Recherche relative aux aides logicielles d'IBM qui visent le prolongement de l'autonomie des personnes âgées

Edmonton, Alberta et Markham, Ontario, le 8 novembre 2011 – (CASCON) IBM [NYSE : IBM] a annoncé aujourd'hui que ses logiciels étaient désormais utilisés pour recueillir des données sur les activités des aînés. Ces données, obtenues grâce à des capteurs, sont ensuite ajoutées dans un monde virtuel dans lequel des avatars simulent les activités quotidiennes des aînés. Cette expérience, réalisée dans le cadre d’un projet pilote unique, vise à permettre aux chercheurs et aux étudiants qui œuvrent dans le domaine de la santé d’obtenir des pistes de connaissance sur les soins à accorder à la population canadienne vieillissante.

Depuis juin 2011, les chercheurs de l'Université de l'Alberta, en collaboration avec l'hôpital de réadaptation Glenrose d'Edmonton, utilisent les logiciels d'IBM pour étudier des personnes âgées qui ont accepté de participer à ce projet pilote et habitent sur place, dans des logements indépendants, destinés aux aînés autonomes. Différents capteurs et dispositifs intelligents installés dans les logements recueillent de l'information sur les activités quotidiennes des aînés.

Les données ainsi obtenues seront ensuite étudiées pour trouver des façons d’utiliser plus efficacement les ressources en matière de soins de santé, favoriser une meilleure collaboration à distance entre les intervenants ainsi que leur permettre d’intervenir plus rapidement et d’effectuer une meilleure gestion à long terme des patients atteints de maladies chroniques. Les chercheurs apprendront également à préparer les aînés à être autonomes plus longtemps pour ainsi pouvoir continuer à vivre dans leur maison.

Ainsi, si l’on se fie à l'information récemment publiée par Statistique Canada, le Canada comptera 9,8 millions d’aînés en 2036, par rapport à 4,2 millions en 2005, ce qui veut dire que leur proportion au sein de la population doublera presque, passant de 13,2 % à 24,5 %. Ce changement démographique engendrera d’importants coûts en matière de soins de santé.

Les logiciels WebSphere Sensor Events d'IBM recueillent et traitent les flux de données tant médicales que physiques fournies par des capteurs, allant de la fréquence cardiaque à la masse corporelle, en passant par la consommation d'électricité ou l'utilisation des portes, des meubles, des interrupteurs, des électroménagers et autres appareils. Ces données sont ensuite analysées pour évaluer la capacité de l'occupant à prendre ses médicaments de la façon prescrite et d'autres aspects de l'autonomie. Les résultats de cette analyse seront également utilisés pour créer un avatar de l'occupant qui se veut un reflet de ses activités dans une représentation virtuelle de son appartement.

«Nous utilisons les avatars et la visualisation pour représenter les gens dans le logement puisque ce procédé est bien moins envahissant que d'avoir un système de surveillance vidéo ou de surveillance en direct qui les observe jour et nuit», précise la docteure Lili Liu, professeure d'ergothérapie à l'Université de l’Alberta et adjointe de recherche à l'hôpital de réadaptation Glenrose.

Cet univers virtuel peut ainsi être surveillé en temps réel, et les enregistrements peuvent être utilisés dans des simulations visant à former les étudiants en sciences de la santé. Au bout du compte, les chercheurs espèrent comprendre quelles répercussions peut avoir l'intégration de capteurs dans un monde virtuel sur l’avenir de la surveillance de la santé et de la dispensation des soins à domicile.

Dans le cadre du projet pilote, les chercheurs ont notamment déterminé le besoin de surveiller deux nouvelles activités : l'utilisation de fauteuils roulants ou de marchettes ainsi que la consommation de nourriture. De plus, en surveillant l'utilisation par les sujets d'un dispositif de rappel pour prendre leurs médicaments, les chercheurs ont vu comment améliorer la convivialité de celui-ci.

«Nous savions que nous pourrions avoir accès à un flux de données infini», a mentionné Eleni Stroulia, titulaire principale de la chaire du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, et de l'Alberta Innovates Technology Futures en gestion des systèmes de prestation de services à l'Université de l'Alberta. «Par contre, savoir comment exploiter ces données, les regrouper, les analyser et en tirer profit, voilà les défis que nous avons dû surmonter. Des données aussi diverses que la fréquence cardiaque et la consommation d'électricité, prises indépendamment et hors contexte, ne veulent pas dire grand chose. Cependant, grâce aux logiciels d'IBM, nous avons pu les regrouper dans un environnement de visualisation et voir l’autonomie réelle d'un patient, ce qui permettra aux cliniciens d’intervenir lorsque cela est nécessaire et donnera aux étudiants la chance d’apprendre à dispenser les meilleurs soins aux patients. Ces logiciels nous ont également permis de voir le monde physique comme nous ne l'avions jamais vu auparavant.»

Les résultats de cette recherche ont été dévoilés aujourd'hui lors de CASCON, un congrès annuel qui présente la recherche canadienne effectuée par les centres IBM d'études avancées, en partenariat avec les organismes gouvernementaux et académiques de recherche.

Ce projet pilote constitue le premier essai dans le monde réel, c'est-à-dire à l'extérieur d'un environnement de simulation universitaire, réalisé à l'hôpital de réadaptation Glenrose dans le cadre de l'initiative Smart Condo. Il découle d’une collaboration de plusieurs années en recherche IBM d'études avancées de l'Alberta, les professeurs et les étudiants de six facultés différentes à l'Université de l’Alberta, ainsi que le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, OLSONET, Alberta Innovates Technology Futures et le gouvernement de l'Alberta.

«L'innovation, c'est plus que des nouvelles technologies et inventions. C'est aussi tirer le maximum des ressources mises à notre disposition», a déclaré l'honorable Greg Weadick, ministre de l’Enseignement postsecondaire et Technologie Alberta. «Le projet Smart Condo est un brillant exemple de la façon dont nous pouvons utiliser la technologie novatrice pour aider les Albertains à rester plus en sécurité, plus en santé et plus connectés, dans leur propre maison.»

On procède actuellement au parachèvement d’un condo intelligent permanent dans la nouvelle Edmonton ClinicHealth Academy au sein de l'Université de l'Alberta.

Pour de plus amples renseignements au sujet d'IBM, visitez notre site Web à l'adresse www.ibm.com/ca/fr

Renseignements

Joanne Fortin
Directrice des communications externes
IBM Canada Ltée
Tél. : 514 964-8558 fortin@ca.ibm.com

Eleni Stoulia
Université de l'Alberta
780 492-3520 stroulia@ualberta.ca