CIO

La modernisation d’application : comment choisir la bonne stratégie ?

Share this post:

Big bang avec réécriture totale ou progressive, solutions accélératrices du marché, cloud versus solution on-premices ou hybride ? Je suis convaincu que tout dirigeant informatique s’est posé toutes ces questions quant à une modernisation d’applications de son système d’information. Le dilemme effectivement existe, car les enjeux sont considérables. Il n’existe pas de réponse unique, même à l’heure des promesses clamées haut et fort de transformation par le cloud. Voici quelques pistes qui pourront vous intéresser. Il ne s’agit pas de surfer sur une vague ni d’être à la mode en « cochant » la case cloud, mais de transformer une promesse d’amélioration que le cloud peut réellement apporter en réalité tangible.

Le terme « patrimoine » pour caractériser un système d’informations n’est pas un hasard. L’analogie avec l’immobilier et l’investissement n’est pas galvaudée car elle reflète le temps long et, avec un peu de recul, le temps est une dimension qu’il faut garder en tête. Le SI d’une entreprise résulte de choix réalisés pendant des années et d’investissements qu’il convient de gérer au même titre que l’on gère ses actifs. Conservateur, prudent, innovateur, voire téméraire ou audacieux, risqué, voilà différents profils possibles décrits dans l’environnement financier. Il en va de même pour un patrimoine informatique dont les DSI doivent gérer l’obsolescence au regard de la valeur amenée par ces nouvelles technologies. C’est un arbitrage à effectuer entre la valeur amenée par ces modernisations et l’estimation de la pérennité de la technologie, notoirement plus éphémère dans les environnements de cloud modernes.

Loin de moi la volonté de brider l’innovation ou de ne rien faire -bien au contraire- mais je ne peux conseiller à mes clients de jeter à la poubelle des années d’investissements ou de développement sans, au minimum, leur recommander de faire une analyse de retour sur investissement au regard des risques associés à tout changement. Le choix de la modernisation d’une application ou d’un ensemble applicatif réside dans le meilleur équilibre à trouver entre les axes d’amélioration business, fonctionnels, technologiques et humains.

Rien de nouveau sous le soleil, me direz-vous – mais il existe de nouvelles méthodes et de nouveaux outils qui vous aideront à prendre en compte ces dimensions et à créer un plan réaliste et optimisé d’évolution.

Quels sont ces nouveaux éléments et les phases qui me paraissent donc pertinents face à cette situation ?

  • Les outils

A pied, en vélo ou en voiture, on ne saurait s’aventurer aujourd’hui sans une bonne carte détaillée (pour les plus anciens) ou un bon GPS. Avant de faire quoi ce soit, dans un contexte où les connaissances peuvent se perdre très vite sur des technologies un peu anciennes ou des applications historiques, il est fondamental de comprendre les dépendances entre tous les composants. Cet établissement du maillage sera fait en analysant le code source, aussi ancien soit-il. Cette analyse permettra de comprendre le couplage entre programmes, ainsi que les liens depuis la transaction jusqu’aux tables et donc à la donnée et inversement. IBM propose dans son offre logicielle et son offre de services, des produits et assets qui vous aideront à dresser cette cartographie.

  • L’enrichissement technique et fonctionnel

Maintenant que vous avez en main la cartographie détaillée, il vous faut prendre un peu de recul avant de plonger pour essayer de résoudre un couplage fort ou une difficulté opérationnelle. Il est important de resituer le contexte dans lequel cet ensemble évolue et d’inclure à ce stade les demandes d’évolutions techniques ou fonctionnelles pour lesquelles les métiers ou certains spécialistes tambourinent à votre porte depuis longtemps. Ces évolutions techniques peuvent être de différentes natures (problème de surconsommation, de performances, de sécurité) voire de nouvelles interfaces à créer ou plus simplement de problèmes de surcouts.

  • Elaboration de scenario : what if ….?

Vous avez maintenant toutes les cartes en main, comment les jouer ? Quelle importance donner à une exigence plutôt qu’une autre ?  C’est la phase de création des différents scenarios qui tiendront compte du poids que vous décidez de donner à tel ou tel critère. La modernisation ne doit pas uniquement se prendre sous l’angle technique, elle doit répondre aux questions « Pourquoi souhaite-t-on moderniser ? » d’une part ; et « que vient-on résoudre en priorité ?», d’autre part. Il s’agit de prendre en compte un ensemble de facteurs, dont l’organisation ou les compétences – plus ou moins en raréfaction sur certaines technologies. IBM Consulting a développé un savoir-faire pour faciliter la création de ces scénarios et la pondération de ces critères.

  • Choix des contextes à moderniser et trajectoire

C’est en raisonnant « valeur versus risque » qu’il faut ensuite hiérarchiser les exigences à inclure dans le plan de modernisation. Comme Martin Fowler l’a dévéloppé et expliqué dans ses ouvrages, la modernisation progressive repose sur le concept de « strangling pattern » pour isoler un sous-ensemble, casser un monolithe fonctionnel et le remplacer dans sa nouvelle forme. L’enjeu est donc de déterminer judicieusement cette sélection de programmes, que j’intitulerai « contexte borné » afin qu’une équipe dédiée puisse en gérer l’évolution de façon entièrement autonome.

Il s’agit de trouver un schéma de modernisation tel qu’on peut le retrouver au sens des « 6Rs » d’Amazon Web Services ou des « 7R » de Gartner pour ce sous-ensemble.

Replatform, refactor ou rewrite (certains l’appellent réarchitecture) : le degré de transformation dépendra du caractère stratégique de la fonction délivrée, du contexte et du coût relatif versus le risque à le moderniser et à le porter -ou non- sur le cloud. Pour chacun de ces contextes, et en fonction des industries, un choix supplémentaire peut influer sur le bilan économique : des solutions pré-packagées peuvent aujourd’hui accélérer (un mode « buy » ou « built with buy ») le remplacement de certains composants ou contextes.

Cette séquence de choix établira une trajectoire basée sur une équation économique au regard de la valeur amenée par cette transformation.

Au-delà des objectifs initiaux (modularité, vitesse ou souplesse de mise à jour, amélioration de la qualité), la modernisation apporte une valeur supplémentaire grâce aux techniques dites « cloud natives » : les chaines automatiques de test et de déploiement. Les applications monolithiques se transforment, et viennent continuer à enrichir le SI. Ainsi, les risques sont gérés, et les meilleures pratiques du cloud bénéficient à l’intégralité du patrimoine.

Pour vous aider sur toute cette phase (depuis l’analyse jusqu’à la réalisation), IBM Consulting a développé des outils, des méthodes et des compétences pour définir la stratégie adaptée au contexte de transformation de chaque système d’information et l’exécuter ensuite dans les meilleures conditions.

Executive IT Architect, IBM Consulting

More CIO stories
2 mai 2024

IBM et AWS offrent aux clients français de nombreuses technologies IBM sur la marketplace d’AWS pour répondre aux enjeux d’hybride Cloud et d’IA

Dans un monde de plus en plus complexe, qui ne souhaite pas un peu de simplicité ? IBM et AWS permettent aux clients français d’acheter, de déployer et d’utiliser plus facilement les logiciels IBM achetés sur la marketplace d’AWS. Avec un portefeuille de 44 solutions IBM (dont 29 en mode SaaS) désormais disponibles et en […]

Continue reading

28 février 2024

L’intelligence artificielle et l’analytique avancée dans le système de santé français (Partie 2)

Face aux défis auxquels sont confrontés les systèmes de soins de santé, l’analytique avancée (AA) et l’intelligence artificielle (IA) sont des technologies à haut potentiel d’impact. Ces technologies peuvent équiper les systèmes de santé d’outils avancés pour renforcer les soins des patients et améliorer l’efficacité opérationnelle. La deuxième partie de cet article reprend le fil […]

Continue reading

15 février 2024

L’Intelligence Artificielle et l’Analytique avancée dans les systèmes de santé français (Partie 1)

Dans le paysage complexe de la Santé, les systèmes médicaux du monde entier sont confrontés à une multitude de défis. Ceux-ci vont de la gestion délicate des maladies chroniques jusqu’à la quête d’accès égaux aux services de santé. Dans ce contexte spécifique, l’émergence de l’Analytique avancée et de l’Intelligence Artificielle (IA) joue un rôle de […]

Continue reading