IBM Watson fait preuve de créativité informatique en réinventant la poutine à Montréal et à Toronto

Une démonstration culinaire amusante permettra aux Canadiens de «goûter» à l’informatique cognitive

Montréal, le 23 janvier 2015 – Nous avons décidé d’appliquer la puissance créatrice et analytique d’IBM Watson, un système informatique cognitif capable d’engranger de grandes quantités d’information et d’en tirer des déductions, de même que d’interagir en langage naturel avec les gens, lors d'un défi on ne peut plus canadien, à savoir inventer une meilleure poutine. Nous invitons tous les Canadiens à voter pour leur poutine favorite.

La cuisine cognitive avec IBM Watson met en évidence les saveurs distinctives propres à Montréal et à Toronto dans le cadre d’une initiative visant à faire découvrir aux Canadiens le potentiel de l’informatique cognitive. Dans l’histoire de l’informatique, IBM Watson représente une nouvelle ère, où des systèmes qui apprennent, par opposition à des systèmes que l’on programme, établiront un nouveau partenariat entre les humains et les ordinateurs. Ce partenariat améliorera l’expertise humaine et en accroîtra la portée. Dans le cas qui nous occupe, Watson a aidé des chefs cuisiniers à créer de nouvelles recettes proposant des combinaisons d’ingrédients inhabituelles.

«Grande source de plaisir, la cuisine cognitive transcende nettement la simple création de nouvelles recettes de poutine surprenantes et délicieuses», a affirmé Robin Grosset, ingénieur émérite, Analytique Watson. «Il s’agit, en fait, d’illustrer la puissance de l’informatique cognitive fondée sur Watson afin de régler quelques-uns des problèmes les plus complexes de la planète et de trouver des idées novatrices auxquelles personne n’a jamais pensé. Elle vise aussi à démontrer toutes les possibilités qu’offre l’un des développements les plus importants à survenir au cours des 104 années d’existence d’IBM.»

Watson traite l’information plus à la manière d’un humain qu’à la manière d’un ordinateur : il comprend le langage naturel, génère des hypothèses fondées sur des preuves et apprend au fur et à mesure. Il traite d’imposants volumes de données de différents formats et apprend de chaque interaction. Watson est en mesure de passer au crible et de comprendre des volumes massifs de données à des vitesses sans précédent, soit déjà 24 fois plus vite qu’au moment de sa victoire à Jeopardy! contre d’anciens champions de ce jeu-questionnaire. Il peut aider des spécialistes de tous les domaines, ou presque, à trouver des tendances et à faire des liens rapidement et aisément.

Par conséquent, Watson est déjà en train de transformer les affaires et la société. Répartis sur 6 continents, dans 25 pays et dans 12 secteurs d’activité, des centaines de clients et de partenaires d’IBM mènent déjà à bien divers projets d’informatique cognitive, lesquels s’attaquent à des défis allant de la création de nouveaux styles vestimentaires à la recherche de traitements et d’outils diagnostiques plus efficaces pour lutter contre le cancer.

Au Canada, la portée des projets Watson est considérable. Des étudiants en science informatique de l’Université de Toronto ont développé un technicien juridique numérique omniscient appelé Ross(en anglais), qui peut analyser d’innombrables fichiers juridiques et y trouver des précédents pertinents en quelques secondes, alors que des avocats mettraient plusieurs heures à les dénicher. Basée à Guelph, l’entreprise LifeLearn a créé une assistante-vétérinaire numérique appelée Sofie(en anglais), qui est en mesure d’analyser l’information provenant de livres, de médecins et d’hôpitaux universitaires pour fournir aux vétérinaires des recommandations immédiates en matière de traitement.

Avec le chef Watson, IBM démontre que les systèmes cognitifs arrivent aussi à comprendre et à raisonner les mégadonnées associées à la cuisine, comme les recettes, la chimie alimentaire et les théories d’accords entre aliments, pour aider les gens à inventer de nouvelles créations et combinaisons d’ingrédients. IBM applique les connaissances tirées de la cuisine cognitive à d’autres domaines, où l’innovation, les découvertes et la conception sont nécessaires, proposant Watson comme l’assistant par excellence aux professionnels œuvrant dans divers secteurs, notamment le commerce de détail, la santé et les services financiers.

Pour créer des recettes de poutine nouvelles et uniques, Watson a analysé des milliards de combinaisons d’ingrédients et de préférences régionales en matière de saveurs, ce qui a donné 5 recettes de poutine inédites pour chaque ville. De février au début de mars, nous invitons les résidents de Toronto et de Montréal à essayer ces recettes de poutine et à voter en ligne pour leur recette favorite. Les Canadiens n’habitant pas dans ces villes peuvent également tester les recettes et voter pour la création de Watson qu’ils préfèrent. Nous révélerons la recette la plus populaire de chaque ville au début de mars.

Pour un complément d’information, allez à :

ibm.com/cuisinecognitive/ca

Renseignements

Leslie Plant, Directrice des communications externes
IBM Canada
laplant@ca.ibm.com
Téléphone : 416 478-9840
Mobile : 416 526-5647