utilisateurs interagissent avec les sites Web bancaires, ce qui permet de créer des modèles gestuels pouvant devenir de plus en plus précis au fil du temps.
  • Mise à profit de l’apprentissage automatique pour aider les entreprises à trouver plus rapidement des vulnérabilités potentielles dans leurs applications avec IBM Security AppScan (ÉU).
  • Visualisation de l’accès aux données dans une seule vue 3D qui permet aux équipes de sécurité de détecter et de signaler les activités suspectes avant qu’une atteinte à la violation des données ne se produise, à l’aide d’IBM Security Guardium (YouTube, 04:31, en anglais).
  • Embauche de presque 2000 experts au sein du groupe des activités de sécurité IBM (notamment plus de 600 aux États-Unis) pendant les deux dernières années, y compris des développeurs, des consultants et des chercheurs.

 

À propos de Sécurité IBM
Le groupe Sécurité IBM offre l’un des portefeuilles les plus avancés et intégrés de produits et services de sécurité d’entreprise. Soutenus par les recherches du groupe IBM X-Force connues dans le monde entier, ces produits et services permettent aux entreprises de gérer efficacement les risques et de se défendre contre les menaces émergentes. IBM possède l’une des organisations de recherche, de développement et de prestation parmi les plus vastes du monde, surveille 35 milliards d’événements de sécurité par jour dans plus de 130 pays et détient plus de 3000 brevets de sécurité. Pour en savoir plus, allez à www.ibm.com/security/ca-fr/, suivez sur Twitter ou lisez le blogue sur le renseignement de sécurité IBM.

Les déclarations d’IBM au sujet de ses plans, orientations et intentions peuvent être modifiées ou retirées sans préavis à la seule discrétion d’IBM. L’information concernant ses produits futurs potentiels vise à décrire l’orientation générale et ne doit pas servir à prendre des décisions d’achat. Elle ne constitue pas un engagement, une promesse ni une obligation légale de fournir du matériel, du code ou des fonctions et ne doit pas être intégrée à un contrat. Le développement, le lancement et l’échéancier relatifs aux futures fonctions décrites pour nos produits restent à notre seule discrétion.

Renseignements :
Marc Rochette
IBM Canada Ltée
Tél.: 418-521-8239 Tél.: 418-521-8239

 


 

1 Institut IBM de recherche en valeur commerciale : Cybersecurity in the Cognitive Era
2 IBM / Ponemon : Cost of a Data Breach Study, 2016 (ÉU)