Ecosystèmes

L’écosystème, clé du cloud hybride

Share this post:

Depuis 10 ans, le marché du cloud a connu une croissance continue avec l’adoption du Cloud Public. Aujourd’hui, nos clients ont acquis de l’expérience, ils comprennent que le Cloud public n’est pas la seule option et considèrent la possibilité d’inclure du cloud privé on-premise, du privé hébergé ou toute autre déclinaison de cloud dans leur infrastructure. Les jours du Cloud « facile » sont terminés.

Le vrai travail de Cloudification du Core business des entreprises commence.

80% des applications (legacy) n’ont toujours pas été migrées dans un cloud. Les décisions relatives au cloud seront prises dans le contexte de projets de modernisation d’applications.

Les nouvelles applications seront « cloud native », basées sur une architecture hyper agile, avec utilisation de micro-services, de containers et d’orchestration dynamique. Mais que faire des applications legacy ? Si la décision est prise de les migrer dans le cloud, elles nécessiteront de multiples environnements cloud et une multitude d’options de service pour les déployer et les opérer.

Ensemble, IBM et ses partenaires doivent comprendre le paysage applicatif et la stratégie qui prévalent chez leurs clients. Ce sont les écosystèmes composés d’influenceurs, d’intégrateurs, d’éditeurs de logiciels, de Tiers Service Managers et de revendeurs qui vont paver le chemin du cloud hybride.

Une approche « one cloud fits all » ne fonctionne plus

Une entreprise sur deux (*) fait du cloud hybride une priorité à court terme pour accélérer le déploiement d’applications.

Les clients se tournent vers des prestataires extérieurs pour les accompagner. Les raisons sont multiples : manque de ressources, coût du management interne des nouvelles architectures, outsourcing du développement d’application, accompagnement du management des plateformes applicatives.

Mais qui peut prétendre être capable de tout faire seul ? Personne. La réponse est dans les partenariats pour développer de nouveaux modèles de business récurrents en nous appuyant sur des technologies telles que l’IA, la blockchain ou l’internet des objets. La généralisation du muti-cloud offre des perspectives de croissance pour l’écosystème.

En tant qu’acteurs de l’écosystème IT, nous devons nous adapter pour répondre aux besoins et exigences accrues de nos clients parce que le cloud impacte déjà nos modes de ventes, l’organisation de distribution, les technologies, les modèles économiques mais aussi les cultures d’entreprises. IBM est la réponse au cloud hybride, son écosystème s’appuie sur la technologie IBM pour répondre à ces enjeux et sur son nouveau programme de partenariat. Ce programme vous accompagne pour développer vos compétences, accélérer votre développement et accroître votre business.

Marie Guillot Castro, Director Partner Ecosystem IBM France

Source : (*) Source : IDC, etude sur des entreprises > 500 employés

Directrice IBM Ecosystèmes France

More Ecosystèmes stories
22 septembre 2021

La « data fabric » : La fin du « data hub » centralisé ?

Les données distribuées, en silos, continuent d’être le point de compression de l’exploitation et la gouvernance des données. L’intégration, la préparation de ces données, leur nettoyage, leur mise en qualité, leur exposition continuent d’être le défi de la création de valeur. Les « data hub » existants sont fortement sollicités pour accélérer, voire automatiser cette phase d’intégration […]

Continue reading

2 septembre 2021

Intelligence artificielle : les quatre piliers stratégiques et l’approche industrielle d’IBM

Plusieurs sujets sont essentiels pour garantir le succès d’une solution d’intelligence artificielle : le langage, l’automatisation, la confiance et un déploiement facilité, sur site comme dans le cloud. L’article qui suit présente le point de vue d’IBM complété par son approche pratique de type « garage », permettant de se plonger directement dans le projet pour faciliter […]

Continue reading

25 août 2021

Supply Chain : Intelligence Artificielle et signaux faibles

Dans un monde de plus en plus complexe et imprévisible, l’intelligence artificielle permet, à toutes les étapes de la supply chain, d’aider et d’accompagner les équipes opérationnelles dans leurs prises de décision. Pendant la crise sanitaire, la supply chain a été présente sur toutes les lèvres. Les directions générales ont fini par prendre conscience du […]

Continue reading