Quels types de serveurs virtuels sont disponibles ?

IBM Cloud® offre deux types de serveurs virtuels au sein de son infrastructure classique.L'offre standard est un serveur virtuel public, qui est un environnement à service partagé, adapté à un grand nombre de besoins.Si vous cherchez un environnement à service exclusif, pensez à l'offre de serveur virtuel dédié.L'option de serveur virtuel dédié est idéale pour les applications ayant des besoins en ressources plus stricts.Pour plus d'informations sur les offres de serveur virtuel actuelles, consultez la section sur l'initiation aux serveurs virtuels.

IBM Cloud Virtual Servers for VPC est la prochaine génération de serveurs virtuels. Vous créez votre propre espace dans IBM Cloud pour exécuter un environnement isolé dans le cloud public via un cloud privé virtuel (VPC).IBM Cloud VPC offre la sécurité d'un cloud privé alliée à l'agilité et à la simplicité d'un cloud public.Pour plus d'informations, consultez la section sur l'initiation à IBM Cloud VPC.

Où puis-je trouver des informations de tarification pour les types d'instances publiques ?

Pour obtenir des informations de tarification, cliquez ici.

Où puis-je trouver des informations de tarification pour les instances publiques virtuelles ?

L'estimation du coût de prise en charge de votre charge de travail par un serveur IBM Cloud commence dans le catalogue IBM Cloud. Dans le catalogue, sélectionnez All categories dans l'onglet Services, puis choisissez le type de serveur, Virtual Server on classic infrastructure ou Virtual Server for VPC. Pour plus d'informations de tarification, consultez la section sur le calculateur de mise à disposition de serveurs virtuels.

Puis-je ajouter du stockage sur disque à mon serveur virtuel horaire ou mensuel ?

Vous pouvez mettre à niveau ou rétromigrer le stockage sur disque pour tout serveur virtuel en mettant à jour vos options de stockage dans les zones First Disk à Fifth Disk de l'écran Configuration de l'unité à mettre à jour. Pour plus d'informations, consultez la section sur la reconfiguration d'un serveur virtuel existant.

Combien de serveurs virtuels horaires puis-je démarrer ?

Le nombre d'instances que vous pouvez exécuter dépend du niveau de maturité de votre compte. Par défaut, un compte de plus de 45 jours a une limite de 20 instances pouvant s'exécuter à tout moment sur des serveurs virtuels publics, des serveurs virtuels dédiés et des serveurs bare metal. Un compte plus récent a une limite inférieure. Si vous souhaitez augmenter votre limite, contactez le support pour l'informer de votre activité et indiquer le nombre d'instances simultanées dont vous pourriez avoir besoin.

Comment serai-je facturé pour la bande passante de mes serveurs virtuels horaires ?

La facturation virtuelle horaire est distincte pour le trafic entrant et sortant.L'ensemble du trafic entrant vers votre serveur virtuel est gratuit.Le trafic sortant est mesuré et facturé par Go ; il est évalué à la fin de votre période de facturation.

Dans quels cas mon serveur virtuel est-il migré vers un hôte différent ?

Nous faisons fréquemment une mise à niveau transparente de nos systèmes avec la plupart des changements appliqués aux serveurs virtuels. Lorsque des changements se produisent, votre serveur virtuel fera une pause de 3 secondes au maximum. Dans des cas spécifiques, tels que le matériel spécialisé, il se peut qu'un serveur virtuel doive être migré vers un hôte différent. Si une migration est requise, le serveur virtuel est arrêté, migré, puis redémarré. Un serveur virtuel peut faire l'objet d'une migration dans les cas suivants :

  • Un hôte doit être mis à jour, est déclassé ou n'est pas autorisé à accepter de nouvelles instances. Si un hôte est marqué pour l'un de ces changements et que l'un de ses serveurs virtuels est redémarré à partir de la console IBM Cloud, ce qui déclenche automatiquement la migration du serveur virtuel vers un hôte différent.
  • Maintenance de l'infrastructure. Un courrier électronique est envoyé, indiquant qu'une maintenance est requise sur un système qui héberge votre serveur virtuel. Il contient des instructions sur le mode de lancement de la migration pendant la période de maintenance. Sinon, le serveur virtuel migre automatiquement pour mener à bien la maintenance requise.
  • Une mise à niveau d'une instance existante est déployée. A des fins de cohérence des performances, il se peut qu'une instance mise à niveau soit migrée vers un hôte différent pour bénéficier de l'UC et de la mémoire dédiées appropriées.
  • Un hôte dédié échoue. Les instances dédiées sont alors migrées vers un autre hôte vide sans utiliser aucune des capacités existantes dont vous pourriez disposer.
  • Un hôte virtuel échoue. Vos instances sont alors migrées vers un autre hôte dans l'environnement. En cas d'échec d'un hôte, nous détectons automatiquement cet incident et déplaçons votre instance sur un nouvel hôte. La détection des échecs se produit généralement dans la minute ; votre serveur virtuel est reprogrammé sur un nouvel hôte dans les 5 minutes ; et le serveur est opérationnel dans les 7 minutes. Pour ne plus bénéficier de la reprise automatique, vous devez le demander via un ticket de support.

Lors d'une fenêtre de maintenance, une option Migrate Host peut s'afficher dans le menu Actions de votre dispositif dans la console IBM Cloud. Migrate Host permet de faire migrer le serveur virtuel vers un nouvel hôte quand vous le souhaitez au cours d'une période de maintenance spécifiée. Si vous ne lancez pas la migration pendant la période de maintenance, le serveur virtuel est automatiquement migré afin que la maintenance soit menée à bien.L'option Migrate Host ne s'affiche pas de manière permanente et est disponible uniquement pendant les périodes de maintenance communiquées via les notifications de maintenance.

Vous pouvez également voir l'option Migrate Host si l'un de vos serveurs virtuels doit avoir un certain niveau d'hyperviseur qui n'est pas disponible sur l'hôte en cours.

Qu'arrive-t-il à mes données lorsque mon dispositif de stockage portable est supprimé ?

Le stockage SAN d'une instance de serveur virtuel est similaire au stockage de fichiers.Les disques d'instance de serveur virtuel sont simplement des fichiers sur un partage NFS que Xen présente à l'instance en tant qu'unité de bloc, c'est-à-dire une unité de disque dur.Lorsque vous supprimez le disque SAN d'une instance, vous supprimez le fichier.Ensuite, il n'est pas possible d'annuler la commande Delete. Tous les pointeurs vers les données de ce volume sont supprimés, et les données deviennent inaccessibles.Si le dispositif de stockage physique est alloué à un autre compte, un nouvel ensemble de pointeurs est affecté.Il n'existe aucune possibilité pour le nouveau compte d'accéder aux données contenues antérieurement sur le dispositif de stockage physique.Le nouvel ensemble de pointeurs affiche tous les zéros. Lorsque de nouvelles données sont écrites dans le volume/LUN, toutes les données inaccessibles existantes sont écrasées.

Puis-je utiliser un abonnement Red Hat® Cloud Access pour créer un serveur virtuel ?

Oui. Lorsque vous importez une image, vous pouvez préciser que vous fournirez la licence du système d'exploitation.Pour plus d'informations, consultez la section sur l'utilisation de Red Hat Cloud Access. Vous pouvez ensuite commander un serveur virtuel à partir de ce modèle d'image et utiliser votre abonnement Red Hat Cloud Access (lien externe à ibm.com) existant.

Quelle est la différence entre un serveur virtuel et un serveur privé virtuel (VPS) ?

Un serveur virtuel est similaire aux plateformes de serveur privé virtuel (VPS) ou de serveur dédié virtuel (VDS) que vous connaissez peut-être déjà. Ces environnements de "serveur virtuel" permettent de mettre à disposition des environnements distincts en privé et en toute sécurité sur un noeud matériel, mais les fonctions des serveurs dédiés virtuels (VDS) et des serveurs privés virtuels (VPS) sont plus limitées.Les options VPS et VDS sont généralement limitées à une architecture à serveur unique. Les seules ressources pouvant être ajoutées ou réparties entre chaque serveur virtuel sur un serveur VDS ou un VPS sont les ressources installées physiquement sur ce serveur unique.

Les serveurs virtuels sont mis à disposition sur une architecture cloud à plusieurs serveurs qui regroupe toutes les ressources matérielles disponibles pour les instances individuelles à utiliser.Les serveurs virtuels peuvent utiliser une plateforme de stockage principal de type SAN à haute capacité partagée ou un stockage de disque local à haute performance.Chaque instance faisant partie d'un environnement cloud plus étendu, la communication entre tous les serveurs virtuels est instantanée.

Pour quelle raison une erreur de capacité s'affiche-t-elle lors de la mise à disposition d'un serveur virtuel ?

Lorsque vous mettez à disposition un serveur virtuel, un message d'erreur peut s'afficher, indiquant que la demande ne peut aboutir en raison d'une capacité insuffisante.Lorsque la mise à disposition échoue, toutes les instances de serveur virtuel faisant partie de cette demande spécifique échouent.Une erreur de capacité se produit lorsque le nombre de ressources disponibles est insuffisant dans le routeur ou dans le data center pour répondre à la demande de service.Il existe une série de raisons pour lesquelles cette erreur peut se produire.La disponibilité des ressources change fréquemment, il est donc conseillé d'attendre et de réessayer plus tard.Pour plus d'informations sur les stratégies permettant d'éviter cette erreur, consultez les considérations relatives aux ressources pour les instances de serveur virtuel.

Comment puis-je me connecter à mon serveur ?

Connectez-vous à votre console et accédez au menu Devices. Pour plus d'informations, consultez la section sur l'accès aux unités. Dans la liste des unités, sélectionnez votre instance. Vous pouvez afficher et gérer les noms d'utilisateur et les mots de passe d'unité à utiliser pour la connexion.Pour plus d'informations, consultez la section sur l'affichage et la gestion des noms d'utilisateur et des mots de passe des unités.

Comment puis-je utiliser un réseau privé virtuel (VPN) pour accéder au réseau privé IBM Cloud ?

Vous pouvez vous connecter au réseau privé virtuel via l'interface Web ou utiliser un client VPN autonome pour Linux, macOS ou Windows. Pour plus d'informations sur les actions à mettre en oeuvre une fois que vous êtes connecté au VPN, consultez la section sur l'utilisation d'un réseau privé virtuel SSL.

Comment puis-je redémarrer mon serveur virtuel ?

Les réamorçages d'unités peuvent s'effectuer à partir de la liste des unités ou de la vue instantanée d'une instance donnée. Accédez à votre instance de serveur virtuel dans la liste des unités de votre console. Pour plus d'informations, consultez la section sur l'accès aux unités. Sélectionnez Actions pour l'unité à gérer, puis Reboot.

Comment utiliser le mode récupération ?

Effectuer l'amorçage en mode récupération est utile si vous rencontrez un problème lié au serveur.Pour lancer le mode récupération, sélectionnez le nom de l’unité dans la liste des unités dans votre console. Dans le menu Actions, sélectionnez Rescue mode ou Boot from image pour une instance Windows. Pour plus d'informations, consultez la section sur le lancement du mode de récupération.

Où puis-je trouver le statut réseau ?

Vous pouvez accéder directement à la page Status sur https://cloud.ibm.com/status pour afficher le statut actuel des ressources dans tous les emplacements IBM Cloud. Vous pouvez filtrer la liste en sélectionnant des composants et des emplacements spécifiques (par exemple, vous pouvez sélectionner Virtual Servers et afficher la connectivité réseau.

Comment puis-je demander un rapport de conformité ?

Pour plus d'informations sur l'affichage ou la demande d'informations de conformité, y compris les rapports SOC, voir la section Comment puis-je savoir si mes données sont protégées ?

Initiation aux IBM Cloud Virtual Servers sur une infrastructure classique

Les serveurs virtuels peuvent-ils s'adapter à vos charges de travail ? Mettez à disposition un serveur virtuel IBM Cloud public, dédié, transitoire ou réservé et explorez les options.