Leaders d'Opinion

Think Summit Paris 2019 : découvrons le point de vue de Nicolas Bordas

Share this post:

A l’occasion de l’événement Think Summit Paris 2019 – le rendez-vous de la technologie au service de l’entreprise qui apprend, innove et se réinvente – Nicolas Bordas nous livre son regard sur les nouvelles technologies et la responsabilité sociétale des entreprises.

Nicolas, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je ne saurai pas faire plus court que mon profil Twitter : « Auvergnat. Passionné de Rugby. Essec. Publicitaire. Vice-Président International de TBWA\Worldwide (L’agence d’Apple, Nissan, McDonald’s, SNCF …). Enseignant à Sciences Po Paris (« Branding ») et Directeur de l’Executive Master Communication de Sciences Po qui forme les dircoms internationaux, digitaux et sociétaux de demain. Auteur du livre « L’idée qui tue » (traduit en anglais, mandarin et arabe), et du blog éponyme. « Linkedin Influencer » avec plus de 200 000 followers…

 

Quelle est pour vous la technologie qui transforme le plus l’entreprise ou la société dans laquelle nous vivons ?

Les applications mobiles. On l’oublie souvent, mais c’est l’idée même d’applications mobiles, apparues sur les premiers smartphones d’Apple, qui a ouvert la porte aux plate-formes digitales et aux services proposés directement par les entreprises à leurs clients, d’Uber à Airbnb, de Spotify à Netflix ou de Twitter à Wechat. Les applications mobiles ont non seulement créé de nouveaux services, de nouveaux marchés, mais aussi des nouveaux métiers, et la possibilité pour toute entreprise d’intégrer sa propre distribution en devenant un e-commerçant sans intermédiaire.

 

Quelle est selon vous la première responsabilité sociétale des entreprises du numérique ?

La sécurité est la première responsabilité de toute entreprise dans la pyramide de Maslow du numérique : de la sécurisation des données à la confidentialité des transactions, la sécurité est la base absolue de la confiance nécessaire entre les entreprises digitalisées et les consommateurs citoyens. Il faut y ajouter ensuite la transparence, en particulier en matière de gestion des données personnelles, et l’impact environnemental et sociétal.

 

#TechForGood, qu’est que cela vous inspire et si vous pouviez lancer une initiative #TechForGood s’appuyant sur une technologie pour le bien de la société, laquelle serait-elle ?

De mon point de vue, #TechForGood ne doit surtout par rester une initiative « marginale » ou « complémentaire », destinée à (se) donner bonne conscience. Cela doit devenir idéalement le mot d’ordre général intégré par toutes les entreprises du numérique, qui place l’esprit humaniste au cœur des développements technologiques, face à l’incroyable accélération permise en particulier par l’Intelligence Artificielle.

Ma proposition pour #TechForGood serait de créer autour de ce nom lui même la plus grande plate-forme participative mondiale pour faire avancer la technologie dans le sens de l’humain : une combinaison hybride de Ted, Change.org et Glassdoor couvrant toutes les dimensions actuelles et futures d’une technologie conçue pour le meilleur et non pour le pire.

 

Vivez ou revivez les meilleurs moments de l’édition 2019 de Think Summit Paris !

Interviews reccueillies par Sandrine Durupt et Séverine Liénard

More Leaders d'Opinion stories
15 octobre 2020

Digitalisation – Les Ressources Humaines à l’heure du bilan Post COVID-19

Depuis le mois de mars et le début de la crise COVID-19, les services de Ressources Humaines ont été mis à contribution de manière intensive afin d’organiser le travail à distance, de mettre en œuvre les dispositifs de chômage partiel pour la sauvegarde de l’emploi et enfin de planifier un retour au travail progressif et […]

Continue reading

13 octobre 2020

IBM aide ses clients à entrer dans l’Ere de la 5G

La 5G se caractérisera avant tout par ses nouvelles applications. Dans le monde industriel, il s’agira plutôt de la réalité augmentée pour assister les professionnels

Continue reading

7 octobre 2020

Le Mayflower : enrichir notre compréhension de la santé des océans grâce à un navire scientifique autonome et solaire

Le Mayflower, le bateau autonome qui traversera l’atlantique au printemps 2021 grâce à l’IA Watson, vient d’être mis à l’eau ! 15 mètres de technologie, 4.5 tonnes dont plein d’ordinateurs et de logiciel pour naviguer à 10 noeuds. Durant cette traversée il recueillera aussi beaucoup de données pour des équipes de recherche sur les mammifères […]

Continue reading