Cloud

Les clés d’une bonne transformation digitale

Share this post:

Quand on travaille sur un sujet de transformation digitale, c’est un sacré casse-tête de concevoir son architecture IT et de choisir entre les différentes technologies, outils et infrastructures :

  • Faut-il partir sur du cloud public ou privé, hybride ou pas, une architecture orientée microservice ou pas ?
  • si le cloud public est choisi, doit-on utiliser du IaaS, PaaS, SaaS, ou du DbaaS ?
  • une fois ces décisions prises, il reste encore à choisir dans des catalogues compliqués entre gestion d’API, containers, serverless, stockage, outil d’orchestration, Devops…

La liste des questions est longue, et continue à se rallonger.

Comment choisir ?

Au départ, le cloud était supposé simplifier la vie des organisations IT, mais on ne peut pas dire qu’il est simple de faire des choix. Et les acteurs du marché ne simplifient pas les choses : il y a des annonces toutes les semaines.

En même temps, c’est une vraie opportunité d’avoir autant de choix et d’avoir accès à l’état de l’art du marché.

Pour concevoir une architecture adaptée, l’entreprise doit s’organiser de manière cohérente et intégrée :

  • un utilisateur ou décideur business doit être à l’aise avec des questions techniques IT, et leur impact sur ses projets
  • un développeur doit être compétent sur les sujets de déploiement ou outils d’opération, et inversement un opérateur de service doit comprendre et anticiper comment il sera impacté par des changements dans le code ou les services composés sur une application
  • les décideurs doivent être impliqués de façon continue, le temps des conclaves de validation est terminé ;
  • et surtout, les architectes doivent être les garants de la cohérence de ces solutions : les meilleures solutions ou idées ne tiendront pas au-delà d’une première phase si on ne fait pas les bons choix ou si on sous-estime des questions techniques comme la sécurité, l’intégration, la réversibilité ou les niveaux de service.

On le voit, opérer une réflexion sur son architecture est primordial.

Des sujets comme les microservices ou containers sont formidables sur le papier, mais sans des choix architecturaux bien pensés et arbitrés, leur déploiement est un échec assuré et donnera au mieux un joli prototype sans suite.

 

En conséquence, il faut partager et faire vivre les architectures de vos projets et les penser dans le temps comme une œuvre collective, s’appuyer sur les architectures de référence de vos fournisseurs, et ne pas avoir peur d’ajuster votre copie dans le temps, par exemple pour moderniser ou mieux sécuriser un composant particulier ou passer sur un standard d’exécution plus ouvert ou performant.

Votre architecture est un travail collectif fondamental qui doit vivre et évoluer, tout en reflétant votre stratégie et votre histoire, c’est par elle que vos projets dureront et feront face aux changements du marché.

 

Watson & Cloud Platform Architect, IBM Global Markets – Cloud Sales – IBM France

More Cloud stories
3 juillet 2020

Tracez votre trajectoire cloud avec la démarche AMR d’IBM Services

IBM GBS France vous accompagne vers le cloud avec l’AMR (Application Modernization Roadmap). Une prestation qui vous offrira une vue complète sur votre parc applicatif, les moyens de le moderniser et le planning de migration recommandé.   Une des grandes problématiques des DSI est d’avoir à conjuguer au présent un parc applicatif souvent important. Adopter […]

Continue reading

2 juillet 2020

Testez les conteneurs avec un démonstrateur OpenShift IBM Services

Les équipes d’IBM GBS France proposent une prestation de création d’un démonstrateur de plate-forme de conteneurisation sur base Red Hat OpenShift. Objectif : montrer comment les conteneurs peuvent aider à moderniser les applications et à réduire la dette technique des entreprises.   Les conteneurs sont la voie privilégiée pour déployer des applications de nouvelle génération sur […]

Continue reading

15 juin 2020

Les équipes d’un assureur français optent pour les offres d’IBM Services pour développer une solution de détection de la fraude

La fraude à l’assurance automobile coûte chaque année des milliards d’euros aux compagnies d’assurance. Ces pertes sont répercutées sur les consommateurs qui absorbent une partie de ce risque au travers de l’augmentation des tarifs des contrats. Dans le cadre d’un programme d’intelligence artificielle, Thélem assurances, assureur IARD français, a choisi comme projet initial une situation […]

Continue reading