Une nouvelle étude d’IBM place l’analytique en tête des priorités du chef du service de l’information d’aujourd’hui

ARMONK (NEW YORK), le 10 septembre 2009 — Une nouvelle étude mondiale auprès de plus de 2 500 chefs des services de l’information rendue publique aujourd’hui par IBM (NYSE : IBM [EU]) révèle que la priorité numéro un des chefs des services de l’information est maintenant d’exploiter les ressources de l’analytique en vue d’acquérir un avantage concurrentiel et d’améliorer la prise de décision dans l’entreprise. Plus de 4 répondants sur 5 (83 %) ont indiqué qu’ils comptent utiliser l’intelligence d’entreprise et l’analytique – qui permet de distinguer des schémas dans de grandes quantités de données et d’en extraire des informations exploitables – pour améliorer la compétitivité de leur entreprise.
Ces conclusions et d’autres observations sont décrites en détail dans l'étude mondiale 2009 auprès des chefs de la direction (ÉU) qui vient d’être publiée, qui constitue le plus important sondage en personne jamais réalisé auprès des chefs des services de l’information. Intitulée «Le chef du service de l’information parle d’une voix nouvelle», l’étude fait état des observations et de la vision de chefs des services de l’information d’entreprises de toutes tailles dans 78 pays et 19 secteurs. Elle confirme le rôle de plus en plus stratégique que jouent les chefs des services de l’information en tant que leaders visionnaires et catalyseurs de l’innovation et de la croissance financière.

En plus de mettre en lumière l’importance croissante de l’analyse des données, l’étude révèle que la fiabilité et la sécurité des données sont devenues un sujet de préoccupation de plus en plus urgent et que 71 % des chefs des services de l’information prévoient investir davantage dans la gestion des risques et les mesures de conformité.

Voici quelques autres conclusions qu’on retrouve dans l’étude :

  • Les chefs des services de l’information continuent de travailler à réduire considérablement les coûts en énergie, 76 % d’entre eux ayant mis en œuvre des projets de virtualisation ou prévoyant le faire.
  • 76 % des chefs des services de l’information prévoient mettre sur pied une infrastructure fortement centralisée au cours des 5 prochaines années. De plus, plus de la moitié d’entre eux comptent mettre en œuvre des processus commerciaux complètement normalisés et à faible coût.
  • En même temps qu’ils travaillent à ces infrastructures normalisées et à faible coût, les chefs des services de l’information arrivent à consacrer 55 % de leur temps à des activités qui génèrent l’innovation et la croissance, ce qui signifie que les activités traditionnelles des TI, comme la gestion de l’infrastructure et des opérations, occupent maintenant seulement 45 % de leur temps.

«Les chefs des services de l’information investissent dans les fonctions d’analyse commerciale pour améliorer la prise de décision à tous les niveaux», explique Pat Toole, chef du service de l’information, IBM. «De plus, dans un contexte économique exigeant, les chefs des services de l’information estiment que l’analytique peut ouvrir la voie à de nouveaux marchés en croissance, qu’il s’agisse de nouvelles façons de gérer un réseau de services publics ou de systèmes de santé plus intelligents. C’est par la gestion et l’exploitation de nouvelles formes d’information au moyen de l’analytique que les chefs des services de l’information comptent maintenant acquérir un avantage concurrentiel sur ces nouveaux marchés.»

«Cette étude contient des conclusions très importantes. La dualité du rôle du chef du service de l’information – à la fois visionnaire et pragmatiste, créateur de valeur et sabreur de dépenses – est une réalité que moi-même et la plupart des chefs des services de l’information que je connais devons affronter chaque jour», observe Melodie Mayberry-Stewart, chef du service de l’information et directrice de l’Office for Technology, The Office of the New York State CIO/Office for Technology. «Plus de 2 500 de mes collègues chefs des services de l’information qui parlent de leurs espoirs, de leurs défis et de leurs idées, c’est quelque chose qui m’aide à me situer professionnellement en tant que chef du service de l’information et à orienter les efforts de mon équipe de la direction dans le cadre du plan de relève. Je considère que pour mon équipe, cette nouvelle étude est une occasion formidable et une invitation à transformer notre façon de faire des affaires dans l’État de New York.»

Dans l’étude, les chefs des services de l’information ont également indiqué les principaux projets visionnaires sur lesquels ils travaillent maintenant ou qu’ils prévoient mettre en œuvre à l’avenir, allant de l’amélioration des processus à l’exploitation des technologies capables d’avoir un effet financier immédiat et à long terme, comme l’intelligence d’entreprise et l’analytique, la virtualisation et les TI écologiques, l’architecture orientée services (SOA), la gestion des services et l’informatique dans les nuages. Les chefs des services de l’information comptent également sur les solutions de mobilité et les communications unifiées, les outils de collaboration et de réseautage social ainsi que les projets Web 2.0 pour améliorer les communications pour les employés, les clients et les partenaires.

«Il est clair que le rôle du chef du service de l’information est en train de changer considérablement, ajoute Pat Toole. D’une part, il s’emploie à normaliser les processus courants et à simplifier l’infrastructure TI afin de réduire les coûts, d’où son intérêt croissant pour les technologies comme l’informatique dans les nuages. D’autre part, étant donné le rôle central qui est aujourd’hui le sien dans la promotion de nouveaux modèles de gestion – qu’il s’agisse d’un système de distribution de l’électricité intelligent, d’un système de transport intelligent ou d’une chaîne d’approvisionnement alimentaire transparente –, il n’est pas étonnant de constater qu’il passe maintenant de plus en plus de temps à rechercher de nouvelles avenues de croissance pour son entreprise.»

À propos de l’étude 2009 d’IBM auprès des chefs des services de l’information
L’étude 2009 auprès des chefs des services de l’information fait partie de la série d’études d’IBM auprès des chefs d’entreprise. Diffusée par l’Institut IBM de recherche en valeur commerciale, cette série se compose d’études approfondies destinées aux chefs de la direction, aux chefs des services financiers, aux chefs des ressources humaines et plus récemment aux chefs de l’approvisionnement. L’étude auprès des chefs des services de l’information a donné lieu à plus de 2 500 entretiens en personne réalisés sur une période de 4 mois, de janvier à avril 2009. En plus des observations personnelles des participants, IBM a aussi inclus des éléments de mesure financière et d’analyse statistique détaillée aux résultats de cette étude.
Le rapport contient également de nombreuses recommandations, notamment sur des mesures commerciales stratégiques et l’emploi de technologies clés identifiées par IBM et que les chefs des services de l’information peuvent mettre en œuvre en s’inspirant des commentaires des chefs rencontrés dans l’étude. Vous trouverez le texte complet de l’étude et des entretiens à l’adresse www.ibm.com/ciostudy (EU).

Renseignements :
Joanne Fortin
IBM Canada
514 964-8558 fortin@ca.ibm.com