Contenu principal

Navigation par onglet

Overture du Centre d'innovation mondial en technologies ferroviaires à Beijing, en Chine.

Transport ferroviaire

Un nouveau centre d'innovation ouvre ses portes. — Les dirigeants des entreprises ferroviaires du monde utilisent le Centre d'innovation mondial en technologies ferroviaires comme un forum où ils peuvent collaborer pour relever les défis auxquels ils font face, créer ensemble des solutions et des normes sectorielles, faire des recherches et faire preuve d'un leadership éclairé dans leur quête de systèmes plus intelligents.


 

Bâtir un système ferroviaire plus intelligent

IBM a ouvert un nouveau Centre d'innovation mondial en technologies ferroviaires où se rassembleront les principaux dirigeants, chercheurs et universitaires de l'industrie afin de faire avancer la nouvelle génération de systèmes ferroviaires. Faisant partie intégrante d'une planète plus intelligente, le transport ferroviaire plus intelligent est expliqué dans cette vidéo.

Bâtir un système ferroviaire plus intelligent
Vous souvenez-vous qu'à l'école, dans les problèmes de mathématiques et de physique, on utilisait souvent le train comme exemple? C'est parce que le transport ferroviaire a toujours généré des données. Aujourd'hui, grâce à l'identification par radiofréquence et à d'autres technologies, il en génère plus que jamais. IBM peut utiliser ces données pour rendre les systèmes de transport ferroviaire plus efficaces, plus sûrs, plus rapides, plus propres et plus rentables. Autrement dit : plus intelligents.


 

Mettre le transport ferroviaire plus intelligent sur la voie rapide

Dans toutes les régions du monde, les secteurs public et privé reconnaissent qu'il faut une meilleure infrastructure de transport. Et, de plus en plus, ils voient l'apport potentiel d'un transport ferroviaire plus intelligent pour répondre à ce besoin. Mais comment y arriver?

Suivant les caprices de l'histoire, de la géographie, de l'économie et de la politique, certains continents (comme l'Europe) ont optimisé leurs infrastructures de services ferroviaires voyageurs tandis que d'autres (surtout l'Amérique du Nord) se sont concentrés sur le transport de marchandises par train. Chacun pourrait apprendre de l'autre. Nous avons atteint un point historique — où les avancées technologiques répondent maintenant aux demandes sociétales, environnementales et financières pour un système de transport plus efficace et plus intelligent. Une infrastructure de transport instrumentée, interconnectée et intelligente — et surtout un système de transport ferroviaire plus intelligent — pourrait renforcer l'économie mondiale, réduire les émissions de gaz à effet de serre, sécuriser les autoroutes et réduire la congestion routière. En d'autres mots, une planète plus intelligente a besoin d'un système de transport ferroviaire plus intelligent.

La ligne japonaise Shinkansen Tōkaidō, la ligne ferroviaire la plus occupée du monde, affiche un retard moyen de seulement 30 secondes. Amtrak exploite 35 404 km de voies — dont 97 % appartiennent à des entreprises de transport ferroviaire de marchandises. On estime que, au cours des 5 prochaines années, 300 milliards de dollars seront dépensés à l'échelle mondiale pour le développement et la mise à niveau de technologies ferroviaires.

 

Les 4 plus grands défis que doivent relever les dirigeants des entreprises ferroviaires mondiales. Capacité et fiabilité opérationnelles. Structures et concurrence. Protection et sécurité.

Rapport The smarter railroad — An opportunity for the railroad industry

En 2009, l'industrie ferroviaire mondiale peinait à répondre à la demande croissante de transport de marchandises et de passagers. Même si c'est naturel pour une entreprise de se serrer la ceinture durant une période économique difficile, les dirigeants doivent faire exactement le contraire aujourd'hui. Ce rapport explique pourquoi cette industrie doit investir en innovant réellement pour aller plus loin et répondre aux besoins du XXIe siècle.


 

Les entreprises de transport ferroviaire ont toujours fait partie d'un plus grand écosystème — au début du XXe siècle, elles ont même aidé à paver les routes reliant les agriculteurs, les marchands et les voyageurs aux voies ferrées. Au XXIe siècle, elles continuent de collaborer avec les divers intervenants et étendent leurs réseaux sur une plus grande infrastructure de transport, laquelle comprend les partenaires et fournisseurs de services voyageurs, les fournisseurs de services logistiques, les transporteurs intermodaux, les organismes de réglementation et les clients.

Transport plus intelligent
Laura Wynter, une chercheuse d'IBM, explique comment IBM travaille pour bâtir des systèmes ferroviaires plus intelligents dans certains des systèmes de transport en commun les plus complexes, en partenariat avec Netherlands Railways, aux Pays-Bas, Taiwan High Speed Rail Corporation, en République de Chine, et Guangzhou Metro, en République populaire de Chine, pour améliorer le transport quotidien de millions d'usagers.

Transport plus intelligent

 

Chaque année, dans le monde, les voies ferrées transportent 21 milliards de passagers et 10 milliards de tonnes de marchandises. Les trains transportent 6,25 % du trafic interurbain de passagers en Europe, comparé à 0,3 % aux États-Unis. Cependant, seulement 18 % du fret interurbain voyage par train en Europe, comparé à 47 % aux États-Unis. Remarque. — Fret interurbain par rail, air et pipeline exclus. Pourcentages estimés.

Les systèmes de transport ferroviaire sont de plus en plus instrumentés. Déjà, la plupart des entreprises nord-américaines et de nombreuses entreprises européennes utilisent des appareils de voie pour surveiller les signatures acoustiques, ainsi que l'impact de la chaleur et des roues. Des étiquettes d'identification par radiofréquence, lues par une infrastructure fixe en voie, contribuent à identifier les wagons, tandis que les réseaux sans fil et les systèmes vidéo surveillent les biens dans les dépôts de rails. On commence également à utiliser de nouveaux modèles et pratiques de gestion. Le prix payé par les passagers pour leurs titres de transport peut être basé sur l'utilisation réelle. L'entretien peut dépendre de prévisions précises des besoins plutôt que d'horaires réglés d'avance. Et des systèmes de caméras et de vidéos évolués peuvent assurer une meilleure protection des passagers, du matériel roulant et du fret.

Si les réseaux ferroviaires ont été un des premiers exemples de système interconnecté, il y a encore beaucoup d'autres possibilités d'amélioration aujourd'hui. L'établissement d'horaires de trains-blocs peut susciter une plus grande utilisation des biens et de la capacité tant pour les passagers que pour les marchandises. De plus grands réseaux de services ferroviaires voyageurs à haute vitesse — avec systèmes intégrés d'horaires, de billetterie et de services — sont en cours de développement en Europe et en Chine, même si les fabricants européens et canadiens de systèmes ferroviaires voient au-delà de leurs marchés établis et amorcent des projets au Qatar, au Koweït, en Arabie saoudite et dans les Émirats arabes unis.

Certes, il faut une infrastructure de transport plus intelligente et mesurable pour mettre tous ces processus et données en application. Les avantages n'en font pas moins du rail le système de transport de l'avenir. Des systèmes de surveillance mobiles basés sur l'état fourniront plus d'intelligence aux entreprises de transport ferroviaire en capturant et en analysant en temps réel et en continu les données critiques, comme l'état du matériel roulant, ainsi que les données opérationnelles, depuis les vérifications des manifestes jusqu'à la détection des intrusions, en passant par l'état des marchandises. Les capteurs sur les wagons déclencheront des messages en fonction de la modélisation et de l'analytique des décisions. Des sous-programmes autonomes distribueront par la suite les informations comme il convient, soit en répartissant le service, en commandant les pièces, en ordonnançant l'entretien et en diagnostiquant à distance. Éventuellement, de telles technologies mobiles pourraient réduire le besoin d'une infrastructure fixe en voie et donner aux entreprises de transport ferroviaire la souplesse dont elles ont besoin pour prendre des décisions en vue d'optimiser les horaires de l'équipage, d'ajouter ou de retirer des wagons, et d'intégrer le transport des passagers et des marchandises de façon plus continue en diminuant les retards.
 


 

Cela ne se produira pas sans investissements et sans priorités claires. Des systèmes de transport ferroviaire plus intelligents peuvent néanmoins générer des avantages concurrentiels dans l'écosystème de l'infrastructure de transport des entreprises. Ils peuvent réduire les coûts de nouvelles lignes et du matériel roulant tout en augmentant le service à la clientèle dans un environnement à capacité restreinte. Et en augmentant le trafic de marchandises et de passagers, ils peuvent réduire la congestion et améliorer la sécurité sur les routes — ce qui a pour conséquence de réduire également les émissions de carbone.

Au XIXe siècle, la révolution industrielle a grandement tiré parti des chemins de fer. Maintenant qu'ils sont en passe de devenir instrumentés, interconnectés et intelligents, leur importance ne fait aucun doute pour bâtir une planète plus intelligente.


 
Le transport plus intelligent, ce sont de meilleurs systèmes de transport par train, par avion, en commun et de marchandises. Des systèmes qui peuvent contribuer à améliorer nos villes, notre économie et notre vie de tous les jours.