Cloud

Éloge de la diversité : les avantages d’une stratégie cloud hybride, multi-cloud et ouverte

Share this post:

Les entreprises ont aujourd’hui bien mesuré les avantages d’une conversion au cloud : optimisation des coûts, plus grande réactivité pour mettre en œuvre des services innovants, garanties de sécurité et de disponibilité améliorées… Pour autant, seulement 20 % des workloads des entreprises françaises ont basculé sur le cloud.

L’expérience a prouvé que les enjeux de diversité étaient au cœur des préoccupations des entreprises : y a-t-il un moyen d’amorcer « en douceur » sa transformation ? Peut-on faire communiquer en toute sécurité des applications on premise avec un cloud public ou un cloud privé ? Peut-on multiplier les partenariats avec différents CSP[1] en fonction de leurs offres ? Peut-on mettre en œuvre des conteneurs d’applications sur n’importe quel cloud ?

L’entreprise peut tout à fait trouver un modèle où l’architecture, la gestion, le développement d’applications, la sécurité, les données sont unifiées au sein d’un univers hétérogène. À la clé, moins de freins pour réaliser cette transformation numérique, plus de flexibilité, plus d’autonomie.

Le cloud hybride : le meilleur des deux mondes

Le poids du Legacy est le principal motif de choix d’un cloud hybride. Nombre d’applications stratégiques doivent rester on premise, si elles ne sont pas basculées en cloud privé. Dans le même temps, la connexion avec les workloads déployés dans le cloud public, comme des serveurs web ou des bases de données, doit pouvoir être garantie. Opter pour un cloud hybride permet de bénéficier des avantages des deux mondes : le contrôle offert par le cloud privé associé à la scalabilité du cloud public. L’hybridation présente en outre un autre avantage : elle permet un changement avec une dose de continuité, qui évite les disruptions et facilite la réversibilité.

IBM offre des solutions dédiées qui permettent d’adresser spécifiquement les problématiques de cloud hybride. La banque australienne Westpac a ainsi modernisé son infrastructure en créant un environnement « Hybrid Platform as a Service ». Celui-ci combine les applications et les données stratégiques on premise à la flexibilité d’un nouveau cloud privé propulsé par IBM Cloud et VMWare. Cette « Hybrid Platform as a Service » offre de multiples avantages : optimisation des coûts, provisionnement de serveurs et installation d’applications ultra-rapide (passant de plusieurs mois à quelques heures), sécurité des données de bout en bout, console unique occultant la complexité de l’infrastructure.

Le multi-cloud : accéder au meilleur rapport performance-prix

Nous avons l’habitude de le faire à titre personnel : nous n’achetons pas tous nos produits auprès d’une seule et même marque et nous optons pour le meilleur rapport qualité/prix. De la même manière, dans un univers professionnel, combiner des services IaaS, PaaS, SaaS proposés par plusieurs fournisseurs permet une plus grande flexibilité pour couvrir les besoins métiers en fonction de leur rapport performance/prix.

Mais le multi-cloud est aussi un moyen de rationaliser le shadow-IT, en intégrant les services les plus pertinents. Et, bien entendu, c’est une manière de conserver son indépendance vis-à-vis des fournisseurs.

Techniquement, la gestion orchestrée de tous ces CSP constitue un défi. Les entreprises doivent pouvoir se tourner vers une solution permettant de faire les bons choix de déploiement de workloads au bon moment, au bon prix, tout en respectant les règles d’entreprise. C’est par exemple le rôle de la solution IBM MultiCloud Manager[2].

La société Hertz, leader mondial de la location de véhicule, a ainsi opté pour une méthode « greenfield » et a choisi de construire intégralement son environnement hybride multi-cloud pour y migrer à horizon 2019, 100% de ses workloads. Pour cela, elle a conteneurisé l’ensemble de ses applications métiers avant de les déployer et de les gérer de manière unifiée sur divers clouds (IBM cloud, AWS ou autres) avec IBM MultiCloud Manager.

Technologies cloud ouvertes : enjeu d’indépendance

L’open source offre des avantages en termes de coûts de licence, de personnalisation et d’indépendance vis-à-vis des fournisseurs commerciaux. Mais c’est aussi un moyen de bénéficier de la grande réactivité de la communauté open source en matière de sécurité et d’innovations de pointe. Fin 2018, une étude PAC-CXP a d’ailleurs mis en valeur la sensibilité importante des entreprises sur le sujet : 6 entreprises sur 10 estiment que l’open source jouera un rôle très important en matière de cloud.

Kubernetes est par exemple un système open source qui automatise le déploiement, la montée en charge et la gestion d’applications conteneurisées. Il fonctionne avec une grande gamme de technologies de conteneurs.

Si la complexité technique engendrée par l’hybride, le multi-cloud et l’open source peuvent constituer des freins, l’expertise et l’outillage adéquat permettent d’en tirer le meilleur parti. L’entreprise gagnera en flexibilité, en autonomie et même en capacité d’innovation. Car il en est des SI comme des humains : la créativité ne peut s’épanouir que dans un milieu qui respecte la diversité.

[1] Cloud Service Provider

[2] Plus d’informations sur https://www.ibm.com/cloud/multicloud-manager

 

Director, Marketing Cloud Cognitive Analytics

More Cloud stories
7 juin 2019

IBM est partenaire de l’Evian Championship pour la 19ème année consécutive

Pour la 19ème année, IBM est partenaire officiel de « The Evian Championship » organisé par Danone.               The Evian Championship, fête ses 25 ans cette année et reprend un rythme estival puisqu’il aura lieu du 25 au 28 juillet. Tournoi majeur sur le circuit du golf féminin (5ème tournoi mondial […]

Continue reading

4 juin 2019

Pour une IA transparente, équitable et explicable permettant de favoriser l’adoption en entreprises

L’intelligence artificielle est sur toutes les lèvres, elle est vue comme un catalyseur de la transformation profonde que traverse notre société et les entreprises. Selon une étude IDC, 94% des entreprises considèrent que l’IA est un avantage compétitif clé, mais seulement une entreprise sur 20 a déjà incorporé de l’IA dans ses processus métiers. En […]

Continue reading

4 juin 2019

Pas d’IA sans AI

La spectaculaire accélération des développements et des succès de l’Intelligence Artificielle (IA) a été en grande partie déclenchée par la disponibilité et la facilité d’accès à de grandes quantités de données de tous types. Le second élément clé a été de pouvoir mettre en œuvre de grandes puissances de calcul pour des traitements dont on […]

Continue reading