Leaders d'Opinion

Think Paris 2018 : Point de vue de Thomas Gouritin

Share this post:

A l’occasion de l’événement IBM Think Paris 2018 « Where technology meets Humanity », Thomas Gouritin nous donne son regard sur les technologies au service de l’humain et leurs impacts dans la transformation des entreprises.

Nous vous invitons à découvrir son interview…

 

Thomas, en quelques mots, qui êtes-vous ?

Bonjour IBM, je m’appelle Thomas Gouritin et je suis expert chatbots et intelligence artificielle. J’accompagne les entreprises dans les grandes mutations de leur business à l’heure du numérique. J’aime vulgariser et démystifier des problématiques complexes comme l’intelligence artificielle pour exploiter ces technologies avec pragmatisme en entreprise. Au service de la performance mais sans oublier le point de vue de l’utilisateur final. Je suis persuadé que l’on peut utiliser de manière intelligente les flux de données d’aujourd’hui tout en respectant le consommateur, sa vie privée, et sa dignité.

 

Quel est pour vous le principal impact des technologies dans la transformation des entreprises ?

Pour être honnête j’ai beaucoup de mal avec tout ce qui se passe depuis quelques années autour de la fameuse “transformation numérique” et de ses discours techno-centrés enrobés dans la fameuse phrase vide bien connue “il faut remettre l’humain au centre”. Ou remettre le client au centre. On ne voit pas toujours très bien au centre de quoi, et on ne sait pas toujours très bien ce que peut représenter “l’humain” au delà d’un terme conçu pour faire passer le marketing dans une nouvelle dimension presque surnaturelle.

Aujourd’hui la transformation des entreprises ce n’est pas introduire la dernière brique d’intelligence artificielle à la mode. D’autant plus alors que l’on n’a pas forcément de cas d’usage réellement pertinent. C’est plutôt savoir gérer correctement des process de travail collaboratif. Avec une bonne gestion des mails, et ensuite pourquoi pas la mise en place d’outils comme Slack pour une collaboration efficace à distance et en temps réel.

Cela commence même très simplement par un bon partage de documents et d’agenda pour assurer le suivi d’une équipe et sa cohésion au service des clients en améliorant la qualité et la rentabilité. Beaucoup d’entreprises n’ont pas encore ces bases mais s’embarquent déjà dans des implémentations de technologies comme l’intelligence artificielle ou la blockchain. Ce n’est ni sérieux ni très réaliste, et même parfois dangereux.

Attention à ne pas mettre de la technologie partout pour être à la mode, soyons pragmatiques pour que la transformation profite à toutes les parties prenantes. C’est d’autant plus le cas pour les chatbots qui me concernent particulièrement. L’idée est avant tout de proposer un vrai service, peu importe la technologie utilisée, et dans les limites acceptables pour que la cohabitation avec les collaborateurs bien humains se passe de la meilleure façon possible. Sur le long terme.

 

Personnellement, si la technologie, comme l’IA par exemple, devait changer quelque chose au service de l’humain, qu’aimeriez-vous que cela soit ?

Avant d’imaginer une technologie “au service de l’humain” il faut réussir à définir ce que veut dire ce terme. Il faut en tout cas éviter d’arriver dans les délires transhumanistes (ou science-fictionnels, ce qui se recoupe d’ailleurs parfois) d’une IA forte qui pourrait contraindre l’humanité à son bon vouloir. C’est aujourd’hui que cela se joue. La technologie n’est pas un enchaînement d’états de fait, il faut y penser, en débattre et prendre des décisions fortes pour qu’elle reste en ligne avec nos valeurs et notre éthique. L’intelligence artificielle pose dans ce cadre des questions importantes pour l’avenir.

L’IA va nous permettre de nous délester de tâches répétitives pour nous concentrer sur des choses plus intéressantes, plus stimulantes. C’est au grand public de prendre en compte ces mutations en ayant les bonnes clés de lecture pour ne pas prendre peur inutilement tout en se posant tout de même des questions sur un avenir qui peut arriver très vite. C’est un travail que nous faisons par exemple avec le documentaire sonore “Voyage en terres d’Intelligence Artificielle”, en croisant les Regards et les points de vue d’éminents experts et spécialistes aux avis parfois assez différents.

Une technologie “au service de l’humain” devrait-elle lui permettre de se libérer du travail ? De quel type de travail ? Avec quelles conséquences sociales ? Les implications sont aussi complexes que passionnantes.

 

Découvrir ou revivre les moments clés de Think Paris 2018

Interviews reccueillies par Sandrine Durupt et Séverine Liénard

More Leaders d'Opinion stories
26 janvier 2021

La Transformation Digitale RH – L’art de bien maitriser la préparation de son projet

A l’ère du digital, il est essentiel de ne pas sous-estimer l’effort de préparation pour mener à bien sa stratégie de gestion des talents. Devenir une entreprise capable d’attirer et retenir les meilleurs profils nécessitent de mettre en place une approche holistique qui prenne en compte l’ensemble des processus RH. Les meilleures solutions RH du […]

Continue reading

25 janvier 2021

Les fonctionnalités clés des solutions des Ressources Humaines

Les solutions de gestion des Ressources Humaines offrent de multiples fonctionnalités qui permettent de recruter, gérer et développer votre capital humain. Ces solutions ont pour vocation de couvrir l’ensemble du cycle de vie d’un collaborateur au sein de votre organisation. Aujourd’hui, les solutions RH digitales ont considérablement évolué grâce à l’intégration des technologies avancées comme […]

Continue reading

11 janvier 2021

Enseigner la Data Science aux futurs cadres et les préparer à l’Intelligence Artificielle

Le phénomène de la digitalisation de l’économie et de nos sociétés n’a pas fini d’impacter le fonctionnement des entreprises et des organisations : quelles que soient leurs futures fonctions, techniques ou manageriales, nos étudiants doivent être préparés face au phénomène de prolifération des données, à exploiter ces données et leur donner du sens. Car bien […]

Continue reading