Leaders d'Opinion

Think Paris 2018 : Point de vue de Arthur Benchetrit

Share this post:

A l’occasion de l’événement IBM Think Paris 2018 « Where technology meets Humanity », Arthur Benchetrit nous donne son regard sur les technologies au service de l’humain et leurs impacts dans la transformation des entreprises.

Nous vous invitons à découvrir son interview…

Arthur, en quelques mots, qui êtes vous ?

Je m’appelle Arthur Benchetrit alias ArtBen. J’ai 21 ans, je suis étudiant en droit mais depuis mon plus jeune âge, j’ai une passion pour les nouvelles technologies ce qui m’a amené à l’âge de 12 ans à partager ma passion, en faisant des vidéos, et en créant un blog ainsi qu’une chaîne YouTube. Depuis, j’ai la chance de contribuer pour de nombreuses entreprises afin d’optimiser leurs services dans l’ajout de nouvelles fonctionnalités ou encore dans l’amélioration de la sécurité.

 

Quel est pour vous le principal impact des technologies dans la transformation des entreprises ?

L’impact des technologies dans la transformation des entreprises concerne pour moi tout d’abord la mobilité physique, c’est-à-dire pouvoir travailler à distance sans même venir obligatoirement au sein même de l’entreprise. Ceci a pour conséquences de pouvoir accroître la productivité, mais aussi de pouvoir aller plus vite avec des solutions technologiques adaptées. De plus, la révolution des téléphones portables permet désormais d’utiliser son Smartphone comme un ordinateur pour pouvoir travailler et échanger depuis n’importe où.

Comme toute évolution majeure, cette transition doit faire face aux réticences et aux peurs qu’elle engendre. Les nouvelles technologies dans les entreprises font aussi évoluer les compétences requises par les employés. En effet, selon le Conseil d’Orientation pour l’emploi, 50% des emplois devraient voir leur contenu transformé de manière significative à l’horizon d’une quinzaine d’années. La technologie n’étant pas un phénomène passager, les esprits et les comportements de ces évolutions requièrent un accompagnement, clé essentielle de la réussite.

Si la question de la technologie ne se pose plus, celle de sa mise en œuvre est donc au cœur des stratégies actuelles des entreprises.

 

Personnellement, si la technologie, comme l’IA par exemple, devait changer quelque chose au service de l’humain, qu’aimeriez-vous que cela soit ?

L’intelligence artificielle n’en est qu’à ses prémices. Elle permettra dans de multiples domaines de résoudre des problèmes plus rapidement. Dans le futur, elle pourra apporter d’immenses progrès, notamment dans le domaine médical. En effet, l’IA peut, par sa force de calcul, découvrir de nouvelles avancées en matière de recherche et de résolutions de maladies comme les cancers.

Dans le domaine du droit, l’IA permet déjà, avec des performances réelles, de faire de la recherche et de l’analyse sur la jurisprudence de droit américain afin d’analyser des faillites, ou de la propriété intellectuelle, grâce à Ross l’IA développée par IBM à partir du célèbre superordinateur cognitif Watson.

Pour le grand public l’IA est déjà une réalité car elle est présente à travers les assistants vocaux domestiques, et elle permet déjà de répondre à des questions du quotidien.

Plus personnellement, je souhaiterais une IA ouverte à tous, qui serait capable d’analyser des sujets divers et permettre de faire évoluer des décisions. Souvent, personne ne s’accorde sur un sujet. L’IA pourrait permettre d’éclaircir les avis grâce à une analyse de grande quantité de données. Par exemple, dans une entreprise, permettre d’aller plus rapidement dans la prise de décisions sur des budgets ou encore dans le recrutement.

L’IA va encore évoluer et révolutionner le monde, mais cela implique de l’open data par les différentes institutions pour des résultats encore plus concrets.

 

Découvrir ou revivre les moments clés de Think Paris 2018

Interviews reccueillies par Sandrine Durupt et Séverine Liénard

More Leaders d'Opinion stories
21 juillet 2022

Quels critères pour une intelligence artificielle de confiance ?

L’intelligence artificielle est capable d’effectuer des traitements à large échelle, tout en s’affranchissant des biais cognitifs propres aux opérateurs humains. À condition toutefois qu’elle respecte certains principes de base qui vont en garantir l’éthique…  La Commission européenne travaille sur un cadre juridique autour de l’intelligence artificielle (IA). Un texte très attendu par les entreprises, qui […]

Continue reading

21 avril 2022

IA, cyber-résilience et cloud hybride : l’IBM z16 accélère les transformations

Dévoilé le 5 avril 2022, l’IBM z16 a été conçu dans une logique d’accélération du parcours de nos clients vers le cloud hybride et l’intelligence artificielle (IA), avec des niveaux de sécurité des plus élevés. Le Mainframe IBM est au cœur des environnements cloud hybride. Il est reconnu par les deux tiers des entreprises du […]

Continue reading

22 septembre 2021

La « data fabric » : La fin du « data hub » centralisé ?

Les données distribuées, en silos, continuent d’être le point de compression de l’exploitation et la gouvernance des données. L’intégration, la préparation de ces données, leur nettoyage, leur mise en qualité, leur exposition continuent d’être le défi de la création de valeur. Les « data hub » existants sont fortement sollicités pour accélérer, voire automatiser cette phase d’intégration […]

Continue reading