Inclusion

Neurodiversity at IBM: When Doing the Right Thing Brings Success for Us All (EN, FR)

Share this post:

(4 min read)

IBM thinks about diversity the way we think about innovation—both are essential to the success of our business. When we innovate, technology becomes smarter for clients and creates new opportunities for growth. When we incorporate diversity into our business, we create better innovations and outcomes.

In 2017, IBM partnered with Specialisterne to deploy IGNITE Autism Spectrum Disorder (ASD), a program that helps transform spectrum talent by employing them locally to bring differentiated value to our clients.

To give our readers a glimpse of the work environment and experience, we interviewed IBMers who have self-identified as being on the Autistic spectrum and are part of the IGNITE ASD program.

Hi Dyllan! Can you please give us a bit of background about yourself?

“My name is Dyllan Rafail, 22 years old, and a proud IBMer. I was diagnosed with Asperger’s Syndrome in the first grade. At the age of 10, I wrote a book on a child’s perspective growing up with Aspergers, became a published author, and later worked with Columbia University to help educate teachers about what it is like to live with high functioning autism.

Since I was very young, my drive in life was to create and design, particularly in the field of technology. Finding success in this has always been a great source of relief for me and has served as a distraction from my anxieties. Especially as I grew older and became isolated socially from my peers by my own inability to navigate interpersonal interactions. This isolation provided ample opportunity to explore my love of technology and creation, eventually leading me to pursue a career in computer sciences.”

How did you come across the job at IBM? How would you describe the application process?

I’ve always been a hard worker, willing to go above and beyond for my employer. But my difficulties make it very hard to present myself effectively in the setting of a standard job interview. The fault of this standard is that it’s more effective in gauging an applicant’s ability to polish a resume and speak smoothly rather than their eligibility/skills for a position of employment. While good for some, this system filters out people like me.

That being said, back in December of 2017, I became one of the six people hired by IBM in Lansing, Michigan as a result of the IGNITE ASD pilot program with Specialisterne. The beauty of this program is with the way applicants were assessed for the job. We were given tasks that allowed us to actually demonstrate our ingenuity and resourcefulness in real-time. Over the course of a month, we were placed on both individual and group projects that included a problem to solve, and the resources to get started. We had help when we needed it, but we are also given the freedom and the space to solve these problems using our strengths and our creativity.”

What is your experience so far working at IBM? Please share with us the environment, the kind of impact you make through your daily work and, looking to the future, how do you see your career evolving? 

“As I mentioned, I am a proud IBMer. As a lover of technology, ingenuity and creation, IBM represented a powerful figure for me in the tech industry. I collected old IBM memorabilia long before being given the chance to prove my worth as a potential candidate for their employment by Specialisterne and the IGNITE ASD program.

Shortly after my hire date, I was assigned a project and sent to work with a client in Boston. Instead of hiding me behind a desk somewhere, I was given an experience that allowed me to practice and refine many social skills that have eluded me my entire life. At the same time, I get to solve automation puzzles and design unique solutions for my client, allowing me to fulfill my love of creation in my work.

It’s now been almost two years, and I have flown out of state hundreds of times in order to work with the client. I continue to pride myself on creating innovative solutions that make my job easier and provide value to my team and the client.”

 

 

La neurodiversité chez IBM : faire le bien profite à tous

Chez IBM, diversité et innovation vont de pair : les deux sont essentielles au succès de nos activités. Nos innovations donnent lieu à une technologie plus intelligente pour les clients et génératrice de nouvelles occasions de croissance. La diversité mène, pour sa part, à de meilleures innovations et de meilleurs résultats.

En 2017, IBM s’est associée à Specialisterne pour déployer le programme IGNITE Autism Spectrum Disorder (ASD) afin d’aider à transformer le talent de personnes vivant avec une condition du spectre de l’autisme en les embauchant localement pour apporter une valeur différenciée à ses clients.

Pour donner à nos lecteurs un aperçu de l’environnement de travail et de l’expérience, nous avons interrogé d’IBMistes qui se sont identifiés comme appartenant au spectre autistique et font partie du programme IGNITE ASD.

Salut Dyllan, pouvez-vous nous parler un peu de vous?

“Je m’appelle Dyllan Rafael, 22 ans et fier IBMiste. On m’a diagnostiqué un syndrome d’Asperger en première année. À 10 ans, j’ai écrit un livre portant sur la perspective d’un enfant grandissant avec le syndrome d’Asperger, qui a par la suite été publié. J’ai ensuite travaillé en collaboration avec l’Université Colombia afin d’aider les enseignants à comprendre les particularités de l’autisme de haut niveau. Depuis mon très jeune âge, ma motivation dans la vie consiste à créer et à concevoir, particulièrement en ce qui a trait à la technologie.

Ces réussites ont toujours été une grande source de réconfort pour moi et elles me permettent d’oublier momentanément mon anxiété. Surtout en grandissant, alors que mon incapacité à entretenir des relations interpersonnelles m’isolait socialement de mes pairs. Cette isolation m’a permis d’explorer ma passion pour la technologie et la création, ce qui m’a amené à poursuivre une carrière en informatique.”

Comment avez-vous trouvé votre emploi chez IBM? Comment décririez-vous le processus de demande d’emploi?  Comment décririez-vous le processus de candidature?

J’ai toujours été un travailleur acharné, prêt à aller plus loin pour mon employeur. Mais mes difficultés font en sorte qu’il n’est pas évident pour moi de me présenter de manière efficace lors d’un entretien d’embauche. Le problème de ce processus est qu’il est plus efficace pour juger de la capacité d’un candidat à peaufiner son curriculum vitae et à s’exprimer avec aisance plutôt que d’évaluer son admissibilité et ses compétences liées à un poste. Bien qu’il fonctionne pour certains, ce système filtre les gens comme moi.

Ceci étant dit, en décembre 2017, j’ai été l’une des six personnes embauchées par IBM à Lansing au Michigan grâce au programme pilote IGNITE ASD en collaboration avec Specialisterne. La beauté de ce programme vient de la façon dont les candidats sont évalués pour le poste. On nous a donné des tâches qui nous ont permis de démontrer notre ingéniosité et notre débrouillardise en temps réel. Pendant un mois, on nous a assigné des projets individuels et des projets d’équipe qui incluaient des problèmes à résoudre et les ressources nécessaires afin de commencer. Nous avions accès à de l’aide lorsque c’était nécessaire, mais nous avions également la liberté et l’espace requis pour résoudre des problèmes à l’aide de nos propres forces et de notre créativité.”

Comment se déroule votre expérience chez IBM jusqu’à présent? Grâce à votre travail quotidien, quel genre d’incidence avez-vous sur le monde extérieur? Comment envisagez-vous votre cheminement de carrière?

“Comme je l’ai mentionné plus tôt, je suis un fier IBMiste. En tant qu’adepte de la technologie, de l’ingéniosité et de la création, IBM représente pour moi une entreprise imposante du secteur des technologies. Je ramassais de vieilles babioles provenant d’IBM bien avant d’avoir la chance de prouver ma valeur en tant que candidat potentiel à l’embauche grâce au programme IGNITE ASD en collaboration avec Specialisterne.

Peu après mon embauche, on m’a assigné un projet qui m’a amené à travailler avec un client à Boston. Plutôt que de me cacher derrière un bureau, on m’a proposé une expérience qui m’a permis de mettre en pratique et de perfectionner de nombreuses aptitudes sociales qui m’ont échappé toute ma vie. Pendant ce temps, j’ai eu la chance de régler des problèmes d’automatisation et de concevoir des solutions uniques pour mes clients, ce qui m’a permis de combler ma passion pour la création dans le cadre de mon travail.

Cette situation persiste depuis maintenant près de deux ans et j’ai voyagé par avion hors de l’État des centaines de fois afin de travailler avec le client. Je continue d’être fier de créer des solutions novatrices qui rendent mon travail plus facile et qui apportent une valeur à mon équipe et à notre client.”

 

Click here to rate this article

Rate this article :

More Inclusion stories

Meet Ingrid: a Neurodivergent QA Specialist and Proud IBMer (EN, FR)

English Francais (4 min read) IBM thinks about diversity the way we think about innovation—both are essential to the success of our business. When we innovate, technology becomes smarter for clients and creates new opportunities for growth. When we incorporate diversity into our business, we create better innovations and outcomes. In 2017, IBM partnered with […]

Continue reading

From Serving Coffee to Writing Code – How One IBMer Changed the Future of this Apprentice

(5 min read) By Tony Byrd   “Are you serious?” This was my first thought when someone suggested that I make the change from serving coffee to developing code. After all, I don’t have any experience in that field. I have been serving coffee for the last seven years. Speaking of coffee. Have you ever […]

Continue reading

Meet Cecilia, Army Veteran and Apprentice at IBM

(2 min read) By Cecilia Duffus Looking back at what led me to IBM, it truly is an engrossing tale of how I got here. While considering different options on my transition out of the military, my mentors said I have a great story to tell for interviews. Active Duty  I started off in the […]

Continue reading