Enseignement et Recherche

Enseigner l’éthique à l’aune du numérique et de l’IA

Share this post:

Pourquoi enseigner l’éthique ? Plusieurs scandales environnementaux ou affaires de corruption sont venus, ces dernières années, perturber la confiance des citoyens envers leurs administrations, leurs employeurs, ou les marques qu’ils consomment. Plus encore, le développement des algorithmes issus de l’intelligence artificielle alimente la confusion et le doute envers le numérique. Dans ces conditions, maintenir la confiance dans nos organisations et nos institutions est un défi. L’éthique est pourtant une nécessité et c’est avant tout une affaire d’éducation ; elle doit être enseignée tant aux collaborateurs dans l’entreprise qu’aux étudiants, futurs décideurs.
Je propose aux dirigeants et aux enseignants quelques outils pour les aider dans cette importante mission.

 

Enseigner l’éthique des affaires

De façon générale, l’éthique des affaires s’impose comme une notion essentielle pour maintenir cette confiance indispensable à la bonne marche d’une société. C’est une nécessité d’autant plus difficile à garantir que les réglementations évoluent vite, et que la frontière entre éthique, déontologie et droit est poreuse.

Le portail Skills Build propose un MOOC sur l’éthique dans l’entreprise : Le MOOC Exercez votre activité professionnelle avec éthique. Il est conçu en 2 parties de 4 étapes chacune et se présente sous forme d’une mise en situation. Il couvre 5 grands enjeux qui vont du développement durable, de la lutte anti-corruption ainsi que celle contre les discriminations, du bien-être et de la bientraitance jusqu’à la protection des systèmes d’information et des données personnelles.

Mais alors que le Digital se diffuse dans toutes les strates de nos organisations, et que l’intelligence artificielle s’invite dans les processus et les fonctions les plus variés, le doute s’installe dans certains esprits : comment les décisions sont-elles prises ? Ai-je toujours mon libre arbitre ?  Et qu’en sera-t-il lorsque le calcul quantique aura décuplé les capacités de calculs ?

 

Enseigner éthique et Innovation

Par sa position unique de « fournisseur d’innovation » des entreprises les plus exigeantes, IBM est au confluent de la technologie, des métiers et de l’innovation. Nos experts déploient des milliers de projets qui ont un impact direct sur notre façon de consommer, de travailler ou de nous soigner.

Ainsi, bien plus qu’un simple spectateur des enjeux sociétaux du numérique, IBM est un acteur qui s’engage en faveur d’un usage responsable des technologies, convaincue que seule l’intégration de principes éthiquesaux applications et processus d’intelligence artificielle permettra de créer des systèmes basés sur la confiance. A titre d’exemple, IBM s’oppose à toute utilisation de technologies de reconnaissance faciale dans le cadre de la surveillance de masse ou du profilage racial.

Plusieurs de mes collègues ont été amenés à réfléchir à ces sujets. Forts de leur expérience concrète dans le déploiement de technologies hautement innovantes dans la finance, la distribution, les télécoms, la production ou la logistique, ils nous proposent le fruit de leurs réflexions.

 

Comprendre l’éthique et l’IA

Vincent Perrin (linkedin.com/in/vincentperrin), directeur technique IA chez IBM France, développe deux concepts fondamentaux pour maintenir la confiance. Il s’agit, d’une part, de l’interprétation des biais et discriminations et d‘autre part de « l’explicabilité ». Des concepts qu’il explique dans Ethique et IA. Il va plus loin dans AI Explainability 360, un article plus technique sur « l’explicabilité » et les possibilités de détecter, voire d’atténuer les biais.

Enfin, la plate-forme P-Tech.org, bien connue des enseignants du secondaire, reprend le Webinaire Ethique et IA que notre expert a animé dans le cadre des Vendredis du Numérique avec l’Académie de Versailles.Georges-Henri Moll, Data Scientist chez IBM France (linkedin.com/in/georgeshenrimoll), a animé le Webinaire BeMyApp : Ethique et Intelligence artificielle. Il couvre en 30 min les 5 facteurs fondamentaux de la confiance : explicabilité, équité, robustesse, transparence et confidentialité. Georges-Henri creuse plus particulièrement le point AI Fairness 360.

Cet ensemble d’outils open source sont conçus pour identifier et se prémunir des biais et discriminations induits par les modèles de machine learning.

 

Ethique et Intégrité scientifique

Enfin, sachez que l’enseignement de l’intégrité scientifique et l’éthique de la recherche est maintenant obligatoire pour les doctorants. C’est pourquoi l’école doctorale STIC de l’université Paris-Saclay propose, gratuitement, Le MOOC Ethique et Intégrité Scientifique de l’Université Paris Saclay. Ce cours est dédié à l’éthique du numérique et a bénéficié de l’expérience terrain de Thomas Baudel, Directeur de Recherche chez IBM France Lab (linkedin.com/in/thomas-baudel-aa8679) ainsi qu’Arnaud Billon, en charge de l’éthique pour IBM France Lab (linkedin.com/in/arnaud-billon-41bb842).

 

Pour aller plus loin

Dans les pages Ethique de l’AI , IBM explique son approche de l’IA responsable pour créer la confiance, et comment intégrer ces principes éthiques aux applications et processus d’IA pour développer des systèmes basés sur la confiance.

D’ailleurs, IBM a fait don de trois projets open source à la Linux Foundation dans le but de co-créer des technologies IA responsables avec la communauté étendue. AI Frairness 360, AI Explainability 360 et AI Adversarial Robustness sont disponibles gratuitement.

Enfin, les étudiants et enseignants découvrent dans IBM Academic Initiative concrètement l’IA et peuvent monter en compétence jusqu’aux niveau expert grâce à des cours et tutoriels. Nous leur donnons accès gratuitement aux APIs d’intelligence artificielle comme par exemple créer un assistant virtuel (chabot).

Responsabilité Sociétale des Entreprises : sur le site ibm.org d’IBM dédié à la responsabilité sociétale, vous pouvez télécharger le rapport 2020 et vous tenir informé des nombreuses actions autour de l’enseignement, de la diversité et de la « tech for good. »>> Télécharger le rapport 2020

 

 

Academic Initiative program leader - IBM France

More Enseignement et Recherche stories
22 septembre 2021

La « data fabric » : La fin du « data hub » centralisé ?

Les données distribuées, en silos, continuent d’être le point de compression de l’exploitation et la gouvernance des données. L’intégration, la préparation de ces données, leur nettoyage, leur mise en qualité, leur exposition continuent d’être le défi de la création de valeur. Les « data hub » existants sont fortement sollicités pour accélérer, voire automatiser cette phase d’intégration […]

Continue reading

2 septembre 2021

Intelligence artificielle : les quatre piliers stratégiques et l’approche industrielle d’IBM

Plusieurs sujets sont essentiels pour garantir le succès d’une solution d’intelligence artificielle : le langage, l’automatisation, la confiance et un déploiement facilité, sur site comme dans le cloud. L’article qui suit présente le point de vue d’IBM complété par son approche pratique de type « garage », permettant de se plonger directement dans le projet pour faciliter […]

Continue reading

25 août 2021

Supply Chain : Intelligence Artificielle et signaux faibles

Dans un monde de plus en plus complexe et imprévisible, l’intelligence artificielle permet, à toutes les étapes de la supply chain, d’aider et d’accompagner les équipes opérationnelles dans leurs prises de décision. Pendant la crise sanitaire, la supply chain a été présente sur toutes les lèvres. Les directions générales ont fini par prendre conscience du […]

Continue reading