Internet of Things (IoT)

Le technicien du futur au service de la maintenance et de la continuité opérationnelle

Share this post:

La combinaison des objets connectés, de l’Intelligence Artificielle et de la GMAO permet la résilience des opérations en temps de crise.

La crise sanitaire actuelle nous montre qu’il y a des bouleversements que même les plus préparés d’entre nous n’avaient pas envisagées. Pour les responsables de maintenance, cette interruption sans précédent des opérations a imposé un besoin accru de résilience opérationnelle. En conséquence, ils mesurent la valeur des programmes automatisés de surveillance et de maintenance des actifs qui permettent aux techniciens de faire plus avec moins.

Les entreprises qui ont investi dans des solutions innovantes basées sur l’IoT sont capables de maintenir une disponibilité constante même lorsque les employés sont obligés de rester chez eux. Cette nouvelle approche a permis à des entreprises essentielles de continuer à fonctionner. Leur préparation à la crise économique actuelle est le fruit d’une excellente planification opérationnelle. C’est un exemple à suivre pour d’autres entreprises confrontées à des défis similaires.

 

Qu’est-ce que le technicien du futur ?

Au XXe siècle, les techniciens étaient dotés d’un assortiment de gros et lourds outils et d’un bon vieux savoir-faire. Ils pouvaient réparer à peu près tout. Mais « tout » n’est plus ce qu’il était. Les téléviseurs sont aujourd’hui des écrans plats informatisés à haute définition. Les automobiles sont des moyens de transport autonomes. Les chaînes de montage des usines sont devenues robotisées et entièrement automatisées.

L’avènement de l’IoT et de l’IA a permis le technicien du futur. Augmentés par les informations détaillées provenant des systèmes d’information, ces nouveaux professionnels peuvent résoudre rapidement et avec précision des problèmes complexes. De plus, l’application de la surveillance à distance et de l’analyse en temps réel leur permet d’intervenir avant que les petits problèmes ne provoquent des arrêts imprévus et improductifs.

 

Pourquoi certaines organisations sont-elles mieux préparées que d’autres ?

Un grand changement est en cours : le départ continu en retraite des baby-boomers. Stimulées par la perspective que 25 % de leurs techniciens expérimentés partiraient chaque année, de nombreuses entreprises ont mis en place de nouvelles solutions de gestion des actifs et de la maintenance. Ces solutions sont destinées à soutenir la continuité des opérations menacées par ces changements démographiques.

Mais l’avènement d’une pandémie mondiale a démontré que des programmes de gestion des actifs innovants peuvent contribuer à faire tourner l’industrie, même lorsque le monde entier ralentit.

IBM Maximo® – le leader mondial de la gestion des actifs d’entreprise et de GMAO – aide de nombreuses entreprises à relever les énormes défis créés par la maladie et les quarantaines. L’intelligence artificielle (IA) et l’analyse prédictive permettent de prévoir et de prévenir les pannes. Cela réduit la nécessité d’une maintenance sur site. Ainsi, les techniciens n’effectuent les interventions que quand et où elles sont nécessaires. De plus, la réalité augmentée peut fournir des diagnostics à distance avant même que l’intervention ne soit programmée. Ainsi, lorsque le technicien arrive sur site, il dispose des outils et des pièces dont il a besoin.

Grâce à l’avantage des unités mobiles qui se connectent à des bases de connaissances et de l’IA, le technicien peut se connecter pour obtenir des instructions afin d’effectuer les réparations nécessaires. Ensuite, s’ils rencontrent une procédure particulièrement compliquée, leurs pairs ou des travailleurs retraités expérimentés peuvent les guider à distance, étape par étape. Cela permet aux techniciens de mettre en œuvre la bonne solution dès leur première visite sur un site.

Pour protéger les travailleurs sur le terrain, des capteurs placés sur les vêtements, dans les unités mécaniques et dans l’ensemble des installations transmettent des données pour aider à assurer la sûreté, la sécurité et la conformité. Cela est particulièrement réconfortant lorsque la santé et la sécurité sont une préoccupation majeure.

 

Nous sommes là pour aider

Alors que chacun d’entre nous fait la transition entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle pour faire face à une nouvelle normalité, IBM s’engagera sans relâche à soutenir le fonctionnement continu de l’entreprise. Nous continuerons à aider les organisations du monde entier à adopter des techniques innovantes. Nous les aiderons à donner aux techniciens du futur les moyens d’agir.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter nos webinaires à la demande :

 

Article original écrit par Bruce D Baron et traduit par :

Watson IoT Marketing Manager

More Internet of Things (IoT) stories
24 novembre 2020

Succès des projets d’IA : quand le Cloud et le Edge montrent leur complémentarité

Suite au webinar co-organisé par IBM et IDC sur le sujet du cloud et de l’edge computing au service de l’industrialisation des projets Data & IA dont vous pouvez trouver le replay ici : https://weevents.idc.com/d/27qc9p?RefID=IBM-track  IDC nous présente une synthèse de l’intérêt de l’usage de ces technologies combinées comme accélérateurs des projets d’Intelligence Artificielle. Le […]

Continue reading

12 novembre 2020

IBM Cloud Code Engine : vers le serverless 2.0 !

IBM Cloud Code Engine est une plate-forme entièrement gérée et sans serveur (serverless, FaaS [1]) qui exécute vos charges de travail conteneurisées, y compris les applications Web, les micro-services, les fonctions événementielles ou les travaux par lots (batch). Code Engine crée même des images de conteneurs à partir de votre code. Étant donné que ces […]

Continue reading

12 novembre 2020

Du développement monolithique aux micro-services : comment moderniser vos applications ?

L’utilisation d’une architecture modulaire par micro-services devient un standard dans le développement Cloud. L’idée est similaire à celle des ingrédients semi-finis dans le domaine culinaire. Selon un récent sondage mené par O’Reilly, plus de 75 % des organisations basent actuellement leurs architectures sur des micro-services. Quels en sont les avantages ? Tout comme dans le […]

Continue reading