Qu'est-ce qu'un cloud hybride ?
Arrière-plan noir et bleu
Qu'est-ce qu'un cloud hybride ?

Un cloud hybride combine et unifie un cloud public, un cloud privé et une infrastructure sur site pour créer une infrastructure informatique unique, flexible et optimisée au niveau des coûts.

Un cloud hybride intègre des services de  cloud public , des services de  cloud privé et une  infrastructure sur site  et assure l'orchestration, la gestion et la portabilité des applications dans les trois. Il en résulte un environnement informatique distribué unique, unifié et flexible dans lequel une entreprise peut exécuter et faire évoluer ses charges de travail traditionnelles ou cloud natives sur le modèle informatique le plus approprié.

Un

multicloud hybride est cloud hybride qui inclut des services de cloud public de plusieurs fournisseurs de  service de cloud. 

En permettant à une société de 

  • combiner les meilleurs services et fonctionnalités de plusieurs  fournisseurs
  • de cloud computing.
  • choisir l' environnement de cloud computing optimal pour chaque charge de travail et 
  • déplacer librement les charges de travail entre le cloud public et le cloud privé en fonction des circonstances

Un cloud hybride, et en particulier un multicloud hybride permet à une entreprise d'atteindre ses objectifs techniques et commerciaux de manière plus efficace et plus rentable qu'un cloud public ou un cloud privé  seul. En fait, selon une étude récente, les  entreprises tirent jusqu'à 2,5 fois plus de valeur d'un  cloud hybride  que d'une approche mono-cloud et mono-fournisseur.

L'IBM Hybrid Cloud Value Calculator : estimez les gains que vous pouvez tirer d'une infrastructure de cloud hybride ouverte par rapport à une approche uniquement basée sur un cloud public.

Démarrer


Fonctionnement d'un cloud hybride

Architecture de cloud hybride traditionnelle

À l'origine, l' architecture de cloud hybride était axée sur la transformation de certaines parties du centre de données sur site  d'une entreprise en une infrastructure de cloud privé, puis sur la connexion de cette infrastructure à des environnements de cloud publics hébergés hors site par un fournisseur de cloud public (par exemple, AWS, Google Services Cloud, IBM Cloud,  Microsoft Azure). Pour ce faire, on a utilisé une solution de  cloud hybride préintégrée telle que  Red Hat  OpenStack  (le lien externe à ibm.com) ou un logiciel intermédiaire sophistiqué d'entreprise pour intégrer les  ressources cloud dans tous les environnements, ainsi que des outils de gestion unifiés pour surveiller, allouer et gérer ces ressources à partir d'une console centrale ou d'une interface unique. 

Il en a résulté une  infrastructure informatique unifiée bien adaptée à plusieurs cas d' utilisation :

  • Sécurité et conformité réglementaire :  réservez des ressources de cloud privé derrière un pare-feu pour les données sensibles et les charges de travail hautement réglementées et utilisez des ressources de cloud public plus économiques pour les charges de travail et les données moins sensibles.
  • Extensibilité et résilience :  utilisez les ressources de traitement et de stockage du  cloud public pour augmenter rapidement, automatiquement et à peu de frais les capacités en réponse à des pics de trafic imprévus, sans affecter les charges de travail du nuage privé (c'est ce qu'on appelle le « cloudbursting » (débordement de charge).
  • Adoption rapide des nouvelles technologies : adoptez ou passez à la toute dernière solution SaaS (Software-as-a-Service), et intégrez même ces solutions dans les applications existantes, sans provisionner de nouvelle infrastructure sur site.
  • Améliorer les applications existantes : utilisez des services de cloud public pour améliorer l'expérience utilisateur des applications existantes ou pour les étendre à de nouveaux appareils :
  • Migration VMware : migrez telles quelles lescharges de travail existantes sur site vers une infrastructure de cloud public virtualisé, pour réduire l'empreinte du centre de données sur site et évoluer en fonction des besoins sans investissement supplémentaire en matériel.
  • Optimisation des ressources et réduction des coûts : exécutez les charges de travail dont la capacité est prévisible dans un  cloud privé et faites migrer les charges de travail plus variables vers un  cloud public ; utilisez une infrastructure de  cloud public pour mettre en place rapidement des ressources de développement et de test selon les besoins.

Infrastructure de cloud hybride moderne 

Aujourd'hui, l' architecture de cloud hybride est moins axée sur la connectivité physique que sur la prise en charge de la portabilité des charges de travail dans tous les environnements de cloud et sur l'automatisation du déploiement de ces charges de travail dans le meilleur environnement de cloud pour un objectif métier donné.  

Plusieurs tendances sont à l'origine de ce changement.

Dans le cadre de la prochaine étape critique de leur transformation numérique, les organisations créent de nouvelles applications et modernisent leurs applications existantes pour tirer parti des technologies cloud natives , c'est-à-dire des technologies qui permettent un développement, un déploiement, une gestion et des performances cohérents et fiables dans tous les  environnements de cloud et chez tous les fournisseurs de cloud.

Plus précisément, elles créent ou transforment des applications pour utiliser une architecture de  microservices  qui divise les applications en composants plus petits, faiblement couplés et réutilisables, axés sur des fonctions métier spécifiques. Et elles déploient ces applications dans des  conteneurs , des unités exécutables légères qui ne contiennent que le code de l'application et les dépendances du système d'exploitation virtualisé nécessaires à son exécution.

À un niveau supérieur, les clouds public et privé ne sont plus des « emplacements » physiques à connecter. Par exemple, de nombreux fournisseurs de cloud offrent aujourd'hui des services de cloud public  qui fonctionnent dans les centres de données sur site de leurs client. Les clouds privés, qui fonctionnaient autrefois exclusivement sur site, sont maintenant souvent hébergés dans des centres de données hors site , sur des réseaux privés virtuels (VPN) ou des clouds privés virtuels(VPC), ou sur une infrastructure dédiée louée à des fournisseurs tiers (qui sont parfois des fournisseurs de clouds publics).

De plus, la virtualisation de l'infrastructure , également appeléeinfrastructure en tant que code, permet aux développeurs de créer ces environnements à la demande en utilisant n'importe quelles ressources de traitement ou n'importe quelles ressources de cloud située derrière ou au-delà du pare-feu. C'est d'autant plus important avec l'avènement de  l'informatique en périphérie qui offre des possibilités d'améliorer les performances globales des applications en plaçant les charges de travail et les données plus près de l'endroit où les calculs sont effectués. 

En raison de ces facteurs et d'autres encore, l' infrastructure moderne de cloud hybride commence à s'articuler autour d'une plateforme de multicloud hybride unifiée qui comprend :

  • Prise en charge du développement et du déploiement d' applications cloud natives dans tous les types de cloud (publics et privés) et chez tous les fournisseurs de  cloud 
  • .
  • Système d'exploitation unique dans tous les environnements
  • Une plateforme de conteneur ou d'orchestration : typiquement Kubernetes  qui automatise le déploiement d'applications dans les environnements de cloud. 

Le développement coud natif permet aux développeurs de transformer les applications monolithiques en unités de fonctionnalité axées sur l'activité  qui peuvent être exécutées n'importe où et réutilisées dans diverses applications. Un système d'exploitation standard permet aux développeurs d'intégrer n'importe quelle dépendance matérielle dans n'importe quel conteneur. De plus, l'orchestration et l'automatisation de Kubernetes permettent aux développeurs de contrôler de manière précise la configuration et le déploiement des conteneurs, y compris la sécurité, l'équilibrage des charges, l' évolutivité  et plus encore, dans plusieurs  environnements de cloud.

En savoir plus sur le cloud hybride à technologie Kubernetes.

La clé de la stratégie de cloud hybride de l'entreprise - Obtenez l'avis de décideurs informatiques sur les moyens de préparer l'avenir de votre infrastructure.

Télécharger l'étude Forester


Avantages d'une plateforme de cloud hybride unifiée

Une stratégie unifiée de cloud hybride  est encore dans sa phase d'adoption précoce ; dans uneenquête récente, 13 % des organisations ont déclaré qu'elles utilisaient activement une plateforme de gestion multicloud. Mais ces organismes tirent déjà des avantages importants, notamment :

  • Amélioration de la productivité des développeurs : une plateforme unifiée de cloud hybride peut contribuer à étendre l'adoption des méthodologies Agile et DevOps , et permettre aux équipes de développement de développer une fois et de déployer sur tous les clouds
  • .
  • Infrastructure plus efficace : avec un contrôle plus précis des ressources, les équipes de développement et des opérations informatiques peuvent optimiser les dépenses entre les services de  cloud public, les clouds privés et les fournisseurs de cloud. Le cloud hybride aide également les entreprises à moderniser leurs applications plus rapidement et à connecter les services de cloud aux données de l'infrastructure de cloud ou sur site de manière à créer une nouvelle valeur.
  • Conformité  réglementaire et sécurité améliorées : une plateforme unifiée permet à une organisation de s'appuyer sur les meilleures technologies de  sécurité de cloud  et de conformité réglementaire et de mettre en œuvre la sécurité et la conformité dans tous les environnements de manière cohérente.
  • Conformité réglementaire et sécurité améliorées : il s'agit notamment de cycles de développement de produits plus courts, d'une innovation et d'un délai de mise sur le marché accélérés, d'une réponse plus rapide aux commentaires des clients, d'une livraison plus rapide des applications plus proches du client (par exemple, le commerce à la périphérie) et d'une intégration et d'une combinaison plus rapides avec des partenaires ou des tiers pour fournir de nouveaux produits et services.
Produits à la une

IBM Cloud Satellite

Red Hat OpenShift on IBM Cloud


Cloud hybride sur IBM

Les solutions de cloud hybride IBM Cloud offrent flexibilité et portabilité pour les applications et les données. Linux, Kubernetes et les conteneurs prennent en charge la pile de cloud hybride et se combinent à Red Hat OpenShift pour créer une plateforme commune reliant les ressources sur site et dans le cloud.

En savoir plus sur les solutions de cloud hybride construites avec IBM Cloud.

Pour début bâtiment votre être propriétaire de cloud hybride solutions, s'inscrire pour un IBMid etcréer votre compte IBM Cloud.

Liens connexes

Solutions de cloud hybride IBM

Infrastructure sur site pour le cloud hybride


Solutions connexes

Solutions de stockage dans le cloud hybride

Déployez simplement et de manière fluide le stockage d'entreprise par conteneurs dans des environnements de stockage sur site et dans le cloud.


Serveurs d'entreprise

Conçu pour gérer les charges de travail critiques tout en assurant la sécurité, la fiabilité et le contrôle de l'ensemble de votre infrastructure informatique.