Blockchain

Alimentation 3.0 : Savoir ce que l’on mange

Share this post:

De nouveaux défis aux enjeux sans précédent tels la cyber criminalité, la surproduction ou encore les pollutions… alimentent la controverse et génèrent des informations toujours plus nombreuses. Difficile d’y voir clair et plus difficile encore de rester optimiste ! Menaces pour certains, opportunités pour d’autres, problématiques insolubles pour beaucoup. Et si la technologie contribuait à concilier les points de vue, à surmonter les obstacles ?

Bienvenue dans 8 MIN, la mini-série documentaire qui change le regard sur les défis technologiques de notre société, questionne ce que nous pensions savoir et propose de nouvelles pistes pour améliorer nos quotidiens.

 

Quand on cherche à manger mieux, on est tous un peu perdus.

Que faire ? Acheter cette tomate bio qui vient du bout du monde ou celle-ci qui n’a aucun goût ? Attendre la saison des tomates et changer son menu ?

Cette question, consommateurs, nous nous la posons pour chaque aliment que nous achetons car nous voulons manger mieux. Quelquefois nous mangeons bio ou local, nous achetons certains produits à de petits producteurs, voire nous cultivons notre jardin. Pour autant nous n’avons pas tous un potager à portée de cuisine, la production peut être insuffisante ou le prix devenir un obstacle.

 

En quête de vrai, de goût et de sens

Nous nous demandons aussi si la planète peut supporter une production intensive dont paradoxalement une partie finit à la poubelle. En 2024, nous serons 8 milliards d’individus.

Comment tous nous nourrir ?

Des réponses existent déjà et chaque acteur de la chaîne alimentaire joue son rôle : normes de production, surveillance de la chaîne du froid, logistique étudiée, agriculture urbaine, permaculture, app’ à télécharger sur son smartphone, alimentation à bases d’insectes, viandes végétales, circuits courts.

Pour aller plus loin, les technophiles rêvent d’une alimentation futuriste tandis que les écologistes prônent des régimes plus sobres. Tous défendent une approche éthique.

Et pourtant, ces initiatives nous mettent-elles l’eau à la bouche ?

 

Comment réconcilier les points de vue ?

La technologie peut aider à résoudre ce dilemme.

En effet, avec le numérique, notre alimentation vit une rupture sans précédent… Les cartes sont rebattues : baisse des intrants chimiques, meilleure traçabilité, plus de proximité et moins de gaspillage du champ à l’assiette. De quoi changer nos perspectives et satisfaire notre faim… de confiance et de transparence ! Par exemple IBM Food Trust, blockchain opérable dans le cloud, fournit aux distributeurs, producteurs, transporteurs et industriels de l’agro-alimentaire y participant, des données provenant de l’ensemble de l’écosystème alimentaire. Déjà plusieurs centaines de participants se sont fédérés autour d’IBM Food Trust ; chacun y apporte ses informations et enrichit un réseau de données immuables. Résultat : une traçabilité, une transparence et une efficacité accrues.

Walmart, Carrefour et Nestlé ou encore le saumon fumé de Labeyrie, Raw Seafoods, entreprise familiale spécialisée dans les coquilles Saint Jacques ainsi que de nombreux acteurs de la chaîne alimentaire s’appuient sur IBM Food Trust pour rendre dès aujourd’hui l’alimentation plus sûre. En effet, les caractéristiques de la Blockchain se conjuguent pour créer une plate-forme de partage de données plus fiable et apportent dès aujourd’hui une nouvelle dimension à notre assiette pour que nous continuions à nous régaler.

 

Pour aller plus loin :

Chargée de missions stratégiques Marketing et Communication

More Blockchain stories
1 octobre 2021

La (r)évolution des actifs numériques : des « chemins de fer » aux « voitures volantes »

Marchés financiers et transport ferroviaire : comprendre l’analogie Les marchés financiers facilitent l’échange de valeurs entre différentes contreparties, c’est-à-dire des acheteurs et des vendeurs. La valeur peut être transmise par de nombreux instruments et peut prendre différentes formes, comme des espèces ou des titres financiers. En regardant de plus près, toutes les opérations reposent sur […]

Continue reading

27 septembre 2021

Banques : comment les DSI aident l’innovation business à aller plus vite ?

Une conjonction de méthodes, technologies et modes de travail nouveaux crée un véritable élan pour l’innovation bancaire. Vincent Daerden, responsable des activités de conseil et de services pour le secteur banque et finance pour IBM France, analyse le contexte actuel qui préside à la transformation des banques françaises. Il estime que nous ne sommes qu’au […]

Continue reading

22 septembre 2021

La « data fabric » : La fin du « data hub » centralisé ?

Les données distribuées, en silos, continuent d’être le point de compression de l’exploitation et la gouvernance des données. L’intégration, la préparation de ces données, leur nettoyage, leur mise en qualité, leur exposition continuent d’être le défi de la création de valeur. Les « data hub » existants sont fortement sollicités pour accélérer, voire automatiser cette phase d’intégration […]

Continue reading