Services

La transformation des opérations avec le cloud

Share this post:

Le multicloud est désormais devenu une norme dans les entreprises. Les outils de gestion multicloud prennent donc une plus grande importance dans les stratégies des DSI qui cherchent à gérer efficacement les ressources de cloud publiques et privées.

COMMENT LE MONDE DU MULTI-CLOUD TRANSFORME LES OPERATIONS

Après les premières phases d’expérimentation et d’appropriation du Cloud public, de nombreuses entreprises transforment leurs systèmes d’information pour tirer parti du multicloud. L’enjeu est maintenant de manager de manière consistante et sécurisée des environnements hybrides et multicloud (cloud public, cloud privé et informatique traditionnel).

Les Directions de la Production informatique, et en particulier les Opérations, doivent pour cela opérer des choix structurants en termes de technologies ou de modèles opérationnels tout en apportant rapidement les premiers bénéfices aux métiers en termes d’agilité, d’élasticité et d’innovation.

Les opérations doivent s’adapter pour prendre en compte la dimension services qu’apporte le cloud. Cette transformation est alors plus ou moins profonde selon que les opérations sont déjà ou non organisés en mode services.

UNE NOUVELLE ORGANISATION POUR MIEUX APPREHENDER LES OPERATIONS

Pour booster cette transformation et répondre aux métiers en termes d’agilité et de flexibilité, nous recommandons très souvent la création d’un centre de compétences Cloud. Ce centre est multifonctions et son périmètre varie selon les contextes. Les deux principaux objectifs de ce centre sont d’une part : de standardiser les processus et les outils utilisés sur les différentes plateformes pour un fonctionnement à coûts optimisés, et d’autre part, d’améliorer la qualité de services avec une vue de bout en bout.

Les Opérations doivent remettre en question leurs modes de fonctionnement et de facto leur organisation afin d’intégrer au mieux le centre de compétences Cloud.

Nous constatons également l’émergence de nouveaux rôles et de fonctions tels que le Site Reliability Engineer (SRE) dont la mission principale est de garantir le fonctionnement opérationnel des services en termes de performances, de disponibilité et de capacité par des actions de pilotage et d’automatisation. Ce rôle a progressivement pris son essor et IBM l’a introduit dans sa grille des professions. On voit aussi se développer les activités de FinOps dont le but est d’équilibrer, les coûts, la vitesse de transformation, et la qualité afin d’obtenir l’efficience du cloud et de réinvestir les gains dans l’innovation. Les nouveaux challenges sont aujourd’hui de comprendre les coûts du cloud, anticiper, prédire, acheter de la capacité Cloud et être en mesure de prendre les bonnes décisions en temps réel.

QUELS SONT LES PRINCIPAUX CHANGEMENTS APPORTES PAR LE PASSAGE VERS LE MULTICLOUD ?

Lorsqu’une entreprise entreprend d’adopter les services des cloud publics, elle adopte également les propres outils de son fournisseur de services, augmentant ainsi la complexité de sa gestion opérationnelle. Comprendre la gestion du multicloud, contrôler, optimiser les environnements et les coûts sont donc devenus une priorité.

L’approche classique de transformation des processus et des outils de gestion de services est généralement abordée par les DSI via le triptyque : Incident Management, Change Management, Problem Management. Cette approche est une tendance naturelle de par les activités traditionnelles intrinsèques aux productions Informatiques. Or nous constatons aujourd’hui que la transformation est beaucoup plus radicale.

Désormais, les applications sont construites pour être facilement gérables. Il s’agit de prendre en compte les problématiques d’opérabilité dans le Cloud en amont du cycle de développement. Les équipes de développement doivent intégrer dans leurs activités, les impératifs opérationnels et de sécurité qui garantissent une exploitabilité efficace en production.

La gestion des déploiements induit de repenser la problématique autour du DevSecOps, en tant que Processus, Outils et Compétences. L’utilisation de l’automatisation du déploiement est un élément clé de la transformation et de l’accélération du time to market.

L’intelligence artificielle pour manager les opérations est ainsi envisagée par les responsables informatiques. Les systèmes de monitoring, de logs, de discovery génèrent des volumes conséquents de données qu’il faut désormais analyser pour éviter les interruptions de services. Dans ce contexte, l’analytique et les systèmes prédictifs sont primordiaux pour mieux garantir aux métiers une qualité de service irréprochable.

Le passage en mode services, et en particulier le passage vers un Cloud hybride, révolutionne l’approche financière traditionnelle de la production. Disposer d’un outil pour la surveillance des coûts devient clé car non maitrisés, ils peuvent engendrer des dérives budgétaires importantes. Par ailleurs, la problématique de chargeback/showback devient un vrai sujet de négociation entre les métiers et la production informatique.

COMMENT REPONDRE EFFICACEMENT A CES PROBLEMATIQUES ?

Pour répondre à ce challenge, IBM propose une plateforme intégrée, avec un moteur d’analyse et d’automatisation ainsi que des services cognitifs. Au travers de 4 consoles spécialisées par type de besoin et d’utilisateur, cette « Multicloud Management Platform » (MCMP) permet à la fois :

  • De disposer d’un portail unique et d’un catalogue fédéré pour consommer des services sur différents clouds et en dans l’IT traditionnelle,
  • D’offrir une visibilité sur les plateformes actuelles dans les datacenters, les clouds et les conteneurs, tout en présentant l’état de santé et les performances de vos applications,
  • De proposer une gestion centralisée du pipeline et des performances DevOps (fédération des informations issues de chaînes d’outils de CI/CD existantes),
  • De maîtriser les coûts et les assets en offrant des capacités de refacturation et de recommandations liées à l’optimisation des coûts des infrastructures et des services sur le cloud.

L’utilisation de Multicloud Management Platform permet aux entreprises de manager des opérations digitales (ITOps, DevOps), d’accélérer la mise sur le marché des produits (Time to Market) et de contrôler et d’optimiser les couts liés aux clouds.

Au-delà d’être une plateforme intelligente permettant de contrôler les coûts, les infrastructures et les applications quel que soit l’endroit où ces dernières sont déployées, MCMP intègre des processus prédéfinis et des bonnes pratiques pour aider les entreprises à se préparer et ainsi accélérer l’adoption du cloud et de ses avantages.

Pour en savoir plus sur MCMP :

https://www.ibm.com/fr-fr/services/cloud/multicloud/management

Architecte Multicloud Management, IBM Services

More Services stories
1 avril 2020

Chatbot pré-entrainé Covid-19 pour Watson Assistant

Dans cette période, où les personnes (clients ou employés de vos organisations) se posent beaucoup de questions, un chatbot est un canal privilégié pour répondre aux fortes demandes et permettre de ne pas submerger les centres de relations clients. Une équipe d’IBMers a travaillé volontairement sur un modèle de Bot en Français pour répondre aux […]

Continue reading

31 mars 2020

COVID-19 : l’industrie peut compter sur les acteurs du numérique

« Les nuits passées au milieu des vagues, sur un vaisseau battu de la tempête, ne sont point stériles pour l’âme, car les nobles pensées naissent des grands spectacles », écrit Chateaubriand. Avec humilité, pragmatisme, rationalité, tenant du roseau le matin et du chêne le soir, il nous faudra, tous, tirer les leçons de cette tempête pour […]

Continue reading

12 mars 2020

La Resolution Room d’IBM : un espace collaboratif virtuel au service de la Supply Chain

Un monde VUCA : Volatile, Uncertain, Complex and Ambigous Face aux menaces et risques apparus notamment avec la mondialisation des échanges dans un contexte économique décrit comme VUCA (« Volatile, Uncertain, Complex and Ambiguous »), les Supply Chain doivent gagner en visibilité sur l’ensemble de la chaîne (data et processus), afin de prévoir les perturbations et […]

Continue reading