Danske Bank se démarque de la concurrence dans le secteur bancaire
La suite IBM Application Delivery Foundation for z/OS soutient l’innovation dans le domaine des services
Façade d’un bâtiment orné de colonnes hébergeant les bureaux de Danske Bank et logo de Danske Bank

L’environnement de l’application et des systèmes de la Danske Bank est extrêmement dynamique, car la concurrence du marché l’oblige à lancer continuellement de nouveaux services. Pour raccourcir le cycle de développement et rapprocher le service informatique de l’entreprise, la banque a adopté des processus de développement agiles, gérés à l’aide, entre autres, du logiciel IBM Engineering Workflow Management.

Henrik Hartvig Jensen, ingénieur logiciel en chef et architecte technique à la Danske Bank, explique : « Nous cherchons souvent à obtenir une position de précurseur, qui augmente nos chances de gagner des parts de marché. Il y a quelque temps, nous avons lancé la première application de paiement mobile au Danemark, et nos outils IBM nous ont aidés à y parvenir. La qualité reste importante. Parallèlement aux délais de mise sur le marché, un environnement de développement mainframe solide avec une couverture de code, des tests unitaires et une couverture de tests est essentiel de la production logicielle de la Danske Bank. »

Dans cet environnement changeant où tout s’accélère, la Danske Bank continue d’exécuter ses systèmes bancaires et d’information client principaux sur la plateforme IBM Z, à l’aide de deux mainframes IBM z16 dans un cluster GDPS à très haute disponibilité.

Henrik Sloth Schade, propriétaire de produit pour l’intégration continue/livraison continue (CI/CD) et les référentiels des mainframes chez Danske Bank, souligne : « IBM Z reste une plateforme extrêmement stratégique pour Danske Bank. Alors que le monde change, nous sommes toujours à la recherche de nouvelles opportunités, mais c’est un processus évolutif : nous pensons qu’IBM Z reste le meilleur outil pour réaliser des opérations bancaires essentielles aujourd’hui. IBM Z est au centre de notre activité.

Danske Bank cherchait à faciliter la création et les tests des nouveaux logiciels pour les développeurs, et à automatiser les tests unitaires pour IBM Z et ses autres plateformes. M. Jensen explique : « Notre objectif est de mettre en place des garde-fous supplémentaires par rapport à ce que nous faisons déjà, afin d’automatiser de bout en bout l’ensemble de notre pipeline de développement mainframe ».

Dans sa démarche de modernisation continue, la Danske Bank s’efforce d’aligner l’environnement de développement IBM Z sur les environnements de développement Eclipse et .NET exécutés sur d’autres plateformes. La banque a cherché à encourager une plus grande utilisation de l’automatisation et un meilleur contrôle tout au long du cycle de vie des logiciels. Enfin, la Danske Bank avait besoin de disposer d’informations plus précises et plus facilement accessibles à propos des performances et de la disponibilité de ses environnements de développement, afin de permettre aux développeurs internes de travailler rapidement, efficacement et de manière productive.

Télécharger cette étude de cas (272 Ko)
50 % plus rapide en termes d’accès au marché

La Danske Bank peut désormais commercialiser ses offres en deux fois moins de temps qu’auparavant.

60 % plus rapide en termes de développement

IBM Developer for z/OS permet d’accélérer les cycles de développement de 60 %.

L’avantage d’ADFz et d’IBM Developer for z/OS, c’est que presque tout ce dont nous avons besoin pour fournir rapidement des logiciels se trouve dans une seule interface. Henrik Hartvig Jensen Ingénieur logiciel en chef et architecte technique Danske Bank
Ensemble d’outils complet

Pour mieux soutenir sa vaste communauté de développeurs internes, qui représente 1 700 sites d’IDz et un peu moins de 1 000 développeurs mainframe actifs, avec au moins 500 utilisateurs uniques par jour, et pour garantir une plateforme de développement IBM Z stable et fiable, la Danske Bank a effectué une mise à niveau vers la dernière version IBM Application Delivery Foundation for z/OS (ADFz).

Basé sur un modèle de distribution continue, ADFz apporte des améliorations progressives tout au long de l’année. L’ensemble complet d’outils de base d’ADFz est conçu pour améliorer l’efficacité de la création et de la maintenance d’applications pour les environnements IBM z/OS et comprend IBM Developer for z/OS, IBM Debug for z/OS, IBM Fault Analyzer for z/OS, IBM File Manager for z/OS et IBM Application Performance Analyzer for z/OS.

« Ce qui est formidable avec ces solutions IBM, c’est que presque tout ce dont nous avons besoin pour fournir rapidement des logiciels se trouve dans une seule interface, explique M. Jensen. « Nous pouvons gérer l’ensemble du cycle de vie des logiciels IBM Z dans un environnement convivial et rapidement accessible aux développeurs qui découvrent IBM Z. Cela favorise une rapidité et une efficacité accrues, et contribue à rapprocher le développement de z/OS de celui d’autres plateformes. »

La Danske Bank a développé son propre outil de test unitaire et l’a intégré à son environnement IBM Developer for z/OS, ce qui permet un processus fluide du développement aux cas de test, en passant par les tests unitaires et l’ajout de la logique métier, jusqu’au passage en production.

« L’ensemble du processus d’analyse et de débogage est plus rapide et plus intuitif dans IBM Developer for z/OS, avec un accès facile aux nouveaux outils que nous avons développés », explique M. Jensen. Notre outil « Application Diagnostic Systems » utilise l’API Fault Analyzer pour extraire les vidages de système du mainframe et les ouvre directement dans l’IDE. Cela permet d’afficher l’état en cours et l’historique du programme en production, de consulter sa criticité, et de savoir si vous pouvez apporter des modifications et ajouter des commentaires pour signaler d’éventuels problèmes ».

M. Schade ajoute : « Nous continuons à travailler en étroite collaboration avec les laboratoires IBM, en les encourageant à intégrer nos fonctionnalités développées en interne aux outils IBM. Il s’agit d’une excellente relation bidirectionnelle, et nous apprécions cette collaboration. »

Alors que les transactions principales et les informations sur la clientèle résident sur la plateforme IBM Z, les services front-end sont souvent hébergés sur d’autres plateformes. En proposant des environnements graphiques similaires pour gérer le développement et les tests des deux côtés, la Danske Bank contribue à réduire les obstacles potentiels à la collaboration.

« Nous avons également migré notre code COBOL et PL/1 issu des anciens référentiels vers IBM Engineering Workflow Management », ajoute M. Jensen. « Cela permet d’inciter une nouvelle génération de développeurs à travailler avec des fonctionnalités qui ont fait leurs preuves, sans subir le choc culturel du travail sur écrans verts ! Tout est intuitif. »

M. Schade ajoute : « Je suis vraiment fier de la situation actuelle. Tout ce qui peut être intégré à IDz sur le mainframe est facilement accessible. Un certain nombre d'outils IBM ont même été adoptés ou adaptés pour accélérer le processus de développement. En seulement quelques clics, nos développeurs mainframe peuvent exploiter un maximum de capacités dans IDz.

À chaque étape, les outils d’ADFz jouent un rôle clé dans le maintien des performances optimales de l’environnement IBM Z, comme l’explique M. Jensen : « Nous utilisons les outils IBM pour contrôler les performances et la disponibilité de tous les environnements, des systèmes CICS en back-end jusqu’au développement. La découverte des dépendances facilite la mise en conformité. En ce qui concerne l’espace distribué, nous disposons de nombreux outils CI/CD et de plus d’un millier de pipelines et de configurations différents qui devront peut-être être modifiés pour des questions de conformité. L’adoption d’une méthode de travail peut être restrictive à certains égards, mais elle offre des avantages en termes de conformité et de contrôle.

Les outils IBM de notre plateforme IBM Z nous aident à élaborer la feuille de route de notre migration vers le DevOps, en particulier dans des domaines tels que l’automatisation des tests. Henrik Sloth Schade Propriétaire du produit pour le CI/CD du mainframe et les référentiels Danske Bank
Adopter une méthode de travail plus rapide et plus efficace

Alors que la Danske Bank continue de faire évoluer ses capacités de développement de logiciels pour répondre aux pressions croissantes en matière de délais de mise sur le marché et de qualité, la solution ADFz lui permet de s’assurer que les outils essentiels sont toujours disponibles pour les développeurs. La solution répond également à l’objectif de la banque d’utiliser davantage les API pour permettre une présentation plus efficace des fonctionnalités existantes, en interne et en externe.

« Nous sommes en train de configurer davantage d’API pour les services exécutés sur IBM Z », commente M. Jensen. « Faciliter le recours aux services existants, comme la consultation du solde actuel d’un client directement à partir du système bancaire central, accélère le développement et renforce l’efficacité en interne. Au sein d’ADFz, l’utilisation d’API nous permet d’offrir aux utilisateurs une vue unique combinant plusieurs sources, ce qui équivaut à un gain de temps et d’énergie ».

Grâce à la vérification de la syntaxe en temps réel dans IBM Developer for z/OS, les développeurs peuvent rapidement identifier les problèmes sans avoir à poursuivre la compilation du code, ce qui permet de gagner du temps et d’accélérer les cycles de développement. Cela permet également d’accéder facilement aux hiérarchies de performances, aux contrôles graphiques des programmes, aux outils de refactoring de code améliorés et aux outils d’analyse rapide du code statique.

« Notre environnement de développement subit très peu de pannes, » assure M. Jensen. « Les performances et la maturité se sont également améliorées. Il y a quelques années, nous avions pour objectif de passer des tests à la production en moins de 25 minutes. Nous avons prouvé que nous pouvions le faire en moins de 15 minutes ! Les développeurs doivent être opérationnels et compétents, mais l’ensemble des outils est capable de s’adapter ».

« À l’avenir, les tests dans un environnement distinct en amont du déploiement renforceront encore la stabilité de notre environnement », ajoute M. Schade. « Notre objectif est d’assurer une distribution rapide et continue d’applications de haute qualité et de nouvelles fonctionnalités pour répondre aux besoins émergents des entreprises. Les outils IBM de notre plateforme IBM Z nous aident à élaborer la feuille de route de notre migration vers le DevOps, en particulier dans les environnements de tests automatisés. Ils nous aident à instaurer une nouvelle culture et un nouvel état d’esprit qui favorisent l’innovation, la mise en œuvre rapide de nouvelles solutions commerciales et la prise en compte du cycle de vie complet des logiciels. Ils nous aident également à renforcer la normalisation et la transparence dans le développement, les tests et la production, à comprendre et à aligner les pipelines, et à améliorer l’efficacité de nos processus de développement. »

Logo de la Danske Bank
À propos de Danske Bank

Fondée en 1871, la Danske Bank (lien externe à ibm.com) est une banque généraliste scandinave. Sur ses principaux marchés que sont le Danemark, la Norvège, la Suède et la Finlande, elle dessert tous types de clients, qu’il s’agisse de particuliers, d’entreprises ou de grandes institutions. Au total, la banque compte 3,5 millions de clients, dont 2,2 millions utilisent les services de banque en ligne, et gère un réseau de 300 agences dans huit pays. La Danske Bank compte 19 000 employés à temps plein et continue de croître, tant de manière organique que par le biais de fusions et d’acquisitions.

Passez à l’étape suivante

Pour en savoir plus sur les solutions IBM présentées dans cette étude de cas, veuillez contacter votre interlocuteur IBM habituel ou votre partenaire commercial IBM.

Innocens

La start-up de soins de santé Innocens BV utilise l’IA d’IBM pour concevoir une solution qui permet de détecter les signes potentiels de septicémie chez les nouveau-nés vulnérables.

En savoir plus
Neste

Neste construit une plateforme ERP mondiale dans le but de devenir le leader mondial des carburants renouvelables et des solutions circulaires.

En savoir plus
GBSBank

GBS Bank inspire confiance grâce à IBM Storage, une solution performante et ultra-résiliente.

En savoir plus
Mentions légales

Produit aux États-Unis, avril 2023.

IBM, le logo IBM, ibm.com, IBM Z, z16, GDPS et z/OS sont des marques commerciales d’International Business Machines Corp., déposées dans de nombreux pays. Les autres noms de produits et de services sont des marques d’IBM ou appartenant à d’autres sociétés. La liste actualisée des marques d’IBM est disponible sur la page Web « Copyright and trademark information » à l’adresse ibm.com/legal/copyright-trademark.

Les informations contenues dans le présent document étaient à jour à la date de sa publication initiale. Elles peuvent être modifiées sans préavis par IBM. Les offres mentionnées dans le présent document ne sont pas toutes disponibles dans tous les pays où la société IBM est présente.

Les données de performance et les exemples de client cités sont présentés à titre informatif uniquement. Les résultats de performances réels peuvent varier en fonction des configurations et des conditions de fonctionnement spécifiques. LES INFORMATIONS CONTENUES DANS LE PRÉSENT DOCUMENT SONT FOURNIES « EN L'ÉTAT », SANS AUCUNE GARANTIE EXPLICITE OU IMPLICITE, NOTAMMENT SANS AUCUNE GARANTIE DE QUALITÉ MARCHANDE, D'ADÉQUATION À UN USAGE PARTICULIER ET TOUTE GARANTIE OU CONDITION D'ABSENCE DE CONTREFAÇON. Les produits IBM sont garantis conformément aux dispositions des contrats qui régissent leur utilisation.